Trop-plein de listes bretonnes aux européennes ?
Point de vue de Christian Rogel

Publié le 21/04/14 16:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En Bretagne, le gong pour le départ de la campagne électorale pour les européennes du 25 mai a retenti : la manifestation pour la réunification de la Bretagne qui a eu lieu, avec succès, à Nantes, le 19 avril. Le succès s'est autant mesuré en terme de participants (près de 10 000) que de l'unanimité montrée par des représentants des partis parlementaires (minoritaires dans leur formation, il faut le préciser), en plein accord avec les formations bretonnes, sur la nécessité de réunifier la Bretagne pour en faire une région forte de l'Europe ( voir l'article ), ( voir l'article ) et ( voir l'article ).

La Bretagne est noyée dans une énorme circonscription ouestienne

La circonscription Ouest retenue par le gouvernement pour la Bretagne, comprend les 5 départements qui la composent, plus le Poitou-Charente et les Pays-de-la Loire non bretons, soit 13 départements. 9 députés européens y sont désignés, parmi les 74 que la France envoie à Strasbourg. La population bretonne y représente environ 52,50% de la population de la circonscription (4,5 millions d'habitants sur 8,6 millions).

Les chances de l'élection d'un député issu d'une petite formation, par rapport aux partis parlementaires « vus à la télé » sont donc déjà mathématiquement très faibles, mais, elles sont proches de l'infiniment petit, lorsque plusieurs listes voulant occuper le créneau de la bretonnité s'y bousculent. C'est ce qui va arriver, car, rééditer le score de la liste présentée aux régionales en 2010 par Christian Troadec (Mouvement Bretagne Progrès et Parti Breton ( voir l'article )) apparaît comme presque impossible. Elle n'avait pourtant pas atteint les 5% de voix requis pour le remboursement par l'État des frais de campagne (elle les a manqué de peu).

Tous Bretons, donc, voulant tous être sur le pont

On peut tenir pour très probable que Christian Troadec, le seul homme politique breton, avec Jean-Yves Le Drian, qui bénéficie d'une aura médiatique dans la presse parisienne, relancera sa liste avec le Parti Breton ou Breizh Europa ou les deux (si c'est humainement possible). Il devra « ramer » pour essayer d'éviter que sa liste soit trop strictement référée au mouvement des « Bonnets rouges », dont il est l'un des porte-paroles, mais, pas le stratège et, encore moins le gourou. Le collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne », qui n'est pas intéressé par les compétitions électorales, y veillera. Cela devrait l'obliger à retarder au plus tard possible son entrée officielle dans la compétition.

L'Union démocratique bretonne a décidé de lancer sa liste en solo, bien qu'elle ait proposé à Troadec une humiliante troisième place et il n'y a qu'eux qui n'ont pas compris, compte tenu du comportement habituel du Carhaisien, que la proposition valait même pas le papier sur laquelle elle était écrite ( voir l'article ). Une troisième liste sera annoncée le 23 avril et réunira divers partenaires, « des modérés qui pensent Bretagne » selon la formule d'« En avant Bretagne » qui veut créer un label électoral et non pas un parti, mais ils seraient Troadec compatible. Elle aurait pu être aussi UDB compatible, si celle-ci avait mis en accord son discours devenu modéré et son positionnement.

Les« Bonnets rouges », pas sur la scène, mais, toujours sous les projecteurs

Sauf, miracle, chacune des listes risque de ne pouvoir atteindre les 5%, sauf, peut-être, la liste de Christian Troadec, qui ne jouera pas dans la même division. Le plus piquant est que toutes les listes bretonnes, quelles qu'elles soient, seront prises comme outil de mesure de l'influence du mouvement des« Bonnets rouges », qui comme à Nantes, n'aura pas besoin d'organiser les choses pour en être.

Christian Rogel

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2638 lectures.
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 98 commentaires
Nazaire
2014-04-21 17:30:05
De quelles élections vous parlez ? Vous melanger régionnales et européennes
(0) 
Christian Rogel
2014-04-21 17:45:08
Il s'agit bien uniquement des européennes, mais la liste Troadec de 2010 était présentée pour les régionales (les européennes avaient eu lieu en 2009).
(0) 
An Floc'h
2014-04-21 18:25:03
Deux listes seront toujours de trop...
Quand on a un Christian Troadec, on fait une liste, et on le met à la tête. Peu importe les divergences (sauf bien sûr de l'extrême-droite... non pas qu'elle soit pire que l'extrême-gauche, mais dans la tête de la majorité elle l'est, donc...).
Troadec se complait certes trop dans le populisme/poujadisme, je pense en conscience mais j'ai peur qu'il ne sache plus quand s'arrêter avant de devenir contreproductif. Mais vu les circonstances, c'est le meilleur pour la Bretagne.
L'UDB rappelle ce qu'elle est, un parti fonctionnarisé par les alliances. Dommage, car son programme reste intéressant.
Je voterai pour celle avec Troadec, ce sera celle qui fera le score le plus important. Peu m'importe si le fond du programme de la liste puisse aller ou non contre mes convictions, tant que la principale, la Bretagne, y est.
Et peut-être qu'une humiliation de l'UDB les poussera à se réveiller et à se joindre aux listes bretonnes et non plus PS dans le futur, qui arrive de plus en plus vite.
Il faut une liste girondine à la présidence de 2017.
La Bretagne ne s'en sortira pas seule mais avec les Corses, Savoisiens, Alsaciens, Basques, Occitans etc.
Tous ligués contre l'IDF et le jacobinisme.
Il n'y a qu'avec ça qu'on peut rallonger ce futur, gagner de l'espérance. Voir plus si le résultat surprend.
(0) 
M.Prigent
2014-04-22 05:20:21
Dites donc les partis bretons, il commence à être temps d'établir une liste commune, au moins pour la forme dans une élection qui ne leur offrira aucun siège, même à l'UDB.
Une union même bidon aurait peut-être l'avantage d'atteindre les 5% et de se faire rembourser les frais de campagne.
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-04-22 10:36:25
juste un petit rappel, car on a la mémoire courte,la seule liste bretonne aux élections européennes de 2009 était celle du PARTI BRETON-STROLLAD BREIZH c'était la première fois qu'un parti breton s'engageait seul dans la campagne de ce type d'élection.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-22 11:31:34
Bravo Michel Prigent . Approche tres pragmatique .50% au moins des Bretons ,devraient etre comme vous .
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-04-22 12:53:35
@Michel Prigent
Il est évident qu'il faudrait une liste commune , présentant les objectifs communs de la Bretagne en Europe. Ce devrait etre le seul but, car du fait de cette circonscription qui est un non sens, il ne sera en aucun cas possible d'obtenir ces 5%, car pour cela il faudrait obtenir au moins 12% des voix en Bretagne : avec une dizaine de listes , on peut toujours attendre un miracle !
(0) 
PY Pétillon
2014-04-22 15:48:11
Il est sidérant de constater le non sens politique des personnalités politiques et partis breton dans leur ensemble... L'on nous parle d'unité des bretons concernant la réunification et à la prochaine échéance électorale c'est le désastre annoncé dans les urnes ! Bravo les gars !
Tout ça pourquoi ? Des problèmes d'égo ? surement pas des questions iédologiques... Pour les européennes il était simple d'offrir un front uni sur la base des 11 points des BR par exemple. Avant que l'UDB, le PB, MBP ou jean Floch fassent plus de 5% à cette élection...
L'UDB privilégie le coup tactique au détriment de la stratégie à long terme ! des choses à négocier avec le PSF pour les prochaines régionales sans doute ?
Troadeg se la joue perso ? Et ça vous étonne vous ? ben pas moi, il est dans sa démarche politique. Il voulait le leadership aux européennes et bien il n'y avait qu'à le lui donner ! Il avait au moins l'aura médiatique suffisant pour rayonner sur une bonne partie de la circonscription dans laquelle l'on nous à collé.
Au moins les analystes politique auraient pû décrire une bizarrerie électorale de plus en Bretagne.
Hors là c'est tout le contraire qu'il va se passer, les 2 ou 3 listes régionalo-autonomisto- indépendantistes vont se prendre une raclée de plus. Ils auront loupé l'élan BR et le climat breton de ces derniers mois. En plus de mettre l'électeur brittophile dans l'embarras, tout ces formations politiques perdent leur crédibilité auprès des électeurs en général. Encore bravo les gars !
Soit, nous bretons, nous ne méritons plus de rentrer dans l'histoire européenne et mondiale, soit nous avons les "élites" politique les plus bête du monde !
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-22 18:09:46
Vous donnez la reponse au second paragraphe .
ST AIGNAN , lui attend 10 % ?????
Je crois deviner que pour pas etre ridicule a ces elections , il faut voter Marine LEPEN .Ce que je ne ferai pas.
Et votre conclusion est tres sensee , mais je suggere de remplacer Soit , Soit par Et , Et.
Il faut avoir un Coeur solide , pour suivre la pensee ( les pensees ) des Dirigeants (sic) ? Bretons .
(0) 
Charles Huitres
2014-04-22 21:12:38
Ah l'Emsav... !!
Heureusement qu'on est en France.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-22 21:52:59
Mais cela leur plait de prendre une raclee un peu SDM , cela leur permettra .. après de faire des analyses a l'infini ( qui n'ont aucune consistence )pour expliquer et dire qu'apres tout ce n'est pas si mal .Des Minables .
Les Dirigeants Bretons = des Generaux Mexicains ( desoles pour les Mexicains )des strateges du Café du Commerce et de l'Industrie :Le Cirque et le spectacle continue ... et dire que j'y ai cru.
(0) 
eugène le tollec
2014-04-23 09:43:18
Pierre,tu as cru...mais ,il n'y a plus de Christ ,en Bretagne,il n'y a plus de credo......quelques uns restent au dessus du panier de crabes et s'époumonent....parfois quelque éléments de mysticisme breton pleurent encore autour du catafalque...mais trois giclées de goupillon remettent les pénitents dans le droit chemin politique.
Au nom du parti...de moi même....et de ma servilité..ainsi soit il!
J'attends les prochaines élections,dans le terroir breton.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-23 11:26:00
Un pays /Historique qui disparait .. la Bretagne.
