-- La réunification --

Un Gallois invité au Festival de Lorient porte plainte contre un Breton qui avait rectifié sa carte de Bretagne

L'info est relatée par 7seizh.info : un Breton qui trouvait choquant que le Pays de Galles expose sur son stand au Festival Interceltique de Lorient une carte de Bretagne à 4 départements est allé chercher un feutre et a rectifié la carte amputée de la Loire-Atlantique. Le Gallois a alors appelé la police. Le militant de la réunification a été interpellé et d'après 7seizh, le Gallois qui animait ce stand sur le Pays de Galles aurait porté plainte.

Philippe Argouarch

Cet article a fait l'objet de 1857 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

jean Landais
Vendredi 10 août 2012

Ca mériterait une manif devant le stand gallois....

Patrick Yves GIRARD
Vendredi 10 août 2012

Ce festival ne laisse pas de nous surprendre. Devenu cette année tremplin de la francophonie en privilègiant l'expression d'une poignée de francophones au détriment des celtophones gaëliques majoritaires dans cette région, il marginalise la langue bretonne au sein de sa manifestation.

Voici maintenant que des invités douteux venant pourtant d'un pays frère, se réclamant a priori de la celtitude, font le jeux de l'appareil totalitaire français en matière culturelle ce, en présentant cette imposture d'une carte de la région administrative pour celle de la Bretagne.

Devrait-on, dans les années à venir, continuer à faire du folklorisme aux accents de bigoudènerie qui finira par lasser un public de plus en plus cultivé?

A Galon.

Patrick Yves GIRARD
Vendredi 10 août 2012

D'accord avec Hubert!

Cordialement.

Lors
Samedi 11 août 2012

Faire une manif de babou comme on en voit trop souvent ne changera rien.

Il faut virer la direction et mettre de vrai Bretons à la place!

Pierre CAMARET
Samedi 11 août 2012

Je suis l'avocat du diable . Cela n'etait il pas "ärrange "en avance ????

Lorsque l'on se rend a de telles manifestations ..... on prend des renseignements sur la sensibilite du publique.

Que l'acadienne de service , manifeste sa joie d étre avec ses amis francais dans un festival interceltique , c'est de l'ignorance ou de la provocation .Il fallait dire a cette charmante jeune femme : vous,vous etes trompee de Festival.

Qu 'un Gallois qui vient en Bretagne, DOIT CONNAITRE , les sensibilites bretonnes B4/B5,afficher ainsi une carte ,cela ne peut etre de l'ignorance .Pour lui c 'est une certitude donc, une provocation .

Peut etre que le FIL gene en haut lieu .Il faut le discrediter .C'est bien parti .

Quel est le Comite Directeur du FIL ???

eugène Le Tollec
Samedi 11 août 2012

Le FIL n'a plus rien d'une grand messe à la celtitude,les marchands du temple y sont les rois,mais qui tire les ficelles, où est la besace finale?

Cap l'Orient ?non ou si peu

Le Département May be

La région sûrement( la socialiste)

Le parti socialiste!!tient tient.

J'ai oublié de leur proposer ,pour les prochaines années un stand à l'Islam vendant du coran "réintégrisé"

Hervé Bossard
Samedi 11 août 2012

Je ne pense pas que le FIL gène, la plupart des fans de biniouserie ainsi que les porteurs de vieux costumes ont toujours avancé culottes baissés. Il y a plusieurs année, quand je tenais un stand Skoazell Vreizh, autant je pouvais discuter avec le quidam venu découvrir ce monde, autant les cultureux étaient méprisant, on avait le droit à des phrases genres ; \"moi je danse,...je pose pas des bombes...\" ou \" quand on fait des conneries, i faut pas s\'étonner d\'aller en prison !\"

Les folkloreux sont, depuis belle lurette, de parfait petits collabos, et le folklore tradi breton, se construit en opposition et en concurrent de la langue bretonne et du nationalisme, depuis un bon bout de temps. Elle est bien loin l\'époque de Polig Monjarret.

Je suis donc pour un rassemblement samedi ou dimanche devant le stand en question afin de soulever le problème de l’irrespect que le FIL porte à la bretagne depuis de nombreuse années.

Ces gallois aurait dut etre informé par les responsables du fil

loeiz
Samedi 11 août 2012

OK! Demain 14h devant le stand. Au fait il se trouve ou ce stand?

Gilbert ENGELHARDT
Samedi 11 août 2012

J'avais constaté moi-même que la carte de Bretagne était bien tronquée, de façon éhontée, conformément à B4. Je l'ai fait remarquer aimablement dans la langue de Shakespeare que je pratique, au représentant du Pays de Galles, le mardi 7 août à 16hOO. J'avais un crayon de bois dans ma poche et lui ai proposé de faire une petite rectification. Comme il n'était pas d'accord, je me suis abstenu, comme il se doit.

Au demeurant, Le FIL, est devenu une manifestation mercantile, bien éloignée de ses buts premiers. Les limonadiers sont de la partie.

Pierre CAMARET
Samedi 11 août 2012

La , je suis extremement d'accord : les folkloreux sont des "integres"parfaits .

En fait , tres bien d'aller devant le stand gallois pour leur expliquer leur erreur.

Marcel Texier
Samedi 11 août 2012

Ce FIL file décidément un mauvais coton !

Labous ar Vro
Samedi 11 août 2012

gwelet ho peus petra oa war stand Bro-Gembre ? N'eus tra ebet estreget traoù evit mont da vakañsiñ tramor hag e galleg nemetken...n'eo ket aze ur stand stourmerien hag evit gwir eus hon c'hendirvi kelted n'eus nemet ar Gerneveuriz a vije stourmerien e Emvod ar Gelted...

vous avez remarqué ce qu'il y a sur le stand du Pays de Galles: que des prospectus en français pour aller visiter le pays de galles, pas vraiment des militants comme ceux de Cymdeithias ar iaith cymraeg par exemple. Si vous regardez tous les stands des autres pays celtiques au FIL, il n'y a que le stand Cornique qui soit assez militant.

Pour la Bretagne, pareil à part Bretagne Réunie...

Louis Le Bars
Samedi 11 août 2012

C'était un stand sur quoi ?? Qui représentait-il ?

Denez Koadour
Samedi 11 août 2012

Pour essayer de faire prendre conscience à ce gallois de la réalité de la situation , je propose qu'un lorientais lui remette une carte du Pays de Galles à laquelle il manquerait la région de Cardiff.

Kenavo

eugène Le Tollec
Samedi 11 août 2012

Tiens ,gilbert

Tu as voulu faire ton haut fonctionnaire de l'aménagement du territoire comme en 1941 ou comme ceux qui sévissent encore à la DATAR,j'espère que tu n'a pas été vu par la garde socialiste du coin!

à 16 h je préparais mon sac pour m'en aller!

Dans tous les cas ,avoir une gomme rectificatrice,on ne sait jamais!

Pobl gwasket
Samedi 11 août 2012

Mezhus eo an istor-mañ c'hoazh. Arruet eo amzer ar stourm, enep bro c'hall ha dreist holl enep an dianaoudigezh !

jules édouard
Samedi 11 août 2012

Imputer à la direction du FIL (voire au PS !) quelques broutilles qui vous défrisent... on voit que certains ont vraiment du temps à perdre...

Un peu de sérieux. Le FIL ne peut être tenu responsable de tout ce que l'on peut trouver sur les nombreux stands qui s'installent pour l'occasion, de même qu'il ne peut être tenu responsable des propos tenus par tel ou telle artiste.

Bien sûr, la Bretagne amputée de la Loire Atlantique n'est pas un détail de l'Histoire, mais s'arrêter à une carte sur un stand quand (par exemple) la presse régionale en diffuse à des dizaines de milliers d'exemplaires... franchement !

A côté de cela, ne pourriez-vous pas reconnaître le rôle irremplaçable qu'a joué et joue encore le FIL pour la reconnaissance et la diffusion des musiques bretonne et celtique ? Le FIL "manifestation mercantile" ? Vous préférez sans doute une musique bretonne qui ne se diffuse pas, qui ne se vend pas, bref qui n'existe pas.

Tout n'est sans doute pas parfait au FIL (comme ailleurs), mais une fois de plus, ce sont surtout les intervenants de ce forum qui donnent une très piètre image du mouvement breton. Pitoyable.

Pennkalet
Samedi 11 août 2012

Nemet e vije ar c'hembread daonet-se breur kaer da François Fillon, piv ' c'hoar !

Louis Le Bars
Samedi 11 août 2012

@ Jules Edouard

Ce qui défrise c\'est que la défense de la Bretagne dans ses vraies limites au Festival musical de Lorient se termine au poste de police pour une histoire de gribouillage de carte. Voilà qui est pitoyable. Si vous pour vous s\'essuyer ses souliers crottés sur le tapis rouge de son hôte est une preuve de tolérance et d\'intelligence, \"nous ne partageons pas les mêmes valeurs\".

Sinon, vivement que ce britannique décampe.

Vincent Le Floc'h
Samedi 11 août 2012

Ceux qui s'étouffent à la vue d'une carte B4 dans les "journaux" à "millions d'exemplaires" ne lisent plus les dits-journaux. Premier point.

Deuxième point : le FIL est devenue une parade de promotion des militaires français musiciens(Lann-Bihoué) et un formidable moyen de ralentir la culture Bretonne en la laissant à sa plus simple expression : le folklore.

Troisième point : si le FIL cherchait à éduquer le Peuple Breton, celui-ci se serait soulevé depuis belle lurette.

A wir galon deoc'h, l'Avenir sont nos enfants (ou petits-enfants pour les plus vieux d'entre vous) ; envoyez-les dans des écoles performantes, soit : DIWAN (99% de réussite au BAC ; j'ai été en public, à 80 % de réussite... où on me disait que parler breton me rendrait plus c** !).

Yann LeBleiz
Dimanche 12 août 2012

@ jules édouard

Vous avez raison sur le plan culturel! A la vergule prêt que la promotion de la culture bretonne passe par l'acceptation de l'exclusion de la LA! Drôle de pacte!

Pour les médias en Bretagne lourdement subvensionnés par l'Etat français, mais pas forcément des plus heureux! (D'ailleurs, le O-F s'est félicité de cet incident avec ce gallois!)

Ce dont la Bretagne a actuellement le plus besoin, ce n'est pas de vendre des CDs chez Virgin, mais bien de retrouver son unité géopolitique et de permettre aux bretons de pouvoir agir directement et démocratiquement sur leur avenir! (ce que le système centralisé français leur refuse, ce que les gallois ont obtenu des anglais il y a 11 ans!)

Ne pensez-vous pas qu'utiliser l'argument culturel pour faire l'impasse sur les freins imposés à la société civile bretonne, est aujourd'hui innacceptable d'un point de vu citoyen?

Ar Vran
Dimanche 12 août 2012

Jules Édouard

Au lieu de critiquer, lisez la news sur 7 seizh, peut être que vous serez moins péremptoire ...

Étrange en tout cas.

D un autre côté il ne faut pas oublier (même si cela n excuse en rien ce fâcheux et stupide événement) que vue de la Grande Bretagne, la petite Bretagne est inconnue pour la majorité de ses habitants et même s il sont celtes ....

Peut être que traitant ces ignares venant du Paysvde Galle "d'anglais", cela les fera réagir et je verrai bien demander le rattachement de Cardiff à la région de Bristol, cela sera salvateur pour les pays des pleutres....

Gautier Gérard
Dimanche 12 août 2012

Attention à ne pas jeter "le bébé avec l'eau du bain!"...

S'il est évident que la... "bévue regrettable " constatée justifie des réactions, encore ne faudrait-il pas accuser de manière inconsidérée le FIL.

Il ne faut pas oublier que cette manifestation est, et reste, une formidable vitrine pour la Bretagne.

Je trouve injuste d'accabler les organisateurs et regrettable de mettre en cause l'origine de son directeur.

La question qui me semble devrait être posée et que je pose est de savoir si, avant toute récrimination, une démarche officielle a été faite auprès des responsables du FIL pour remettre de l'ordre dans la situation connue?

La démarche a-t-elle été faite auprès des responsables du stand du Pays de Galles pour... par exemple... qu'ils signent immédiatement la pétition pour la réunification de la Bretagne qui est sur A.B.P.

(voir le site)

Ce serait une démarche positive qui vaudrait excuses...

Je crois qu'il n'est pas bon, pour la Bretagne de développer une telle polémique.

Pierre CAMARET
Dimanche 12 août 2012

Toutes les polemiques sont regrettables .

En effet une demarche officielle aupres de la FIL , qui l'aurait repercutee sur le stand du Pays de Galles , aurait ete la solution simple et intelligente .

Yann LeBleiz
Dimanche 12 août 2012

@ Gautier Gérard

Je ne suis pas non plus d'accord avec vous!

La Bretagne compte plus de 4,5 millions d'habitants, pourquoi aller chercher des français pour manager le FIL.

Les bretons ont été assez "intelligents" pour créer ce festival (l'un des plus grands au monde), mais ils seraient incompétent pour le piloter en vitesse de croisière... qui peut croire cela!

Il semble que des excuses ont été présenté au Stand Pays de Galles, mais ils ont refusé de retirer leur plainte au nom que la carte était la carte "officielle" du pays de Galles donnée par les organisateurs et le Conseil Régional...!

Ils semblent que des artistes gallois se soient excusés de l'attitude de leurs "officiels"!

Le FIL est devenu une affaire politique trop sérieuse pour être laissé à des "militants bretons", d'où cette récupération par les officiels!

Le FIL une vitrine de la Bretagne, OUI, mais de la Bretagne française à 4 départements 100% en phase avec la "République Une et Indivisible"!

C'est pas vraiment ce que l'on appelle une vitrine de la Bretagne réelle, celtique et européenne!

jules édouard
Dimanche 12 août 2012

Ar Vran,

Ah bon, c'est moi qui critique ? C'est moi qui suis péremptoire ? Relisez donc les posts ci-dessus...

Pour ma part, j'ai lu la news de 7 Seizh. Et je maintiens : certains n'ont vraiment rien à foutre pour trouver le temps de monter en épingle ce genre d'incident.

Et les "agences de presse" qui relaient ce genre d'"info", que ce soit 7 Seizh ou ABP, manquent singulièrement de sérieux.

Pour Louis Le Bars et Yann Le Bleiz, si ceux qui "défendent les vraies limites de la Bretagne se retrouvent au poste de police", on ne peut pas vraiment en tenir le FIL pour responsable. Là aussi, il faut un peu de sérieux. Prenez donc la mesure de l'ampleur de l'événement que constitue le FIL (et la lourdeur de son organisation)et rapportez la à la présence d'une carte sur un stand...

SPERED DIEUB
Dimanche 12 août 2012

Ha du gant Per Camaret

P. Argouarch
Dimanche 12 août 2012

@ Jules Edouard

L ' ABP étant mise en cause comme étant une agence \"pas sérieuse\", Je me permet de vous rappeler que toutes sortes d\'infos passent sur ABP y compris des communiqués de l\'UMP ou des infos sur le festnoz du coin etc.. Mais ce sont nos lecteurs qui boostent tel ou tel article à la UNE en l\'occurence la dépêche sur l\'incident au stand gallois. Dire que nous (ABP) ne sommes pas sérieux, revient à dire que nos lecteurs ne sont pas sérieux. C \'est une accusation grave car elle revient à nier l\'opinion d\'une partie des Bretons et en ce qui concerne la réunification divers sondages ont montré que cette opinion etait majoritaire. Mais même si cette opinion était minoritaire, elle serait toute aussi sérieuse et respectable que la votre. Certes vous allez me répondre que c\'est pas la réunification qui n\'est pas sérieuse (bien que beaucoup de politiciens le pense secretement tout en s\'affichant pour) mais l\'incident en lui-même ?...

