-- Cultures --

Un livre sur la vie de Félix Leyzour : De la Bretagne au Sénat et à l’Assemblée nationale : étapes d’une vie et d’un engagement

Dépêche de Prey (porte parole Maryvonne Bécel) publié le 18/04/12 15:05

« En direct avec Félix Leyzour » est un livre écrit par Félix Leyzour lui-même, qui retrace, en quatorze chapitres et 208 pages, toute sa vie professionnelle dans l'enseignement et dans la vie politique.

25563_1.jpgFélix Leyzour


Ses origines. Il est né à Plourac'h en 1932, commune du canton de Callac, de parents agriculteurs. Il se souvient de la vie à la ferme, des chevaux que l'on nourrissait avec l'ajonc broyé qui contenait de l'azote.

Sa langue maternelle est le breton. Il n'a appris le français qu'à l'école. Il a fait l'école normale à Saint-Brieuc. Il a fait son service militaire en Algérie dans les transmissions celui-ci l’emmènera jusqu'à Suez en 1956. Instituteur, il a enseigné à Matignon, son premier poste, à Saint-Quay-Portrieux et à Saint-Laurent-de-la-Mer, au centre Héliomarin, un préventorium. Il a connu l'avant guerre, l'occupation, la résistance et les guerres coloniales.

Syndicaliste dans l'enseignement, il laisse la vie syndicale pour s'engager dans la vie politique, avec la personnalisation du pouvoir et où le mode de scrutin donne une forme de bipolarisation. La lutte sociale et politique ne sont pas faciles. Les grèves sont le moment ultime pour se faire entendre et les batailles politiques pour changer les lois.

Sa vie politique commence avec un poste de conseiller municipal à Saint-Brieuc, puis des fonctions de conseiller général et de conseiller régional, une vice présidence où il est chargé des infrastructures portuaires, routières et ferroviaires. Il devient maire de Callac et aura 3 mandats. Il occupe des mandats parlementaires de sénateur et de député. Il se rappelle sa vie de maire avec les réunions du conseil municipal avec la secrétaire générale et les services techniques, il se rappelle aussi sa vie parlementaire avec ses assistantes parlementaires et son suppléant.

Il est à l'origine d'un bulletin trimestriel créé en 1975 Le Callacois édité par la section de Callac du parti communiste français et actuellement il en est le directeur. Il fut aussi correspondant pour un journal progressiste Ouest Matin.


Ce livre, où l'on peut retrouver toutes les dates de son parcours, itinéraire et étapes de sa vie politique, lui a demandé 6 mois d'écriture. Il a été fait à partir d'un plan et de documents.

Callac-de-Bretagne cette commune chef-lieu de canton aura vu ses mandats d'élus s'exercer simultanément ou successivement. Callac commune où le cheval a une grande place et l'épagneul.


« En direct avec Félix Leyzour. De la Bretagne au Sénat et à l’Assemblée nationale : étapes d’une vie et d’un engagement ». Préface de Gérard Lahellec (1). Imprimerie Jacq.

Le livre est vendu dans les librairies et maisons de la presse de Centre-Bretagne, ou directement auprès de Félix Leyzour au 02 96 45 59 15.

(1) Gérard Lahéllec, de Plufur, est conseiller PCF de la Région Bretagne depuis 2010.

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

Courtier d'art à Paimpont (35).
02 99 07 81 96

Vos commentaires :

Ar Vran
Vendredi 20 avril 2012

Voilà à mon avis le genre d'individu que la Bretagne ne doit plus avoir comme représentant politique si elle veut redevenir un pays.

M. qui est bretonnant de naissance (tant mieux pour lui, d'autre n'ont pas eu cette chance) n'a rien fait pour développer le breton et surtout faire que les Bretons soient à nouveau fiers de leur langue. Au pire, il s'est contenté de manger dans la soupe hexagonale et de développer un comportement de schizophrène en étant de fait contre la Bretagne quand il était à Paris et éventuellement pour quand il était de retour chez lui.

Et en plus qu'a-t-il fait au niveau local ? On ne peut pas dire que son canton soit reconnu mondialement comme un exemple de développement économique...

Son bilan "breton" est voisin de Zéro, et cela n'est pas normal.

Le tant des hommes politiques bretons soumis au pouvoir exclusivement de France doit être révolu.

M. Leyzour, continuez à écrire vos mémoires mais surtout profitez-en d'y dire pourquoi comme tant d'autres de vos "collègues" politiques bretons, vous n'avez rien fait de concret pour la Bretagne

Naon-e-dad
Jeudi 26 avril 2012

Je n'ai pas de compétence particulière pour émettre un avis sur le parcours politique de M Leyzour. Mais je me souviens l'avoir vu (et entendu), il y a quelques années, lors d'une manifestation pour la langue bretonne (Kemper? Karaez?).

L'intonation de sa voix ne laissait aucun doute sur le fait qu'il était bretonnant natif.

Plus intéressant encore, il me fit cette remarque qui m'est restée et que je livre ici pour sa valeur générale:

Etant donné l'impact de la phonologie bretonne dans la musique bretonne, quand sera-t-il de l'avenir de la musique bretonne si la phonologie de la langue s'étiole...? Cette interrogation inquiète, tout à fait légitime et juste, peut tarauder n'importe qui. Elle me semble très importante. Je n'ai pas de réponse.

Neun (neuze), ya, Ao Leyzour, pegen plijet e vijen komz hon yezh eveldoc'h.

Naon-e-dad
Jeudi 26 avril 2012

Oups! Qu'en serait-il de l'avenir de la musique, si intimement liée à la phonologie (la musicalité) de la langue.

Ma tigarezit! Ma teu da vezañ ken divalav ar galleg ganin-me...a-benn dizale ne chomo din nemet ar brezhoneg (ouzhpenn ar saozneg)! : - ) Ar skuizhder , kredapl braz....

SPERED DIEUB
Jeudi 26 avril 2012

Mais bien sûr Leyzour s'identifie bien à la mentalité de la haute Cornouaille c'est un enfant de choeur par rapport à Mélenchon Je ne comprends pas comment des communistes bretons sincères se sont laissés abuser par le fils des lumières !!!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.