Un régionaliste breton accède à l'Assemblée nationale
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 18/06/12 21:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26371_1.jpg
Paul Molac

Il s'agit de Paul Molac qui se présentait à Ploërmel au nom du PS, de EELV et l'UDB. Paul Molac est surtout connu en Bretagne pour avoir été élu le 4 juillet 2009 le premier président du nouveau Conseil Culturel de Bretagne, organisme consultatif à l'origine associatif et institutionnalisé cette même année par le Conseil Régional de Bretagne. (1)

De la ferme au parlement

Paul Molac est né à Ploërmel en 1962 de parents agriculteurs. Il a vécu son enfance à la ferme qu'il a gérée ensuite tout en suivant des études agricoles (BEPA). Par la suite, Paul Molac a repris ses études et obtenu le Capes en 1989. Il est depuis 1990 professeur d'histoire-géographie au lycée-collège de Brocéliande à Guer. Il a gardé, de son travail dans l'exploitation agricole, un grand intérêt pour l'agriculture en plus de son intérêt pour les langues de Bretagne. Paul Molac parle le gallo et le breton et est le président de Div Yezh. Il a été membre du bagad de Ploërmel et est engagé depuis longtemps dans la préservation des langues et du patrimoine breton.

Paul Molac est à la fois un militant écologiste et un militant culturel. Il se dit proche des positions de l'UDB (Union Démocratique Bretonne) mais aussi de celles d'Europe Écologie Les Verts (EELV). Paul Molac a déclaré à ABP qu'il siègerait avec le groupe EELV. S'il s'était déjà présenté aux élections municipales de Taupont en 2008 et avait fait 15,9 % des voix, Paul vient surtout du monde associatif, pas du monde politique. En ce sens, on peut dire qu'il est le représentant du très important monde associatif breton. Les associations bretonnes ont finalement un élu qui défendra leurs intérêts. Marc Le Fur (UMP) et Jean-Jacques Urvoas (PS), actifs en particulier dans la défense des langues régionales, sont aussi réélus. Jean-Luc Bleuven que l'on peut classer aussi "régionaliste" est aussi élu.

La débandade de l'UMP en Bretagne

La droite continue de perdre des députés. Elle ne conserve que 6 sièges sur les 37 circonscriptions des 5 départements.

Tout le Finistère est passé à gauche avec 7 circonscriptions socialistes et une Divers Gauche. L'UMP y a perdu 3 circonscriptions dont celle de Jacques Le Guen qui a été battu.

Dans le Morbihan, François Goulard, le député sortant, a aussi été battu. S'être distancés à un moment de Nicolas Sarkozy pour rejoindre le camp de Villepin ne semble pas avoir payé du tout pour Le Guen et Goulard.

La Loire-Atlantique consolide aussi ses élus de gauche avec Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, qui avait été élu dès le premier tour. François de Rugy, partisan de la réunification de la Bretagne, a été réélu avec 58,94 % des voix, et a annoncé qu'il se présentera à la présidence du groupe EELV à l'Assemblée nationale. En tout dans le 44, la gauche reprend 3 circonscriptions à la droite.

(1) Paul Molac n'est pas le premier régionaliste élu à l'Assemblée nationale. Jean-Yves Cozan, député du Finistère de 1986 à 1997, l'était tout autant. Et bien plus tôt, Régis de l'Estourbeillon, l'inventeur du régionalisme puisqu'il est le co-fondateur de l'Union Régionaliste Bretonne (URB), fut député de 1898 à 1919.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2820 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 74 commentaires
Naon-e-dad
2012-06-17 21:47:27
Gourc'hemennoù! Félicitations!
(0) 
Silviane Le Menn
2012-06-17 23:42:29
Un grand bravo à Paul Molac et bon courage.
(0) 
loeiz Le Bec
2012-06-18 08:09:32
Gourc\'hmennou braz dit evit an trec\'h man .

Loeiz Ar Beg
(0) 
SPERED DIEUB
2012-06-18 08:36:09
Vous oubliez Jean Luc Bleunven élu lui en dehors des appareils politique et qui ne sera donc ni poings et mains liés avec le PS Son audace et son courage ont été payants Kassed e vo Breizh war raok gantan ive
(0) 
iffig cochevelou
2012-06-18 09:42:30
Gourc'hemennoù da Baol
Une question a ABP: hier soir on nous avait annoncé en titre la victoire d'un autonomiste, aujourd'hui c'est un régionaliste ,et demain ?
(0) 
Joseph Victor
2012-06-18 10:00:01
@ Spered Dieub,
Jean Luc Bleuven, "en dehors des appareils politiques" ? Il avait quand même le soutien de tous le PS finistérien, de Jean Yves Le Drian et il se réclamait de la "majorité présidentielle"... Confirmation avec sa profession de foi : (voir le site)
Mon propos n'est pas de lui en faire le reproche, au contraire, juste de rétablir la vérité, trop souvent malmenée sur l'ABP.
(0) 
Jean-Louis G.
2012-06-18 10:12:41
Les gens ont voté pour un socialiste pas pour ses idées régionalistes. Encore une imposture démocratique.
(0) 
Louis Le Bars
2012-06-18 10:16:41
@ ifig cochevelou : "Une question a ABP: hier soir on nous avait annoncé en titre la victoire d'un autonomiste, aujourd'hui c'est un régionaliste ,et demain ?"
Peut-être bien un socialiste ??
(0) 
Joseph Victor
2012-06-18 10:18:36
Rectification : "tout le PS finistérien". Mille excuses.
(0) 
eugène Le Tollec
2012-06-18 10:37:58
Une seule chose ,un seul constat
Mais à part un ,où sont les autres.
Je ne vois que du PSet assililés.
Elle est belle la Bretagne.
Nous avons une fois de plus été trompé,mais comme les bretons aiment être fouettés,attendons qu'un Le Drian,,un Ayrault, un Urvoas,une Le Brabchu nous offrent une bonne réunification,en trois Langues 5breton /Gallo et français)
Bretons levez vous ,une croisade sous la bannière kroas due commence.
Rejetons tout ce qui nous trahit.
J'EN APPEL A L'UNION des bretons en juste milieu en toute chose
(0) 
iffig cochevelou
2012-06-18 10:48:46
@Joseph Victor
Avec une nuance peut-etre : il a devancé le candidat PS-EELV au 1° tour, le PS n'avait donc pas d'autre choix que de le soutenir au 2°. Même si cela devient anécdotique aujourd'hui, il était présent aux dernières régionales sur la liste "nous te ferons Bretagne" de Christian Troadec et du Parti Breton !
En lui souhaitant bonne chance et surtout qu'il ne se fasse pas phagocyter par le PS, puisqu'il a annoncé hier soir qu'il siegerait dans ce groupe qui refuse encore la démocratie et le respect des droits fondamentaux !
(0) 
Alwenn
2012-06-18 11:01:18
@ Joseph Victor
Paul Molac aussi avait le soutien du PS, et dès le premier tour.
Jean-Luc Bleuven ne l'avait pas au premier puisqu'il s'est présenté en dissident face à un candidat "officiel" du ps.
Mon propos n'est pas de faire des reproches à qui que ce soit, au contraire, juste de rétablir la vérité, trop souvent malmenée sur l'ABP.
(0) 
Yann LeBleiz
2012-06-18 11:09:08
@ Joseph Victor,
Belle remarque à la charge d'ABP.
Je suppose que pour vous l'information bretonne est mieux traité sur le Télégramme, Ouest-France et Presse-Océan.
Si nous n'êtes pas satisfait, qu'attendez-vous pour participer à l'ABP?
Avez-vous fait une démarche en ce sens, vous où un autre membre de l'UDB?
(0) 
SPERED DIEUB
2012-06-18 11:39:43
Jean Louis G
Les gens ont voté pour un socialiste pas pour ses idées régionalistes. Encore une imposture démocratique.