Justement, l\'incident en lui-même n\'est pas la carte B4 et comme vous dites, il y en a des tonnes dans la PQR, l\'incident et je le trouve sérieux, c\'est qu\'un Gallois ait porté plainte contre un Breton, dans un commissariat de police français pour une querelle sur la carte fournie, on le sait maintenant, par la région (et elle ne peut pas faire autrement que de fournir des cartes B4 puisque qu\'elle administre le B4 !) . Au delà du fait qu\'il apparait de plus en plus que le Gallois, pas au parfum, ait été coaché pour porter plainte, l\'incident montre que le FIL est de plus en plus dépéndant de ses sponsors, et des subventions régionales et je crois comprendre maintenant nationales. C 'est pas sérieux. Ce qu\'il y a de sérieux à l\'ABP c\'est que nous, nous sommes 100% independants et ne reçevons aucune subvention à part les contributions des lecteurs. Ca c\'est du sérieux !

bernard guyader
Dimanche 12 août 2012

Bon dia .... Un festival ou un bagad militaire fr'ançais parade en tête .. n'est rien d'autre qu'un festival français de plus ..Le fait qu'il soit en Bretagne montre notre présent et ce que fut notre passée proche ... OCCUPEs ... et nous n'avons pas vocation à respecter un traité d'union ....à perpétuité ... B.Guyader

Yann LeBleiz
Dimanche 12 août 2012

@ jules édouard

Les Gallois ont évoqué que cette carte étaient la carte officielle qui leur avait été remise!

Utiliser l'argument de la dimension de l'organisation du FIL, pour justifier cela! C'est franchement facile!

On ne trouve pas le temps pour les vraies cartes de Bretagne, mais on le trouve pour les cartes B4 qui exclue 1,3 millions de Bretons...!

Je pense que justement, la dimension d'exclure 1,3 millions de breton est parfaitement inacceptable sur le plan moral!

Et comme le dit M.Argouach, difficile de croire que ce gallois n'a pas été motivé dans son geste, qui est quand même de porter plainte contre un breton choqué de constater cette exclusion!

Ce n'est pas naturel d'insulter des gens qui vous invite! Donc, il est nécessaire de comprendre!

Mais à votre phrase, sur les "vraies limites de la Bretagne", laisse à penser que le respect de la Bretagne est une bétise en soit, je m'interroge donc!

Quelle image qu'auraient les gallois des bretons si ces derniers participaient à un festival gallois en présentant une carte sans Cardiff (parce que cela ferait plaisir aux anglais)!

Dans ce cas là, tout le monde trouverait cela choquant, et je gage que vous seriez le premier à dénoncer la maladresse et à demander des excuses!

D'ailleurs, les organisateurs du FIL on-t-il essayé de modérer l'ardeur étrange de ce gallois...? Il semble que non, du moins pour l'instant!...

Mr Edouard, faut pas prendre les gens pour ce qu'ils ne sont pas!

Alwenn
Dimanche 12 août 2012

Ca peut paraitre un "petit" incident mais ce n'en est pas un "petit" puisqu'il s'inscrit dans un ensemble, et c'est en luttant contre ces "petits" incidents qu'on peut aussi agir, faute de pouvoir changer les choses de façon radicale : réunification.

La présence de la carte a été justifiée pour servir à montrer et mettre en valeur les jumelages entre la Bretagne et le Pays de Galles. Montrer une Bretagne tronquée est d'autant plus stupide et mensonger qu'il y a plus de jumelages en Loire-Atlantique qu'en Ile-et-Vilaine :

22 (6)

29 (18)

35 (3)

56 (7)

44 (12)

(voir le site)

Après le Finistère, c'est en Loire-Atlantique qu'il y a le plus de jumelages (12) !!

Et Nantes, come il se doit, est jumelée avec ... Cardiff !!! Ce qui est de bonne augure pour l'avenir !

C'est plus ceux qui ont fourni la carte (le Conseil régional) que les Gallois qui sont à blamer.

Il faut que le Conseil Régional done des cartes de B5 et non de B4, partout !!

C'est aussi pour obtenir cela qu'on doit lutter.

Ce n'est donc pas un "petit" incident, mais une bataille qui fait parti du combat

YouennB
Dimanche 12 août 2012

@Vincent Le Floc\'h.

Je suis d\'accord avec vous. Cela fait 2 ou 3 ans que l\'on voit le drapeau français en t^ête de la grande parade. C\'est choquant!!! On a l\'impression par ce fait que la France défend l\'identité bretonne ce qui est faux car elle continue d\'essayer de la démolir par tous les moyens. Refus d\'ouverture de classes bilingues, refus d\'intègrer dans l\'éducation nationale les classes par immersion Diwan, refus de signer les traités internationaux donnat des droits aux minorités linguistiques de l\'hexagone, refus d\'attribution de fréquences hertziennes pour les radios en langue bretonne, refus d\'attribuer des fréquences hertziennes à TV Breizh pour quelle puisse diffuser sur les 5 départements bretons, refus de la réunification , refus de etc....

Il y a vraiment une dérive du FIL dans un mauvais sens.

eugène Le Tollec
Dimanche 12 août 2012

P. Argouarch

that's perfect.

Et oui ,on sent la dérive insidieuse des donneurs

d'ordre du FIL.