Un pays neuf qui nait l'AUSTRALIE.Le 25 /4 c'est ANZAC Day ( Australia -New Zealand Army Corp ) en souvenir des combats des forces Australiennes et Neo Zelandaises a GALIPOLI en TURQUIE .Premiere Guerre Mondiale . Ici c'est un Culte . DEs milliers Australiens / NeoZelandais se rendent en Turquie . De Grandes manifestations ici , defile etc... Cet après midi on interrogeait dans la rue de jeunes Australiens 10-12 ans ( DEs Blancs , des Chinois , des Indiens , des aborigenes ) ils connaissaient tous tres bien leur Histoire . C' etait la premiere fois que les Australiens et Neo Zelandais combattaient dans des Unites Australiennes et NeoZelandaises . Au paravant ils etaient contingents de l'Armee Britannique . Donc GALIPOLI a ete la naissance d'une Nation ( 2 nations : Australie et Nlle Zelande ).Les gens sont tres attaches a leur ( nouvelle )Histoire ici.
Un peu de patriotisme Breton c'est bien . Peut etre ce qui nous manque un peu en Bretagne (Sauf du patriotisme uniquement francais : les pecheurs de l'Ile de Sein , le maquis de St Marcel etc...)
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-23 13:20:11
Pour les europeennes , je vote ( pas pour les municipales ) .Les expatries peuvent voter
Il faut qu'il y ait des bulletins de vote Bretons en Australie ???
(0) 
eugène le tollec
2014-04-23 14:07:18
Nous sommes dans là courbe descendante de notre cycle de vie....c'est une loi de nature!
Et dans cette échéance...la Bretagne refuse un sursaut même transitoire ( car il peut y avoir des oscillations qui permettent de renaître)...nous sommes un peuple ancien.
(0) 
Louis Le Bars
2014-04-23 16:53:13
1 liste unique bretonne n'aurait aucune chance d'envoyer un Euro-député actuellement. Donc QUEL INTERET DE PRESENTER UNE LISTE UNIQUE ?? L'unité à tout prix et l'avalage de couleuvres n'a d'intérêt que lorsque la victoire est possible.
Quand je lis les commentaires sur le sujet "stratégie" du mouvement politique breton, sans prétendre avoir la science infuse, j'ai quand même le sentiment d'une grande naiveté ou de raisonnements simplistes.
Pour moi voici ce qu'il faudrait dans le contexte actuel et sur du long terme :
- Des Partis politiques stables et identifiables. Identifiables par leur positionnement institutionnel (autonomisme, indépendantisme), leur positionnement droite/gauche, la constance de leurs positions. Stables également dans leur appellation, leur positionnement vis à vis des autres Partis.
- Des Partis qui se présentent partout, tous le temps, pour le plus grand nombre d'élections. Nécessite donc un nombre important de militants et des moyens financiers.
- Des personnalités emblématiques et sérieuses à leur tête
- Une stratégie de non-alliance systématique avec les Partis parisiens. Aucun Parti breton ne respecte cette règle de base ce qui est aberrant compte tenu de l'absence d'avancée chronique sur des revendications basiques qui devraient être derrière nous depuis longtemps (réunification, statut officiel pour le breton etc).
- Manger l'électorat des partis français petit à petit. Le jour où la proportionnelle reviendra et où les partis bretons seront représentés grâce à leurs résultats électoraux, des alliances entre eux doivent primer sur tout autre type d'alliance sur des sujets d'intérêts bretons faisant consensus (exemple : évolution des Institutions). Ce qui se passe par exemple en Catalogne.
Des listes communes ne peuvent être envisagées que lorsque les Partis bretons seront indépendants des Partis parisiens et lorsque ces mêmes Partis bretons auront acquis une masse critique.
En conclusion rien de nouveau sous le soleil, mais en politique il n'y a pas de report automatique :
1 voix pour Troadec + 1 voix Breizh Europa + 1 voix PB ne donnent pas 3 voix automatiques pour une liste d'union.
(0) 
Christian Rogel
2014-04-23 17:34:01
@Louis Le Bars
Oui, la fracturation des opinions des Bretons est telle que la liste unique par des alliances de circonstances n'est pas forcément un gain, mais, quand il s'agit de gens qui ont été proches ou alliés, l'absence d'union confine au ridicule.
Il y a un jeu de dupe, le PS et l'UDB gardent des postures de gauche, alors que le fond de leur discours est au centre.
Mais, les jeux de rôle auront forcément une fin.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-23 20:16:49
Bonne Chance . Alors on en parlera encore dans ........... decades .
N'oubliez pas de mentioner de temps a autre que la LA a ete separee de la Bretagne par le Decret PETAIN en 1941 . Des fois que l'on oublierait .
Cette politique bretonne est une histoire sans fin . Cela permet de s'occuper, surtout a la retraite .
(0) 
Sebgi35
2014-04-23 20:17:22
En 2010 une erreur, ce n'était pas une liste Troadec pour les régionales mais une liste Parti Breton Strollad Breizh avec C Troadec. Nous avons mené l'ensemble de l'organisation ainsi que le programme politique.
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-04-23 21:04:30
a louis le bars
Ce sont des commentaires un peu facile, je milite depuis longtemps, mais que font les commentateurs , adherent-ils ? Non , ils commentent, nous militants nous faisons le petit boulot, qui a permis que la Bretagne existe encore. Quand nous serons des milliers nous aurons la capacité de nous présenter partout, et dans les meilleurs conditions. jusqu'a plus ample information, nous ne recevons pas de dons des Pinaut, Bolloré ou autres, et c'est bien notre portefeuille qui se vide. Merci pour eux.
Je constate que vous n'avez pas la science infuse, comme vous le dites si bien, mais continuez à proposer vos conseils , cela nous manquerait .
(0) 
Christian Rogel
2014-04-23 22:23:41
@Iffig Cochevelou
Il est préférable que tous les commentateurs n'adhèrent pas, car ils n'y aurait plus de commentaires, mais, seulement des publicités.
Les commentateurs, même partiaux, du moment qu'ils restent mesurés dans l'expression de leurs critiques, tendent un miroir aux militants qui peut les aider à percevoir la façon dont leur dires et catins sont perçus.
(0) 
An Floc'h
2014-04-24 10:50:45
@Louis Le Bars
"1 voix pour Troadec + 1 voix Breizh Europa + 1 voix PB ne donnent pas 3 voix automatiques pour une liste d'union."
Certes.
Mais au lieu de 1 liste +1 liste +1 liste=3 votes, ça peut être 1 liste=6 votes.
Vraies questions: y a-t-il eu des listes d'union ces 20 dernières années? Pour quels résultats?
"- Des Partis politiques stables et identifiables"
A part l'UDB, je ne vois que des partis récents. Et pas forcément identifiables. Le PB, c'est centriste? De droite? Breizh Europa? C'est européen et?
Ca n'existe pas à l'heure actuelle et la Bretagne n'a pas 20 ans devant elle.
"- Des personnalités emblématiques et sérieuses à leur tête"
A part Troadec, aucun n'a notoriété ou image dépassant le cadre des moins de 5% qui votent déjà breton. Troadec, ça lui a pris 30 ans.
"- Manger l'électorat des partis français petit à petit. Le jour où la proportionnelle reviendra et où les partis bretons seront représentés grâce à leurs résultats électoraux, des alliances entre eux doivent primer sur tout autre type d'alliance sur des sujets d'intérêts bretons faisant consensus (exemple : évolution des Institutions). Ce qui se passe par exemple en Catalogne."
Ce n'est pas le rêve de l'UDB depuis? depuis? depuis 50 ans? Un 1/2 siècle?
Résultat. Rien.
Éventuellement, une réunification. Par la volonté jacobine, simplement parce que le découpage B5 a vraiment plus de cohérence, pas par le poids électoral de l'UDB.
Si la Bretagne survit, si elle se réunifie, ce sera grâce aux acteurs culturels et économiques, pas politiques.
Pour soutenir la Bretagne, il vaut mieux jouer du biniou ou ouvrir une crêperie et être apolitique, que de poser des autocollants sur des lampadaires.
Le suffrage breton fait déjà pâle figure face aux pourtant faiblards basques et corses, je n'en peux plus des comparaisons qui se voudraient flatteuses avec l'Écosse ou la Catalogne.
La Bretagne part de bien, bien, bien plus loin. Et a beaucoup, beaucoup, beaucoup moins de temps.
Dans 20 ans, il y a beaucoup plus de chances que l'Écosse et la Catalogne soient indépendants et que dans le même temps la Bretagne soit morte.
@Iffig Cochevelou
Il y a peut-être d'autres raisons que celle du portefeuille pour laquelle les commentateurs n'adhèrent pas? Ou que Pinault et Bolloré ne s'y intéressent pas?
On se fait fort dans le mouvement breton de ne pas suivre le modèle français. Mais on fait de la politique comme si on avait un système fort et établi, qui n'existe que pour la France.
Je sais bien que le monde celte et le monde des songes sont liés mais à un moment, faut arrêter de croire qu'Arthur va revenir...
Je me demande si dans les partis bretons on ne passe pas un peu trop de temps entre-soi. Le déni de réalité me semble assez marqué. Plus facile et confortable de remettre en cause ceux qui ne votent pas pour ces partis que l'inverse?
S'il y a tant de commentaires appelant à une union des listes, ça vaut peut-être le coup de tenter?
Parce que si ces commentateurs sont justement plus nombreux, ils représentent plus de votes potentiels.
La soupe politicienne est un luxe pour la Bretagne. La pureté n'existe pas en ce bas-monde.
On reproche suffisamment aux Bonnets Rouges (certes, l'étincelle de départ est autre, l'objectif institutionnel reste flou) de ne pas être politiquement identifiable.
Résultat, c'est le mouvement breton le plus dynamique.
Si dans le contexte actuel, comparé aux précédentes élections, les partis bretons ne doublent pas, au moins, leurs suffrages, quand dans le même temps le parti le plus jacobin va battre ses records bretons, ils devront se remettre fortement en question. Et ne pas blâmer pour la énième fois les Bretons et le lavage de cerveau jacobin.
(0) 
Daniel B
2014-04-24 12:23:31
beaucoup de commentaires, mais et c'est la seul chose importante il faut uniquement se rallier à Mr TROADEC et apres on verra.
(0) 
eugène le tollec
2014-04-24 12:55:06
Louis Le Bars
Je relis votre commentaire et celui de Yffig (ardent breton)...ce que je vois est
Un désamour du breton pour son propre pays.
Des partis bretons (où est le Message unitaire)
Le nerf de la guerre..où est-il?,sans argent ,rien ne se fait.
On ne vit pas d'amour et d'eau fraîche...encore moins d'utopie( quelque soit le rêve).
Actuellement,la parole bretonne est-elle assez musclée?( hors lamentation).
Je vois une chose ,le PS est entrain de reprendre la main en Bretagne....
Des noms..creusez et vous les aurez
(0) 
Louis Le Bars
2014-04-24 14:51:48
@ An Floc'h il y a déjà eu des listes d'union, notamment à des européennes.