La preuve que non si cela avait été le cas le candidat représentant le ps aurait été au premier tour tandis que justement au premier tour Bleuven avait des thématiques bretonnes dans son programme donc vous avez tout faux au point que vous avez posez une bonne question
Son positionnement politique droite gauche devrait par ailleurs servir d'exemple pour les partis bretons qui ont parfois malgré eux trop tendance à glisser soit vers le néo libéralisme ou à contrario vers le sectarisme de gauche et l'intégrisme vert
(0) 
Pierre CAMARET
2012-06-18 11:43:15
Et voila , la batterie est rechargee et les bretons repartent "bille en tete"
Mes amis , je me souviens , il y a quelques annees ,L.CHRETIEN ( breton ) dans sa capsule , est passe au dessus de la Bretagne et a crie dans le microphone "Vive la Bretagne " c'etait le dechainement dans la Presse Bretonne . Qu'en reste -il - aujourdhui ???
(0) 
gerard mrel
2012-06-18 12:11:25
(voir le site)
classé "indépendantiste breton"!
(0) 
Ar Vran
2012-06-18 12:14:01
Mes constatations (je précise que mon intervention risque de choquer car je ne me situe résolument pas d’un côté ou de l’autre de l’échiquier politique mais uniquement du côté « patriote breton »)
A - A propos de la Bretonnitude
- Première fois qu’un député patriote breton est élu (cf. Molac). On verra bien ce que cela donnera. A suivre…
- Tous les députés qui durant leur précédent mandat ont œuvré pour la Bretagne (réunification et plus grande place accordée à la langue bretonne) ont été réélus : Le Fur, Urvoas, De Rugy & Priou
- A part le cas Ayrault et Clergeau dans le 44, aucun des députés précédents anti-Bretagne a été réélu (cf Jacques Le Guen)
- Pour avoir des députés pro-Bretagne à l’Assemblée Nationale, il faut des candidats qui bénéficient du soutien de partis hexagonaux. Sans ce sésame et jusqu’à présent, hélas c’est un constat d’échec. Conclusion : l’électoral moyen breton n’est pas (encore) prêt à voter exclusivement breton, mais cela ne veut pas dire que la Bretagne ne compte pas pour lui. Il y a donc du travail à faire…
- Autre point : Richard Ferrand (jacobin notoire) a été élu mais on peut compter sur son formatage par M. Troadec pour que progressivement il soit plus « ouvert » aux positions bretonnes…
- Cas particulier concernant M. Jean-Luc Bleunven, va-t-il rester pro-Bretagne ou va-t-il se fondre dans la discipline républicaine ? A suivre…
B - Des 2 points sur lesquels il peut y avoir des évolutions durant la mandature
1 – L’officialisation de la langue bretonne. En théorie, Hollande s’est engagé à faire en sorte que la charte des langues régionales soit enfin ratifiée. Donc ceci n’est plus dépendant de la Bretagne elle-même mais du niveau hexagonal. Donc vigilance à ce que cette promesse soit effective et cela le plus tôt possible ! Il faudra donc régulièrement interpeller nos députés bretons de gauche pour qu’ils s’engagent à suivre cela
2 – La réunification.
Si je compte bien, cela fait 20 élus sur 37 de Bretagne historique qui ont déclaré être favorables à la réunification soit 54%.
2 sont contre: M. Ayrault (44-3è) et Mme Clergeau (44-2), 2 autres ne semblent pas ouverts : Raimbourd (44-4è) et Ménard (44 -5è).
Les autres députés élus ne se sont pas exprimés. A noter que les socialistes d’Ille et Vilaine ne sont pas bousculés au portillon pour répondre à ce sujet (cf. questionnaires de ABP & Bretagne réunie ; doit –on en conclure que soit seul le fait d’être député les concerne, soit encore qu’inconsciemment ils ont peur que la réunification entraine une perte d’influence du 35 en Bretagne et la perte du statut de capitale régionale pour Rennes , point qui serait intéressant à éclaircir….)
Comme Ayrault est premier ministre et s’est illustré par le passé par sa volonté d’enterrer ce sujet à chaque publication de rapport ou de sondage, il ne faudra pas compter sur lui pour que cela change durant cette mandature. En outre en raison de la discipline de partie à l’Assemblée nationale, cette question ne risque pas d’être soulevée (à moins d’une agréable surprise ?) par les députés bretons PS eux-mêmes (même si la majorité d’entre eux se soit prononcée pour dans les questionnaires…).
Par conséquent, afin d’éviter que ce sujet majeur passe encore une fois à la trappe, il faut que la question soit portée à l’Assemblée nationale par d’autres forces que le PSF.
Pour cela on peut espérer que M. Le Fur, Priou, Benoît rééditent la performance du coût d’éclat de l’amendement proposé l’année dernière. Doivent-ils le faire seuls ou en association avec les écologistes comme De Rugy et apparenté M. Molac, qui de fait seront dans la majorité présidentielle et donc possiblement « pro-ayrault » ? Tout dépendra de la réaction de ces 2 députés. Dans tous les cas, cela ferait 5 députés à suivre et « à pousser » pour qu’ils soient moteurs sur ce sujet.
Doit-on considérer le nouveau député, M. Philippe Le Ray (DVD – 56 – 2è, qui a répondu favorablement à cette question lors de Bretagne réunie) dans ce cas de figure ? Cela ferait alors 6 députés à suivre…
Quelle sera la réaction des apparentés de Gauche : vont-ils se plier à la discipline de fer du PSF ou auront-ils le courage de leurs opinions ? Cas de Jean-Luc Bleunven (29-3è), de Annie Le Houerou DVG 22-4è), Hervé Pellois (DVG-56-1ere « tombeur » de François Goulard).
Ne pas oublier les nouveaux députés de droite, à savoir M. Gilles Lurton (DVD- 35-7è qui succède à René Couanau) et Isabelle Le Callennec (UMP – 35 – 5è qui succède à son mentor, M. Pierre Méhaignerie, ancien grand ouistiti par excellence). Ils doivent être avertis le plus tôt possible avant qu’ils ne soient trop tard afin de rejoindre leurs collègues pour la défense de la vrai Bretagne.
(0) 
P. Argouarch
2012-06-18 13:12:49
@iffig cochevelou : ABP a eu Paul Molac au téléphone aujourd'hui. Il se déclare "régionaliste" et est surpris que le journal Le Monde, l'ai déclaré "indépendantiste" . ABP ne peut que reprendre les déclarations directes des députés ou de qui que ce soit. Une déclaration est un fait, tout le reste est interprétation ou déformation. Maintenant chacun, y compris Paul Molac, peut mettre ce qu'il veut derrière le mot politiquement correcte de "régionaliste"
(0) 
Stefan Bian
2012-06-18 13:22:02
Encore une élection entre franquaouis, et entre partis franquaouis, et pour eux.
Les \"pro-Bretagne\" décrits ci-dessus ne seraient-ils pas que des alibis, des arguments électoraux comme des autres, comme tous ceux qui les ont précédés ?
Tous ceux qui sont partis pour nous \"représenter\" à Paris sont revenus parisiens, depuis la révolution des parisiens ...
Vous avez vraiment le sentiment qu\'un député (ou même six, ou dix) breton sera apte à dépasser l\'appareil de sont parti, qu\'il soit officiel ou officieux, et d\'affirmer son provincialisme (breton, mais aussi de n\'importe quelle pro-vincia : nation vaincue ...) ?
Moi, je veux bien y croire, dans la mesure où c\'est ça ou rien.
Mais je crains que, une fois de plus, la mandature qui commence soit aussi centraliste que les autres : le budget de rénovation de la région centrale ne restera-t-il pas (environ) 130 fois supérieur à celui de la région provinciale la moins mal lotie ?
Paris laissera-t-elle une province se réunifier et affirmer sa différence au point de prendre un semblant de début d\'autonomie ?
Croyez-vous qu un parti de la droite française laissera filer les doux fruits de la révolution des bourgeois parisiens ?
Croyez-vous qu\'un parti de la gauche française laissera filer le si beau dogme d\'unicité qui en a résulté ?
