Un comité de vigilance pour l'intégrité du territoire breton est en cours de constitution

-- Nantes Multimédia --

Communiqué de presse
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 10/04/16 0:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
39952_2.jpg
Carte des Pays de la Bretagne entière, par le géographe Mikael Bodlore-Penlaez, créateur du site GeoBreizh.

Nous recevions hier - de la presqu'île de Guérande, en Bretagne evel just - ce message par courriel avec prière de publier.

Il provient de Per Loquet, membre de Bretagne Réunie (1), ancien président de l'association Gourenez qui a lancé le Salon du livre en Bretagne de Guérande.

Joint par téléphone, Per Loquet nous a donné quelques précisions.

L'élément déclencheur est ceci :

Il a bondi de rage à la lecture d'une petite phrase insidieuse dans le plus grand quotidien régional français, du 19-20 mars dernier, en page La Baule - Le Croisic, article anonyme intitulé Le Moyen Âge à Guérande, pas que des remparts ! :

Extrait : Ce sera l'occasion d'arpenter les rues (…) et conservant encore l'une des maisons les plus anciennes des Pays de la Loire...

Le rédacteur, anonyme, répétons-le, n'a même pas remarqué l'incongruité de son propos : les PDL ont été forgés vers... 1972 ?, la maison est du Moyen Âge... Anachronisme évident, ou plutôt propagande, trop souvent lue, pour cette région bidon qui empêche la réunification de la Bretagne.

Le comité composé depuis hier matin, avait joint 50 personnes par courriel, et reçu immédiatement 20 réponses positives, auxquels il faut ajouter les coups de fil.

Pêr Loquet est appuyé de Arnaud Courjal, de Bretagne Réunie aussi.

Nous serons les RG bretons. Nous réagirons auprès des auteurs de déclarations que l'on nous fera parvenir (voir plus bas)...

Leur prochaine étape est une réunion mercredi pour rédiger les statuts.

Il prendront conseil d'avocats sur cette question, avant de tenir une Assemblée générale où ils souhaitent que soient actifs 5 vice-présidents, un ou une par département breton, et même 6, soit un ou une de plus pour les Bretons de la diaspora.

Quand tout sera en place ils organiseront une conférence de presse à Guérande.

Comité de vigilance pour l'intégrité du territoire breton

Ce comité, qui est en cours de formation, aura entre autres pour tâche de :

- répertorier les déclarations ou écrits de personnes influentes ou non, hommes politiques, artistes, individuels, associations, sports, journalistes, presses etc., concernant l’intégrité de notre Bretagne ;

- d’archiver toutes déclarations écrites bonnes ou mauvaises ;

- de réagir par presse, courrier ou tout autre procédé ;

- de le faire savoir à tous publics selon nos moyens, et à tous nos membres adhérents ou correspondants.

Si vous souhaitez nous rejoindre, faites-le nous savoir dès que possible.

Nous avons déjà des engagements fermes de personnes de tous les départements bretons et de la diaspora bretonne.

Les statuts sont en cours de réalisation et seront présentés lors de l’assemblée constitutive.

Les copies, renseignements, seront à envoyer provisoirement par courriel : perloquetguerande [at] wanadoo.fr

ou par tout autre moyen (courrier postal)… à :

Pêr Loquet, 3 straed Aristide Briand

44350 Gwenrann - Guérande

Bretagne

Merci de nous contacter et de diffuser près de vos amis.

Trugarez, a galon

Pêr, le 8 avril 2016

Note

(1) Pêr Loquet est un grand militant breton depuis la fin de la guerre (né en 1930, il avait alors 15 ans). Pour éviter ici la longue énumération à la Prévert, outre wikipédia, allez sur le site (voir le site) de la maison Hénaff. Nous ajouterons qu'il a fondé le cercle celtique de Guérande en 1949 (et non en 1969), a été longtemps président de Skoazell Vreizh, a été trésorier de l'Institut culturel de Bretagne, président de sa section des Relations interceltiques, en a reçu le collier de l'ordre de l'Hermine en 1998.

Membre très actif du comité local Presqu'île de Bretagne Réunie, il a fondé de nombreuses associations locales au but d'actions, toujours, contre le pouvoir central.

Souvenons-nous que c'est grâce à lui et au reuz qu'il a fait auprès des militants, que la conférence d'un monsieur qui voulait « prouver que les Pays de la Loire existent ! » (voir notre article) , a été annulée, la préfecture ayant averti la mairie de Guérande qu'il pouvait y avoir des troubles... (voir notre article) . Nous pouvons relire les commentaires... édifiants !