Les résultats étaient moins bons que l'addition des listes séparées.
Mais moi ce que je constate c'est souvent l'absence de listes bretonnes et non pas un "trop plein". Les Partis en Bretagne ne cherchent pas à avancer politiquement, mais plutôt à avancer budgétairement. Combien de listes bretonnes à Nantes aux dernières municipales ? Là tout d'un coup, ils se présentent tous aux élections grand-ouest pour l'Europe...cherchez l'erreur.
Le meilleur positionnement pour les partis bretons actuellement dans un contexte électoral sclérosé c'est :
- 0 alliance avec les partis parisiens...les alliances avec l'UMP-Modem ou le PS sont complétement incompréhensibles
- un positionnement politique modéré de gauche ou de droite (assumé) demandant des avancées institutionnelles progressives.
Ce n'est pas un programme de division, 2 Partis structurés suffiraient amplement.
@ Iffig : de quel Parti êtes-vous adhérent ? Aucun Parti en Bretagne ne donne envie. Adhérer à un Parti breton, ça reste pour beaucoup de gens en Bretagne quelque chose d'extrêmiste, alors si en plus c'est pour finir en bout de liste du PS ou de l'UMP : quel intérêt ?
(0) 
M.Prigent
2014-04-25 03:57:39
Alors Louis Le Bars, vous voulez nous casser la baraque !
Pour ma part, pratiquant l'oecuménisme politique, j'adhère, milite et/ou cotise à 7 ou 8 partis, assos ou collectif bretons sans trop me préoccuper de leur positionnement "à la française".
Et que, dans le contexte actuel, le PB ou l'UDB fasse alliance avec des partis nationaux dont Modem, EELV... ne me choque pas.
Ils n'ont pas le choix pour exister électoralement.
(0) 
Michel Demion
2014-04-26 11:05:19
Je suis toujours frappé du traditionalisme de vos commentaires que je resume ainsi: en Bretagne un chef et une poignée de militants autour se prennent pour le nombril de la Bretagne. Evidemment L'UDB ne fonctionne pas comme cela et représente une vrai force démocratique où le débat est permanent et les choix sont toujours collectif. Donc de vouloir Troadec auto proclamé le CHEF des bonnets rouges en troisième position sur une liste n'est pas la décision d'un seul ou d'un petit groupe mais le choix d'une organisation nombreuse et toujours en débat. A ce propos une simple vision objective de la manif de Nantes montrait la force de l'UDB dans cette manif mais vous n'avez rien vu...
(0) 
Christian Rogel
2014-04-26 11:45:03
@M. Demion
Il ne s'agit pas de vision traditionnelle, mais, au contraire, d'une analyse très simple à comprendre : le phénomène "Vu à la télé", dont Troadec va bénéficier et pas C. Guyonvarc'h, qui, malgré son expérience et sa réussite électorale à Guipavas, jouera, comment dire? en 2ème division.
La liste Troadec + Parti Breton+ Breizh Europa ramassera des voix dans les pays non-bretons. A priori, elle arrivera devant les 3 autres listes qui auront poussé des thèmes bretons.
La position médiatique primera le contenu et l'efficacité des campagnes.
(0) 
M Demion
2014-04-26 11:55:51
Si le vu à la télé désigne la pertinence d'un candidat, je comprends le score de m Le Pen... Ce sont les analyses et les arguments qui ont de l'importance.
(0) 
Christian Rogel
2014-04-26 12:42:16
@M. Demion
La vision traditionnelle de la politique, c'est justement n'accorder d'importance qu'au discours politique. Il faut des analyses et des arguments, sinon les électeurs perçoivent la vacuité, mais, l'emballage, la capacité à surprendre, le sens du contrepied et, parfois, de l'exagération calculée sont les seuls méthodes pour sortir du troupeau gris des politiciens élevés en cocon par les grandes écuries.
(0) 
Katell Goant
2014-04-26 17:49:14
A vous lire , c'est le serpent qui se mord la queue et c'est sans fin. On ne fait rien , alors? et on continue à pleurer sur notre sort?
Non , tous les partis bretons ne sont pas affiliés aux partis jacobins. Il faut entrer dans la place , donc parfois avaler des couleuvres.
Que faire alors ? Laisser la place vide ou essayer de faire ce que l'on peut pour la Bretagne , car telle est notre intérêt , défendre notre pays , non?
Oui , il faut de l'argent , car le système l'exige . Pourquoi les riches Bretons n'investissent -ils pas quelques deniers pour défendre leur territoire?
Oui , l'idéal aurait été une union , mais l'humain est ce qu'il est et les querelles de chapelle , ça connaît les Bretons!
Je pense que les bretons issus ou non du mouvement de BR vont pouvoir s'exprimer par un vote breton.Reste à espérer que les scores seront bons!
(0) 
eugène le tollec
2014-04-26 19:14:37
KATELL Goant
J'approuve car tant que l'économie bretonne ne fera pas l'effort de mettre sur les rails une plate forme bretonne hors des diverses obédiences françaises,il ne se passera pas grand c..voir les partis ou associations(BR surtout courant après une aide...Mais où est la puissance économique bretonne dont les têtes sont "aux ordres" parisiens ou restent attentistes .
(0) 
PIERRE CAMAret
2014-04-26 20:43:55
Eugene . Developpement economique fonction des investissements .
Qui dirige la politique d'investissements(Grands investissements ) en France : La DATAR
(0) 
eugène le tollec
2014-04-26 21:41:35
Exact...c'est pourquoi,l'économie bretonne doit se mettre en ordre de bataille...nous sommes dans des stratégies militaires(économiques)!
Est-ce que le management économique va enfin prendre un positionnement BRETON?
Nos élites économiques valent bien ce qui traîne à la DATAR!
Nom De D...!
(0) 
Ker itron al lann
2014-04-26 23:28:07
"Exact...c'est pourquoi,l'économie bretonne doit se mettre en ordre de bataille...nous sommes dans des stratégies militaires(économiques)!"
On le voit bien à notre Dame des landes!!! Les guerriers sont de sortie (sic)…...
Et puis, il y a aussi TV Breizh. Une suite sans fin de séries B américaines délavées. Une honte pour la Bretagne!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-26 23:52:09
Donc Eugene , on revient au square `1 :
Il nous faut un "POUVOIR"en Bretagne .Sinon on tourne en rond .
IL Y A tout a changer dans l'hexagone . Les travaux d 'HERCULE a cote , ne sont qu'un banal bricolage . Qui va commencer les travaux : Nos politiciens Bretons actuels AH! aH!.
(0) 
eugène le tollec
2014-04-27 10:17:46
Nous devons revenir aux fondamentaux de la Bretagne pour nous projeter dans ce troisième millénaire.
Ces fondamentaux sont le ciment d'un peuple.
Je rappelle que dans nos gènes il y a encore ceux des préceltes,des celtes,des gaulois et de quelques peuples premiers de France...les gènes d'hommes "debout".
Nous sommes dans un combat du monde...pour survivre ,nous devons être forts avec tous les atouts modernes...sinon..
Restons végèter avec nos élites asservis.
Je dis l'âme et l'intellect bretons valent tous les jours ce que nous montre la France.
Un peuple peut s'élever dans une souffrance d'humanité!
(0) 
eugène le tollec
2014-04-27 10:45:13
Pierre,
Qui va commencer les travaux..
NOUS car nous pouvons le faire...par le peuple (surtout hors de toutes sensibilités).
Nous pouvons montrer un nouveau chemin( qui n'est pas celui des armes mais celui de la vérité d'homme.)
Ce qui a été mis "aux affaires" ,n'est plus digne d'une
conduite des peuples.
Il n'y a plus d'elevation et de compréhension .
Elt
(0) 
Gérard Guillemot
2014-04-27 11:20:29
Une précision : pour l'élection européenne le seuil de remboursement n'est pas de 5% mais de 3 %. Ce qui veut dire qu'une liste bretonne doit en fait atteindre les 6% sur les cinq départements bretons. Aller investir 40 ou 50 000¤ pour obtenir quelques milliers de voix dans le Maine ou le Poitou n'a pas de sens
(0) 
eugène le tollec
2014-04-27 11:25:18
Le square
Je verrai celui de la bataille "des Trentes"...et je fais appel à la valeur guerrière des ancêtres.
Elt
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-27 12:24:20
Il est vrai que ce decoupage" Ëuropeen"pour les europeennes est ridicule, mais est legal .
Le Combat des Trente , j'en parlais tout dernierement avec un Breton habitant la NZ... il me disait les Bretons ne connaissent plus ???? .
Le monde a change Eugene .Les Bretons ne peuvent plus entrer en campagne contre les Francs .Notre conquete bien etablie et acceptee par tout le monde c'est la voie electorale , conquete du pouvoir , Parlement Breton , gestion impeccable du pays ... trouver dans la mondialisation les ressources , les idees , les cooperations necessaires a notre developpement .
Je parlais avec mon fils a Beijing , visite de OBAMA .Les USA tiennent a l'ASIE plus qu'a l'Europe . Ratio 60/40 me disait il .
Rien n'est simple , mais une tres grande volonte peut compenser beaucoup de choses . L'avons nous cette volonte ????
Il est vrai qu'il faille se "farcir"les francais . Nous serions corniques , cela serait plus facile .
(0) 
eugène le tollec
2014-04-27 16:27:39
Tout à fait d'accord...mailles bretons ne le feront jamais tant ils sont inféodés...la mainmise sur les esprits est totale...l'oeuvre de l'éducation nationale est une réussite dans les esprits simples.
Je ne comprends pas qu'une masse humaine peut être ainsi manipulée par des théories de gauche comme de droite venant de l'extérieur.
Comment ce peuple ne peut plus être lui même?
En quoi croit-il?
Est-il heureux dans ce MOULE?
Quand va-t-il rejeter les diktats d'asservissement!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-27 19:35:20
JE SUIS L'ASCENSION DE C.TROADEC , avec interet.Il a un parler qui me plait assez . Il n'est pas encore rentrer dans la zone de turbulence .
(0) 
Eric Simon
2014-04-27 23:13:20
Bonsoir,
Je viens de lire l'ensemble des commentaires. Je suis en phase avec ce que dit An Floc'h. Personnellement, je suis abonné au Peuple Breton de l'UDB depuis plus de 20 ans, bien que je sois plutôt "Centre Droit", parce que j'ai vu en ce parti le seul qui soit structuré et qui puisse émerger. Mais aujourd'hui je suis extrêmement déçu par la liste spécifique UDB, c'est clairement Christian Troadec qu'il faut suivre et mettre en avant avec son atout d'être médiatique. Il sera temps quand on aura fait un score honorable de reprendre des clivages droite-gauche. Etant en Région parisienne, je n'aurai pas à choisir, mais clairement si j'étais en Bretagne, je voterais pragmatique, pour la seule liste qui puisse tirer son épingle du jeu = celle de C. Troadec.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-27 23:39:35
ELT . Regardez ce qu'il se passe avec ALSTOM .Une gestion a la "Francaise ".Ce qu'il faudra eviter .Nous devons reagir aux tendances mondiales.Il y a des tailles critiques a atteindre , sans les quelles il n'y a pas de survie .
Je prefere SIEMENS a GE .Avec GE , ALSTOM finira comme un simple department de ce grand Groupe USA .
Cette triste histoire a son origine dans une mauvaise strategie francaise depuis ....... .
(0) 
eugène le tollec
2014-04-28 10:00:03
Et oui Pierre,les analyses économiques d'État français sont bien tristes..effectivement pour subsister il faut des tailles critiques au niveau européen comme il y a une taille critique mondiale( c'est l'effet de taille)...même au niveau d'espace composant l'Europe),il en est ,ainsi de la Bretagne en thème de référence européenne comme des autres régions de France.
Moi aussi ,je préfère siemems ( cela est l'assurance d'une solidité européenne(la soumission à l'ordre allemand passera par là).
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-28 13:09:01
Je fais actuellemenet du controle d'Engineering pour LINDE /LNG .
C'est une autre approche . TECHNIP est bien ,car il y a quand meme l'experience internationale ...... mais a LINDE il y a le + allemand. Cet ouverture au dialogue . J'ai eu les felicitations du LNG Dpt car je les ai mis en garde contre l'effet gyroscopique , sur les machines tournantes sur les Floating LNG ( Il faut changer les axes et les coussins une fois /an) deformation de ces axes ( schaft )et des coussins suite a cet effet gyroscopique = tendance de l'axe a se positionner sur le Nord mecanique (Principe du Gyro Compas ).
Attention pour la Bretagne : ils vont nous imposer B4 +PDL pour justifier la dimension critique d'une Region europeenne .Ach! les Fransoze il faut se les farcir , comme dirait le bon people.
(0) 
eugène le tollec
2014-04-28 16:49:42
Pierre ,la seule chose que l'on pourrait voir avec le pays de Loire est quelques "jointventurs" dans des prospectives économiques agricoles...et encore!
Ce Centre /Val de Loire est économiquement tourné vers le bassin parisien et la Région lyonnaise.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-28 19:14:12
Eugene , c'est ce que nous pensons ........ mais ces gens parlent un language different et ont une perception differente et.........d'autres buts.
(0) 
eugène le tollec
2014-04-28 22:03:56
Il faut arrêter d'erreur de rester dans le colbertisme même réactualisé ou dans des theories du XIX siècles.
Ces temps ne sont plus!
L'état doit revoir tout cet aspect de stratégie économique dont une chose me chagrine ...l'importance donnée au conseil d'administration dont les principaux actionnaires.
Je juge que les positions prises ne devraient être que sur le métier et non sur des prospectives financières amenant les profits vers ces actionnaires.
Deuxième point
Une planification totale "à long terme"( ce qui se passe pour notre industrie est l'exemple de tous ces défauts d'État.
(0) 
ex site bretagne.unie.free.fr
2014-04-28 22:25:58
je l'ai assez répété sur ce site et ailleurs : Je prefere en tant que Breton du 44 une fusion B4/PDL que le statu quo du 44 en PDL ou pire dans les PDL avec le Centre et le Poitou !
Bretons de B4, pensez un peu à nous !
Il vaut mieux qu'on soit avec vous même avec d'autres (vendéens, angevins, mayennais ..)
que l'enterrement définitif du pays nantais dans une région PDL/Poitou/Centre .
le B4/PDL serait bancal mais ....chacun son tour pour les limitrophes comme la Sarthe qui voudront la quitter.
Je note un incroyable EGOISME des bretons B4 dans cette histoire depuis toujours.
Soyez en sûr beaucoup pensent comme moi en Pays Nantais.
(Patrick Mareschal en tête)

PS : aucune sympathie particulière pourtant pour la Vendée, Mayennes, Anjou et autres sarthe
(0) 
eugène le tollec
2014-04-28 22:28:40
Surtout ....d'autres buts où toutes les passions et défauts se marient...sur le dos de l'homme
QUELQU'un a été canonise ...,il avait dit
"Homme m'aimes-tu?"......
Vaste interrogation?
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-28 22:38:29
C'est la un des problemes majeurs.On applique des strategie d'ún temps dans un autre temps .
Nous sommes a la mondialisation . Une chance un marche immense , un problem: beaucoup plus complexe .... d'ou une necessite :la connaissance de tous les parametres.
Si il n'y a pas de profit a la cle , iln'y a pas d'actionnaires , et il n'ý a pas d'argent pour investir ... clair .
Une des parades : Association Capital/Travail ce que voulait De Gaulle .Cela serait dur en France , dominee par la "lutte des classes".Avec des Syndicats tres professionnels et informes.Bien sur on va y arriver avec l'Europe .... j'espere .
Le retour au Pre carre , a ete et serait la cause des conflits qui ont detruit notre Continent .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-28 22:48:37
ELT .L'Homme , mais attention , il y en a des biens , il y en a des mauvais ??Une chose importante : l'EDUCATION une vraie et bonne education . Ce qui n'est pas le cas en FRance ; Soit Banale ( voir les resultats en math) , soit elitique vous savez don't je parle .
Ex Site BRETAGNE UNIE , Je suis sentimentalement pour B5 c'est notre Region , c'est toute notre histoire et cela est important ...... mais B5 pourra cooperer /co investir avec les autres Regions Francaises et Europeennes . On ne construira pas une muraille de Chine , autour de B5.Ce qui sera important ce sont les Ressources et la dynamique d'une Region , avant la taille .
(0) 
eugène le tollec
2014-04-28 23:15:53
Ex site Bretagne....
Je pense que le 44 ne doit être que breton..les autres approches ( au niveau des pays majeurs) peuvent en deuxième approche faire l'objet de transactions avec telle ou telle mise en région ,selon les affinités économiques( question de pragmatisme).
"
Chacun devra voir où est son intérêt "
à longue échéance"
(0) 
M.Prigent
2014-04-29 05:12:08
@ Pierre Camaret:
Votre observation de vigilance "contre l'effet gyroscopique , sur les machines tournantes sur les Floating LNG", est très pertinente et méritait bien les félicitations de LNG dept.
Si mes souvenirs de mécanique sont bons, il s'agirait bien de parer aux contraintes de "déport" dues à l'accélération de Coriolis engendrée par la rotation terrestre.
@ Eugène: Ce P... de Colbertisme, avatar de la monarchie absolue de Louis XIV ("L'Etat, c'est Moi.") institutionnalisé par la révolution française, l'Empire et la Vè République est l'étape intermédiaire entre Philippe le Bel (vers 1 300) qualifié de "1er jacobin de France et fondateur de l'état moderne" (sic une émission sur FR3) et la nouvelle noblesse énarchique actuelle qui nous mène au désastre.
@ Ex site B.U.:
Vous avez bien raison de craindre une fusion autre que B4 + PdL.
De mon point de vue, l'affaire est entendue: B4 restera B4 !!!
Tout est en place pour que ce processus aboutisse.
Il est bien prévu que l'état interviendra en 2016 pour imposer "ses" régions (celles de la carte Valls) si celles-ci ne sont pas parvenues à un accord dès l'été 2015.
Il se trouve qu'Auxiette actuellement accentue encore son rapprochement avec la région Centre qui est bien tentée par la fusion comme l'a rapporté OF.
C'est si vrai, que au terme d'années de manipulation sur les sites touristiques ou autres man½uvres, la région PdL et Centre ont pondu un site commun vantant les mérites d'un "Val de Loire", classé par l'UNESCO qui incorpore le Château des Ducs de Bretagne à Nantes et celui d'Ancenis (Photo en 1ere page du site) dans les Châteaux de la Loire.
Une fois de plus Bretagne Réunie vient d'envoyer une protestation à la responsable du classement mondial des sites d'UNESCO pour dénoncer cette manipulation historique d'Auxiette pourtant déjà rappelé à l'ordre plusieurs fois par ce même UNESCO.
Ainsi donc, une fois de plus, une poignée d'élus locaux, au besoin avec la complaisance de l'Etat, va donc imposer une région bidon PdL + Centre.
Et pendant ce temps là, la Bretagne B4, réduite à une des nouvelles régions les plus pauvres roupille.
Il est vrai ,que comme m'avait répondu un vieux militant PS venu spécialement du Finistère en car pour assister à un show du PS à Orvault il y a 3 ans:
"Pourquoi réunifier ?...On est bien entre nous en B4."
Qu'il se réjouisse, il sera exhaussé.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-29 07:47:22
Eugene . Nous sommmes d'accord la priorite c'est l'homme ........ mais l'homme responsable , c'est a dire au courant des faits .Donc Education.
ALSTOM je vois que notre President Francois le Juste , assiste du petit Genie en matiere economique Mr MONTEBOURG estiment avoir un droit de "decision "sur ce dossier . Moi je dis NON , c'est un Groupe Prive et donc sa Direction peut prendre toutes decisions ... cela est academique , car en effet la politesse intelligente est de tenir le Gouvernement informe et de tenir, dans le shema de decision , compte de ses avis et recommandations.
Le Politique est trop engage en France dans l'Economie et le francais fonctionnaire dans l'ame , est heureux quand le terme Etat est prononce.
Le Patron de TECHNIP avait dit il y a plus d'un an ( non a moi , cela m''avait ete repete ) quote je vais mettre le siege Social de TECHNIP , en dehors de France unquote . Il en a le droit , TECHNIP est maintenant une Compagnie privee et ne rend compte qu'a sa Direction .
Mais Mr HOLLANDE et MONTEBOURG sont toujours en campagne electorale et veulent montrer aux electeurs potentiels qu'ils sont actifs , sans en avoir la capacite et le droit .
Ce sont des choses - dans le shema economique Breton - qui devront etre bien precisees
(0) 
Lousi Le Bars
2014-04-29 10:44:27
Le commentaire de ex-bretagne réunie est parfaitement étonnant, symptomatique d'un raisonnement assez alambiqué et d'une opinion peu assumée. A aucun moment le gouvernement (y compris sous Jean-Marc Ayrault) n'a prôné un grand-ouest B4+PdlL dont en fait personne ne veut !
