Un grand moment du festival interceltique : l'hommage des bagadoù à Lisardo
Chronique de Kerne Multimédia

Publié le 10/08/21 2:56 -- mis à jour le 10/08/21 07:25
Lisardo et les cornemuses : une belle histoire d'amour :
Réalisation : WebTV festival de Lorient
(4834 vues)

Samedi, les bagadoù ont rendu un vibrant hommage à celui qui pendant quatorze ans a dirigé le festival en jouant tous ensemble sur les gradins du stade un air asturien.

Un vent de liberté a soufflé sur le stade du Moustoir ce samedi après midi. Les prestations des bagad de première catégorie ont été très appréciées, en grande partie parce que, n'étant pas bridées par un concours, elles ont pu montrer la créativité de chaque formation.

Et quoi de plus naturel que de jouer l'air préféré de Lisardo, qu'il chante souvent au festival, le poing levé, Santa Barbara, ce chant de révolte des mineurs asturiens en 1934, sévèrement réprimée par le gouvernement espagnol ?

Fanny Chauffin

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.