Non, franchement, vous croyez vraiment qu\'un président qui place Ayrault comme premier ministre peut avoir, mais rien qu\'une seconde, des intentions honnêtes à notre endroit ??
Allez rendez-vous dans cinq ans, pour le même débat !!
(0) 
Yann LeBleiz
2012-06-18 15:04:43
UMP!
Je rebondis sur la fin de cette article qui mériterait un article à lui tout seul: "La débandade de l'UMP en Bretagne."
Il est impressionnant de voir la droite française de Bretagne, prendre le chemin de la marginalisation uniquement pour satisfaire l'approche jacobine qui voudrait que la Bretagne et sa spécificitée ne devrait pas avoir de réalité officielle dans la "R"épublique!
Un tel suicide uniquement pour obéir, cela ressemble à une forme de fanatisme!
(0) 
Joseph Victor
2012-06-18 16:25:17
@ Alwenn et Iffig Cochevelou,
Je n'ai pas parlé de Paul Molac. Je n'ai donc pas pu déformer la vérité à son propos. Mais oui, vous avez raison, il était soutenu par le PS dès le 1er tour, et aussi par EELV, dans le cadre d'un accord PS-EELV-UDB. Mais il avait aussi un candidat PS dissident contre lui au 1er tour. Il siègera, quant à lui, dans le groupe EELV...
@ Yann Le Bleiz,
Ma remarque était moins "à la charge" de l'ABP qu'à celle des quelques "contributeurs" qui passent leurs jours et leurs nuits sur le forum. Dont vous...
(0) 
Louis Le Bars
2012-06-18 18:30:57
@ A r Vran
. REUNIFICATION :
Nous verrons bien l'avenir qui sera fait à l'amendement DE RUGY-LE FUR.
Mon opinion c'est que la perspective d'une vraie réunification dans les 5 ans est nulle avec Jean-Marc AYRAULT Premier Ministre.
Autre point important, hormis DE RUGY, les 8 autres Députés de gauche de Loire-Atlantique ne sont pas favorables à B5. C'est quand même un problème pour réunifier la Bretagne quand bien même 100 % de B4 y serait favorable. DE RUGY a pour suppléant un anti-réunification primaire qui s'est distingué sur la question il y a peu...
J'ai appris aujourd'hui que DE RUGY visait le perchoir à l'Assemblée Nationale. Ce suppléant dans cette hypothèse deviendrait-il donc le Député (?). En tous les cas le choix de ce suppléant est tout sauf du au hasard...il y a la bienveillance d'oncle Jean-Marc trés certainement conjugué à l'arrivisme politique d'un jeune loup. J'ai bien peur que la réunification serve de chantage aux postes ou de carotte médiatique par certains députés. J'espère me tromper . J'ai lu un diagonal un bouquin de DE RUGY publié récemment sur son engagement politique, le mot Bretagne n'y figurait pas.
Les élections régionales ont lieu bientôt, si l'amendement LE FUR-DE RUGY est enterré, il ne se passera rien pendant 5 ans.
Autres éléments essentiels : la Région PAYS-DE-LA-LOIRE bascule à gauche, c'est structurel. Je prends les paris que cette Région sera + à gauche que B4 dans 10 ans. Le PS n'a donc aucun intérêt à réduire le nombre de régions dans ce coin là de la France ou changer quoi que ce soit qui pourrait nuire à son monopole qui se dessine.
Enfin, je m'étonne qu'il n'y ait aucune analyse (dans la perspective de réunification ou d'un hypothétique référendum) concernant l'évolution électorale foudroyante de la Loire-Atlantique. En moins de 10 ans ce département est passé d'une majorité de Droite à une extermination totale ou presque (Priou et les vieux retraités parisiens de la Baule) de l'UMP au profit du PS. Ceci a une signification, et est très lié à l'évolution démographique et sociologique du Département : Etalement géographique de la métropole, arrivée massive de nouveaux habitants, affirmation du rôle de capitale régionale avec une Métropole qui ne vit économiquement que grâce aux services (dont services publics).
Un référendum est-il souhaitable dans l'immédiat ?? J'en doute de plus en plus, car le résultat risquerait d'être négatif et pas qu'un peu. L'électorat suivra les recommandations de Saint Jean-Marc, avec la mobilisation à n'en pas douter des syndicats (peur de la perte d'emplois), des médias locaux et du tissu d'élus PS de Loire-Atlantique en faveur du NON. Combien reste-t-il de bretons en Loire-Atlantique ?? Bref...
. BRETON :
A priori ça parait + jouable là-dessus. Il y aura certainement quelques symboles, mais rien de +.
Concernant M. MOLAC, il est apparemment militant du gallo. Rien d'anormal pour un haut-breton, par contre au niveau politique, si l'idée est d'officialiser à la fois le breton et le gallo sur un pied d'égalité (avec une limite linguistique ?), je parie que rien avancera et que le seul résultat sera une énième guerre de désinformation sur la légitimité du breton unifié en Bretagne...
M. HOLLANDE n'a pas de majorité pour changer la Constitution, il pourra s'appuyer là-dessus pour justifier les non-avancées institutionnelles. Je doute fortement de l'engagement personnel de M. HOLLANDE sur l'officialisation des langues minoritaires. Un double langage ne serait pas une première, et quand je vois ce qu'il s'est passé dans certaines circonscriptions (Royal à la Rochelle, Bayrou au Béarn), il est fort probable que la "présidence normale" se rapproche de la "présidence normale" du dernier précédent Président socialiste avec un discours officiel et les coups bas en arrière-cuisine.
(0) 
Hervé Bossard
2012-06-18 23:13:55
Petite erreur dans le titre, Il y a eu Jean-Yves Cozan et le Marquis de l'Estourbillon, membre de l'URB, il y a un siècle.
(0) 
P. Argouarch
2012-06-19 00:46:11
@ Hervé Bossard: Remarque trés juste ! Notre article a été modifié et annoté.
(0) 
Erwann Denez
2012-06-19 07:21:44
Salud deoc'h !
2 petites remarques.
Paol Molac n'est pas "régionaliste" - c'est du verbiage parisianiste ça ! il est autonomiste !
Etr de plus vous oubliez la présence d'Yvon Abiven qui a siégé à l'asemblée également en tant que suppléant de Marylise Le Branchu. ( Maire bretonnant de saint Thégonnec et ex UDB).
(0) 
Ar Vran
2012-06-19 09:03:34
Petite précision
Tout ce que j\'ai écrit précédemment n\'est valable que si nous Bretons \"patriotes\" poussons nos chers députés nouvellement élus à œuvrer pour la Bretagne ( en d\'autre terme, leur mettre la pression). Il ne faut surtout pas les laisser faire ou attendre un quelconque coût d éclat de leur part quand ils seront sur les bancs de l\' assemblée nationale car si on ne les pousse pas , il y aura toujours des \"bonnes\" raisons pour ne rien faire...
Enfin cette vigilance à avoir vis à vis de nos députés ne signifie pas que l\'on doit tout attendre de la France, au contraire. Il faut préparer le terrain au niveau local, éveiller la conscience de la population bretonne par toute manifestation ou événement susceptibles de leur montrer qu\'ils ne sont aucunement des français à part entière et cela dans n\'importe quelle discipline ou sujet, et mettre en place ce Front breton en 2013 de façon à ce qu\'il soit effectif pour les échéances de 2014.
Donc ne pas oublier qu\'il n\'y a rien à attendre de la France et des média français, car ce n\'est que par les Bretons eux-même que la Bretagne pourra encore exister...
(0) 
iffig cochevelou
2012-06-19 09:43:51
Il faut reconnaitre que la France est un monde à part , retranchée derrière le rideau de fer de sa "religion républicaine" d'un autre age, et qu'il est naturellement difficile de s'annoncer "autonomiste" , tant ce mot est récrié quand on l'utile pour un peuple et un territoire, qui selon leurs lois n'existent pas .
Un peu comme si un militant du MRAP ou de SOS Racisme pouvait se présenter aux élections avec le soutien du "Front National"
(0) 
Léon-Paul Creton
2012-06-19 11:03:48

Plutôt que de vouloir pousser les députés ou tout autre politicien et représentant du peuple, il vaudrait mieux les tirer!...
Ar Vran: "Avez vous essayez de pousser une corde?..."
Eh bien c'est à peu près l'effet produit et ressenti par ceux s'évertuent et se tuent à la mise en place d'un Front breton. Cela devrait concerner aussi, la "poussette" de députés...
(0) 
Ar Vran
2012-06-19 11:42:03
@Léon-Paul Creton
Au risque de vous décevoir, je crains que vous n'usiez pas du même français. On dit bien pousser des gens à faire quelque chose, c'est la première fois que j'entends parler de tirer des gens à faire quelque chose. Quant à la corde, la comparaison n'est pas judicieuse ou peut être vouliez-vous insinuez que pour les députés qui n'auraient pas rempli leurs obligations bretonnes, ce soit le sort qui leur sera réservé ?
Si je vous suis bien, insinuez-vous que la poussette des députés va se transformer en véhicule plus spacieux quand ils auront atteint leur majorité et de fait voudront marcher de leur propre fait ????
(0) 
Ar Vran
2012-06-19 11:46:48
@jojo
"Pour les auto-proclamés «militants bretons», assez amusants à se donner des noms à consonnance bretonne (style «Le Bars»), prenez-en de la graine "
et alors ? où est le problème ? Au contraire, cela est très bien et va dans le sens de la Bretagne que tout un chacun ici veut reconstruire...
quant à M. Molac, laissez-lui que diable un peu de temps pour s'adapter à sa nouvelle fonction et on verra ensuite. A priori on peut compter sur lui (même si cela ne sera pas suffisant) pour que cela bouge un peu...
(0) 
Modérateur
2012-06-19 11:54:08
@Jojo Il est interdit sous peine de poursuites pènales de publier sans abonnement, même dans un commentaire, un communiqué de l'AFP. Le communiqué a été suspendu et vous barré de nos colonnes.
(0) 
Cymro Cymraeg
2012-06-19 12:35:47
Newyddion gwych! Newyddion da i iawn i Lydwa. Cyfarchion brawd-garol o Gymru.
Excellent news.Our warmest greetings from Wales. Let this show that the Breton nation and language are here and won't go away!
(0) 
Stefan Bian
2012-06-19 12:41:23
Autonomiste ? Régionnaliste ?
Employer ces mots-là, c'est déjà problématique : aurait-on définitivement renoncé à être autre chose que français ?
M Molac a, n'en doutons pas, au vu de son action associative, un vrai coeur de Breton.
Mais rien que ce débat (qui fut, en son temps, au sein de l'udb : il s'agissait de décider si la mention "autonomiste serait porté sur le logo du parti) au sujet de ces termes démontrent une capitulation coupable de la part de militants bretons.
Comment convaincre ceux qui ne sont "
que" Breton, sans militance paritculière, de voter pour des partis qui ne savent même pas se définir ...
Ne tournez pas autour du pot, la seule solution est de démontrer aux Bretons ce qu'est notre, leur Pays, et pour ça, il faut leur montrer l'arnaque historique française qui perdure depuis la révolution des parisiens, leur montrer ce qu'était encore l'esprit unitaire Breton de la Chalotais.
Un Pays sans Histoire, ce n'est pas un Pays. C'est ce qu'on a tous fourré dans le crâne sur les bancs de l'école : Histoire de France, oui, Histoire des Provinces, non ! (sauf à démontrer que, comme les autres colonies, elles n'étaient rien avant l'arrivée du Messie français ...)
(En même temps, un Pays avec une Histoire "
pot-pourri" de morceaux choisis très orientés, comme du fait du méprisable opus "Histoire de Bretagne pour tous", c'est encore pire !!)
(0) 
Alwenn
2012-06-19 13:52:34
"Ne tournez pas autour du pot, la seule solution est de démontrer aux Bretons ce qu'est notre, leur Pays, et pour ça, il faut leur montrer l'arnaque historique française qui perdure depuis la révolution des parisiens, leur montrer ce qu'était encore l'esprit unitaire Breton de la Chalotais."
Ne vous gênez pas, montrez le chemin !
Qu'attende tous les beaux parleurs d'ABP pour aller sur le terrain et montrer aux Bretons qui ils sont vraiment, pour qu'ils puissent rapidement voter pour des partis "vraiment " bretons ?!
(Ceux qui s'y sont essayé aux dernières élections ont eu le tarif 1% !)
(0) 
SPERED DIEUB
2012-06-19 14:00:45
La révolution des parisiens n'a fait que valider sous prétexte d'idées d'égalité de liberté et de fraternité et de suppressions des privilèges, la colonisation des provinces par les monarchies franciliennes successives et en ce qui concerne la Bretagne c'était l'officialisation d'une imposture vu le discutable traité de 1532 qui a eu pour effet de favoriser les notables et le clergé au détriment du peuple ce qui peut expliquer que le tiers état n'a pas trop insisté pour le défendre alors qu'en 1788 c'est lui qui était en conflit avec la monarchie pour la défense des intérêts bretons j''ai du mal à comprendre tous ces revirements d'autant que la Chalotais défenseur de la Bretagne face au pouvoir central était dans l'esprit des lumières Le centralisme et l'absolutisme (pouvoir présidentiel renforcé par Sarkozy ) ne date pas de 1789 d'ailleurs la révolution à l'origine était par opposition à la monarchie absolue décentralisatrice mais départementaliste et c'est là qu'il faut rechercher les causes de l'échec et de ses dérives qui ont suivies, la terreur, le directoire qui lui a recentralisé et Napoléon n'en parlons pas à ce niveau !!! comme dans d'autres
(0) 
SPERED DIEUB
2012-06-19 14:20:54
I l faut éviter les procès d'intention ce n'est pas par ce que des intervenants donnent leur opinion sur ce site et d'autres moins spécialisés en la matière qu'ils ne font rien par ailleurs Déjà le fait d'écrire dans la mesure ou les commentaires sont lus par des bretons moyens voir des opposants à la cause est déjà du militantisme .Par ailleurs beaucoup de gens aujourd'hui sont indifférents dans la mesure ou leur petit matérialisme n'est pas concerné .Tandis que un opposant c'est une personne qui peut se poser des questions et parfois le jour ou il est convaincu il devient un militant motivé ,voilà pourquoi il faut être prudent avant de stigmatiser systématiquement des gens allergiques à notre cause car c'est comme cela qu'on fabrique des FM
(0) 
Yann LeBleiz
2012-06-19 15:30:25
@ Alween
Il faut arrêter avec l'autoflagélation.
Les partis politiques bretons ont certes obtenus entre 2% et 1%, même pour le plus ancien.
L'une des causes majeures vient des médias, qui occultent volontairement les dossiers liés à la Bretagne.
Ce n'est pas sans raison que la France est classée 44ème pays pour la liberté de la presse.
Il est temps que le mouvement breton fasse le constat que le monde médiatique français est biaisé.
Les souverainistes français ont fait ce constant depuis bien longtemps. Ils ont réagit en créant leur propre média "Radio Courtoisie" qui fonctionne très bien. Résultat, le FN est en croissance fulgurante!
Les militants bretons sont donc en retard sur les souverainistes français... C'est pas très glorieux!
ABP est une première réaction positive, mais cela ne suffit pas pour toucher l'ensemble d'une population!
(0) 
G Kerouanton
2012-06-19 17:33:03
Christian Troadec (Mouvement Bretagne Progrès / MBP) : élu Maire evec 68% des voix (allié à l'UDB)
Christian Derrien (MBP) élu Conseiller général au premier tour.
Christian Troadec élu Conseiller général au deuxième tour.
Deux ou trois autres membres de MBP à 30 % des voix aux cantonales.
Paul Molac (nationaliste modéré) élu Député.
Jean Luc Bleunven (régionaliste de gauche)élu Député.
Le Fur, régionaliste de l'UMP, réélu, etc...