Ce serait catastrophique pour la Bretagne occidentale, pas dans l'intérêt de Rennes, même de Nantes en définitive (d'ailleurs les nombrilistes partisans de fusions à Nantes s'empressent d'y ajouter le Poitou-Charentes bien souvent), elle ne renforcera en aucun cas l'identité bretonne, on peut même s'attendre à une fonte des aides financières à la culture bretonne au nom d'une égalité par le nivellement par le bas dont on n'a déjà un aperçu avec la promotion du "gallo" en Bretagne administrative. Pensez-vous deux minutes sérieusement que les vendéens et autres sarthois voudront financer en conséquence la promotion de la langue bretonne ??? Non mais qui y croit ? Si vous y croyez, alors il faut laisser les Pays-de-la-Loire en l'état...après tout cette région est diverse et pourrait financer le breton, le gallo, le mayennais, le sarthois, l'angevin, le bas-poitevein etc
Par ailleurs cette région B4/PdlL serait immense tant géographiquement qu'économiquement par rapport à ses voisines d'un Centre-Val-de-Loire petit (2,5 millions d'habitants) ou d'une Normandie à 3,5 millios d'habitants. Pour rappel Erbrée en Ille-et-Vilaine est plus proche kilométriquement de l'Ile de France que de la commune la plus occidentale de Bretagne. Hors de question de se noyer avec la Mayenne ou la Sarthe qui lorgnent sur Paris, la Normandie ou Tours.
Si fusion il y avait,bien sûr la Sarthe restera dans cet ensemble car c'est une logique de fusion...si on redécoupe, alors c'est la Bretagne réunifiée à 5 départements.
Le terme EGOISME est surréaliste, car cette logique de fusion B4/PdlL c'est bien souvent du nombrilisme nantais....cela ne fait l'unanimité nulle part en Bretagne administrative, ni en Sarthe, ni à Angers etc...de qui vous moquez-vous à employer ces termes ?
Enfin la question de la capitale régionale qui est un problème pour certains ne serait pas tranché. Oui, dans un système centralisé pyramidal, le statut de chef-lieu de région a une importance économique. Il existe donc deux options : la Bretagne réunifiée qui remet en cause le système centralisé avec une région plus forte et très légitime pour ses habitants ou bien l'on préfère un système centralisé, et dans ce cas, il vaut mieux une Bretagne telle qu'actuellement avec Rennes et Nantes capitale d'une grande région sans réelle identité (grand ouest-Loire de Tours au Mans, à Poitiers etc). La fusion B4/PdlL est la pire des options. On resterait dans une logique technocratique, la Bretagne serait 100 % perdante, Rennes ou Nantes sera perdante.
Vous citez Patrick Mareschal, mais moi ce que je retiens de P. Mareschal c'est qu'il est plus pessimisme ou moins chaud sur la Bretagne réunifiée que dans certains bureaux parisiens...
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-29 11:46:18
M.PRIGENT . Force de Coriolis 2 0mega V sinus Phi . Oui deplacement a droite dans l'Hemisphere Nord , a gauche Hemisphere Sud . On en tient compte dans les reglagles de tirs d'artillerie dans la Marine ( je pense qu'a terre , c'est la meme chose .
Donc dans les operations de carenage , on remplace tous les axes et les cousins sur les machines tournantes , car ils sont deformes .
Les petroliers ( gazier LNG) naviguent maintenant avec les FLNG: Floating Liquefaction Natural Gas qui se positionnent sur les champs de gas en mer et les exploitent jusqu'a epuisement . Une fois sec (?) on se deplace sur un prochain puit etc...C'est une Usine complete : Recuperation du gas - traitement du gas - liquefaction du gas - stockage du gas ( et des petits tankers cryogeniques viennent le chercher pour l'amener a terre )Celui que TECHNIP,nomme 'PRELUDE"realise pour l'Australie est concentre sur un "engin "flottant de 500 metres de long qui est realise en Coree chez SAMSUNG . Impressionnant . TECHNIP fait le design de toute la partie gas . Les Coreens le design et la Construction de la partie flottante . Le client est SHELL/Royal Dutch .
Actuellement je suis sur LINDES AG qui fait un flottant .. plus petit qui est en partenariat avec SBM (Monaco) Single Buoy Mooring.Le Procede LINDES a deux etages de liquefaction .. moins elabore que le procede API ( Air Product Industrie ) utilise par SHELL .Engineering faible chez LINDES.
Quand j 'etais TECHNIP avais travaille sur le procede TEALARC realise par TECHNIP + AIR LIQUIDE + SNAM PROGETTI .Cela ne marchait pas .Le procede a ete abandonne .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-29 23:08:16
Louis lE BARS .Je ne suis pas Maoiste , mais j'aime citer MAO :
Il disait quelque chose comme cela :
Ïl faut batir notre Nation , les pieds dans le passé .
Tres juste : Pour moi B5 c'est notre Passe et donc notre avenir . ... Pas de B5 pas de Bretagne.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-30 00:03:29
M.PRIGENT on retrouve egalement cettte force en Meteo , mais elle s'appelle la Loi de BUYS BALLOT : Dans l'Hemisphere nord une depression tourne dans le sens des aiguilles d'une montre .Dans l'Hemisphere Sud , en sens contraire .
Pour pas surcharger . Je viens de recevoir d'un ami Breton , vivant en NZ le VIVE CAMERON en effet c'est aujourdhui l'anniversaire de CAMERON ou 37 soldats francais ( Bretons ) ont tenu la tete a 20 000 cavaliers mexicains .Tous les francais sauf 7 ont ete tues , dont leur chef le Colonel DANJOU, qui a laisse sa main de bois sur le champ.Elle etait au Musee de SIDI BEL ABBES , rapatriee avec le Musee a Aubagne.
Je repondais a mon ami YVES Vive la Legion N.de Dieu mais il faudrait faire des Cameron en Bretagne ... il y a trop de Generaux mexicains .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-30 03:10:23
Eugene : Ils jouent tres bien les Americains . ALSTOM department de GE en Europe . Au sein de la zone Transatlantique de libre echange qui va se creer , ce que semble t- il, ils vont perdre d'une main , et ils la recuperons de l'autre .
Voila un exemple de combat pour une Bretagne B5 dynamique .Il y a un choix :soit , bien tous les quatre sous la meme couette dans B4 , le muscadet( Vin PDL importe )journalier au Café des Sports , voir son clocher tous les jours , grace aux aides Sociales francaises.Et puis pour le bon peuple les Fest Noz , le FIL .... quelle est belle la Bretagne . Je comprends pourquoi , il y en a qui parte
(0) 
eugène le tollec
2014-04-30 09:48:51
NOUS sommes les enfants de notre passé et les vieillards de notre futur.
Où est le but de notre vie actuelle rongée par des sensibilités qui n'ont rien à voir avec l'âme bretonne.
Que voulons nous offrir à nos générations futures?
Une déchéance ou une renaissance!
Je pose la question à tous les fins lecteurs!
(0) 
eugène le tollec
2014-04-30 12:20:49
Pour voir Coriolis....regarder la vidange du lavabo lorsque l'on se rase !!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-30 12:55:33
Exact . Eugene . Bonne demonstration d'une des composantes de cette force.
(0) 
M.Prigent
2014-05-01 03:01:06
Vu à la télé:
Coriolis: Un africain installé sur une route, juste au plan de l'équateur en avait fait une attraction touristique.
Muni de sa cuvette et de son entonnoir, il faisait ses expériences d'écoulement à 100 m de part et d'autre de cette ligne immatérielle: le résultat était saisissant, les tourbillons d'écoulement étaient parfaitement visibles et inversés.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-01 10:51:55
Une simple question :
Est ce que les elus bretonnants sont affectes par la Force de Coriolis , selon , qu'ils se trouvent dans l'hemipshere Nord ou dans l'Hemisphere Sud ?
La Bretagne dans quel hemisphere se trouve t-elle ??
B4 Hemisphere Nord
LA Hemisphere Sud ?
(0) 
M.Prigent
2014-05-01 16:04:22
Les élus bretons sont surtout affectés voire infectés par la force centripète jacobine.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-01 17:50:55
Certainement au milieu sur un "équateur"...un coup ils basculent "à droite",un coup ils basculent "à gauche",selon l'humeur ou la puissance de l'élément perturbateur déviant la boussole.
Ont -ils une ligne bretonne ,une ligne centrale?
Non car le Nord est à Paris! et dans ce cas l'aiguille s'affole.
Cette élite là a deux pôles attractifs RENNES ...NANTES...et là ,ils perdent même leurs vertus! et leur choix .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-01 20:17:07
Messieurs ... au travail ..Nous devons preparer un nouvel ouvrage :
Traite de mecanique , revu et corrige pour etre appliquable a la Politique Bretonne .
(0) 
ex site bretagne.unie.free.fr
2014-05-02 22:58:36
à M Louis Le Bars :
Je n'ai pas trop temps de polémiquer avec vous mais bon je vous réponds car à chaque fois qu j'interviens en ce sens (B4/PDL préférable à éncore 70 ans de partition), vous me tombez sur le paletot !
je maintiens qu'une fusion B4/PDL serait préférable au statu quo pour nous Nantais (au sens large car je suis Nazairien) et je maintiens l'égoïsme des Bretons "B4" qui disent en substance "vaut mieux rester B4" car ils écartent 1million 200 000 personnes (44) pour ne pas avoir en somme d'"etrangers" (vendeens, mayennais etc..)
Vous me citez la langue bretonne mais moi je vous rétorque : l'économie, l'identité et l'image.
dans Une B4/PDL l'élément Breton l'emporterait.
Quant à la langue bretonne on pourrait négocier en partant de l'Ofis ar Brezhoneg come pilote un budget assuré et évoluant correctement. ce que j'avais développé à l'époque comme "sous structure culturelle B5".
Et puis le Gallo s'étend en Mayenne, tous les linguistes (sérieux ) vous le confirmeront.
donc le gallo gagnerait 2 départements(44+53)dans la meme region...(l'angevin est semble til mort, et le manceau je ne connais pas)
D'après tous les échos qui nous parviennent, soyez rassurés B4 va rester B4 et Nantes va aller vers un val de loire ( A LA CON)
Restez entre vous (B4) mais enterrez définitivement la notion de réunification bretonne.
Elle n'aura plus de sens ...40 ans de séparation efficace (endoctrinement PDL, séparation administrative, universitaire, de l'eduaction nationale , sportive , médiatique)
Metteez encore 40 ans de plus de partition et cela en sera fini de l'idée bretonne en 44.
je sais de quoi je parle, et je vois que si le 44 retrouvait la Bretagne même élargie, ce ne sont pas les Vendéens ou les Mayennais qui nous feraient de l'ombre.
Mais bon le chemin est long et me semble mal barré !
Un Breton Nazairien
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-03 10:15:22
Donc , il aurait fallu attendre 70 ans , pour confirmer que B5 c'est fini .
Je le prendrai personnellement tres mal .. et pour cela sera la rupture complete .
(0) 
eugène le tollec
2014-05-03 10:41:23
Avant toute chose(étude de la mécanique de nos politicards en tout genre)
Je leur conseille de se mettre en position de sérendipité totale et d'appliquer tous les conseils du concept.
Cela permettrait des analyses au coin du bon sens et d'avoir enfin des "politiques" bretons pragmatiques, vrais et efficaces et non sous obédience .
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-03 11:38:56
@ ex Bretagne réunie : si vous avez des scoops en direct des ministères, faites-nous en part !! Fusion PdlL-Centre pure et dure : pour être très franc, je n'y crois pas du tout. Alors donnez-nous des scoops, sinon ce sont des paroles en l'air.
Ce que je comprends le moins dans votre positionnement en fait, c'est que vous ne soutenez pas la réunification...vous revenez sans cesse sur cette fusion B4/PdlL (soutenue actuellement au Conseil régional des Pays-de-la-Loire), alors que la plupart des propositions jusqu'ici dans les médias parisiens sont B5.
Votre fusion B4-PdlL ne correspond à rien. 90 % des bretons ne veulent pas voir leur région disparaitre. 57 % sont pour la réunification en Bretagne administrative, 63 % en Loire-Atlantique. Les conclusions sont simples à tirer de notre côté.
Par ailleurs juste un rappel :
-Normandie réunifiée : 3,2 M d'habitants
- B4 = 3,2 M
- Centre = 2 M
- PdlL : 3,6 M
- Val-de-Loire à 9 départements : 4,2 M
- Bretagne réunifiée : 4,6 M
Donc votre proposition fusion dont vous parlez tant ici, elle est irréaliste car totalement déséquilibrée.
C'est en rien une solution de "compromis" puisque la nouvelle région serait bien plus peuplée que ses 2 voisines ! Plus du double de la Normandie, plus du triple de la région Centre et avec un résultat qui va mécontenter tout le monde, particulièrement en Bretagne qui a en plus une situation géographique particulière (regardez les corses avec 0,3 millions d'habitants, ils resteront une région). Ce serait ecxeptionnel de faire une région 3 fois plus grande que ses voisines alors que la Bretagne ne cesse de clamer sa singularité...
L'évidence s'impose : la solution la plus équilibrée et qui fera le moins de vagues, c'est la Bretagne réunifiée, la Normandie, le Val-de-Loire, l'Aquitaine.
Je ne sais pas si vous êtes extrêmement pessimistes ou si vous défendez d'autres intérêts.
La question en discussion (entre autres) à Paris dans les mois à venir c'est B4 ou B5. J'ai pas le sentiment que B5 vous enchante tant que ça !
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-03 12:25:52
Soyons clairs comme les Bretons me semblent parfois aussi nebuleux que les Francais .
C'est B5 ou .. rien .
Les "belle combinazione "des politiciens de tous bords = raz le bol .
La Bretagne , c'est une creation historique , qu 'il faille respecter.Les reglementations , les procedures de fonctionnement cela est autre chose et peut etre ajustees selon les circonstances , l'environnement .
La Bretagne sera Bretagne ... mais non entouree par une muraille de Chine .
Vive la Grande Bretagne ( KERNOW) j'en parlais avec mon ami anglais hier . Que les francais sont destructeurs , sans base morale et ethique .. normal pour un "peuple "(sic) sans ame .
(0) 
M.Prigent
2014-05-03 15:34:47
@ Ex Bretagne Unie:
J'ai tenté de faire passer un commentaire allant dans votre sens, et donc tentant de ramener Louisi Le Bars à la réalité de ce que nous prépare la future recomposition régionale (B4 OU B4 + Pdl ou B4 seule et PdL + Centre, voire même le statu quo.), mais il semble avoir été refoulé par le webmaster.
Je vais essayer de le repasser.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-03 16:10:01
@M. Prigent
M'étant renseigné, je ne crois pas que le commentaire ait éré refoulé :très peu méritent de l'être et les raisons éventuelles sont expliquées, limitativemnt, au-dessous du formualire. Désolé, si c'est un pb tecnique de notre part?
(0) 
M.Prigent
2014-05-03 16:37:44
C.Rogel (le nom de mes voisins à Lanvéoc), merci pour votre honnèteté.
Je vous "inflige" donc mon commentaire:
Louisi Le Bars fait partie de ces nombreux finistériens qui en dehors de considérer leur département comme une région à elle-seule (comme la Vendée), considère que non seulement B4 + PdL serait nuisible pour son département (ce qui peut se comprendre) mais aussi pour certains, une Bretagne historique à 5 départements qui déplacerait le centre de gravité du développement breton plus vers l'Est, plus vers Paris.
En d'autres termes, il pense qu'une Bretagne B5 plus riche appauvrirait le Finistère.
Je les connais bien les finistériens, j'y suis né et y ai vécu 23 ans, j'y "règne" même encore sur 6 Ha de terres.
Que Louisi se rassure, au terme de la prétendue réforme territoriale, B4 RESTERA B4.
Pour les raisons suivantes:
-Politique séculaire du système jacobin de destruction de la Bretagne.
-Hollande se fout de la décentralisation.
-Les enfumages de Le Branchu.
-Le réseau Ouest de Valls constitué de 4 élus ligériens, dont Clergeau sur les 5 (Le 5è est Urvoas)- sic Ouest France.
-La passivité des élus de B4, notamment ceux du 35 à proposer une modification de B4 "qui créerait plus de problèmes qu'elle en résoudrait" sic Turenne Pt du CG 35.
-Le désintérêt des partis de l'opposition, y compris du Centre à s'emparer de cette thématique.
-L'activisme débordant d'Auxiette auprès du Pt du CR Centre qui se verrait bien accéder à l'Océan dans une région PdL + Centre. (Voir carte dite de Valls sur le Nouvel Obs.)
-Comme le dit Auxiette dans Dimanche OF du 20 Avril qui s'insurge contre une carte des régions "imposée depuis Paris" (Sauf pour les PdL je suppose) la réforme résultera d'une cuisine entre les élus et le pouvoir, sans consultation de la population.
(Ne me sortez pas l'exemple de l'Alsace ou le OUI l'a emporté avec presque 58% et qui échoua à cause de règles électorales pipées: La majorité requise dans les 2 CG et le seuil de 25% de participation (qui s'il était respecté partout annulerait pas mal d'élections).
Concernant B4 + PdL que je considérais comme étant une hypothèse de diversion pour éviter de répondre à la vraie question de la réunification, elle ne se fera pas non plus !
B4 + PdL, constitué démographiquement par 2/3 de bretons donnerait trop d'importance à l'influence bretonne, donc un danger pour "La République".
Résultat: Statu quo de la bretagne B4 (ou plutôt région de Rennes) "Une et Indivisible".
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-03 18:38:37
@ M. Prigent : je suis totalement partisan d'une Bretagne réunifiée, vous me prêtez des propos que je n'ai pas tenu. Votre conclusion trahi votre pensée, vous critiquez le système jacobin technocratique pour en arriver à la conclusion qu'une région totalement artificielle, immense, allant à l'encontre de tous les voeux exprimés précédemment, souhaitée par personne quasiment, dans un contexte français jacobin serait un bienfait pour la Bretagne.
D'où sortez-vous votre chiffre de 2/3 de bretons ? Avez-vous le sentiment que le CR des Pays-de-la-Loire a une majorité relative bretonne (38 %) actuellement ??
Tout est questions d'équilibre, de réalités géographiques, culturelles, politiques. Moi je pense qu'une Bretagne avec une Assemblée unique serait plus forte politique qu'une Bretagne dans une région Ouest a 9 départements, vous ne m'enlèverez jamais cette idée.
Par ailleurs vous faites vous-même diversion avec ce débat de fusion B4/PdlL à ce jour uniquement proposé par M. Auxiette ou M. Clergeau (!!! vos amis donc ?)
Vous savez-bien que c'est irréaliste vu les propositions de Valls (12 régions, suppression de départements),les sondages unanimes en Bretagne, et les possibles recherches d'équilibre à Paris entre un Grand-Ouest immense à 7 millions d'habitants et un Centre à 2,5 millions d'habitants que l'on ne peut fusionner avec personne.
Vous critiquez les élus de Bretagne administrative. Certes, certains sont plus ou moins tièdes sur la réunification. D'autres que M. Tourenne ou Lebreton n'ont pour uniquement ambition que de préserver leur département, leur chatellenie. N'en demeure pas moins qu'un vote a eu lieu au CR B4 pour demander la création d'une Collectivité unique avec le 44. L'UMP s'est abstenu. Vous ne dites aucun mot sur le silence des institutions importantes du 44. Il est où le Gwenn-ha-du sur la mairie de Nantes promis aux Municipales au fait ? Et le CG 44 quand fera t-il un voeu pour une Bretagne a 5 départements ? Le lobby départementaliste (dont fait partie M. Mareschal) nous plombe. La réunification bretonne, c'est aussi (peut-être surtout ?) remettre en cause les départements.
Vous vous en prenez étonnamment aux "finistériens" dont je ne fais pas partie ni généalogiquement, ni autrement, alors que ceux-ci étaient massivement présents à Nantes dernièrement pour une manifestation pour la Bretagne unie. Ils venaient de loin et n'ont rien à en retirer pécuniairement. Pas de capitale à imposer, et un poids démographique bien moindre que le 44.
L'arrivée massive de bretons à Paris, Le Havre, Toulon n'ont jamais faits de ces villes des villes bretonnes. En revanche soyez sûr d'une chose : une Bretagne occidentale morte économiquement et composée de retraités, et c'est la mort d'une identité bretonne vivante et ne se résumant pas à un arbre généalogique.
La réalité c'est que rien n'est décidé. Déjà parce que le redécoupage n'aurait lieu qu'après les régionales et ceci est extrêmement important. Monsieur Auxiette a besoin du vote des bretons du 44 comme monsieur ex Bretagne réunie par exemple. Pas folle la guêpe, c'est dans le 44 que l'on vote à gauche dans sa région de carton. Ensuite concernant une fusion Centre/PdlL je ferais juste remarquer que l'on aboutirait à une région de 11 départements de 6,1 millions d'habitants quand la Normandie voisine ou la Bretagne amputée en compterait la moitié. Ceci n'est pas cohérent. Les villes de la région Centre sont toutes à droite et le vote traditionnel de ce coin là est plutôt à droite. Je ne vois pas d'intérêt électoral pour le PS dans l'opération. Cette région n'aurait pas la moindre cohérence puisque sa principale ville serait complétement déconnectée d'une majorité tournée sur Paris voire purement et simplement banlieusarde. Ceci ne me parait pas du tout une option crédible.