Concernant la création de ce comité, il a sur sa table des dossiers déjà bien remplis, des rouges pour les documents pro-PDL ou anti-réunification, des verts pour les positifs !

Document PDF comite_vigilance_integrite_territoire_breton_bzh.pdf 9 avril 2016. Tract du Comité à imprimer et distribuer.. Source : Pêr Loquet - Guérande
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3271 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

youenn penhador
Samedi 9 avril 2016

Je pense que ce genre de démarche est la bienvenue.

Il y a autre chose que personne jusqu'à aujourd'hui n'a semble-t-il envisagé c'est la création d'une riposte au cas où sur un coin de table la décision serait prise de fusionner Bretagne et pdl.

a mon avis il faut être prêt à cette éventualité et prévoir des actions d'ampleur et fortes genre ce qu'ont fait les Bonnets Rouges de manière à bloquer par la force le processus

Maryvonne Cadiou
Samedi 9 avril 2016

Merci Youenn

Je transmets aux auteurs. J'aime bien votre expression "sur un coin de table" !

Tout le monde aura compris à quoi vous faites allusion !

Pour le moment il n'y a pas d'autre charcutage en vue, je crois. Mais vous avez raison, prévoir c'est mieux s'armer...

Michel B. de la Th
Samedi 9 avril 2016

Je voudrais signaler un premier élément avec la carte utilisé dans l'article qui mentionne "La Manche" sur la carte bretonne. Ce n'est pas en 44 mais c'est aussi en Bretagne, cela mérite donc d'être signalé. Ce terme n'est historiquement pas correct son véritable nom est Oceanus Britannicus, en breton Mor Breizh/mer bretonne, en cornique, Mor Bretannek.

La Manche (latin Manica) que les anglais appelle English channel est d'une utilisation plus récente, les cartes anciennes en témoignent.

Il serait bon de rectifier cet oubli, lourd de conséquences, pour les relations interceltiques entre Cornouaille britannique, Devon (ancienne Domnonée) et la Bretagne. Cette rectification historique permet ensuite de développer la connexion de la mor breizh avec la moderne mor keltiek, en cornique Mor keltek et en Gallois Y mor celtaidd, la mer celtique qui nous lie à l'Irlande. Il faut être vigilant partout !

Maryvonne Cadiou
Samedi 9 avril 2016

Je vous remercie de faire profiter les lecteurs de vos connaissances polyglottes, c'est limite (mot pris en adverbe, donc sans accord) hors du sujet, et ça, vous ne le commentez pas...

La Manche est la Manche en français et Mor Breizh en breton.

Pas besoin de remonter au latin ou aux British, qui eux l'appellent Channel

Ici c'est une carte "en français", de la Bretagne, certes, mais "pas une carte en breton".

La Cornouailles britannique, s'écrit avec un s, pas comme la nôtre, sans s.

Je prie les lecteurs de ne pas déraper à nouveau limite hors sujet.

Ce ne sera pas mis en ligne, merci. Je serai vigilante !

Luigi Barsagli
Samedi 9 avril 2016

Combien de comités en Bretagne ??

La Bretagne 30 militants, 30 comités pour la réunification et 0 membre en Loire-Atlantique.

Maryvonne Cadiou
Samedi 9 avril 2016

Un défaitiste ?

Il y aurait tant à dire, mais je n'ai pas de temps. En bref : l'association Bretagne Réunie et ses ancêtres sont nées en Loire-Atlantique, c'est là que sont la plupart de ses membres, toutes les manifs réunification ont eu lieu à Nantes... Suivre l'actualité bretonne et ne pas dénigrer les militants est bon pour la santé. Car ceci vient de naître à Guérande...

Faut-il les accuser de se battre contre les Jacobins ? Dont la presse est complice : je viens de voir que "le plus grand quotidien régional de France" a ajouté dans ses liens u r l , de Loire-Atlantique au moins, la locution pays-de-la-loire/ville-codepostal/. Purement inutile sauf au titre de propagande.

Le logiciel n'accepte pas les liens u r l donc pas d'exemple ici.

Mais faites l'essai de le retirer, vous aurez l'ancien lien.

Luigi Barsagli
Dimanche 10 avril 2016

@ Maryvonne Cadiou, mon message n'était pas pessimiste mais caricatural (mais réaliste).