Arrêtez les élucubrations pessimistes.Les Bretons nationalistes modérés et autonomistes réalistes se font élire, et bien élire!
Trois règles d'or pour se faire élire : labourer le terrain, labourer le terrain, labourer etc...et parler, beaucoup parler, et serrer des mains, et se préoccuper du sort de chacun. Christian Troadec est passsé serrer les mains dans toutes les maisons pour se faire élire maire pour la première fois. Molac : ancien agriculteur; Bleunven : agriculteur.
Une main serrée = une voix de plus, et même 5 voix si toute la famille suit.
Toutes les élucubrations intellectuelles sont des briques pour construire un mur entre soi et les électeurs.Ceux qui se battent tous les jours sur le terrain n'ont pas le temps d'élucubrer ainsi!
A tous ceux qui veulent être élus, à bon entendeur, et même aux barbouzes qui déversent leur bile sur ABP ...salut!...
(0) 
Alwenn
2012-06-19 20:10:25
On est quand même un peu en droit de penser qu'on a à peu de choses près l'"emsav" politique la plus bête du monde !
Alors que les jacobins ont à peu près l'intelligence d'avancer masqués, les partis de l'emsav, eux, ça ne leur viendrait jamais à l'idée.
Il faut qu'il casse du français (du parti français) et qu'ils proclament haut et fort qu'ils sont autonomistes, voire indépendantistes, les mots qui font tout de suite peur et qui éloignent l'électeur à toute jambes.
De plus aucun parti de l'emsav ne se positionne là où les électeurs bretons votent massivement : la gauche modérée (socialisme)
Troadec, Molac et Bleunven sont positionner sur cette ... position, le socialisme de centre-gauche : l'un est élu maire et conseillé général, les deux autres sont élu député, et Jean-Luc Bleuven contre un candidat officiel du parti socialiste, en plus !
Comme le dit justement G Kerouanton, le travail sur le terrain ça pait, pour être élu ou réélu, et le cas de Le Fur, reconnu comme un bosseur par les socialistes eux-même, le montre.
Et le modèle de Le Fur pour la Bretagne, il l'a dit lui-même, c'est l'Ecosse et la Catalogne, autrement dit ... l'autonomie.
Mais il ne va pas faire campagne sur ça !
Quand je lis que l'udb Gaël Briand a fait un discours sur l'autonomie à Ploërmel, et que, à Ploërmel, Paul Molac a fait 40%, alors qu'ailleurs il atteind parfois 60%, heureusement que Gaël Briand n'a fait qu'un seul discours !!!
«quand je suis passé à Ploërmel, j’ai fait un discours où j’ai clairement dit que j’étais autonomiste» assure Gaël Briand
(voir le site)
(0) 
Louis Le Bras
2012-06-19 22:17:16
@ G.KEROUANTON "rois règles d'or pour se faire élire : labourer le terrain, labourer le terrain, labourer etc...et parler, beaucoup parler, et serrer des mains, et se préoccuper du sort de chacun."
Très certainement, j'ajouterais également se présenter dans des territoires où il n'y a pas l'ombre d'une agglomération et où le brassage de population est très faible.
(0) 
Bertrand Deléon
2012-06-20 00:12:21
@ Yann Le Bleiz concernant les médias ;
@ G. Kerouanton concernant les "gens de terrain".
Ce ne sont pas directement les médias qui sont coupables mais le système qui rend difficile tout départ. En effet, un parti politique ancien a déjà ses alliés, ses organes de presse, la possibilité de distribuer des subventions, de laisser caresser quelque espoir d'aide financière à tel ou tel organisme, a une équipe de campagne, a déjà un trésor de guerre (obtenu honnêtement ou non), a des donateurs (on ne prête qu'aux riches), à le moyen de détourner l'égalité de temps entre candidats en faisant parler ses élus ou en parlant soi-même en tant qu'élu et non comme candidat...
Une personne comme Paul Molac n'a pas été élue parce qu'il était régionaliste ou autonomiste ou autre mais parce qu'il représentait le vote PS, avec les moyens du PS en surfant sur le monopole issu de l'héritage UMPS et associés.
L'UDB, P. Molac... ne sont que de précieuses cautions bretonnes de la gauche française, rien d'autre. Et nous savons que cela n'aboutira à rien et nous conduira au néant. Ces derniers rassurent la part de bretonnitude dans l'électorat, donnent des repères que le "bon citoyen" connaît bien (c'est vu à la télé !) mais en réalité font perdre un temps précieux à la course contre la montre pour sauver l'existence même de notre identité.
Dans 5 ans, on revotera à droite ou plus encore à l'extrême-droite du FN... Sauf, s'il y a prise de conscience. En attendant, nous allons décliner un peu plus, en sauvant quelques pans de notre existence grâce à des militant-e-s qui payeront chers de leurs engagements (amendes, prisons...).
En toute connaissance de cause je me suis présenté pour En Avant Bretagne en sachant que je n'aurais pas les médias, que mes propos seraient tronqués, déformés, que je devrais à la fois être colleur d'affiches, directeur de ma campagne, rédacteur, acteur, secrétaire, collecteur de dons... avec une maigre équipe de frères d'armes de longue date mais bien occupée dans son quotidien personnel et professionnel. C'est la dure réalité du terrain. Sans compter les attaques de "bretonnants" effarés par la possibilité que de quelconques rapprochements par de quelconques liens culturels les feraient être assimilés à des soutiens politiques... On pourrait les cataloguer d'indépendantistes ! Imaginez-vous ! Ils perdraient leurs subventions. Mieux vaut jouer du biniou sous les triliv le 14 juillet !
Puis, surtout les sous, et là pas besoin de développer la différence de budget. Pour moins d'1% le soir du premier tour, le candidat se ruine en frais de campagne et en frais courant, ne serait-ce qu'en parcourant la circo quand les autres font appel à des colleurs professionnels. Le Front de Gauche et l'UMP ont fait appel à la même entreprise au passage. Nous, nous avons nos petites mimines et nos tracts pas beaux ! Eux, le papier glacé (recyclé mais on ne sait trop comment mais ça plaît quand même), les bons citoyens en soutien, et la planche à billets !
Or, nous, nous avons les idées et ce n'est pas prétentieux de le dire ; cependant, tout le monde s'en fout, on n'a pas d'alliés au pouvoir, on est des loosers. J'ai pu le constater au débat public devant 500 personnes : le vide insondable de l'UMPS et des divers gauches-droites resplendissait. Dans la salle ? Des groupies retraités dont l'ouverture d'esprit est aussi large que le sommet de la tour Eiffel, l'altitude en moins.
La première étape pour nous échapper du système France qui nous écrase est de convaincre l'électorat :
- qu'à problèmes français, solutions bretonnes (il s'agit surtout du problème français d'ailleurs) ;
et à celui qui est quelque peu au fait de la réalité (économique, sociale, politique, culturelle...) :
- les envolées lyriques bretonnes, voire même les engagements plus sérieux, de candidats aux accents régionalo-autonomistes seront étouffés par l'appareil politique franco-francilien qu'ils auront intégrés. Que défendra un Paul Molac dans la sphère de Jean-Marc Ayrault ? Aura t'il la volonté même de défendre quelque chose dans ses nouveaux habits de député ? Pardonnez-moi l'image mais on ne peut pas passer sous le bureau et parler la bouche pleine.
(0) 
jules édouard
2012-06-20 11:02:55
Une image à la mesure de son auteur...
Impressionnante cette manière d'expliquer aux autres ce qu'il faut faire, du haut de ses 0,82 %
(0) 
Léon-Paul Creton
2012-06-20 11:31:17
Bertrand Deléon vous avez totalement raison !
Très largement c’est ce que je pensais dès avant les élections de la « mythique Union de la Gauche pour 1981 », et d’autres également bien entendu (mais peu nombreux à s’exprimer ouvertement). Mais comme la « Gauche Française » n’avait pas été en situation de vraiment de pouvoir peser durant des décennies, que les mots Gauche et Socialisme étaient pour beaucoup synonymes de Miracle et Paradis (surtout si l’on ne regardait pas trop à l’Est), l’espérance d’un monde meilleur, plus démocratique, tout plein de libertés, d’égalité et de fraternité pouvait donc aisément berner le gogo-électeurs. Dans le doute il fallait tenter le coup, même si comme moi l’on ne se faisait aucune illusion sur l’avenir !
