Brest, le 19/09/2018. Pauline Bernière rejoint les 170 membres de la coopérative d’activité et d’emploi Chrysalide (SCIC CAE 29, créée en 2002) sous le nom MARKUP. Son projet est de combiner son savoir-faire métier (marketing stratégique et digital) au sein d’une organisation encourageant les coopérations ouvertes et de développer de nouvelles techniques d’accompagnement des entreprises basées sur la co-création et l’intelligence collective. Elle rejoint ainsi les 70 000 personnes travaillant en France dans des CAE et qui partagent les valeurs du développement social et solidaire.

45755_1.jpgPauline Bernière lance MARKUP pour accompagner les entreprises bretonnes à intégrer le numérique dans leur stratégie commerciale

Si le secteur des scop (incluant les SCIC) est très dynamique en France, avec une croissance de 7.6% en 2017 et 4000 emplois supplémentaires c’est aussi parce que ces formes d’emplois intéressent les entreprises. Le secteur représente 5 milliard d’euros de chiffre d’affaire agrégé en France . Pauline Bernière, qui a travaillé pendant 20 ans comme cadre dans le secteur privé, explique ses motivations “ces dernières années, j’ai beaucoup travaillé autour du marketing digital. Évoluant dans cet écosystème, je m’étonnais toujours du nombre d’entreprises qui n’ont pas encore intégré les technologies du numérique dans leur stratégie d’offre, de vente et de communication. Beaucoup d’entre-elles tentent de s’y mettre, mais manquent d’expertise en interne pour assurer une cohérence globale. J’ai donc décidé sous le nom MARKUP d’accompagner les entreprises Bretonnes qui souhaitent développer le numérique dans leur projet de croissance commerciale”.

L’accompagnement d’une structure telle que Chrysalide est aussi essentiel pour l’entrepreneuse. L’important pour les membres est bien sûr de pouvoir démarrer rapidement au sein d’une structure existante, avec une gestion simplifiée (la CAE assure toute la comptabilité), Vincent Gaonach, gérant de la CAE 29 commente: “nous regroupons aujourd’hui 300 membres, et notre activité est en pleine croissance. Au delà du partage de valeurs, nous offrons une cohérence collective aux projets. Le danger numéro 1 du travailleur indépendant: c’est l’isolement! Chez Chrysalide, les membres sont nombreux à travailler entre eux ou à répondre à des appels d’offre ensemble. Certains contribuent à former les autres au sein de la coopérative ou dans le cadre de programme de formation externe, telle que CREOPSS.

Plus d’informations:

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

mailbox imprimer