Pour lutter efficacement pour B5, il faut moins d'associations, plus de militants motivés de terrain et organisés, moins de membres aspirant à des "responsabilités" (Conseil Régional B4, Sénat et j'en passe), et mettre le paquet là où ça se joue, c'est à dire en Loire-Atlantique et à proximité des départements limitrophes. Et quand je dis à proximité des départements limitrophes, c'est pas cantonné au microcosme guérandais. C'est Nantes, Ancenis, Chateaubriant, Vignoble, Retz, Redon etc

Depuis deux ans, on a parlé de nouvelles régions, nouvelles intercommunalités, de changer des noms, de fusion de départements, de consultations locales. En Loire-Atlantique c'est le vide intersidéral...ah si j'oubliais, le référendum (sur l'aéroport ! aucun article sur le dernier sondage pourtant intéressant ??) et la commune du Fresne qui se retrouve maintenant en Maine-et-Loire !!

Là il faut tout remettre en question, c'est le moment...

marc patay
Dimanche 10 avril 2016

Plus que la gourmandise, l'hypocrisie est un grand péché Mr Hutin, car il s'agit bien sûr de Ouest France, Ouest Pionce selon moi, j'espère qu'il en rendra compte devant l'éternel !

Lheritier Jakez
Dimanche 10 avril 2016

Avec mon soutien.

Cela va nécessiter une belle organisation de veille et de la ténacité à long terme.

Des noms: Le Phare Breton......?

Questions/propositions:

-Agir juridiquement sur les institutions internationales?Avec quels moyens?

-Demander des postes d'observateurs à l'ONU,l'UNESCO,....à Bruxelles:Peut on envisager un comité ,une représentation?

-Organisation des Bretons dans le monde:Leurs possibilités de représenter la Bretagne dans des instances internationales..?

Pierre CAMARET
Dimanche 10 avril 2016

Votre Carte a un mauvais depart , on n'y voit pas le Pays Nantais , pas Guerande , pas le Pays de Retz.C' est donc tout le reste qu' il faille proteger ?????

Maryvonne Cadiou
Dimanche 10 avril 2016

Monsieur Camaret, je comprends votre remarque, mais vous n'êtes pas un profane sur ABP ! Il faut toujours cliquer sur les illustrations pour les avoir entières, et les faire défiler s'il y en a plusieurs (ce qui n'est pas le cas ici). Merci.

Jacques
Dimanche 10 avril 2016

La remarque sur la "Mer de Bretagne" est intéressante.

Si les Français l'appellent la "Manche", les Bretons (même en utilisant la langue française) peuvent l'appeler "Mer de Bretagne"!

Les Belges et Suisses parlent français, ils n'utilisent pas pour autant les mêmes appellations sur les chiffres!

Cette carte ayant été créée en Bretagne, "Mer de Bretagne" a tous son sens.

Je ne pense nullement qu'il s'agit d'une faute des créateurs (on connait leur valeur), mais simplement le fait de ne pas y avoir pensé!

Je suis sur que les auteurs de cette carte ne seraient pas insensibles à faire apparaître "Mer de Bretagne" à la place de "Manche" si on le leur demandait avec gentillesse...!

Par contre, si vous réussissez à faire changer le Logo de "Produits en Bretagne" pour faire apparaître une carte de Bretagne non tronquée et non diluée avec les territoires frontaliers français... vous aurez une première grande victoire!

(Produits en Bretagne devait savoir que : le Retz et Ancenis sont en Bretagne mais pas le bas du Cotentin...!)

Luigi Barsagli
Dimanche 10 avril 2016

Je rejoins les messages de Michel B. de la Th. et Jacques, même si ce n'est pas le coeur du sujet, cette rebaptisation en français de la Mer Britannique/ Manche Britannique à Manche tout court n'est pas anodin.

C'est finalement un peu le même procédé qui amène à rebaptiser la Bretagne en pays de la Loire pour le pays nantais...sans parler de la Baie de Bretagne devenue Baie de Bourgneuf ou du Marais breton transformé en Marais vendéen (du nom de la Vendée...rivière du Marais Poitevin !!!)

Et demain quel sera le nom donné par les français à l'ensemble Bretagne ?? Grand-Ouest ? Groland ?

Nous ne sommes après tout pas du tout obligés de suivre systématiquement les appellations concoctées depuis l'Elysée, le Conseil d'Etat et autre Institut de néo-propagande jacobine...surtout celles nous concernant que ce soit en breton ou en français.

