Un Breton condamné à de la prison ferme pour provocation à la discrimination raciale

-- Justice et injustices --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 31/05/15 11:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Boris Le Lay, le fondateur et propriétaire du site web breizatao.com a été condamné jeudi à Quimper à 6 mois de prison ferme pour provocation à la discrimination raciale. Boris Le Lay devra aussi verser 8 000 euros au sonneur noir Yannick Martin et 800 euros de frais judiciaires. Ni Boris Le Lay, ni son avocat n'étaient présents à l'audience. Un mandat d'arrêt a été émis.

Déjà condamné à 6 mois de prison avec sursis (en plus d'amendes importantes) en juin 2013 (voir notre article) pour «provocation à la haine ou à la violence»-- suite aux plaintes du sonneur noir Yannick Martin, de Mona Bras, alors porte-parole de l'UDB, de la LDH, de la LICRA et de la BNVCA qui l'accusaient aussi de propos antisémites, Boris Le Lay avait réaffirmé dans une vidéo (voir le site) qu'il «n'y avait pas de celtes noirs», ce qui en soi est historiquement vrai. Par contre, dans la vidéo, Boris Le Lay déclare «Je maintiens l'intégralité de ce que j'ai dit» donnant aux juges des armes pour le condamner à nouveau car cela peut être interprété pour y inclure les propos anti-sémites ou les diffamations pour lesquels il avait été condamné. Boris Le Lay sur son site dénonce un «délit d'opinion».

Fervent opposant à l'immigration extra-européenne et opposant des avancées de l'islam en Bretagne, en France et en Europe, Boris Le Lay a obtenu le soutien du parti indépendantiste Adsav. A noter que le site web breizatao.com a une audience certaine, s'élevant au dessus de tous les nouveaux médias pure players en Bretagne, y compris l'ABP, si l'on en croit le site d'analyse alexa.com. Parmi les lecteurs, une partie bien sûr, comprend ceux qui surveillent les propos qui y sont tenus. Une catégorie qui augmentera encore au vu de cette décision de justice commentée dans la presse étrangère en plus de la presse nationale.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 4264 lectures.
mailbox imprimer