Tout se larve peu à peu et nos bretons n'y voient rien.

Bientôt ,ils nous mettront un stand à l'Islam avec des Corans "revisités".

, il sera tenu par des voilées et des barbus!

Je leur ai proposer ,l'étude de deux festivals ,le FIL dédié à la celtitude et aux bretons ,puis l'année après ,un deuxième rassemblement (à l'invitation des bretons) des bannis de la Terre,des "opprimés du Monde".

Les bretons au secours de tous les "laissez pour compte".

Quelle audace de ces ploucs de Bretons!

Cette idée est excellente, le produit final offre des possibiités énormes!tous azimuts

Raymond COANTIC
Dimanche 12 août 2012

J\'apprécie beaucoup la justesse de l\'argumentation développée par Philippe ARGOUARC\'H. Qu\'un Gallois porte plainte contre un Breton qui dit la vérité, dans un Commissariat français, dépasse l\'entendement, donne froid dans le dos ! On se croit revenu à l\'époque de la délation et de la GESTAPO ! Alors que ça aurait dû en rester là, tout simplement !

Honteux ! Ecoeurant ! Scandaleux !

Quand je pense que j\'avais eu la même idée que ce courageux militant !

Mais j\'étais resté au stade de la provocation .

Ar Vran
Dimanche 12 août 2012

@Eugene le Tollec

Je n\'irai pas jusque là même si le jeu de mot : le FIL a couper le Beur est tentant.... :)

autrement à M. Jules Edouard: je n\'ai rien à rajouter, les intervenants précédents ont résumé ma pensée.

Pourquoi la région B4 s’obstine -t-elle à faire des cartes tronquées de la Bretagne . si ces dirigeants avaient du courage, ils auraient pu publier une carte B5 avec en grisé la Loire-Altlantique.

Le procédé dénoncé est malhonnete et il faut le dire car sinon c\'est la porte ouverte à tous les abus sous prétexte de tolérance, d\'ouverture d\'esprit, de non replis sur soi et autres fadaises de la pensée unique.

Il y a un moment où le courage est de savoir dire NON !

Labous ar Vro
Dimanche 12 août 2012

A Raymond Coantic

Comparer la maladresse galloise à la gestapo est un peu mal placée, je rappellerai que c'est justement une délégation galloise en 1947 qui a calmé les purges françaises contre le mouvement breton de l'après guerre...

quand à la carte, toutes les communes jumelées de Loire Atlantique y étaient présentes, je rappellerai qu'il y a 2 ans quand le Pays de Galles était le pays invité d'honneur, le Conseil Régional avait convié tous les comités de jumelage Breton Gallois au FIL... et le Conseil Régional subventionne aussi les villes jumelées de Loire Atlantique si j'ai bien compris.

Maintenant que ça fasse un peu de reuz, je ne pense pas que ce soit négatif, l'exclusion du pays Nantais hors de la Bretagne n'est pas tenable à terme, et le rappeler aux officiels n'est pas pour me déplaire ...

Léo Pourlet
Lundi 13 août 2012

D'accord notamment avec Patrick Yves Girard et Labous ar Vro ; le stand gallois était déjà fort peu celtique à la base, pas très surprenant que cet action les ai scandalisé. Une carte en breton aurait été l'idéal mais non : cette année c'était le français acadien, l'année prochaine ce sont les Asturiens, et même lors de l'année de la Bretagne on ne peut pas dire que notre culture ait vraiment été correctement mise en avant !

Jean Louis LE MEE
Lundi 13 août 2012

Qu\'on nous donne le nom et les coordonnées du responsable (qui n\'est pas forcément la mème personne que celle qui a porté plainte)de la délégation galloise et le bureau de l\'Alliance Fédéraliste Bretonne-Emglev Kevredel Breizh se mettra en rapport avec lui pourqu\'une telle bévue ne se reproduise plus.

Dr LE MEE . Président de l\'AFB-EKB

eugène Le Tollec
Lundi 13 août 2012

y avait-il ,une odeur de poisson pas frais?

Souvent la bagarre commence sur une futilité,n'est ce pas Ielosubmarine!

eugène Le Tollec
Lundi 13 août 2012

Dernier point

Il est inadmissible,que devant l'ampleur de ce festival, la région ,le département ne fassent pas l'effort logistique pour fournir les bons outils (documents,le bon pavillon en tête,etc).

La défense de la Bretagne commence à ce stade ,je n'ose continuer!

Que font les services en charge!

surtout le dernier qui vérifie!

j'espère que ça va ronfler chez les "p'tits chefs!",n'y-a-t-il plus de compétences?

y-a-t-il des bretons là dedans?

Fermons le ban!

eugène Le Tollec
Lundi 13 août 2012

Un peu plus sérieux

Toute manifestation culturelle ,dès qu'elle prend de l'importance sur le plan régionale,nationale, internatonale

tombe tôt ou tard dans le giron économique

Soit

Mais que les "donneurs d'ordre" n'oublient jamais,les éléments de base ayant amené ces notariétés ( celtitude - la culture bretonne - tout un patrimoine -une langue)

Sinon

Nous avons et nous aurons affaire à un ratage qui de local peut devenir régional et économique!

Voilà,Messieurs de la Région,du Départements ,du FIL,de Cap l'Orient,mon dernier propos !

Ce n'est pas une question de carte, c'est une remise en question !

Sebgir35
Lundi 13 août 2012

Mon commentaire n'a pas été ajouté le dimanche 12 Août. Je vous redonne donc mon sentiment sur cette triste affaire. Il apparait comme le dit justement Philippe Argouarc'h que le FIL est de plus en plus tributaire d'argent de l'Etat, des collectivités et de divers sponsors. Il est de mon point de vue que le FIL n'a pas à faire la promotion de la francophonie et ce n'est pas dans ce but qu'il a été créé dans les années 1970. C'est mon point de vue et celui du Parti Breton qui va écrire officiellement dans les prochaines semaines au gouvernement Gallois par l'intermédiaire de la fédé 56. Il sera traduit en plusieurs langue

SPERED DIEUB
Lundi 13 août 2012

L udb a t-elle réagit ??? quelqu'un a des informations ??? C 'est un incident de mauvais gout (surtout le dépôt de plainte )un peu comme si votre meilleur ami vous faisait une entourloupe à laquelle vous n'auriez jamais pensé et vous passeriez impuissant le restant de vos jours à vous demander pourquoi???

Jakez Derouet
Mardi 14 août 2012

Certains commentaires sont outranciers faute d'une photo.C'est un acte militant, en valait-il les conséquences notamment pour Herve, nous verrons.Les faits: la partie du stand consacrée aux jumelages CYM/BZH représentait presque le 1/4 de la surface murale du stand et comportait une carte de la Bretagne intégrale d'environ 1,80m de long(agrandissement d'une carte routière) et à côté une colonne commencait par une petite carte noire de B4 suivi des noms des communes jumelées de B4, puis un espace Loire-Atlantique en gros caractère et les communes du 44...

C'est cette petite carte d'environ 18/20 cm de L qui a été corrigée très proprement.

Ar Vran
Mardi 14 août 2012

En dehors bien sur de l affichage de la carte B4, ce qui est pour moi scandaleux , c est qu\'il y a eu dépôt d\'une plainte, c est du grand n\'importe quoi. Et cela vient encore d\'un fonctionnaire \"zélé\". Ils ont vraiment rien à foutre que d...les gens! Cela me fait pense à François Miterrand qui décrivait les fonctionnaires en parlant d\'idiots intelligents, cela leur va comme un gant!

Autre enseignant ce n est parce que l\'on vient du Pas de Galle que l on est forcément intelligent t pro- Bretagne, la preuve !

Enfin. Ce n est parce qu\'actuellement la région programme Bretagne ne regroupe que 4 des 5 départements bretons qu\'elle dot se limiter à ces 4 départements, et faire de la communication qu à propos d ces 4 départements, elle doit avoir du courage et aller plus loin en intégrant par défaut la Loire-Atlantique dans ses communications et supports marketing, si on veut réellement la réunification de la Bretagne.

Donc bien sur qu il faille écrire au gouvernement gallois pour l avertir de ce stupide événement mas également avertir le conseil régional B4 qu l intègre dans ses communications la Loire-atlantique par défaut , cela ne peut plus durer,

En espérant que bien sur d\'ici la le dépôt de plainte aura été enlevé... Pour le bien de tous et du pauvre militant et de la bonne poursuite de la collaboration entre la vrai Bretagne et le Pays de Galle

Erwan
Mardi 14 août 2012

Juste quelques réactions... Le FIL devrait en effet nous rendre tous très fier et représenter un effet de levier pour notre culture bretonne notamment notre langue etc... Au delà de ça nous constatons un drapeau français en tête de cortège... Que le drapeau de la France figure sur les côtés... après tout nous sommes en France mais pourquoi en tête d'une manifestation interceltique ??? La défense de la francophonie... Autre interrogation, comment en 2012 nous pouvons nous retrouver avec des cartes à 4 zones fournis par la région ??? Combien de temps allons nous constater que le drapeau français soit le seul à figurer sur le parlement de Bretagne sans aucun Gwen ha du ??? etc...

eugène Le Tollec
Mardi 14 août 2012

Dernière nouvelle dee OF

Le FIL va réfléchir sur son devenir.

Les décideurs intelligents vont-ils comprendre ce qu'il y a derrière un festival d'une culture et d'une langue.

Il y a l'âme du peuple breton a ne pas bafouer ou humilier.

Pierre CAMARET
Mardi 14 août 2012

Je ne peux pas exclure que dans tout cela, il y a une magouille derriere .NOus bretons , sommes naifs et ne voyons pas a trois coup . Les echecs a la rigueur mais le jeu de GOH , desole ce n'est pas pour nous .( 7 coups )

Les Jacobins , bravo .Le pays de GAlles , si proche , une langue encore liee, beaucoup de bretons ont des ancetres dans ce pays ??

En fait nous sommes de bons franchouillards, avec un GHDU sur le bout du nez.Et cela semble nous suffir.

Quelqu'ún disait , un Renard je crois , que je dois quitter "LEUR REVOLUTION " merci Papa , mais quelle revolution ??? PLease elaborate ??? bitte entwicklungen

Tiern e pep Amzer
Mardi 14 août 2012

Le Président du FIL s\'appelle Couedel, non ? Alors qui veut venir en délégation avec l\'AFB-EKB pour lui exposer de vive voix ce que nous souhaitons et ne souhaitons pas.

Un oberer a dalv kant lavarer.

Jakez Derouet
Mardi 14 août 2012

Lorsque j'ai apostrophé le responsable gallois du stand visiblement agacé par plusieurs remarques, il m'a dit ce nest qu'une carte des comités de jumelage ce n'est pas une carte politique. Alors que la grande carte de B comportait en gros caractères tous les noms des communes bretonnes et galloises jumelées dans de grands cartouches fléchés pourquoi avoir figuré cette liste B' et L.A.séparés ?

Jakez DEROUET
Mardi 14 août 2012

Le responsable semblait craindre une réaction d'en haut et la dite colonne des communes jumelées B4 et 44 séparés semblait être une parade à la très grande carte B5 d'à côté. Le problème est donc de savoir si le conseil régional B4 a une quelconque responsabilité dans cette démarche. Les comités de jumelage et l'association Bretagne Pays de Galles sont indépendantes du CR B4. Y-a t-il une volonté de B4 de tout superviser voir de phagociter certaines assos comme l'ICB ? le stand est celui du Arts council of Wales: Cyngor Celfyddydau Cymru. Voir s/ internet. Soyez modérés et courtois mais enfoncez le clou.

SPERED DIEUB
Mardi 14 août 2012

Excellent Jakez modérés et courtois car le pragmatisme devrait être de rigueur ,la précipitation finit par avoir raison de fausses certitudes quand la passion passe devant l'objectivité c'est un des problème du mouvement breton

Tiern e pep Amzer
Mercredi 15 août 2012

Courrier adressé au Arts Council of Wales.

Dear Welsh Cousins ,

We deeply deplore that a wrong map of Brittany was visible at your exhibition stall in An Oriant ( Lorient) during the Interceltic festival. Many breton people were stunned by this bad action of some were very angry. As you probably know Brittany does'nt accept the partition of it's territory, a partition which was decided during world war II under nazi oppression.

You should be angry too if some Breton association should put on wall a map of Wales without one of it's components (Powys or some other welsh part), and you would be quite wright.

Here in Brittany we are used to see Wales as our "sister-country" so it's easy to understand our disapointment. The worse is that some welsh guy in your stall complained at french police as a result of a breton young man trying to correct the wrong map.

So we hope you will drope this complain down and that such an event will not occur again.

With our best celtic regards.

Chairman of the Breton Federalist Alliance.

Dr Jean Louis Le Mee

Kendirvi kembraek ker,

Ni zo bet displijet gant diskouezadeg kartenn sparc'het hor Vro-ni e-barzh ho stall da geñver Gouel ar Gelted en Oriant. Kalz a vretoned o tremen enno a zo bet aheurtet ha droug enno abalamour d'ar fazienn-se. Evel a ouzoc'h, marteze, Breizh ne fell ket dezhi asanti ouzh troc'hadenn he ec'honder, un dra euzhus graet e-pad ar brezel II, dindan amzer an Nazisted.

C'hwi kennebeut ne blijfe ket deoc'h hag e vefe diskouezet ur gartenn Bro Gembre hep Pöwys pe ul lodenn all dionti. Hag ar wirionez vije ganeoc'h.

Amañ e Breizh gwelout a reomp Bro Gembre evel "c'hoar-vro" hag e c'hellit kompren pegen dipitet omp bet. Ha wasoc'h c'hoaz pa hon eus gwelet unan ho izili o vont da sevel klemm , dirag ar polis gall, ouzh ur Breton yaouank hag en deus klasket resisaat ar gartenn-faoz.

Spi hon eus ne vo diskaret ar c'hlemm-se gant ho kevredegiezh ha n'arruo ket ken un darvoud trist sorse.

Gant hon gwelan saludoù keltiek.

Evit Burev Emglev Kevredel Breizh ,

Ar Pennrener

Dr Jean Louis Le Mee

Gérard GAUTIER
Jeudi 16 août 2012

Je suis les évolutions de la polémique qui s’est instaurée autour de ce qui est effectivement une grave bévue..

Pour autant, une fois de plus, je pense que nous nous mettons dans une posture de contre-attaque alors qu’il eût peut-être fallu « anticiper » l’évènement ?

Je souhaiterais quant à moi savoir, si dans la phase préparatoire du FIL 2012 il y a eu des contacts entres les responsables d’associations bretonnes en lien traditionnel avec le Pays de Galles avec les responsables de la délégation ?

Je souhaiterais savoir, si, toujours durant cette phase préparatoire, au moment de l’élaboration du programme, il y a eu des relations entre les responsables d’associations bretonnes ( l’I.C.B. et Bretagne Réunie par exemple : le vrai Conseil Culturel qui aurait eu vocation à le faire ayant aujourd’hui disparu) et les responsables du FIL ?

Après cet incident ne serait-il pas possible, pour éviter que cela se reproduise, pour les associations bretonnes de mettre au point une Charte en relation avec les dirigeants du FIL ,

Je ne peux m’associer avec certains propos outranciers qui ne peuvent que renforcer, s’il y a eu volonté de malveillance ( ?) les responsables dans leur attitude.

Et pour éviter à l’avenir ce qu’aujourd’hui nous regrettons touis il n’y a qu’une chose à faire :

Obtenir la réunification « MAINTENANT ! »

(voir le site)

Naon-e-dad
Jeudi 16 août 2012

Le site du Art Council of Arts permet de remonter à celui du Wesh Government, qui annonce les résultats très favorables d'un référendum récent (3 mars 2011).

Désormais, les Gallois peuvent promulguer leurs propres lois, dans leur domaine de compétence, sans passer par Londres.

Comme le souligne le site (voir lien ci-dessous):

(voir le site)

"This represents a significant development of Welsh devolution. - " Ceci représente une avancée significative en matière de Dévolution galloise. - Emañ an disoc'h-se ur araokadenn vrav war-zu emrenerezh ar vro Gembre.

Dévolution? Un mot qui fait rêver en Bretagne !

Si l'avenir des démocraties européennes (puis partout sur la planète) passent par le respect des territoires et des populations, c’est-à-dire par une organisation repensée selon des critères d’humanité et pas seulement militaro-administratifs, force est de constater que la Grande-Bretagne est en avance.

Que la Bretagne s’appuie sur sa géographie, de Nantes à Brest, et que s’ouvrent les portes de son avenir!

Ra denno Breizh ar gwellañ eus he gorf, eus an Naoned betek Brest, ha ra zigoro dorioù an dazont eviti!

Sébastien Plunian
Vendredi 17 août 2012

Gérard Gautier,

N'aurait-il pas été préférable d'anticiper le problème en intervenant avant même l'ouverture du FIL, dès la carte utilisée connue ?

Il y a quelques années, vous en étiez, nous avions réussi après de longues semaines d'action intensive à obliger les organisateurs du "Tour de France" et Amaury Sport Organisation, ceux du "Paris/Dakar", à modifier leur propre carte, publiée dans LE MONDE ENTIER, afin qu'ils suppriment leur insupportable frontière séparant Loire-Atlantique et Bretagne administrative ... Et, nous avions gagné avec en prime, une explication historique hautement pédagogique et pro-réunification de l'un des présentateur de France 2, en direct, devant des dizaines de millions de téléspectateurs!

Ne faudrait-il pas anticiper ce genre d'évenements intolérables, par exemple en créant un comité de vigilance, lié à Bretagne Réunie ou pas, qui visiblement a vraiment besoin d'être supplée, afin d'intervenir au plus vite, quelque soit la taille de l'adversaire et de l'évenement, afin de tuer dans l'oeuf ce genre de manipulations politiques, car je ne peux croire que ça n'en soit pas une, avant d'en arriver à de telles situations ?

Bien à vous

Los
Dimanche 16 septembre 2012

Oui, il faut anticiper, posément, judicieusement, modérément mais fermement (tout à l\'inverse du tempérament breton diront certains). C\'est un énorme travail, mais qui peut payer.

Anecdote : lors d\'un des premiers FIL retransmis à la télévision, son grand patron du moment commente le défilé : \"Et voici les Irlandais de ...\", \"Ils sont suivis par un groupe écossais de... \" \"Et voici maintenant les Français de Vern-sur-Seiche...\". Bagad.

CQFD. Vidéo faisant foi.

Une fête, ce n\'est pas pour des spectateurs, c\'est pour un peuple. Quand le peuple n\'existe plus, il n\'y a plus de fêtes, que des spectacles pour l\'oeil obscène des caméras. 0n a beaucoup critiqué les fêtes folkloriques de jadis, quand la Bretagne avait encore un folklore vivant. Mais aujourd\'hui, cela devient DISNEYLAND.

Le divorce entre politiques, folkloristes et militants de la langue a débuté dans les années 1950. C\'est une suite logique de l\'effondrement de l\'esprit national breton. Une nouvelle génération de Bretons parviendra-t-elle à réunifier ce que la négligence et la malveillance ont démembré ?

Les Cercles celtiques devaient être \"l\'école de la fierté bretonne\". Sont-ils cela ?

L\'enseignement du breton devait être une reconquête ehtnique ? Est-il cela ?

Les fêtes bretonnes pouvaint être un hommage libérateur du peuple breton à lui-même. Sont-elles cela ?

Non, ce qui l\'a emporté c\'est l\'esprit folklorique au sens français du terme, et un certain commerce breton (?) qui y trouve son compte. Tout cela relève d\'une image française de la Bretagne qui s\'est cristallisée au XIXe s. Tant de sacrifices pour ouvrir la route à une caravane publicitaire ! On n\'en sort pas, et le \"mouvement breton\", avec ses crispations pleurnichardes, ses clichés qui s\'usent, n\'a pas les moyens d\'y échapper, ou ne se les donne pas.

Les Gallois ? Ce sont avant tout des Britanniques et tout comme les Ecossais ou les Irlandais ils aiment beaucoup la France. Ils sont ravis de venir en France, comme les Anglais sont ravis de découvrir en Bretagne un substitut de campagne britannique (et un accès aux soins peu onéreux). Cela dit quand on s\'adresse à des associations galloises, il est plus efficace de le faire en gallois.

Le FIL se conforme et se conformera de plus en plus à l\'image de la France contemporaine : un souk.

Les militants bretons devront donc réfléchir à leur présence dans ces activités médiatiques sous surveillance, à leur tactique. Pourquoi faut-il que les meilleures idées bretonnes soient récupérées et détournées de ce qu\'elles auraient pu produire ? Fatalité ?

A propos de ce site : Nous aurions intérêt à mieux soigner l\'expression et l\'orthographe dans nos messages, et de nous garder des outrances, qui ne servent à rien et nous dicréditent. C\'est une façon de nous faire comprendre des visiteurs et de rendre hommage au travail des rédacteurs.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.