Mer des Bretagne entre Grande-Bretagne et Bretagne ne serait pas des plus illogiques historiquement et géographiquement.

PIERRE CAMARET
Dimanche 10 avril 2016

Merci , Helas , je suis encore quelques fois un profane ,

Brocèlbreizh
Lundi 11 avril 2016

Il est logique qu'un torchon insipide subventionné à coup de millions d'euros fasse de la propagande et soit distribué gratuitement en retour à bon nombre de consommateurs-citoyens.

On peut faire du O-F de la litière pour chat ou des briquettes pour la cheminée. Il est hélas trop rêche pour une utilisation quotidienne.

Quel gâchis pour nos impôts !!!

A l'heure du numérique, il serait préférable de limiter sa diffusion papier ce qui serait bénéfique pour l'environnement et pour notre droit à penser librement sans gardes-fous qui prêchent de belles paroles édulcorées...

spered dieub
Lundi 11 avril 2016

La Cornouailles britannique, s'écrit avec un s, pas comme la nôtre, sans s.

Oui mais écrivez Cornouaille sans s ,et le correcteur signale une faute de part le trait rouge.Décidément en Bretagne peut être plus qu'ailleurs ,le diable est dans les détails !!

Kristof vBourdelier
Lundi 11 avril 2016

Me a zo a-du gant Luigi Barsagli/Je suis d'accord avec Luigi Barsagli #Runonn/Le Fresne sur Loire

Sans parler de Sant-Andrev-Trizek-Hent/Saint-Andre-Treize-Voies (Marches avantageres de Bretagne) bien au chaud dans une commune nouvelle ... du Poitou.

Evidemment il est surtout temps d'evoquer le nouveau - en realite pas si nouveau que ca mais la n'est pas le propos - nom du Kastell Duged Breizh/Chateau des Ducs de Bretagne.

J'habite en Pologne en ce moment donc je suis un peu loin de tout ca. Est-ce que quelqu'un sait s'il y a quelque nouveau developpement a ce sujet ? Ca m'interesse.

Ar Vran
Vendredi 15 avril 2016

Belle initiative, je me vais contacter au plus vite Mr Loquet pour faire partie des vigies.

Ne pas oublier qu’il faut aussi surveiller les différentes tentatives de communication de la région nantaise et du département de la Loire-Atlantique (L-A) de ne surtout pas promouvoir leur identité bretonne et proposer (volontairement ou non (même si je suis enclin à penser pour le 1er cas) la création d'une identité factice

D’ailleurs cela est peut être du à un effet secondaire malencontreux de la part de la région programme Bretagne qui s’est accaparé la thématique "identité bretonne" pour même en faire une marque "Bretagne", en excluant de faite toute revendication bretonne de la L-A .

Ainsi on voit fleurir des idioties du type que le Château des Ducs de Bretagne fait partie des châteaux de la Loire ou par exemple un récent descriptif de la ville de Nantes en anglais pour un congrès où ne figure nulle part sa dimension bretonne.

"Nantes is one of the biggest cities of the French Atlantic coast at only two hours travel from Paris.

[...]We warmly welcome you to Nantes, in the Loire estuary, where history meets modernity. In this inventive and daring city, you will appreciate art deco style, cruises on the River Erdre, traditional music, and, of course, delicious French gourmet food and regional wines. Being the birthplace of Jules Verne, Nantes has kept the inspiration of the famous novelist to surprise visitors. Nantes is also an appropriate starting point to discover the Loire valley, with some of the finest royal castles and well-known vineyards, the sea shore with fishermen and salters villages, the Mont Saint Michel and beautiful long beaches.

We promise you an exciting scientific programme, surprising entertainment and great social events in a truly French atmosphere".

Non seulement cela est faux mais en plus les services de communication de Nantes se sont efforcés de trouver une identité qui ne soit surtout pas bretonne pour aboutir à une confusion réelle.

En effet hors du pré carré hexagonal, que signifie écrire « art culinaire français » « atmosphère française » bref ne parler que de l’aspect identité française sans mettre en filigrane que Nantes est en fait une ville de province dépendant de Paris et qu’il n’y donc pas besoin d’aller à Nantes pour goûter à cette « french atmosphère », autant rester à Paris.. .

Cela est même dangereux à long terme pour le dynamisme de la région nantaise car quel est l'investisseur étranger qui voudra investir dans un pays qui n'a pas (plus) d'identité (sans compter l'argent perdu qu'il va falloir dépenser à promouvoir une identité molle) autant investir à Paris …alors qu'il suffisait de se baser sur une identité celtique pour attirer l'attention des populations de langue anglaise, qui elles savent ce que c'est qu'un pays celtique (cf. Ecosse, Irlande,...)

Maryvonne Cadiou
Vendredi 15 avril 2016

Merci Ar Vran, cela est très bien vu.

- Ne pas oublier qu’il faut aussi surveiller les différentes tentatives de communication de la région nantaise et du département de la Loire-Atlantique (L-A) de ne surtout pas promouvoir leur identité bretonne...

- ...effet secondaire malencontreux de la part de la région programme Bretagne qui s’est accaparé la thématique "identité bretonne" pour même en faire une marque "Bretagne", en excluant de faite toute revendication bretonne de la L-A.

Je remets ici ce que j'avais mis en commentaire ailleurs sur ABP :

- Il faut réussir à faire interdire l'utilisation Bretagne lorsque les actions ne représentent que B4 :

La Région Bretagne elle-même a donné l'exemple de cette bêtise en janvier 2009... : (voir ABP 13736), titré bretagne.fr le nouveau site web pour la Région Bretagne, dénommé tout simplement bretagne.fr [! !]. 1.172 lectures et seulement deux commentaires pour protester...

- ...le Château des Ducs de Bretagne fait partie des châteaux de la Loire...

Cela est très vrai dans toutes les annonces de commémorations officielles d'Anne de Bretagne en Val de Loire en 2014, où il fait partie des 6 châteaux... de la Loire y participant...

Maintenant je me permets de traduire votre partie en anglais de la présentation de Nantes - surtout pas en Bretagne, ni bretonne... - pour un colloque (j'ai trouvé le lien par google, voir SETAC) :

Nantes est l'une des plus grandes villes de la côte atlantique française à seulement deux heures de Paris. (…)

Nous vous accueillons cordialement à Nantes, dans l'estuaire de la Loire, où l'histoire rencontre la modernité. Dans cette ville inventive et audacieuse vous apprécierez le style art-déco [oui, surtout depuis la démolition de l'hôtel de la Duchesse Anne...], des croisières sur la rivière Erdre, la musique traditionnelle [bretonne ou quoi ?], et bien sûr la délicieuse gastronomie française et les vins régionaux [pas de crêpes bretonnes ni de muscadet ?]. Lieu de naissance de Jules Verne, Nantes a gardé l'inspiration du célèbre romancier de surprendre les visiteurs. Nantes est également un point de départ approprié pour découvrir la vallée de la Loire, avec quelques-uns des plus beaux châteaux royaux et des vignobles renommés, la côte avec des villages de pêcheurs et de paludiers, le Mont Saint Michel [ah ! oui, à 160 km...] et de belles et longues plages. Nous vous promettons un programme scientifique passionnant, des divertissements surprenants et de grands événements sociaux dans une véritable ambiance "à la française".

Ar Vran
Vendredi 15 avril 2016

Ne pas oublier également les guides touristiques étrangers non écrits en français.

La majorité d'entre eux ne se contente que de répéter ce que promeut la région administrative bretonne, c'est à dire la Bretagne B4. Je soupçonne fortement une fainéantise naturelle des éditeurs chargés de faire des guides sur la Bretagne d'aller au plus vite pour l'information et de ne s'adresser qu'au comité touristique de la région bretagne pour avoir l’information. Et par conséquent en raison de la confusion savamment entretenue entre "région administrative Bretagne" et "Bretagne", l'identité bretonne de la Loire-Atlantique passe à l'as...

cf. les exemples de guide rédigés en langue allemande, hollandaise, anglaises...)

André Corlay
Samedi 16 avril 2016

À propos des châteaux de la Loire "officiels", il est bon de signaler ici l'incohérence des "Pays de la Foire" aussi bien que de la Loire-Atlantique depuis le départ du Breton Patrick Mareschal de son Conseil Général, qui tiennent absolument à y intégrer le château de Nantes et, dans la foulée, le château de Goulaine... Ils n'ont même pas pris la précaution, pour se rendre cohérents avec eux-mêmes, de corriger la brochure (que j'ai en main) du château de Serrant, à Saint-Georges-sur-Loire, extrême ouest du Maine-et-Loire, qui stipule bien que ledit château est, je cite, "le plus occidental des châteaux de la Loire"... Ah...Ah...Ah !!!

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.