J’ai donc, de 74 à 81, collé des affiches, beaucoup d’affiches…de toutes sortes jusqu’à tard dans la nuit (ou tôt le matin comme vous voudrez) pour Fanch Mitt, pour Jean Peuziat, pour Michel Mazéas … enfin !
Peu de temps après Mai 81 au vu des décisions et comportements puérils des imitations de Danton, Robespierre et autres Sieyes du PSPC, je pris mes distances avec l’UDB… Pire avec le combat breton me paraissant terminé, sans horizon à ce moment ! J’avais considéré que j’arrivais au bout de mon cycle initiatique de 7 ans, qu’il était achevé, même si la partie Rhétorique et Verbiage était très défaillante chez moi. Cette carence est toujours là, qui fait que j’écris un peu mieux que je ne m’exprime oralement ! Elle est d’ailleurs cette carence, la marque, une des marques négatives de « l’Éducation Nationale » de sa suffisance et de ces insuffisances. Aujourd’hui je crains que beaucoup d’enfants en pâtissent toujours et terriblement ! Au moins je ne dois rien à cette nation, à cet état pervers et vampire…
Comme il faut parfois prendre une décision, une direction au risque de se tromper, j’ai considéré à cette époque et de cette manière appliquée par les Bretons, qu’il n’y avait et n’y aurait aucune ouverture possible pour la Bretagne… Pas plus que pour les autres provinces apathiques françaises.
J’ai participé inutilement à toutes les rituels saisonniers des rassemblements grégaires de militants, pour écouter bilans politiques, financiers et subi les prêches des grands prêtres et servants, dont un certain nombre s’en est allé servir ailleurs, dans d’autres partis, ou d’autres qui continuent de l’intérieur. Devinez lesquels !
J’ai même lu un peu de Frantz Fanon, me suis cru devenu plus intelligent pour avoir mis mon nez dans le Capital de Karl Marx, et même osé Bakounine et quelques autres…Heureusement que j’avais auparavant, depuis mes quinze ans jusqu’à mes trente quatre ans, sillonné presque toutes les mers de la planète, vu et rencontré d’autres Hommes et d’autres lieux !...D’autres vies ! …
Trente deux ans après 81, La Bretagne ? Watterloo, morne plaine…Peu de changement, le peu gagné est loin de compenser ce qui est perdu, pour ainsi dire à jamais !...
Au lieu de vouloir avoir des élus à tout prix (à n’importe quel prix !), je me demande s'il ne vaut pas mieux que tous ceux qui sont élus, démissionnent, s’il sont »Bretons » et ayant fait et accepté, le constat d’échec…
Ceci est juste un petit témoignage pour ceux qui veulent et réclament des « rajeunissements », qui ne sont que des formes de « pertes /absences de mémoire…vécues » aussi sûrement _dans certains cas_ sinon davantage, que certaines « vieillesses » ne le sont ?
À Bertrand Deléon je dirais encore, que ces « groupies » retraités qu’il montre du doigt sont pour la plupart ce qu’ils ont toujours été. Leurs révoltes juvéniles et adolescentes souvent une illusion, une réaction hormonales incontrôlée ! Regardez et écoutez Rocard par exemple ! Alors méfiez-vous. ( ;0))
(0) 
iffig cochevelou
2012-06-20 12:01:59
Je vais prendre le problème a l\'envers, pour répondre à certains :
dès la fin des années 70 , le PS préconisait la réunification de la Bretagne, la reconnaissance officielle de la langue bretonne , avez-vous constaté une quelconque avancée sur ces deux points qui sont les bases fondamentales de l\'existence de la Bretagne ?
NON , alors le PS est toujours un parti refusant les droits fondamentaux de la Bretagne donc \"hors la loi\" internationalement parlant! Il ne faudrait pas que ses membres et alliés l\'oublient.
Considèrent-ils alors ces deux points comme bien secondaire , dans ce cas la il faudrait le dire !
(0) 
Pierre CAMARET
2012-06-20 12:11:01
LP CRETON . Votre parcours est a peu pret mon parcours ..... avec quelques debordements francais en plus.
Je repondrais plus longuement . Amities . Pierre
(0) 
Bertrand Deléon
2012-06-20 12:41:16
Jules Edouard, "du haut de mes 0,88 %" je sais où je vais et j'y vais sans me vendre à personne. Mon souci n'est pas d'avoir un titre sinon j'aurais pris la voie sans issu que vous défendez.
(0) 
SPERED DIEUB
2012-06-20 13:21:13
Iffig 100% de votre avis et le breis avait un programme presque aussi ambitieux que l'udb à l'époque tout en étant moins marxiste et Charles Josselin avait même osé prononcé le mot INDEPENDANCE
résultat des courses !!
(0) 
J-J PAGE
2012-06-20 13:32:16
L'élection de Paul Molac est une belle victoire et le symbole d'une "percée politique de l'identité bretonne".
Les évolutions générales sont souvent peu perceptibles et se révèlent parfois dans quelques évènements symboliques. L'élection de Paul Molac est de ceux-là. On ne peut que se féliciter de l'habileté remarquable des quelques responsables de l'UDB qui ont réussi le "coup parfait" !
Le paysage politique breton évolue, contrairement à ce que prétend B. Deléon, et l'avenir s'éclaircit.
On peut constater l'émergence de multiples candidatures bretonnes depuis les cantonales de 2011, et l'élection de plusieurs tenants du "régionalisme", tels C. Troadec et C. Derrien, conseillers généraux en 2011, ainsi que de députés "militants" de la chose bretonne et de la réunification (M. Le Fur, J-L Bleunven, C. Priou, F. De Rugy, J-J Urvoas pour ne citer qu'eux). On peut d'ailleurs constater que les élus UMP les plus engagés sur ce terrain ont été réélus (Le Fur et Priou) alors que le plus jacobin (J. Le Guen) a été défait.
Je pense que la "régionalisation" est en marche et que nombre d'élus socialistes de Bretagne en sont convaincus (G. Rouillard, M. Lebranchu) et notamment J-Y Le Drian.
La montée en puissance est réelle, et il faut accepter de changer d'angle de vue et de stratégie. Le combat frontal a échoué, le moment est venu de la construction d'une Bretagne apaisée qui ne renie pas ses valeurs, mais accepte de "faire avec" les élus qu'elle se choisit !
Le "nouveau peuple Breton" est celui des jeunes qui feront la Bretagne du XXIème siècle, et il est probable que ses aspirations ne seront pas celles du XXème siècle...
(0) 
SPERED DIEUB
2012-06-20 13:49:28
Suite résultats des courses c'était l'époque du canard de Nantes à Brest malheur à celui qui était ne serait ce que social démocrate ... Ils se sont servi de l'idée bretonne qui avait une certaine popularité à l'époque comme un des éléments de conquête de l'électorat breton et comme vous savez bien qu'en Bretagne tout commence par la musique ce milieu a été infiltré alors qu'"il était jusque là assez proche du mouvement breton vu la capacité d'influence non négligeable de la mouvance musicale sur la population (bien plus que l'udb)on peut conclure que la gauche française a réalisé un joli coup .Bien entendu les séquelles sont encore là aujourd'hui car un certains nombre d'artistes leur doivent leur situation acquise bien qu'elle est parfois précaire ,cela ne va pas sans doute changer la preuve au dernières présidentielles certains d'entre eux ont soutenu Hollande dès le premier tour voir Mélenchon qu'aurait t-on entendu si d'autres avaient soutenu Voran bro c'hall !! Maintenant soyons vigilants car la droite ayant pour objectif de se refaire une santé va aussi utiliser des thématiques bretonnes par personnes interposées mais davantage dans le domaine économique et les mêmes causes produiront les mêmes effets .
