Un grand militant breton nous a quittés
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 4/05/17 12:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Jean-Yves, est né à Nantes et a dirigé les transports spéciaux de la Société de transport familiale Drouin, puis exercé une activité de conseil à Paris en ayant été le Président fondateur du Syndicat Professionnel des moyens de levages spéciaux.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Jean-Yves a toujours défendu la conscience bretonne et été membre de l’UDB pendant de nombreuses années.

Jean-Yves a choisi de se consacrer plus intensément à la Bretagne par son engagement pour la réunification et il devint Président de Bretagne réunie le 18 février 2006. Son action incessante et déterminée a permis de faire évoluer la prise de conscience des Bretons, Bretonnes, entouré d’une équipe toujours présente aujourd’hui.

Les obsèques de Jean-Yves auront lieu en l’église de Sautron (Loire-Atlantique) le vendredi 5 mai à 14 h 30 et nous vous demandons de vous unir en pensées ou par votre présence.

Nous adressons à son épouse et à sa famille l’expression de toute notre reconnaissance et de notre plus sincère amitié.


mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.