TOTAL tente de faire opposition à la diffusion sur France 3 d'une enquête sur la nature d'une partie du fioul de l'Erika
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 23/01/07 19:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Willy Colin et Antoine Placier de France 3 ont réalisé l'enquête du prochain "Pièce à conviction" sur l'Erika et sa "cargaison mystère". Le propriétaire de la cargaison étant le groupe Total.

Ce programme est proposé ce vendredi 26 janvier après "le soir 3". Le travail d'investigation de ces journalistes a déjà fait l'objet d'une diffusion sur l'ouest en décembre dernier. Pour cette réexposition, le document est enrichie de nouvelles séquences. Il contient d'autres témoignages inédits.

L'émission animée par Hervé Brusini a été enregistrée vendredi dernier. Parmi les invités, sont présents Dominique Voynet (Ministre de l'environnement au moment de la catastrophe) et Pierre Guyonnet, le conseiller spécial du PDG du groupe Total Thierry Desmarest.

D'apres nos sources, les interventions d'après reportages ont été houleuses. Le responsable de Total aurait qualifié l'enquête du journaliste W.Colin "d'histoire", de "roman", de "fiction". Depuis quelques jours Total tenterait de perturber la diffusion de cette enquête. Des responsables de la firme se seraient même présentés à l'accueil de France-Télévisions pour rencontrer la direction du groupe (il s'agirait d'une première depuis le démarrage de l'émission).

Nous publions ici aussi le communiqué de TOTAL qui dément la dangerosité de la cargaison et toute tentative de TOTAL de dissimuler la vérité. [document1]

ABP/PFA

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF total.pdf . Source :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2252 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.