Malgré tout tout n'a pas été négatif non plus car au niveau des radio locales et de l'enseignement et la promotion de la langue il y a eu des avancées et les membres des partis hexagonaux ont également repris des thématiques bretonnes
(0) 
Bertrand Deléon
2012-06-20 14:32:06
Jean-Jacques, ta naïveté nous perdera !
(0) 
Léon-Paul Creton
2012-06-20 14:48:41

Je trouve J.J.Page bien, bien euphorique et qu’il se déboutonne un peu vite. Le Peuple Breton « nouveau » lui chaufferait-il déjà un peu la tête ?
Gortozomp un tammig c’hoazh…Attendons encore un peu de voir pour qui la « chosification » de la matière bretonne sera un avantage !... Et si la « chose » ne se fera pas au détriment de l’esprit de la Bretagne.
Oui la régionalisation est en marche…Depuis un certain temps déjà, il me semble ! Et quelle régionalisation !!!Oh là là…
(0) 
Bertrand Deléon
2012-06-20 14:48:48
En tout cas, lorsque je lis M. Creton et bien d'autres, force est de constater que nous sommes plusieurs à être clairvoyant face aux leurres qui séduisent nos compatriotes. Je souhaite de tout coeur que cette fois on s'en souvienne définitivement pour éviter les mêmes bêtises dans 5 ans. Car, ces élus compromis, c'est bel et bien lesymbole d'une défaite et de temps perdu !
(0) 
Alwenn
2012-06-20 15:46:04
La seule vérité en politique, c'est de se faire élire, le reste est du blabla et de la posture.
L'emsav est d'autant plus fort dans le blabla et la posture qu'il est incapable de gagner des élections.
Je partage le point de vue de J-J PAGE, même si j'aurais préféré que les Bretons votent pour des partis bretons. Mais ce n'est pas le cas, et ce ne sera pas le cas dans 5 ans, ni dans 10, ni dans 15.
Le ps s'est construit une forteresse en Bretagne, pendant le même temps l'emsav politque est resté un champ de ruines et de poseurs, allant de l'extrême gauche à l'extrrême droite.
Là où Bertrand Deléon voit de la clairvoyance, je ne vois que de la posture.
Je ne vois surtout pas le premier élément CONCRÊT à être mis en avant.
Pour se guérir du blabla et de la posture, il faut du CONCRÊT, du CONCRÊT et encore du CONCRÊT.
(0) 
4G3R
2012-06-20 16:07:56
La posture, c\'est de vous entendre l\'ouvrir en faisant l\'apologie de la collaboration. Pour se faire élire,il faut se faire de la place. Je compte bien m\'y atteler.
Si ca ne change pas, ce sera à cause de gens comme Alwenn... A dégager !
(0) 
Bertrand Deléon
2012-06-20 16:25:27
à Alwenn qui écrit "Je partage le point de vue de J-J PAGE, même si j'aurais préféré que les Bretons votent pour des partis bretons. " : ce discours de soumission nous mène tout droit vers la morgue.
C'est en entretenant le PS de la sorte que nous en sommes là. C'est à dire à aucune avancée politique et pourtant vous en redemandez !
Les seuls gains que nous avons obtenus en tous les domaines sont le fruit d'un travail militant de terrain et bien souvent dans l'illégalité. La résistance bretonne a fait plier des élus et bretonniser d'autres mais rien n'est venu des policards français comme ceux dont on parle. Si nous faisions 15 % déjà (j'entends un parti breton), même en perdant les élections, nous irions encore plus rapidement. Seulement, il y a la naïveté ou la lâcheté pour brouiller les pistes. Et plus c'est lâche, plus ça l'ouvre !
(0) 
Alan Stivell
2012-06-20 16:36:57
Régionaliste était le marquis d'Estourbillon il y a plus de 100 ans. Il prônait à peu près le statut actuel, que personne ou presque ne conteste aujourd'hui, à part demander plus, ce qui est le cas de beaucoup de bretons, qui sont donc autonomistes.
Par contre, tant pis pour les mots, si des gens préfèrent dire "régionaliste" et que ça signifie le statut de l'Ecosse, je dis banco. En tous cas, tous mes encouragements à Paul Molac! Bevet Breizh
(0) 
Yasmina
2012-06-20 16:45:46
A ce sujet, je viens de lire ce point de vue qui me paraît tout à fait pertinent et simple à comprendre : (voir le site)
(0) 
Alwenn
2012-06-20 17:16:36
@ 4G3R
J'espère au moins que tu es d'extrême droite, les poseurs de chez poseur.
Si tu es pas élu, ce sera ma faute ?! Ben tiens !
Atèles-toi, atèles-toi !!
@ Bertrand Deléon : le discours de l'emsav politique est le même de l'extrême droite à une partie de la gauche (extrème ?)
4G3R qui me dit de "dégager" ??!! et qui dit qu'avec lui on va voir ce qu'on va voir, et que si on ne voit rien ça sera la faute des autres (dont la mienne !), c'est pas si éloigné de ce que vous dites : extrême gauche ? extrême droite ?
"compromission", "lâcheté", "collaboration", ...
Continuez comme ça, ç'est très impressionnant. et on est sûr d'aller loin.
"ce discours de soumission" : quel discours de soumission, s'il vous plait ?!
"C'est en entretenant le PS de la sorte que nous en sommes là."
Parce que c'est l'emsav qui "entretien" le PS ?
Mais redescendez sur Terre !
(0) 
Léon-Paul Creton
2012-06-20 17:27:40
C’est curieux Alwenn, j’ai le désagréable sentiment de voir le même scénario qu’en 1981 se remettre en place. Avec des acteurs qui ressortent à peu près les mêmes dialogues ! Le Breis reprendrait-il du service et tomberait les masques après la victoire « socialiste » ? Je n’en serais pas étonné !
Et votre ami Alan Stivell qui sort du bois ?...Voilà bien du concrêt …de rêve!!!
(0) 
Ar Vran
2012-06-20 17:57:18
Du calme !!!
JJ Page a raison ! C\'est du pragmatisme et non de la naïveté !
Travailler avec les politiques bretons qui sont affiliés à des partis hexagonaux ne veut pas dire se soumettre à ces partis! Au contraire il faut sortir de cette attitude du seul contre tous (et par définition qui amène à exclure celui qui pense différemment de vous, biais chronique de l\'emsav)
IL ne s\'agit donc pas de soumettre ou de participer à des quelconques jeux de partis hexagonaux mais d\'oeuvrer pour la Bretagne.
Pour cela et comme je l\'ai déjà écrit cela implique par exemple de reconnaître la légitimité de l\'élection des nouveaux députés par un communiqué de presse mais que l\'emsav (ou une ou des organisations qui s\'en approche) sera non seulement vigilant sur les actions de ces députés mais également va régulièrement les pousser à faire des amendements ou voter des lois en faveur de la Bretagne (si besoin il serait même intéressant de mettre en place un comité breton de vigilance sur l\'action des élus bretons via à vis de la Bretagne)
Attention ,je repête cela ne veut pas dire de rester béat et d\'attendre mais d\'agir
Si vous voulez on en reparle...
(0) 
Ar Vran
2012-06-20 18:08:13
Aux derniers septiques
qui vous parle de revenir en 1981 ? Le fait que ce la soit le PSF qui soit revenu aux affaires n'en fait le sauveur de la Bretagne, au contraire si je me rappelle ce qui s'est passé entre temps: à savoir rien de concret à part des mesurettes obtenus à la frange de ci de là.
D'ailleurs cela aurait été l'UMP, cela n'aurait rien changé.
Pour que cela change, il faut que la pression vienne des Bretons eux-mêmes/ La différence par rapport à 81 est qu'à cette époque, les Bretons ont espéré, attendu mais n'osaient pas du bruit(à part bien sûr quelques militants qui ont pu porter la "cause" bretonne jusqu'à maintenant...)
(0) 
kris Braz
2012-06-20 18:13:22
Débattre de Paul Molac "autonomiste" ou "régionaliste", on s'en fout. Mieux vaudrait s'intéresser aux qualités de ce nouvel élu, qualités dont il a largement fait preuve à la tête de l'association DivYezh puis du Conseil Culturel de Bretagne, charge qu'il a assurée jusqu'à son entrée en campagne. Un président, précisons-le, qui prenait chaque fois la parole - avec compétence - dans les trois langues de Bretagne.
Quant au petit chouchou de certains, Marc le Fur, rappelons qu'il est l'instigateur du décret scélérat sur les extensions de porcheries sans autorisation. Quant à Bleunven, il considère la centrale à gaz de Landi comme un "mal nécessaire". Il est curieux que les "régio-auto-indé" de l'emsav n'aient pas encore compris que l'indépendance/autonomie énergétique est la clé de tout.
(0) 
Léon-Paul Creton
2012-06-20 18:26:44
Mais Ar Vran tout est calme sur ABP.( ?)
Vous vouliez « pousser » les députés, mais pour ce faire il faut se mettre « derrière » et ma foi l’on peut estimer que cela suffit d’être « derrière » ! Tandis que pour tirer il faut se mettre « devant » donc choisir l’objectif, le but, c’est un choix , mais l’un ou l’autre ce n’est pas la même chose !
Reconnaître la légitimité des députés ? C’est curieux ça…Je n’y aurais pas pensé( :0))
(0) 
Yasmina
2012-06-20 18:29:25
Ar Vran, il y a 30 ans, des gens disaient comme vous et c'était déjà naïf alors maintenant...
(0) 
Louis Le Bras
2012-06-20 18:30:09
Les électeurs de la circonscription des marches orientales gallèses du Morbihan ont d'abord voté pour le candidat du PS...à la limite l'aspect local-breton a sans doute joué + dans la réélection de LE FUR en plein coeur des Côtes d'Armor (le département historique de la gauche en Bretagne).
Concernant l'orientation bretonne du PS, nous serons vites fixés et le bilan sera simple compte tenu du fait que tous les élus de B5 sont tous socialistes (100 % en Finistère, 90 % en Loire-Atlantique...) à l'exception de Le Fur, Priou et deux-trois autres UMP qui sont assez décentralisateurs bretons.
Les critères du Bilan breton :
1/ Court terme : Que va t-il advenir de l'amendement Le Fur - De Rugy ?? Les deux députés sont réélus triomphalement. L'amendement était passé à l'assemblée avec l'abstention des socialistes. Si l'amendement est enterré, il ne se passera rien pendant 5 ans concernant la réunification.
2/ Quinquennat : avancée et processus enclenché de réunification ? Officialisation du breton en Bretagne ? Statut/Décentralisation comparable à la Corse et l'Alsace(-Moselle) ?
(0) 
Louis Le Bras
2012-06-20 18:37:45
@Kris Braz : rien que l'évolution du logo du Conseil Culturel de Bretagne me laisse extrêmement dubitatif, pour ne pas dire foncièrement hostile sur l'action qui a été menée et les intentions...j'avais effectué des commentaires sur ABP à ce sujet récemment, sans savoir qui était M. MOLAC.
Il est d'ailleurs anormal que le Président de cette instance soit politisé de cette façon. Cela dévalorise et décridibilise cet organe.
Imaginons un seul instant une institution bretonne qui modifie son logo pour reléguer le breton à l'arrière-plan et en remplaçant le Gwenn-Ha-Du pour les couleur de l'UMP.
(0) 
Ar Vran
2012-06-20 19:05:21
@Léon-Paul Créton
Merci de m'avoir expliciter le sens que vous mettiez sur les verbes "pousser" et "tirer". Je vous comprends mieux maintenant. Le problème est que pour l'instant l'emsav n'est hélas pas encore au stade de tirer les députés. Donc à défaut de les tirer, il faut les pousser :)
quand je parle de légitimité, je vise bien sûr certains courants minoritaires qui se réfuseraient à reconnaitre les élections sous prétexte qu'elles viennent du grand voisin...
A part ce point de détail, je pense que l'on est en phase...
@YAsmina : non ! car cela n'a jamais été fait !
(0) 
Vincent Le Floc'h
2012-06-20 19:14:37
Oui au Parlement breton. On peut passer par 40.000 chemins, le discours de tous les bretons revient à cela : s'unir pour créer notre Parlement.
(0) 
Stefan Bian
2012-06-21 08:48:33
Pour Awenna, mais aussi pour tous les militants politiques bretons qui consacrent, c\\\\\\\\\\\\\\\'est indéniable, beaucoup d\\\\\\\\\\\\\\\'une énergie sincère, si on se mettait a un vrai défi collectif.
Utilisons cette énergie à enseigner l\\\\\\\\\\\\\\\'Histoire de leur Pays aux Bretons, qu\\\\\\\\\\\\\\\'ils réalisent à quel point l\\\\\\\\\\\\\\\'état français leur ment depuis toujours, que l\\\\\\\\\\\\\\\'Histoire version Michelet, enseignée sur les bancs des écoles de la république est totalement négationniste à notre encours.
Retirons-nous, militants bretons, pour mieux en retirer les autres Bretons ensuite, du carcan de l\\\\\\\\\\\\\\\'idéologie française : ne soyons plus ni de droite, ni de gauche.
L\\\\\\\\\\\\\\\'Histoire de Bretagne existe, est réelle, est réellement nôtre. Les Bretons aiment la Culture et aime leur Pays. Nous avons un extraordinaire réseau associatif culturel (auquel on pourrait ajouter les réseaux des partis politiques). C\\\\\\\\\\\\\\\'est là mission longue, mais pas impossible.
A condition de ne pas tomber dans la parodie navrante de \\\\\\\\\\\\\\\"Histoire de Bretagne pour tous\\\\\\\\\\\\\\\" de Skol Vreizh, les Bretons comprendront, c\\\\\\\\\\\\\\\'est sûr! D\\\\\\\\\\\\\\\'ailleurs le succès commercial de cet opus écoeurant le prouve ...
Il nous appartient à nous, militants bretons, de (re)lire Courson, Fréville ou Le Mat, et de transmettre le message politique qui est caractéristique de notre Histoire, et qui est très différent du message de la révolution des parisiens.
Alors, on peut le croire, les Bretons rejèteront cette idéologie qui n\\\\\\\\\\\\\\\'est pas cohérente chez nous, et voteront Breton...
(0) 
jules édouard
2012-06-21 14:22:06
"Parlement breton", "Front breton"... Voilà encore une lubie qui va sûrement faire avancer les choses. Je n'y vois que slogans creux, complètement à côté de la plaque et des réalités. Atterrissez un peu !
(0) 
Caroline Le Douarin
2012-07-16 19:53:42
Ça vaudrait le coup un jour, de publier un "florilège" des commentaires sur ABP (en les purgeant de leurs fautes d'orthographe bien sûr) si possible sur papier...
Ça pourrait même lui rapporter de l'argent.
Sous la couette ou devant un bon feu dans la cheminée, on prendrait peut-être le temps de les lire, mieux installé qu'assis devant un écran. J'avoue qu'ici je cale...
(0) 
Pierre CAMARET
2012-07-17 11:37:39
Je croyais que ABP devait uniquement traiter la matiere bretonne?????? des articles relatives a cettte matiere ne paraissent pas ....je me pose des questions, par contre une place est faite de plus en plus par exemple a AZAWAD /// qui est loin quand meme de notre frontiere SUD .Il est normal que nous en parlions ..... mais peut etre pas autant .
(0) 
Bertrand Deléon
2012-07-18 15:24:11
«Pour le juste retour de nos impôts»
(voir le site)
(0) 
Arzh-bihan
2012-07-18 15:43:15
Imaginez écrit en lieu et place de " Paul MOLAC qui se présentait au nom du PS, de EELV et l'UDB " ce qui ne dupe plus personne par " au nom de Ayrault, de Jules Ferry et de Gambetta " ...
Terriblement plus parlant ! Bien joué camarade .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.