Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Enquete -
Un Breton émigré en Nouvelle Calédonie légue 1,4 millions d'euros à la commune de Mael-Carhaix
Un Breton de la Nouvelle-Calédonie dont la famille était originaire de Mael-Carhaix et où¹ il avait passé une grande partie d'une enfance heureuse chez sa grand-mère, a légué sa fortune au village de Mael-Carhaix en Centre Bretagne.
Philippe Argouarch pour ABP le 31/01/06 12:34

Un Breton de la Nouvelle-Calédonie dont la famille était originaire de Mael-Carhaix et où il avait passé une grande partie d'une enfance heureuse chez sa grand-mère, a légué sa fortune au village de Mael-Carhaix en Centre Bretagne.

Parti à Paris, puis en Australie, puis en Nouvelle-Calédonie, Francis Jean Kerfers n'avait pas de descendants. Bien que simple chauffeur de taxi, il avait réussi à économiser une petite fortune et avait acheté plusieurs immeubles qu'il louait.

M. Kerfers continue une longue tradition de Bretons partis au bout du monde qui ont réussi dans l’immobilier. On nommera le plus connu d’entre eux, Joseph-Yves Limantour qui au 19e siècle fut propriétaire d’une grande partie de San Francisco et un peu plus tard d’une petite partie de la ville de Mexico.

M. Kerfers, était un homme très généreux et se sachant malade, avait contacté le maire de Mael-Carhaix en 2003 pour arranger le transfert de son héritage. Dans son testament, il demande que l'argent soit utilisé " en faveur des personnes âgées et des enfants ".

La mairie de Mael-Carhaix tient à préciser qu’elle ne veut plus de publicité sur cette affaire. Elle a vue les télévisions nationales et l’Express débarquer dans leur petite commune alors qu’ils n’ont pas encore touché un centime. Des gens et des associations se sont présentés pour réclamer des subventions alors que les fonds de ne sont pas encore débloqués et une partie risque d’être bloquée plusieurs années puisqu’il y a un contentieux en particulier avec l’Australie qui aurait hérité d’une partie de la fortune de M. Kerfers.

Mme Philippe, secrétaire de mairie, précise qu’il y a des locataires dans ces immeubles de Nouméa et qu’il n’est pas question de mettre ces gens dans la rue du jour au lendemain.

ABP / PFA

Philippe Argouarch

Cet article a fait l'objet de 2337 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons