Un journaliste agressé, son matériel détruit lors d'une manifestation à Nantes

Un journaliste du média breizh-info, qui couvrait une manifestation le 28 avril à Nantes contre Marine Le Pen et contre Emmanuel Macron a été agressé, jeté à terre et roué de coups. Son matériel pour un montant de 1 500 euros a été détruit. La carte mémoire de ses clichés a été volée. Il s'agirait d'une agression préméditée visant ce journaliste et ce média. Une plainte a été déposée.

On peut penser ce qu'on veut de la ligne éditoriale de notre confrère breizh-info mais il est inacceptable que des journalistes soient agressés durant leur travail, carte de presse ou pas, qu'ils soient sympathisants de droite ou de gauche, d'extrême gauche ou d'extrême droite. Il ne peut y avoir d'exceptions quand la liberté de la presse est en cause.

"Our liberty depends on the freedom of the press, and that cannot be limited without being lost."__Thomas Jefferson

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 6 ?

Publicités et partenariat