Un Breton, Frédéric Lefebvre, se présente aux primaires de la droite et du centre (vidéo)
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 8/04/16 23:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Frédéric Lefebvre, ancien Secrétaire d'État, ancien porte-parole de l'UMP, et aujourd'hui Député des Français de l'étranger, partage son temps entre la France et les États-Unis. Il se présente aux primaires de la droite et du centre et était aujourd'hui au Guilvinec pour y rencontrer les Bretons du coin et les marins-pêcheurs. Lui-même est Breton : trois de ses grand-parents sont bretons et sa famille est originaire de Saint-Brieuc.

Fréderic Lefebvre constate la paralysie et le manque de confiance des citoyens envers les politiques. Sans vouloir changer les institutions, voire proposer une 6e République, Frédéric Lefebvre propose quelques mesures simples, mais ingénieuses, qui pourraient déverrouiller les blocages des partis et des conservatismes : "Un des gros problèmes de la démocratie (en France) est qu'elle est capturée par les partis politiques" déplore-t-il. Il propose un mode de scrutin secret pour délier les votes des consignes de votes. Le parti politique ne pourra plus vous sanctionner si vous votez selon votre conscience -- dans l'intérêt du pays plutôt que dans l'intérêt du parti. Il propose aussi des consultations internet qu'il appelle "votations digitales" pour une sorte de démocratie directe afin de réintéresser les citoyens. En anglais on dit empowering the citizens ... leur redonner du pouvoir.

Sur la réforme territoriale, Fréderic Lefebvre pense que la reforme de 2015 vers des grandes régions dote effectivement la France de régions ayant plus de poids à l'échelon européen mais il regrette l'affaiblissement des identités qui "composent la France". Il propose de renforcer les identités à l'échelon départemental allant même jusqu'à regrouper des départements à l'intérieur des nouvelles grandes régions. Ainsi les deux départements de l'Alsace seraient regroupés à l'intérieur du grand-Est. Dans la même logique, on devine qu'il proposerait une Bretagne réunifiée à l'intérieur d'un Grand-ouest.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1206 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 4 commentaires
Muichka
2016-04-09 09:40:58
"Une Bretagne réunifiée dans un Grand ouest". Mais le pouvoir, celui qui décide, au niveau économique, touristique, culturel : il sera où ? Ne nous y trompons pas, c'est du vent, la réunification qu'il propose. Une Bretagne où l'on ne peut décider, c'est toujours du jacobinisme. Pourtant, lui, il connaît bien le fonctionnement d'un état fédéral. On aurait pu s'attendre de sa part à des idées plus novatrices et décentralisatrices.
(0) 
Lucien Le Mahre
2016-04-10 12:51:56
Des régions ayant plus de poids à l'échelon européen depuis le tripatouillage autocratique du Président de la République le temps d'un weekend ?
A voir !
Quand il est envisagé sous l'angle utile de l'efficacité, le "poids" est moins dans la masse que dans la cohérence. Et la cohérence est avant tout humaine, culturelle et historique, ces données n'étant évidemment pas sans conditionner le type d'exploitation économique nécessaire à la survie de toute communauté dans un environnement donné.
Donc, bravo pour la Normandie réunifiée, mais comment expliquer des régions à rallonges comme l'Aquitaine à qui manque la cohérence ? Et comment à l'inverse expliquer le maintien de micro-régions comme Brème et Hambourg, sinon par le souvenir des petits états hanséatiques du passé, habitués depuis des siècles à des fonctionnements autonomes et relativement démocratiques mais aussi coopératifs entre eux de par leur tradition marchande ?
Ne parlons pas de l'amalgame intempestif de régions-pudding comme le grand Est, qui ne laisse pas plus d'espace vital à la culture alsacienne que l'Aquitaine aux Basques, lesquels, heureusement pour eux, voient quand même leur culture s'épanouir démocratiquement de l'autre côté des Pyrénées.
Le vote secret de nos députés ? Comme simple citoyen je n'ai pas pour le moment de religion sur le sujet et j'aimerais bien entendre le point de vue d'un observateur politique objectif.
Reprenons un exemple récent, même si je me répète (mais nous avons souvent la mémoire trop courte pour certains faits impardonnables !). Donc lors du vote calamiteux de la quasi totalité de nos députés PS bretons (moins 3) CONTRE la possibilité offerte à tout département de choisir par référendum sa Région de rattachement (pour nous la L.A. évidemment) nous avons pris connaissance (notamment par ABP) de la nature des votes de nos députés, puisqu'ils étaient publics.
S'ils avaient été secrets, est-on sûr que nos "représentants" se seraient ralliés plus largement au vote POUR ?
Il faut des convictions fermes pour cela et pour le moment, nous n'avons aucune preuve de leur existence, c'est le moins que l'on puisse dire.
Et puis, au lieu d'apparaître individuellement, leurs votes seraient quand même apparus collectivement, non ? Sans doute chacun aurait-il pu alors se défausser prudemment. Ou alors, je ne vous dis pas l'ambiance entre collègues se démenant pour ne pas endosser la responsabilité du voisin ...
(0) 
Youenn Penhador
2016-04-11 17:58:25
Je n'aime pas trop sa manière de légitimer la réforme territoriale. C'est bien quelqu'un de l'establishment et il veut nous faire croire qu'il est différent. Il nous propose des mesurettes alors qu'il faut un grand coup de balai dans les institutions françaises pour arriver à une organisation fédérale où la Bretagne à 5 (22, 29, 35, 44, 56) aura sa place (cette Bretagne a une taille et un poids largement suffisants pour compter en Europe-pas besoin de monstre Grand Ouest Mou). Pour faire bien il verse une petite larme sur les identités sacrifiées!!
Non à mon avis cet outsider tel qu'on veut nous le présenter à ABP ne vaut pas un cachou!!
(0) 
Brocèlbreizh
2016-04-11 18:44:35
Comme il est doux,lorsque la mer est haute et que la tempête fait rage de regarder des jacobins s'échouer sur nos rivages.
Un discours insipide à la hauteur de ses ventes en librairie.
Rien de nouveau donc même si l 'on peut saluer la floraison des idées lorsque l'on est dans l'opposition.
Des amis de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa,je ne retiendrais pour ma part que le référendum du 29 Mai 2005 et la négation du peuple(s) souverain;le ministère de l'identité nationale(?) dans le pays de l’État-nation et la confusion mentale jacobine entre citoyenneté et nationalité.
Bientôt la retraite..Mr Lefebvre aura ainsi libre loisir de papoter avec Mr Le Drian à la recherche du temps perdu et de leurs actes manqués en dégustant des madeleines baignées dans une indifférence générale.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.