Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Agenda -
Turquie : avant-première du film Abluka d'Emin Alper à Loudéac
Emin Alper, réalisateur du film "Abluka" n’a pu venir cet été au festival de Cinéma de Douarnenez du fait de l’état d’urgence dans lequel est plongé la Turquie. Dans une lettre il explique
André Métayer pour Amitiés kurdes de Bretagne le 4/10/16 12:33

Emin Alper, réalisateur du film "Abluka" n’a pu venir cet été au festival de Cinéma de Douarnenez du fait de l’état d’urgence dans lequel est plongé la Turquie. Dans une lettre (publiée dans le "Kezako" du festival) où il regrette de ne pouvoir venir présenter son film, qui obtint néanmoins un franc et mérité succès, il explique :

Depuis trois ans, la Turquie traverse les temps les plus difficiles de son histoire contemporaine. C’est curieux, car lorsque j’écrivais le scénario d’« Abluka », le pays se trouvait dans une situation paisible. Lorsque nous avons commencé la pré-production, le mouvement de Gezi a surgi et nous avons tous partagé l’espoir d’une Turquie démocratique dotée de puissants contre-pouvoirs. Depuis, le gouvernement s’est cependant évertué à utiliser le moindre prétexte pour casser toute opposition et il est devenu de plus en plus autoritaire. Après l’abandon des négociations de paix en 2015 avec les Kurdes du PKK, la Turquie a vécu l’une de ses plus sanglantes années. Pour finir, le coup d’État raté du 15 juillet a failli nous plonger dans une dictature militaire. Il a servi de prétexte à la mise en place de l’état d’urgence, dans lequel sont suspendus l’ensemble des droits civiques. Nous sommes effarés de constater que notre film, qui envisage un avenir très pessimiste de la Turquie, ne dépeigne une situation désormais bien réelle. J’avais écrit ce scénario en espérant de ne jamais vivre un avenir aussi apocalyptique.

Emin Alper ne désarme pas pour autant : il fait partie des artistes et des intellectuels qui continuent à s’opposer à toute forme de dictature, qu’elle soit civile ou militaire.

André Métayer

Abluka (« Suspicions ») d’Emin Alper - en avant-première mercredi 5 octobre à Loudéac au cinéma Le Quai des Images et jeudi 6 octobre à Saint-Brieuc au Club 6.

Voir aussi :
logo
Amitiés kurdes de Bretagne est une association loi 1901 chargée de faire connaitre les luttes du peuple kurde. Elle a été créée en 1994.
Voir tous les articles de Amitiés kurdes de Bretagne
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons