Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
Une Bretonne autour du monde des business bretons solidaires
Maud Clément est une jeune bretonne qui a entrepris un tour du monde par étape des business bretons solidaires etablis ça et là sur cette planéte. Solidaire de quoi? de leur environnement, de la société qui les entoure et bien sûr de la Bretagne d'où ils sont partis. Som premier
Bernard Le Tellier pour ABP le 3/10/07 1:04

Maud Clément est une jeune bretonne qui a entrepris un tour du monde par étapes des business bretons solidaires établis ça et là sur cette planète. Solidaire de quoi? de leur environnement, de la société qui les entoure et bien sûr de la Bretagne d'où ils sont partis. Son premier voyage fut en Mauritanie. ABP a voulu en savoir plus.

[ABP] Maud, vous avez commencé votre tour du monde des Business bretons responsables et solidaires de cette planète...comment vous est venue cette idée?

[MAUD CLEMENT] J'ai effectué en 2006 un stage au sein de l'association IMS-entreprendre pour la cité. Association d'entreprises, dirigée par Claude Bébéar, qui travaille sur les thématiques liées à la Responsabilité sociétale de l'entreprise (l'engagement citoyen, la gestion de la diversité, la relation entreprises et quartiers, et l'innovation sociétale). Là j'ai pris conscience que éthique et performance économique étaient compatibles et souhaitais valoriser les entreprises bretonnes engagées dans des démarches de solidarité. J'ai rejoins l'association Global Bretagne qui partage ces valeurs et qui, forte de son réseau, m'a permis de concrétiser mon projet.

[ABP] La première étape a été la Mauritanie dont vous revenez. Comment ca s'est passé?

[MAUD CLEMENT] Il s'agissait lors de ce voyage de partir à la rencontre des producteurs d'hibiscus de Maghama. Petite ville située au sud de la Mauritanie. Cet hibiscus produit est revendu ensuite en Bretagne. C'est Monsieur Franck Levillain, dirigeant de la petite entreprise artisanale "confitures des quatre saisons", qui a le premier répondu à l'appel. De cet hibiscus il en fait du confit et reverse 10% du chiffre d'affaire à l'association Douadine Défi sud. Le voyage a été sur le plan personnel très riche. J'ai eu la chance de vivre au sein d'une famille qui m'a très bien accueillie même si les conditions de vie là bas sont tout à fait rudimentaires.

[ABP] Les producteurs Mauritaniens que vous avez rencontrés vous ont-ils confié un message, même implicitement?

[MAUD CLEMENT] Le message était tout à fait explicite. Les producteurs sont tous très motivés mais ils ont besoin de clients qui puissent acheter leurs récoltes (glacier, parfumeur, cuisinier, brasseur, confiseur...) en Bretagne ou ailleurs.

[ABP] vous avez rejoins l'association Global Bretagne (voir le site) basé a Paris, en quoi consiste son action?

[MAUD CLEMENT] Global Bretagne a pour objectif de réunir dans la durée des expatriés bretons à travers le monde, susceptibles, de par leur fonction, de contribuer au développement et au rayonnement de la Région. Global Bretagne fédère aussi bien des bretons de naissance que de cœur. Notre action se concentre sur l'animation d'un réseau international composé d'un nombre limité d'hommes clés, attachés à la Bretagne, à sa culture et ses valeurs, tant du secteur privé que du secteur public.

[ABP] Votre tour du monde se fait par étape. Vous visitez un pays, puis revenez à la case départ... Quelle est votre prochaine étape?

[MAUD CLEMENT] J'irai au Benin, là travaille une toute jeune agence de voyage : double sens. Cette agence offre la possibilité de découvrir le Bénin de manière authentique, de s'imprégner de sa culture, de partager des moments privilégiés avec ses habitants en assurant le développement économique du territoire, en respectant la culture de ses hôtes.

J'irai ensuite en Tanzanie, visiter une roseraie qui commercialise des roses labéllisées Max Havelaar. Et en Indonésie, où sont fabriqués des meubles en bois de teck par des entreprises qui respectent l'environnement et les hommes qui y travaillent.

[ABP] Merci de nous tenir au courant de vos aventures et de vos découvertes.

[MAUD CLEMENT] Je n'y manquerai pas!

Cet article a fait l'objet de 1761 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Bernard Le Tellier
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons