Telgruc adopte des noms de rues bilingues

-- Langues de Bretagne --

Dépêche
Par La rédaction

Publié le 9/02/21 16:29 -- mis à jour le 09/02/21 16:55

Le 9 septembre, un appel avait été lancé à Quimper par plus d'une centaine d' écrivains, universitaires et autres personnalités du monde culturel breton. Il s'agissait de stopper la francisation de la toponymie en Bretagne (voir notre article).

Telgruc-sur-Mer avait été pointée du doigt car, à la faveur de la construction de nouveaux lotissements, la toponymie bretonne existante avait été ignorée. La manifestation du 14 septembre 2019 sur la plage de Traezh-Beleg en Telgruc qui avait suivi avait eu un certain retentissement doublé d’un impact dans les médias jusqu’à une émission sur France Culture

Le 15 mars 2020, une nouvelle municipalité a été élue à Telgruc. Le 22 octobre 2020, la nouvelle municipalité a décidé de dénommer ces rues en breton conformément à l'ancien cadastre de 1831 et au souhait de nombreux riverains et citoyens conscients de la valeur patrimoniale de ces anciens noms. Elle a aussi décidé que les noms de rues seraient bilingues. L’association EOST a travaillé avec la mairie pour proposer des noms en relation avec l’ancienne toponymie bretonne.

Dans un communiqué daté de ce 7 février 2021, l’Association EOST tient à remercier tous ceux qui se sont investis dans cette lutte et demande de « rester mobilisés, chacun et chacune dans sa commune, pour mieux informer les maires, les élu(e)s et les habitant(e)s sur les dangers de noms de rue banals et idiots n'ayant aucun lien avec les langues, les cultures, la géographie et l'Histoire de Bretagne, comme nous pouvons le voir encore chaque jour dans la presse ».

Document PDF 51690-lettreremerciements.pdf Lettre de remerciements suite à l’Appel de Quimper. Source : Association EOST
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Anne Merrien
Mardi 9 février 2021

C'est une bonne nouvelle.

Jiler
Mardi 9 février 2021

C'est bien la preuve que lorsque le mouvement breton se mobilise, il gagne !

Il est incompréhensible que depuis 10 ans on ne soit plus descendus dans la rue pour la langue bretonne!

Il est temps de se réveiller !

Lucien Le Mahre
Mardi 9 février 2021

En voilà une idée qu’elle est bonne ! Bravo !

Et puis, quelle excellente façon à la fois d’enseigner le breton tout en plaçant un signe égal entre français et breton. La co-officialité en route en quelque sorte.

Petillon p
Mercredi 10 février 2021

Et pendant ce temps-là à Plouvien... Le nouvel argument pour changer la toponymie locale, c'est l'arrivée de la fibre optique...

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.