Il y a en réalité 3 options : le statut-quo pur et simple ce que recherche les élus des PdlL et une partie des élus bretons, la réunification (de loin le plus cohérent), ou alors Nantes a la tête d'une région PdlL élargie à des morceaux de régions (Poitou, implosion du Centre), scénario le moins probable.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-03 21:07:37
Beaucoup de gens instruits ne veulent pas comprendre tant ils sont imbibés dans leurs sensibilites politiques,ils se complaisent dans une non réalité economique ,un non pragmatisme et des vérités de salle de réunion .
La seule vérité bretonne est dans le B5 sinon un B4 élargi.
Une extrapolation ne peut être demandée que par les peuples ,cela ne peut se faire qu'en demandant l'avis des pays limitrophes ( les nouvelles régions doivent donc se faire qu'en tenant compte des pays majeurs respectant ainsi les affinités d'identités et de culture )...et quelque part ,l'intérêt économique.
Dernier point ,pour ces élites pensantes
La Bretagne peut bien vivre dans un polycentrisme "maille" ( mais je précise),"à taille humaine".....cela permettra la puissance économique recherchée dans un social breton et non ligerien
Je n'ai rien à cirer d'une sensibilité de gauche "à la Auxiette" ou "à la Urvoas".
Je n'ai rien faire de la clique des députés "aux affaires"..
Nous devons foutre dehors toute cette clique.
Arrêtons de discuter avec ces gens et imposons notre volonté...par un vent de révolte s'il le faut!
Debout bretons !
(0) 
ex site bretagne.unie.free.fr
2014-05-03 22:55:39
A Louis Le Bars:
vos procédés sont vicieux et je les qualifierez de :
"quand on veut abattre son chien on dit qu'il a la rage!"
bien sûr que je suis à 100% pour b5,
des soirées j'en ai donné quand je tenais mon site.des manifs a Nantes, st naz etc...
Mais ça fait 20 ans que je vis ici et je connais maintenant très bien les mentalités, les rapports de force, les affinités des gens d'ici
et je suis bien sûr très pessimiste sur LA cause.
b4 plus pdl me semblait une voie détournée de réaliser cette réunification tant attendue car cette solution rencontrerait moins d' opposition.
moins de barrages infranchissables.
il faut bien voir que :
sans oublier les désirs conscients ou inconscients de
l'État, il y a des flux économiques et humains qui seront difficiles à scinder : Nantes et vendre, Nantes et Angers.
mais depuis ces années j'ai vu aussi ce que j'appelle égoïsme b4 et je maintiens ce terme: une majorité de bretons b4 ne connait pas Nantes et ne veut pas la connaitre, par sans doute partition médiatique , Ouest France et france3 en tête mais aussi par tropisme bas breton.
j'ajoute qua l'instar de m.prigent je suis breton non pas du Finistère mais des cotes d'armor.
vivre ici rend pessimiste pour l'identité bretonne et surtout autorise des réflexions style "comment sauver les meubles".
mais quand on vit en bretagne-ouest on pense plus identité charnelle , sauvegarde de la langue bretonne.
ici tt passe par un retour à un cadre commun avec les autres bretons, y compris avec mon allusion a b4pdl, pour sauver voire restaurer une identité bretonne plus affirmée car il y a péril en la demeure!
l'actu nous le montre tous les jours (vins de loire, château des ducs de Bretagne annexé par le val de loire...)
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-04 01:38:03
FR2 DELAHAUSE cherche t - il a se racheter . A 09.00 Hrs Dimanche 4 FR2 en Australie ( Emission 20.00Hrs du Samedi 3 en France ) .MATCH GUIMGAMPS / RENNES echange de points de vue avec Y.QUEFFELEC sur la LA . Y.QUEFFELEC pro reunification. Nantes a toujours ete dans l'Histoire de la Bretagne . Un petit coup de brosse a reluire a la Republique Francaise , une petite morsure aux Jacobins
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-04 03:11:22
ex.site Bretagne unie .free.fr.
Je fais une comparaison . Votre demonstration serait donc une affirmation qu'il n'y a JAMAIS eu en BRETAGNE Historique une majorite volontaire et combative pour une Reunification tant de la part des populations , que de la part des elus ????
Je porte ma comparaison sur l'Allemagne qui s'est reunifiee dans un contexte International(ce qui pouvait etre plus facile ) , mais surtout par le support de la population et de la grande majorite des elus politiques .
Alors , il y a une mentalite differente , un peuple different .Je suis d'accord avec vous il y a une majorite en B4 et en LA , pour une telle reunification ...... mais a part quelqu'úns , elle n'est pas combative .Leur motivation principale est la survie,comme ils sont, et d'etre au mieux avec le "Maitre du Moment ".
Je me prepare a etre decu , UNE FOIS DE PLUS , mais cette fois ci , j'ai mon canot de sauvetage .
(0) 
M.Prigent
2014-05-04 04:24:42
Pas facile de dialoguer avec Louisi.
C'est sans doute que j'ai du mal m'exprimer.
Pour Ex B.U. en Loire Atlantique depuis 20 ans et moi-même depuis 35 ans, compte tenu du contexte, la priorité est de réunifier la Bretagne que ce soit en B5 ou par défaut en B4 + PdL, plutôt que de pérenniser, sans doute définitivement la fracture B4/Loire Atlantique.
Pour Louisi, c'est B5 ou le statu quo comme le remarquait P.Camaret.
Je confirme que l'équation de B4 + PdL, est majoritairement peuplée de bretons, d'ailleurs avec vos propres chiffres:
B4 + PdL = 3,2 M + 3,6 M = 6,8 M
B5 = B4 + LA = 3,2 + 1,3 = 4,5 bretons.
Donc B5/ (B4 + PdL) = 4,5/6,8 = 2/3 env. CQFD
Concernant ma supposée diversion avec B4+PdL, j'ai déjà dit que c'était un argument avancé par les antis réunification pour éluder la question de la Bretagne B5, et si je me réfère au nombre de manif qu'avec les collègues de Bretagne Réunie et de 44Breizh nous avons produit devant le palais de région PdL et ailleurs, non ! Auxiette et Clergeau ne sont pas mes copains.
Valls, dont le projet officieux de découpage régional est paru 2 fois (dont une avec Vallini, chargé de la décentralisation) sur le Nouvel Obs, se fout de l'avis des populations voir même du CR de B4, son projet prévoit une région PdL + Centre, et qu'importe les déséquilibres démographique, territorial ou économique, B4 reste B4.
C'est vrai, le CG de la LA n'a pas formulé de v½u pour la réunification, aucun département de B4 non plus.
Quant à P.Mareschal, ancien Pt de Bretagne Réunie (appelée association B5 à l'époque, puis CUAB), il a quand même apporté quelques actions en faveur de B5: signalétique "Ici vous entrez en Bretagne historique" aux frontières du département, circuit touristique des châteaux médiévaux de défense de B5.
Le Gwen ha Du à la mairie de Nantes ? Aucun breton de LA n'y a cru.
D'ailleurs dans "son" journal "Nantes Passion" la New Mairesse, en digne héritière d'Ayrault (elle fût son attachée parlementaire, puis Adjointe au Maire), lors de son discours d'intronisation de 4 pages, pas un mot genre Bretagne ou breton n'a été prononcé.
Par contre elle parle du Grand Ouest et "d'alliance renforcée avec St Nazaire, Rennes et les grandes villes de l'Ouest"...Autant dire du Ayrault/Auxiette tout craché.
Il semble que les finistériens aient été assez nombreux à la manif du 19 avril à Nantes, surtout les bonnets rouges, par contre je n'ai pas beaucoup vu de rennais (comme d'habitude).
Au fait, à quand une manif pour la réunification de la Bretagne en B4 ? A Nantes, depuis 40 ans, on a dû en faire 20 ou 30.
Cher Louisi, vous dîtes:
"La réalité c'est que rien n'est décidé. Déjà parce que le redécoupage n'aurait lieu qu'après les régionales et ceci est extrêmement important."
Et justement, c'est pour cela que je suis plus que suspicieux quant au projet de redéfinition des frontières territoriales.
Devant l'évidence et la logique de la réunification, un "Président Normal" aurait déjà dû annoncer comme acquises la réunification de la Bretagne et de la Normandie.
Alors face à ces non-dits, ces atermoiements, c'est simple, tout breton normal que peut que voter CONTRE le PS et bien entendu contre l'UMP qui "inventa" les PdL.
Ces partis devraient arrêter de nous prendre pour des demeurés.
(0) 
Ar Vran
2014-05-04 15:22:07
oh là, oh là. Arrêtons
Ce n'est pas parce qu'un vieux politicien sclérosé de 73 ans qui a déjà subit une attaque cardiaque fait sa mauvaise tête et veuille à tout pris sauver ses meubles, que cela va réussir. (vous avez trouvé de qui je veux parler...) Ou avez-vous vu que le projet du gouvernement actuel est de fusionner les Pdl à la région centre? Il est trop heureux d'entretenir l'incertitude... La seule chose qui se fera se fera en fonction de la ténacité d'en face, c'est à dire des Bretons. Si les Bretons s'obstinent à vouloir une Bretagne réunifiée, ils l'auront, autrement cela pètera à la gueule du gouvernement (la montée des bonnets rouges, cela ne vous dit rien?.
Si en revanche on reste dans le domaine de la pseudo bien pensance où les Rennais ne veulent pas de Nantes car ils auraient trop peur de perdre leur privilège d'être résidents d'une capitale, effectivement il y aurait des soucis à se faire.
C'est donc pour cela qu'un mouvement comme celui des bonnets rouges, que personne n'attendait et même pas la traditionnelle emsav est salutaire. Reste à savoir s'il va exister dans la durée et convaincre progressivement les Bretons qu'ils n'ont rien à attendre de Paris mais d'eux-même
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-04 20:47:06
Il y a une tres grande verite , dans ce que vous dites .
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-05-04 22:05:07
@ M.Prigent
D'abord une rectification , le CG56 (dirigé par F Goulard) a emis un voeu sans ambiguité et à l'unanimité.
Cependant la réunification se fera que lorsque la demande dans le 44 sera forte, sans cela, même avec une volonté politique unanime de B4 , il n'y a aucune chance.
Aujourd'hui, une action simple et évidente pour montrer cette volonté de réunification des habitants de Loire Atlantique (parait-il 63% selon le dernier sondage) il suffirait de voir quelques % des voitures arborer l'autocollant 44Breizh au lieu du 44 PdL ; alors que des dizaines de milliers de ces autocollants ont été proposés et distribués, on ne les voit toujours pas sur les voitures , il suffit de circuler dans Nantes ou sur le périphérique, dans les parkings de centres commerciaux , pour s'en rendre compte. Chacun peut faire ses propres comptages.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-05 06:32:23
Les collants BZH , ne croyez vous pas qu'a la longue cela devienne simplement un peu CUCU .Cela a commence je devais avoir 40 ans + ( J'en ai 84 en Juin ) et tous avions notre BZH .. je me souviens de m'etre fait arreter a la frontiere Belge ( je travaillais a Bruxelles )et d'avoir ete oblige d'acheter un F pour le mettre a la place du BZH .
Tout cela lasse par son manque de nouveaute .Cette afffaire B4 et LA dure depuis trop longtemps sans amelioration notable ... des victoirettes comme d'habitude . Que ceux qui ont en main le pouvoir , la volonte pour une decision decisive et rapide , agissent rapidement ,il y va de cette credibilite de cette demande et disons egalement de celle de la Bretagne toute entiere.
(0) 
ex site Bretagne.unie.free.fr
2014-05-05 22:28:04
A pierre camaret:
il est fait ici mention des 44 bzh devant remplacer les officielles 44 pdl au sein même de la plaque minéralogique.
sinon en 44 l'opinion majoritaire Chez les elus est anti reunification et ss doute pro statu quo.
quant au pequin moyen en 44... C'est très variable mais une chose est sure:il est impossible dans un groupe d'affirmer sereinement la place de la Loire -atlantique en Bretagne. Dans ce groupe il y aura toujours l' aboyeur de service "mais non n'importe quoi la Loire -atlantique est en pays de loire"
cet aboyeur est quasiment soit un "Français" soit un breton b4. Ceci est mon expérience mainte fois vécue.
et maintenant en prenant le problème sur un angle strictement économique, si les milieux économiques nantais continuent à se passer de leur hinterland économique naturel :la Bretagne su pour aller vers Tours et bien c'est à désespérer de leur Santé mentale.
il serait temps qu'un Mustiere prenne la parole (longtemps directeur de ford ouest qui en fait etait ford b5 auhourdhui directeur de la cci des pdl faute de mieux (il a milité longtemps pour un organisme économique b4plus pdl....)
bougez vous les nantais sinon on va se retrouver dans un machin encore plus debile que les PDL!!!
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-06 01:31:53
ex site Bretagne.unie.free.fr
Biensur je vous crois , vous etes sur place.
La Conclusion serait donc pour moi , que j'ai fait un mauvais choix au depart , en rejoignant la cause Bretonne ..... 50 ans dans l'erreur .
(0) 
M.Prigent
2014-05-06 03:55:47
Iffig est bien exigeant avec les bretons du 44 qu'il accuse de mollesse revendicative quant à la réunification.
C'est à Nantes que dès 1960 est né le premier collectif revendiquant la réunification.
C'est à Nantes, qu'ont eu lieu toutes les manifs pour la réunification.
C'est en Loire Atlantique que l'on compte Le plus de comités locaux de Bretagne Réunie (au moins 4) alors qu'en B4 je n'en dénombre que 2 (un à Lorient et un à Vannes), peut-être un à Rennes dont j'ai vu autrefois un ou 2 éléments présents à l'AG de BR.
C'est en Loire Atlantique que, les multiples sondages, ont accordé le plus d'opinions favorables à la réunification, alors qu'en B4 le pourcentage plombé par les "Bretiliens" est toujours en dessous.
Quant au succès modeste, bien qu'en progression de l'auto collant 44Breizh qui fit l'objet d'une intense campagne de panneautage et de tractage en LA, il faut savoir qu'ici "en zone occupée" son application sur une plaque minéralogique est illégale et certains ont payé pour le savoir.
Comme le collègue militant de Rezé qui se fit littéralement tabassé par la gendarmerie pour avoir refusé de l'enlever de sa plaque ou cet auditeur qui, il y a 5 jours sur radio France Bleue Loire Océan protestait d'avoir dû payer une amende de 90 ¤ pour ce "délit".
Résister en LA, c'est un peu comme dans les premières lignes en 14, alors que les "arrières" de B4 continuent une vie "calme et tranquille" comme dit le poète.
Comme Ex BU., je déplore le peu d'implication de B4 dans la revendication de l'unité de la Bretagne, et en particulier des rennais que je connais bien pour avoir fait partie des leurs de 1968 à 1978.
A l'époque mon Solex arborait un BZH sur fond d'une carte rouge B5 (qu'on a du mal à trouver d'ailleurs), et j'en ai toujours sur ma voiture.
Mes collègues du bureau d'études, comme Ponce Pilate déclaraient "La Loire Atlantique ne veut pas de la réunification" trouvant là prétexte à ne rien entreprendre dans ce sens.
Ces rennais, bien tièdes et indifférents lorsque les bretons de Basse Bretagne avec les 44 s'étaient déplacés devant le parlement rennais et la préfecture pour défendre LEURS emplois de magistrats menacés par la réforme Dati.
Plus bas, à 50 m, dans le jardin public, des anciens, imperturbables écoutaient quelques conteurs et chanteurs gallo dans une sorte de théâtre improvisé en plein air.
Ces rennais, l'air ahuris qui regardaient, comme "les vaches fixant le train qui passe" ces "bouseux" de Basse Bretagne venus manifester à Rennes pour défendre la langue et la culture bretonne.
Ils étaient où les rennais ? Ils étaient place des lices et place Ste Anne attablés en masse, consommant leur bière ou autre collation, je le sais, j'y suis passé exprès.
Et le rallye automobile Rennes-Nantes par Châteaubriant organisé par BR: combien de rennais ?
Alors, devant ce constat, et l'échec probable de la refondation de B5 ("La réforme territoriale n'est pas prête d'aboutir" vient de dire sur la 5 un journaliste quotidiennement présent sur les antennes), moi c'est simple...Adieu B5 et chacun pour soi et chez soi.
Le B4, la Bretagne française de capitale Rennes imposée par le pourvoir central "un et indivisible" dans sa petite région vouée au tourisme et à l'agriculture, sorte de réserve d'armoricains.
De l'autre côté, la Bretagne du Département de la Bretagne historique bretonne de capitale Nantes, promise à un avenir économique prospère et s'imposant comme métropole du Grand Ouest sur les PdL associé ou pas avec le Poitou et/ou le Centre.
Affaire réglée...On en parle plus.
A moins que les Bonnets Rouges, par bonheur, ressuscités dans le Finistère, prennent à leur compte l'intérêt de la réunification bretonne.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-06 10:33:26
Attention...la création des PDL et avant l'amputation de LA de son giron historique est un diktat d'État( je pèse bien mes mots)...et les bretons n'auront rien par la discussion..
Faudra-t-il devenir des Basques ou des catalans à la rigueur des mafieux corses,pour obtenir quelque chose?
En France ,la parole d'un peuple est une hérésie d'État,seul le combat compte( voir les grèves)
Faudra-t-il entrer en résistance?
Mais...sommes nous prêts!!
Notre premier acte est de balayer tour ce jacobinisme et ces élus( voir le ramassis breton "aux affaires")
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-06 12:02:23
As usual : Realiste et pragmatique .
Decevant tout cela .
(0) 
eugène le tollec
2014-05-06 12:53:48
Je l'ai dit à BR...où sont les voeux pour la réunification? EN 44
Vouloir imposer le Breton est une mauvaise chose...est ce qu'un gallo ou un pré vendéen va se coltiner la langue bretonne...
BRETAGNE OUI,MAIS EN TRILANGUES
RÉUNIFICATION INDISPENSABLE,OUI
APPROCHE PAR AFFINITÉS DES ESPACES LIMITROPHES OUI
...Ne plus entendre parler de grand Ouest(cela sent le parisianisme depuis un quart de siècle).
LA BRETAGNE doit retrouver le chemin de son vrai destin sans se mélanger ou disparaître dans un nouveau melting-pot parisien.
(0) 
Christian Rogel
2014-05-06 14:48:59
@Eugène Le Tollec
Les critiques indifférenciées vis-à-vis des élus bretons ne semblent pas susceptibles d'engager un débat. Il ne faut jamais oublier qu'un électorat a les élus qu'il souhaite avoir et la diversité des orientations des collectivités publique le montre.
Quant à la résistance, elle dépend de l'intelligence collective de ceux qui la mènent, mais, surtout du degré de malaise de la population. Or, il n'y a pas de mesure fiable de celui-ci.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-06 15:42:52
Et oui et j'arrête là mes remarques,j'ai dit un jour ,nous mettons au pouvoir que les gens qui nous ressemblent...alors faisons avec et ne venons plus pleurer sur notre sort.
ICI SUR NOTRE CONDITION DE BRETON et nos multiples regrets.
BIEN TRISTE PEUPLE.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-06 19:25:57
Une chose que je veux dire.
Regardons l'état économique de la Bretagne ,où sont les espaces d'économie,entre Rennes et Nantes...où est l'erreur.
Ma vision d'un resserrement de là structure administrative de la France est sous deux conditions
1 - fonctions régaliennes d'État
2 - Fonctions de subsidiarité pour l'espace des régions.
Pour notre Bretagne ,je le répète réunification et absorption des pays majeurs limitrophes ( par affinités des peuples.)
Toute nouvelle région doit avoir un maillage d'un polycentrisme "à taille humaine" ...ce qui implique ,une métropolisation de l'espace économique permettant les grands interfaces en maillage et par ricochet la définition des capitales administratives ,économiques,universitaires.
Les metropolisations se mettant en réseau sur trois niveaux( en Bretagne niveau 1 Nantes -Rennes -Brest; niveau 2 le net secondaire soit Lorient -Vannes -Quimper - Guingamp-St Malo.
NIVEAU 3 le net tertiaire (pays des filieres et des économies de base.
Je répète tous ces niveaux en totale synergie..cela permet de faire apparaître le concept de pays majeurs et de communes majeures.
Depuis des années ,nous réfléchissons sur ces démarches.
TOUT peut se faire dans le calme et le sang froid.
J'ai toujours dit qui peut mieux que soi même se gérer,dans l'ordre et la discipline collective.
L'affinité des peuples de France existe( ceci est l'essence même de tout rapprochement)
(0) 
Burban za
2014-05-11 15:00:14
Malaise Breizh !
quant je lis les commentaires : quelles sommes de négativisme en Bretagne !
Pouvons -nous nous dire que la Bretagne est ! Oui , elle sera réunifiée ! Oui, nous pouvons sauvez la langue bretonne ! Mais avec l'esprit constructif et combatif ! Ni ho unan !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.