Un nouveau parti autonomiste va voir le jour en Bretagne
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 21/11/12 13:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans une interview parue dans Le Mensuel de Rennes, Caroline Ollivro (1) annonce la gestation d'un nouveau parti politique autonomiste. D'après Frank Darcel (2) qui fait aussi partie des 30 à 40 membres fondateurs qui se réunissent deux fois par mois depuis 6 mois, le parti dont le nom n'a pas encore été définitivement choisi, serait lancé en juin 2013 en même temps que son site web. Il serait ouvert aux adhésions dès septembre et serait présent aux élections munipales de 2014 sur toute la Bretagne.

Pour Frank Darcel, ce nouveau parti partirait de deux constats. L'échec de la percée de l'idée bretonne en milieu urbain et le manque de thématiques sociétales au sein des partis bretons existants. Le nouveau parti se voudrait hors des sentiers battus et rebattus par l'Emsav depuis la guerre et sans beaucoup de résultats probants, et rassemblerait des courants divers. Sur une base commune fédéraliste européenne et sensible aux problématiques écologiques, on trouverait un courant social démocrate, un courant libéral démocrate et un courant plus libertaire. La diaspora bretonne serait aussi une des composantes. "Surtout pas de positionnement centriste, c'est un positionnement de cocus à partir du moment où il n'y a pas de scrutin à la proportionnelle. On sait que le centre finit toujours à droite pour pouvoir exister, ou alors il disparaît... Cette histoire de centre est une sorte de triangle des Bermudes à la Française..." a déclaré Frank Darcel à ABP, tout en précisant qu'il n'a jamais été au Modem mais a juste collaboré avec le parti centriste au moment des municipales de Rennes, alors qu'il était membre du Parti breton et qu'il imaginait qu'il y avait chez Bayrou une vraie fibre fédéraliste et décentralisatrice, ce qui a été totalement démenti par la suite. Ce nouveau parti serait ouvert aux alliances en période électorale mais uniquement avec des partis dont le siège social est en Bretagne.

Dans son interview publiée par le Mensuel de Rennes, Caroline Ollivro avoue ne pas avoir pu trouver la dimension sociétale qu'elle espérait au Parti Breton " J'étais impliquée jusque récemment dans le Parti breton, mais je me suis rendu compte qu'on avait du mal à y dépasser les thématiques bretonno-bretonnes, malgré la bonne volonté et les idées de chacun." Répondant aux critiques sur le danger d'une prolifération de partis bretons, elle déclare : "Si un nouveau mouvement se crée, c'est que l'offre actuelle est déficiente", pointant du doigt les échecs électoraux des partis bretons existants. Tout au contraire, Caroline Ollivro à avoué à ABP que le but ultime est de rassembler tout le monde : "Nous devons faire pour le politique ce que le CELIB avait fait en son temps pour l'économie bretonne".

Le groupe constituant va se réunir tous les mois en Centre-Bretagne à partir de Janvier 2013 pour définir les statuts du parti et ébaucher son programme politique. Il rassemble des Bretons des 5 départements et quelques Bretons expatriés.

(1) Caroline Ollivro, ancienne élue MODEM avec 12,15% au Conseil municipal de Rennes en 2008. Aux dernières élections législatives, elle était suppléante de Yves Pelle, du Parti Breton, à Dinan. Elle se présentera à nouveau aux municipales de Rennes en mars 2014.

(2) Ex guitariste du groupe Marquis de Sade, Frank Darcel conduit une carrière musicale qui continue aujourd'hui avec le groupe Republik. Il est aussi écrivain. Il a écrit deux romans et a collaboré à plusieurs ouvrages dont 101 Bretons et ROK. Il est le rédacteur en chef de Bretagne Actuelle.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1697 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 25 commentaires
ex site bretagne.unie.free.fr
2012-11-21 15:17:52
Bonne nouvelle ! en esperant que ce futur partir recrute principalement en dehors du vivier de panier de (vieux) crabes de l'emsav.
(0) 
Jikael Grationnay
2012-11-21 16:57:00
Les intentions sont bonnes, elles ont d'ailleurs servi de base à la création de plusieurs mouvements bretons depuis des décennies. Le problème qui semble ici insoluble est que les personnes qui sont à la base de ce projet sont des individualistes forcenés qui n'ont jamais pu s'intégrer durablement à un projet politique du fait dun égo surdimensionné. A partir de là ce nouveau parti risque d'être un panier de crabes rapidement ingérable. Qu'il se crée véritablement tient déjà de la gageure, qu'il se structure du merveilleux et qu'il réussisse du miracle. Mais la Bretagne n'a-t-elle pas besoin d'un miracle ?
(0) 
Louis Gildas
2012-11-22 12:33:38
Depuis... depuis combien de temps d'ailleurs, j'ai pu peut voir émerger en Bretagne des partis politiques se proposant de trouver une hypothétique pierre philosophale. D'aucuns même affirmaient l'avoir trouvée. Je rêve ! Ou je voudrais banalement rêver...
Fidamdoue, une fois encore rien de nouveau sous le soleil d'Ouessant... Sauf une banale compulsion de répétition...
(0) 
Ar Vran
2012-11-22 15:24:48
Pourquoi pas si cela permet à certains Bretons de ne plus voter pour des partis exclusivement tournés vers la France et de réapprendre progressivement leur véritable pays. Il est un fait que beaucoup de Bretons ne se sentent pas concernés par la thématique traditionnelle développée par \"l\'emsav\" (identité britto-bretonne). Du moment que ce nouveau parti privilégie les alliances avec les autres partis de Bretagne en cas de rendez-vous électoraux importants et qu\'il n\'y ait pas de concurrence stérile (cf. la présentation de plusieurs candidats pour un même territoire alors qu\'à côté il n\'y a personne...) et bien sûr qu\'il ne se compromet pas avec des partis hexagonaux. Peut être qu\'une structure chapeau du type celle de SAB pourra être utile pour assurer cette coordination...
A suivre donc...
(0) 
Iffig Cochevelou
2012-11-22 18:15:44
@ ar vran
Si vous lisez attentivement les info ABP, il y a un parti qui correspond exactement à ce que vous pronez : le Parti Breton-Strollad Breizh
parti qui a réussi en si peu de temps à proposer aux Bretons la première liste aux européennes sur l\'ensemble de la BRETAGNE, de s\'allier avec d\'autres militants bretons aux dernières régionales, de se situer en dehors des partis hexagonaux en refusant de soutenir des candidats parisiens, à avoir une ligne autonome réclamant la souveraineté de la BRETAGNE dans l\'Europe. qui regroupe des gens de gauche comme de droite, et non pas ni de gauche ni de droite .....
Alors qu\'il faut 20 ans pour qu\'un parti arrive a une certaine visibilité ( savez vous depuis combien de temps existe le SNP ou le Plaid Cymru?)
vous êtes réellement persuadé qu\'un tel projet d\'un parti qui s\'annonce grosso-modo sous les mêmes couleurs que le Parti breton soit une véritable avancée ?
......Enfin attendons qu\'il se constitue
(0) 
Job LE GAC
2012-11-22 20:33:48
. . . Hé ben, ça permettra de diluer encore un peu plus les voix de la Bretagne . . ;
(0) 
Ar Vran
2012-11-23 11:04:56
@iffig
Je m'en doutais de votre réaction...
Même si j'entends bien ce que vous dîtes (et que je partage dans sa majorité votre point de vue), il est un fait que jusqu'à présent trop de Bretons ne se sentent pas concernés par la thématique "bretonne" centrée. Pourquoi ? Sont-ils définitivement irrécupérables sous prétexte que la France a triomphé ?
Je ne le crois pas, je pense que beaucoup d'entre eux sont "drogués" à la France et par conséquent tout parti qui mettrait en avant leur réelle non-appartenance à la nation française se voit soit exclu soit comme un "empêcheur de tourner en rond". Vous avez déjà essayer de convaincre un drogué d'arrêter de se droguer ? vous n'y arriverez pas en le culpabilisant ou le traitant plus bas que terre...
Donc il faut faire une cure de désintoxication qui soit progressive de façon à ce que ces bretons reprennent progressivement confiance en eux et découvrent petit à petit qu'ils ne sont pas (que?) français.
Peut être que dans cet esprit un nouveau parti (breton) qui soit "soft" dans ses revendications peut apporter de l'eau à notre moulin...
D'ailleurs pourquoi ne pas le considérer comme un parti de transition un peu comme un purgatoire de la pensée nécessaire avant que cette dernière soit réceptive à la "vérité" ? .....
autre chose : peut-être que ce parti comblera l'espace qu'il y a en Bretagne pour un parti de droite assumé et attirera vers lui des élus bretons de partis hexagonaux qui essaient malgré tout de défendre la Bretagne en France...
Bref, du moment qu'il ne compromet pas avec les partis hexagonaux et pratique une politique d'alliance avec les autres partis bretons.
à suivre donc
(0) 
eugène Le Tollec
2012-11-23 12:12:15
encore un
Mais il y a PB- KAD-BEAV - BR(qui en tant qu\"assiciation tente d\'intégrer déjà la pensée bretonne !
?e vois (par ABP) les transfuges du Parti breton ( l\'un est à KAD_ l\'autre dans cette nouvelle entité)
Qui sera dans le brainstorming de l\'UNITE.
Chacun va-t-il repartir sur sa propre vérité (dans les partis français ,ils appellent cela des courants et certains sont ultra destructeurs)
Fasse le ciel ou une Notre Dame quelconque que la Bretagne ne perde dans son propre destin mal engagé.
Ici quelqu\'un a dit
\"
NDdl Plus de 20000 personnes ,Nantes Quelques 2000\" et tout est comme ça.
Et pourtant ,je suis d\'accord avec chaque profession de foi,chaque credo m\'interpelle ,mais je serai absolument d\'accord qu\'avec un pater!
ET POURTANT,PARTOUT,IL Y A DU BEAU MONDE DE VERITE.
Comme dit AR VRAN
\"
autre chose : peut-être que ce parti comblera l\'espace qu\'il y a en Bretagne pour un parti de droite assumé et attirera vers lui des élus bretons de partis hexagonaux qui essaient malgré tout de défendre la Bretagne en France...
Bref, du moment qu\'il ne compromet pas avec les partis hexagonaux et pratique une politique d\'alliance avec les autres partis bretons\".
Mais je dis
AR VRAN
Mais que font les nouveaux élus bretons qui dorment à l\'assemblée?
Ils ont, soit disant, la fibre bretonne, mais leurs coeurs ne semblent pas avoir la croix celtique comme les vendéens ont la croix du christ ou comme les chouans hantant les chemins creux de Bretagne!
Un coeur orné d\' une croix celtique est un excellent symbôe!
(0) 
ex site bretagne.unie.free.fr
2012-11-23 13:25:21
Le Parti Breton est entaché depuis sa création de trop de schismes, errements, desherence, repositionnements pour être crédible.
comme je le disais en commentaire sur facebook ; le partibreton n\'a pas d\'avenir car il n\'a pas de DOCTRINE, pas de ligne, il navigue au gré des evenements et au gré de ses presidents.
il faut faire table rase comme le parti breton à ses débuts.
(0) 
Kerzu
2012-11-23 13:32:39
Question de lunettes!
Si on voit la chose du point de vue Bretagne Vs France...il n'y a qu'un parti fort,structuré,pesant un poids électoral en élus important qui puisse se faire entendre des conservateurs ( PS UMP)des archaiques (MRC FG)des poujadistes (FN)
Si nous calculons en additionnant les voix récoltées aux différentes consultations en BRETAGNE ce qui veut dire les adversaires de la BRETAGNE en BRETAGNE... nous voyons que plus il y aura de voix à se faire entendre dans notre pays plus augmentent les chances de se retrouver dans la configuration précédente
Finalement une multitude de partis vaut mieux que deux ou trois.
L'important c'est le dénominateur commun de chacun qui compte:la réunification,l'autonomie,la ou les langues,le cadre européen.
Bref faire entendre à nos concitoyens une autre musique.
Les alliances, les fusions,les disparitions se feront ou ne se feront pas en fonction du temps.
(0) 
Ar Vran
2012-11-23 14:44:01
Précisions : quand je parle d'élus bretons de partis hexagonaux français qui essaient malgré tout de défendre la Bretagne en France, je n'y inclus pas tous les élus.
C'est simple. La majorité des élus actuels fait partie de ce que j'appelle les bénis oui-oui (pleutres à Paris mais arrogants de retour chez eux en Bretagne) sans compter par-ci par-là de véritables jacobins bretons (et oui, il ne fait pas se cacher les pires sont en Bretagne...). Mais cependant il existe certains (certes par nombreux) qui n'ont pas peur de proposer à Paris et de faire entendre la voie bretonne. C'était donc bien sûr à ceux-là que je pensais. Ils ont la particularité de ne pas mettre systématiquement en avant leur bretonnitude, proposent des choses concrètes et généralistes (qui ne sont pas forcément spécifiques à la Bretagne) et de temps en temps arrivent à passer des projets de lois favorisant la Bretagne sans virer leur cuti (foi bretonne) sous prétexte qu'un grand ponte de leur parti leur a dit se qui fallait faire...
(0) 
Iffig Cochevelou
2012-11-23 15:25:37
re @ ar Vran
à vous lire , il faudrait que les partis bretons retirent de leur programme la "thématique bretonne", donc 4,5, 9 départements ce n'est pas très grave , la langue bretonne, ce n'est pas la peine d'en parler , tout le monde parle à peu près correctement le français, l'autonomie ou la souveraineté de la BRETAGNE ce sont des gros mots ; tout cela fait peur à 95% des OUESTIENS du farwest hexagonal.
Je ne pense pas que ce soit cela a quoi vous pensiez , il faudrait quand même que vous me fassiez un dessin !
(0) 
SPERED DIEUB
2012-11-23 15:25:39
Ar vran ya gwuir eo
Marc Ar Fur ma peus oan
pe
Troadec
Bleuzenn
ha real hoas
(0) 
Ar Vran
2012-11-23 16:46:24
re @Iffig
Non je n'ai jamais dit qu'il faudrait que les partis bretons actuels retirassent de leur programme la thématique bretonne. Au contraire cela fait partie de leur spécificité !
Mais il y a de la place pour des partis qui tout en respectant un minimun (cf un peu les points de BreizhImpact, l'approbation de ces point est non négociable...) fassent du bruit médiatique sur des thématiques que M et Mme tout lemonde comprennent aisément car cela les touche dans leur vie quotidienne (ex. quelle politique à appliquer pour lutter contre le chômage ? quelle réaction à donner face à la revendication du mariage homosexuel? comment aborder l'intégration de nouvelles populations allogènes, l'écologie est-il un problème de pays riches....) et si ces thématiques sociétales sont bien abordées et (bien sûr orientées), on peut récupérer des brebis "égarées" en leur insufflant progressivement des idées...
Comme dit l'adage, on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre... Je rajouterai qu'il suffit de bien savoir préparer la soupe pour mieux les estourbir...
(0) 
Iffig Cochevelou
2012-11-25 12:10:39
re @ ar vran
Le problème c'est que nous sommes aujourd'hui dans un cercle vicieux : pour toucher la masse des gens il faut des moyens , et pour avoir des moyens il faut du monde cqfd. Aujourd'hui tant que nous n'avançons pas ce n'est pas la peine d'aller essayer de convaincre nos 4,3 millions de compatriotes, mais, comme je le rappelle sans cesse, de décider quelques milliers de personnes qui ont envie de faire quelque chose pour que cela change, en évitant de réagir négativement, en ravalant toutes les susceptibilités qui nous bouffent depuis des décennies
Après il sera temps de débattre des grands problèmes : je ne veux pas remettre de l'huile sur le feu , mais dire que le débat sur le "mariage pour tous" est primordial , il ne faut pas exagérer , pour moi les gens sont libres de se marier ou pas quels qu'ils soient et je n'ai pas envie d'en débattre , ha mat pell 'zo !
(0) 
eugène Le Tollec
2012-11-25 18:26:09
Iffig Cochevelou
Exact iffig
Il faut des moyens,mais il ne faut pas que du monde ,tant que le PB n'aura pas de l'argent venant d'une autre source que le montant d'une cotisation (vois les deux gros partis français.... il faut le nerf de la guerre! rien ne peut continuer ,se maintenir se développer sans cela)
Fût un temps j'ai suivi une action ,en Bretagne,dès que la source "argent" a été tarie et fermée, le mouvement est tombé(aussi et surtout par manque d'allant et mise en place "d'égo" sans allégeance locale aux tenors en place).
C'est pourquoi avant tout mouvement ,il faut l'unité de pensée de tout ce qui tient la route.
J'ai appelé cela une mise en jalonnage des objectifs et comme tu dis
Les grands problèmes sont de deuxième ou troisième ordre.
d'abord le niveau supérieur puis après les déclinaisons!(avec de l'argent qui viendra de la puissance économique)
(0) 
SPERED DIEUB
2012-11-25 20:54:58
C\'est vrai que le terme nationaliste est stigmatisé parfois à tort seulement dans sa forme exacerbée qu\'il a eu lors de la révolution de 1789 ,il a été à l\'origine des drames qui ont secoués l\'Europe alors sans être affirmatif mettre avant ce terme pour un parti qui revendique l\'émancipation de la Bretagne est ce porteur???? émancipation qui logiquement ne peut se faire que de part un processus progressif au grand dam de ceux qui rêvent d\'un grand soir breton ,qui de toute façon si jamais il se produirait serait l\'émanation spontanée du peuple que aucune force politique ne pourrait maitriser
Je comparerais la situation de la Bretagne à celle d\'un prisonnier enfermé dans une forteresse de laquelle il lui serait impossible de s\'échapper ,cela ne lui servirait à rien de hurler et de taper dans tous les sens ,par contre ce QHS peut avoir quelques failles qu\'il recherchera ,il lui faudra subtiliser un marteau et un burin pour ouvrir la brèche par laquelle au pris d\'une sueur qui ne sera pas vaine il pourra s\'enfuir
L\'histoire de la Bretagne et des bretons est spécifique .elle doit menée sa propre voie vers la liberté évitant les comparaisons par exemple avec les situations flamande ou lombarde générant parfois des thématiques égoistes qui sont contraire à l\'âme du peuple breton celui ci n\'étant ni sudiste ni nordiste peut avoir un bel avenir en jouant la carte de l\'arc atlantique vu déplacement vers l\'Est du centre de gravité de l\'Europe voilà une des circonstances favorables à notre renaissance
Complètement d\'accord avec Iffig sur les sujets genre mariage pour tous !!!
(0) 
Pierre CAMARET
2012-11-26 06:42:17
Eh oui , nous appartenons a un Drole d'ensemble ...... francais :
Entre une droite qui se ridiculise actuellement et qui demain pretend nous gouverner .. et une gauche , qui ne connait rien a rien et pour qui le "mariage Homo"les "femmes battues " semblent tenir une place importante dans leurs engagements ( j'ai mon opinion personnelle sur ces sujets ),mais pour moi le mariage Homo , ne m'empeche pas de dormir et n'a qu'úne importante relative par rapport aux grands problemes politico-economiques , la securite , la democratie citoyenne , l'education , l'instruction etc.....Mais ils donnent le change , car ils sont incapables de resoudre ces problemes .
Alors que faisons nous ??? continuer a roupiller ??? et bretons cela fait , pour moi 50 ans que cela dure.Me meus traoua'ch
(0) 
Ar Vran
2012-11-26 12:27:55
Attention quand je parlais de "Mariage homo" je voulais bien sûr dire qu'un parti doit être en phase avec les sujets du moment, lesquels sont les points de fixation que tout un chacun entend. Cela ne veut pas qu'il faille prendre position sur ce délicat sujet (d'ailleurs comme tout le monde, j'ai ma propre opinion...) mais dire à Mr et Mme tout le monde qu'il n'y pas de sujets qui ne soient pas abordés sous prétexte de défendre la Bretagne. Un exemple d'autre sujet serait d'aborder la question de la nullité des francophones de France en langues étrangères et à partir de cette constatation amener progressivement les gens à penser qu'en Bretagne on a la chance de pouvoir parler autre chose, laquelle peut devenir une porte ouverte sur le monde extérieur et non plus raisonner en vase clos hexagonal...
(0) 
Patrick Chevin
2012-11-26 14:04:56
Un mouvement politique doit se situer dans un contexte. Le contexte, c\'est la fin des états-nations (et en Bretagne, il n\'y a ni état, ni nation, si ce n\'est ceux de l\'hexagone), la faillite de la démocratie libérale, la crise systémique, l\'endettement transgénérationnel, la faillite, la pauvreté, la guerre civile, sociale, ethnique et confessionnelle, et surtout le retour des guerres impérialistes et l\'inévitable confrontation des blocs continentaux et de leurs valeurs spirituelles...
N\'eo Breiz-izel nemed beg douar an Eurazi, hon douar braz deomp-ni...
(0) 
Yann LeBleiz
2012-11-26 16:52:49
@ Patrick Chevin
En Bretagne, il n'y a pas de nation?
Mais Monsieur, l'existence d'une nation ne se fait pas selon le bon vouloir d'une nation extérieure!!!
Sarko en ironisant nous disait de nous prendre en mains mais OUI, il serait peut-être temps!!!
(0) 
eugène Le Tollec
2013-01-06 11:29:36
Madame Catherine Ollivro
La Bretagne se meurt de la pléiade de ses partis politiques et autres associations O% chacun a sa vérité de "oui mais" .. il faut faire comme cela ,engager comme ceci!
La panoplie est vaste,aussi pour initialiser un parti nouveau ,il faut s'imprégner du management de grand projet ,la politique bretonne plus que toute autre est un tel mélange qu'il faut apprendre à tout ordonnancer.
Vous allez donc vendre au commun,aux élites ,un nouveau produit,le "message politique nouveau",est ce que cela sera un beaujolais,ou une nouvelle cuvée de cidre bouché.
Madame ,la mise en place d'un tel produit doit réveiller la masse dormante des bretons et nous n'avons pas ET PLUS le breton du XIXsiècle et du début du XX ième à secouer.
Le Breton d'aujourd'hui est à mettre en conditionnement de troisième millénaire d'intégration dans l'Europe ,dans le Monde (parce que cet extérieur ne nous attendra pas!), vous allez devoir construire un Message politique "à la hauteur de nos qualités",ce message devra être un message reçu et intégré par le peuple,parfois différent du "message émis et diffusé".
L'acquisition des données de ce message ,est le peuple dans toutes ses expressions, dont l'expression du bien vivre dans sa sphère de vie est primordiale.
Vous prenez le temps du mûrissement et pensez surtout à ceci
"Qu'est ce qu'on fait du bébé après réunification?"
allons nous continuer vers une autonomie ,un fédéralisme ,un statut quo ou la même marmite!"
Je vous demande donc ,une clarté de vos objectifs pour une compréhension normale.
Un conseil
Il faut arrêter de pleurnicher sur nos revers passés ,la Bretagne a d'autres gloires que des raclées!
MADAME QUE VOTRE MESSAGE SOIT!
car il sera analysé
Il faut remettre le breton en position de vainqueur!l'ambition est à ce niveau!
(0) 
eugène Le Tollec
2013-01-06 12:36:12
Un dernier point
Faites le tour des "popotes" du bivouac?(chacun à sa vérité et nous voulons la vraie vérité poUr la Bretagne ( Bretagne réunie,si emploie-EKB - KAD - Parti Breton(dont vous êtes une transfuge) - Breizhimpact - locarn - autres cercles de pensée de bonne tenue).
Analysez bien le problème économiquebase de toute l'action!
Ayez l'audace de faire une table ronde!
Ne tombez pas dans les errements de certains!( réalisme - pragmatisme.... et vérité)voilà trois mots "au fer rouge"
(0) 
eugène Le Tollec
2013-01-07 12:25:16
Dernier conseil
Etudiez bien le processus d'une spirale de qualité appliqué "au projet politique"
Là je verrais l'épaisseur de votre chartre!
(0) 
Ar Vran
2013-05-28 13:43:53
Des news concernant ce nouveau parti ?
où est-ce encore une dicussion de comptoir lancée après une rasade bien allumée ?
Et pourtant comme je l'avais souligné et en plus face à la montée (énorme!!!) actuelle du mécontentement, il y a de la place pour un parti régionaliste en Bretagne qui puisse se dire "de France" mais également fier de défendre les intérêts des Bretons que cela soit à Paris ou localement en Bretagne !
Oh oh, y-t-l quelqu'un au bout du fil ????
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.