Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Enquete -
Toutes les manifestations en Bretagne samedi 29 mars ? Mission impossible, il faut choisir
Les manifestations en Bretagne samedi 29 mars. Printemps et automne sont les saisons privilégiées en Bretagne pour exprimer nos revendications dans les rues. Mais, chaque année, d'aucuns regrettent «il n'y a pas assez de samedis...». (...) Une solution pour en faire le maximum quand même le 29... (...). Est-ce à penser que les deux «gros» sujets vont drainer un maximum de militants, au détriment des «petits», d'intérêt plus localisé ? (...) Le samedi 5 avril est libre en manifestations, jusqu'à maintenant. Il aurait pu servir à «ventiler».
Maryvonne Cadiou pour ABP le 27/03/08 16:03

Les manifestations en Bretagne samedi 29 mars

Printemps et automne sont les saisons privilégiées en Bretagne pour exprimer nos revendications dans les rues.

Mais, chaque année, au printemps et en automne, d'aucuns regrettent : « il n'y a pas assez de samedis... » (pour toutes nos manifestations), alors un regroupement-chevauchement est inévitable.

Résumons et récapitulons les manifestations prévues pour samedi prochain :

Pour le Tibet contre la Chine, rien à l'horizon pour le 29 mars, c'est fait : samedi 22 à Nantes et ce jeudi à Lorient. La dernière marée noire, c'est fait aussi, c'était samedi dernier à Saint-Nazaire. On ne parle plus de dépôts de farine de viande ; Brocéliande ainsi que le Peuple des Dunes sont dans l'expectative..., pour la carte judiciaire c'est réglé...

Il "reste" donc samedi 29 :
— À 10 heures à Plabennec (29), contre un dépôt de mâchefer dans la commune de Gouesnou ;
— À 12 heures à Rennes (35), contre les Ogm, en simultané avec Toulouse, Nancy, Clermont-Ferrand, Lille, Bordeaux et Avignon ;
— À 14 heures à Carhaix(29), contre la menace de suppression de l'hôpital ;
— À 15 heures à Quimper (29), pour Dihun et évidemment, plus largement, contre tous les barrages à l'enseignement du breton.

Postulat :
Ces quatre objets de manifs sensibilisent de manière égale tou(te)s les Bretons et Bretonnes.

Les déplacements :

— Plabennec-Rennes, environ 250 km, 2 heures et demie de route (et parking) au plus.
— Rennes-Carhaix, environ 150 km, 2 heures de route (et parking) au plus.
— Carhaix-Quimper, environ 50 km, 1 heure de route (et parking) au plus.

Prenons la route. Mettons qu'on part de chez soi à temps (de Saint-Malo, Nantes, Rennes... pour les plus éloignés, départ à 7 heures) pour arriver à l'heure à la première manif' du jour. Soit à Plabennec.

Envisageons une heure de présence à chaque manifestation

  • Plabennec (à 10 h), départ 11 h, arrivée à Rennes à 13 h 30, la manif' est déjà dispersée, en tout cas ce sera trop tard pour faire nombre, pas question de rester.

  • De Rennes départ aussitôt, donc, arrivée à Carhaix à 15 h 30. Même chose qu'à Rennes : trop tard.

  • Carhaix, départ aussitôt, arrivée à Quimper 16 heures. Là, on a des chances d'attraper une queue de manif', mais on n'aura encore pas fait nombre.

    Conclusion : mission impossible
    À moins de posséder un tapis-volant à propulsion nucléaire (rires !) et le temps n'étant pas extensible, il est impossible de participer activement à toutes les manifestations de ce jour.


    Il faudra donc choisir : proximité ou autre critère.
    Le prix de revient du kilomètre en voiture est évidemment un des critères et non des moindres par les temps qui courent... Même si le co-voiturage permet de diviser les frais par quatre ou cinq.

    Une solution pour en faire le maximum quand même : manif' à Rennes 12 h à 13 h, puis 200 km, soit 2 heures de route, arrivée à Quimper à 15 heures. Ouf, juste à temps ! On laisse tomber le mâchefer et l'hôpital.

    Est-ce à penser que les deux « gros » sujets vont drainer un maximum de militants, au détriment des « petites » manifestations d'intérêt plus localisé ? Je dis bien localisé et non local. En effet un nouveau dépôt de déchets en Bretagne ou le projet de démantèlement d'un hôpital (dans ce Poher déjà si démuni) sont des phénomènes qui sont graves localement mais peuvent aussi se produire ailleurs. Ils concernent tous les Bretons. Participer à la protestation contre l'un est aussi important que participer à la protestation contre les autres.

    Ceux-celles qui seront à Plabennec devront choisir ensuite entre l'hôpital (Carhaix), les Ogm (Rennes) et le breton (Quimper)...

    Ceux-celles qui seront à Carhaix pour leur hôpital, seront peut-être allés à Plabennec, contre le mâchefer, mais ne seront ni à Quimper pour le breton – ou trop tard – ni à Rennes contre les Ogm...

    Ceux-celles qui seront à Rennes contre les Ogm ne seront pas à Quimper pour le breton, ni à Carhaix, peut-être seront-ils allés à Plabennec...

    Il est incontestable qu'il y aura ainsi un manque de manifestants partout, même avec la meilleure volonté de chacun-chacune et donc un affaiblissement des actions attendues.

    Le samedi 5 avril est libre de manifestations, jusqu'à maintenant. Ce n'est pas un départ de vacances de Pâques dans les académies de Rennes et de Nantes. Il aurait pu servir à « ventiler ».

    M Y Cadiou / ABP

    Cet article a fait l'objet de 1419 lectures.
  • Correspondante ABP depuis février 2007.
    Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
    Vos 0 commentaires
    Commenter :
    Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
    ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 7) + 2 ?

    ABP

    Publier

    Nous suivre

    2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons