Un point historique sur le cabotage breton par l?Institut culturel de Bretagne (Vannes ? 22 septembre)
Communiqué de presse de Institut Culturel de Bretagne
Communiqué de presse de Patrick Malrieu

Publié le 24/08/12 12:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse Le 22 septembre au château de l'Hermine La Section «La Mer et les Hommes» de l'Institut culturel de Bretagne prépare une journée d'études qui se tiendra le 22 septembre 2012 à partir de 9 heures 30, au Château de l'Hermine, à Vannes, sur le thème «Le cabotage breton et l?Europe 1816-1940». Les conférences avec projections seront ouvertes à tous, et l?entrée libre. Cette journée d'études permettra de faire le point sur les recherches les plus récentes concernant un sujet longtemps délaissé au profit du XVIIIème siècle, celui du rayonnement européen du cabotage breton de 1816 à 1940, et son rôle d'accompagnement de la Révolution industrielle du XIXème siècle. Un premier point sur le rayonnement européen des ports bretons au XIXème siècle Elle se déroulera à Vannes, un port à propos duquel les travaux menés ces dernières années par Michel Perrin ont montré l?importance dans ce domaine, d?une manière désormais très précise grâce à la qualité de conservation de ses archives  : 1149 caboteurs identifiés pour le quartier de Vannes de 1816 à 1899 sur 2 479 caboteurs morbihannais dénombrés. Bernard André, du CILAC ( (voir le site) a pour sa part étudié la façon dont le port de Vannes et ses chantiers navals s?adaptent à l'essor de ce cabotage au XIXème siècle. De fait, divers travaux concourent désormais à montrer l'intensité et l'ampleur du cabotage breton du XIXème siècle, qui s'étend de Saint-Pétersbourg à l'Italie, et tout particulièrement dans les pays scandinaves, les grands ports des Pays-Bas et de Belgique, d'innombrables ports de Grande-Bretagne, ainsi que de l'Espagne, également très fréquentée. Un premier bilan des recherches sera effectué, à partir d?abord de l'étude approfondie de l?ensemble du Morbihan par Michel Perrin, de celle des travaux portuaires à Vannes par Bernard André, sans oublier le cas particulier de Lorient avec l'exemple exceptionnel de l'armement Marcesche, et de son implantation directe au Pays de Galles, exposé par Pascal Boisson, qui a réalisé récemment un doctorat sur ce personnage emblématique, armateur, inventeur, pionnier de la Sécurité sociale Ce bilan embrassera ensuite le cas de figure du port de commerce de Loctudy qui est né du cabotage, étudié par Marie Rouzeau, puis, le cabotage landernéen de 1750 à 1850, si fortement présent en Espagne, par Jean-Pierre Thomin, et, finalement, les ports de Cornouaille britannique fréquentés par les caboteurs bretons, par John Mac Williams. La Section «  La Mer et les Hommes  » a commencé à nouer des contacts à l'étranger, et prévoit de continuer plusieurs années durant à explorer et mettre en valeur ce sujet très vaste, à travers diverses opérations, dont le point de départ sera cette journée d'études. Le programme complet : cliquez ici Contacts : Institut culturel de Bretagne - 6 rue Porte Poterne 56000 Vannes - Courriel : postel [at] skoluhelarvro.org Section «La Mer et les Hommes» : ssq56590 [at] yahoo.fr - Tél. : 02 97 86 56 51 (voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel ar Vro. Développement et diffusion de la culture bretonne à l'ensemble de la Bretagne. Colloques, conférences, journées de travail, publications.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.