Tourisme en Morbihan : ouverture au public d'une toute nouvelle ferme cidricole éco-conçue

-- Gastronomie --

Communiqué de presse de VinciCom
Porte-parole: Relations presse VinciCom

Publié le 12/06/13 18:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Du cidre et du pommeau distribués sur les meilleures tables du Morbihan, un nouvel atelier à la fois design et respectueux de l'environnement, des visites-dégustations à la ferme et des vergers abritant d'anciennes variétés de pommes bretonnes… : reprise il y a maintenant plus d'un an, la Distillerie du Gorvello est le « fruit » de la reconversion professionnelle du trentenaire Nicolas Poirier, ancien chargé de communication chez Canal + et Pocket, devenu cultivateur passionné en Morbihan. Un homme, un lieu et des produits à la fois typiques et atypiques qui font de la Distillerie du Gorvello une jolie exception à visiter tout l'été…

De la télé au verger…

Nicolas Poirier a un nom prédestiné. A 36 ans, cet ancien attaché de presse chez Canal +, puis responsable de la communication des éditions Pocket et 10/18, s'est lancé il y a trois ans dans une reconversion professionnelle spectaculaire. Des arrières grands-parents viticulteurs en Vendée - dont il est originaire -, un besoin de retourner à l'essentiel et un vrai coup de c½ur pour la Bretagne ont été le cocktail déclencheur de la création de la Distillerie du Gorvello, dans le Morbihan, à l'automne dernier. Un an d'étude dans un lycée agricole normand, option « ½nologie cidricole et arboriculture fruitière » avec travaux pratiques dans une ferme cidricole, une autre année pour perfectionner son savoir-faire dans cette même ferme, puis la recherche d'une exploitation à reprendre… Trois années lui ont été nécessaires pour se construire une deuxième vie professionnelle près de Vannes, en reprenant début 2012 la cidrerie Le Pocréau et en la rebaptisant « Distillerie du Gorvello ».

Des visites guidées tout l'été

Et le jeune cultivateur sait ce qu'il veut : une production de qualité dans une exploitation respectueuse de son environnement, ouverte sur l'extérieur, qui privilégie la vente directe et la rencontre humaine grâce à des visites-dégustations, le tout dans une ferme au design léché, histoire de donner un petit coup de jeune au cidre…

S'il est d'ores et déjà possible de venir déguster et acheter sa production au chai, Nicolas Poirier inaugure cet été un tout nouveau parcours de visite dans son exploitation. Chaque mardi et vendredi, à 11 h et durant une heure, il fait découvrir ses vergers et les espèces de pommes utilisées, toutes d'anciennes variétés bretonnes (Kermerrien, Douce Moën, Douce Coët, Marie Ménard, Bedan) mais aussi typiquement morbihannaise comme la Guillevic.

En bon néo-cidrier, Nicolas Poirier explique ensuite les différentes étapes de la transformation de la pomme en cidre : le triage, le lavage, le broyage et le pressage. Dans la toute nouvelle cuverie, il initie aux mystères de la fermentation, ou comment les jus, grâce aux levures, gagnent leurs degrés d'alcool dans d'immenses cuves en inox… Enfin, il révèle les secrets de la distillation et de l'élevage des eaux-de-vies et des pommeaux au sein de la pièce la plus magique de la Distillerie, le chai de vieillissement, où dorment plus d'une centaine de barriques en chêne.

Côté décoration, le maître des lieux a voulu surprendre : de grands volumes, un alambic en cuivre, un immense bar en bois et acier souligné par un mur de planches de peupliers et des murs de parpaings laissés volontairement bruts, donnent à l'ensemble un esprit industriel. Au c½ur du chai de vieillissement, pour éclairer les fûts de chênes, les lustres ont été réalisés avec des hérissons à bouteilles détournés. Le résultat : un lieu à contre-courant à la fois moderne et respectueux des procédés traditionnels.

La place pour une future cidrothèque a également été prévue dans ce très beau hall d'accueil utilisé pour les dégustations…

Le cidre en version grandes tables

40 % de vente en circuit court (principalement en vente directe à la ferme), une distribution encore confidentielle mais une qualité déjà fortement reconnue localement puisque de nombreuses grandes tables du Morbihan proposent déjà sa production : le Domaine de Rochevilaine à Billiers (une étoile Michelin), la Gourmandière à Vannes (une étoile Michelin), la Closerie de Kerdrain à Auray (trois couverts au Guide Michelin), Terre-Mer à Auray (un couvert et bib gourmand au Guide Michelin), l'Auberge à Sainte-Anne-d'Auray (trois couverts au Guide Michelin), etc.

Côté saveur, Nicolas Poirier travaille soigneusement ses pommages (l'assemblage des variétés de pommes) avec un ½nologue. Le résultat se veut respectueux de la tradition tout en étant innovant et audacieux, prouvant que le cidre et ses dérivés peuvent, comme le vin, être une boisson haut-de-gamme.

Les produits de la Distillerie du Gorvello

Le cidre, aux accents acidulés et fruités avec une pointe d'amertume, se veut respectueux de son terroir, le pays de Vannes. Fruit de la distillation du cidre, la Fine Bretagne séduit par sa belle robe aux reflets dorés et la richesse de ses arômes.

Assemblage de Fine Bretagne et de moût de pommes, les pommeaux de Bretagne AOC développent des arômes subtils d'abricots, cerises confites et réglisse, soulignés par des boisés fin vanillés et briochés.

Les spécialités de la Distillerie : le Petit Prince Guillevic, mariage harmonieux d'une eau-de-vie de cidre blanche et de cidre de Guillevic, variété de pommes typique du Morbihan. Enfin, la petite nouveauté 2013, baptisée Fleur de Cidre, est un moelleux de pomme dont les fruits ont été ramassés tardivement et les moûts concentrés pour extraire la quintessence du fruit. Un produit innovant aux notes sucrées de pommes au four, de caramel et de pruneau.

Ces créations et ces assemblages ont d'ores et déjà séduit les jurys du Concours Régional de Bretagne (1er prix médaille d'argent en 2012 pour le Pommeau de Bretagne AOC et la Fine Bretagne).

Ecologique et biologique

Situé à quelques minutes de Vannes, la Distillerie du Gorvello, en conversion biologique depuis août 2011, a été pensée comme un domaine viticole, verger et bâtiment d'exploitation étant juxtaposés. Une attention toute particulière a été apportée à la conception du chai afin de minimiser son impact sur l'environnement grâce à de nombreuses astuces... La cuverie a été orientée plein nord et enterrée d'1 m 60 en sous-sol, permettant naturellement une meilleure régulation de la température Les sols ont été équipés de collecteurs permettant de récupérer toutes les eaux usées en vue de leur retraitement. Les bardages intérieurs et extérieurs sont en peuplier, essence locale, et tous les murs intérieurs ont été réalisés en pierre ponce, isolant naturel…

Côté développement durable et éco-démarche, le jeune agriculteur fait l'effort de valoriser l'ensemble des déchets produits par l'exploitation : le bois de taille des pommiers est donné et transformé en plaquettes par une entreprise morbihannaise, le marc de pomme prend la direction d'une unité de méthanisation pour être transformé en biogaz puis en électricité, tous les effluents liquides (notamment les eaux de lavage des pommes ou des cuves ) sont récupérés et retraités dans un bassin afin de pourvoir irriguer le verger en été si besoin …

Une démarche écologique active que le public pourra aussi découvrir lors de ses visites au Gorvello.

Pratique

Distillerie du Gorvello, route de Pébéyec, Le Gorvello 56250 Sulniac, Nicolas Poirier, contact [at] distilleriedugorvello.fr, 02 97 54 04 11.

Site : www.distilleriedugorvello.fr

Ouverture à l'année du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00.

Visites commentées : les mardis et vendredis à 11 h pour les particuliers, pendant la saison estivale. A l'année pour les groupes, sur réservation (20 personnes minimum, participation de 2,50 ¤ par personne).

Retrouvez toutes les informations touristiques pour organiser votre séjour auprès du Comité Départemental du Tourisme du Morbihan au 02 97 54 06 56 ou sur www.morbihan.com

Contact presse : VinciCom, Mathilde Clavier, 02 97 29 07 74, presse [at] vincicom.com OU Comité Départemental du Tourisme du Morbihan, Armelle Jouan, 02 97 54 62 97, accueil-presse [at] morbihan.com

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Agence de communication globale, relations presse/médias et production de contenus.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.