Téléchargez gratuitement le livre épuisé de Jacques Lescoat : Des régions bien mal dessinées
Présentation de livre de La rédaction

Publié le 31/10/22 11:41 -- mis à jour le 31/10/22 12:53
56292_1.png
...

La volonté initiale de François Hollande alors Président de la République était de fondre la Corse dans la région PACA et de faire de la Bretagne et des Pays de la Loire un inacceptable Grand Ouest, le pendant du Grand Est dans lequel, contre la volonté affirmée de la population, a disparu la région Alsace. Cette réforme parfaitement technocratique et anti démocratique, dont s'affirme portant F. Hollande dans son ouvrage Les leçons du pouvoir n'a pas complètement abouti quant à la disparition du fait régional français à travers des régions sans identité culturelle, géographique et historique.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Il n'en demeure pas moins que l'essentiel en ce sens a pu cependant aboutir à travers une réforme laissant largement la France des régions mutilée. C'est ainsi que le décrit dans son ouvrage, Jacques Lescoat, docteur en géographie et Vice président de Géographes de Bretagne, en prenant chaque région en exemple, telle la Nouvelle Aquitaine qui, depuis la frontière espagnole, s'étend pratiquement jusqu'à... la Loire !

L'auteur vous invite à prendre connaissance de cet ouvrage comportant de nombreuses cartes, et qui, au-delà d'une critique profonde de la réforme, aujourd'hui d'ailleurs de plus en plus contestée, propose une France régionale basée sur le respect de cette nécessaire identité géographique, historique et culturelle du pays.

L'ouvrage est proposé en PDF gratuit et libre de tout droit et, comme le souhaite l'auteur, peut être distribué librement à tous.

Au moment de cette réforme voulue et dessinée par le Président de la République et qui n'était pas du tout annoncée dans les 60 engagements de sa campagne électorale, on doit s'interroger sur les différences grandissantes entre le discours et les promesses des politiciens et l'agenda véritable qui les anime ou auquel ils doivent obéir.

Document PDF 56292-desregionsmaldessinees.pdf le livre. Source : Jacques Lescoat
Voir aussi :

6  0  
mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 12 commentaires
  hepmouezh
  le Mardi 1 novembre 2022 09:53
Mersi bras!
J'ai simplement feuilleté le livre, je le lirai tranquillement, il semble bien poser les tenants de ce redécoupage sauvage. Il est clair que cette réforme, pur produit "républicain", avait pour objectif de gommer un peu plus les identités de France de la carte et de de créer des monstres administratifs. Je ne crois pas une seconde qu'ils pensaient vraiment faire des économies, et il est clair qu'ils voulaient "enlever" l’Alsace de la carte, ainsi que la Bretagne, même si cela a été bloqué au plus haut niveau comme on le sait. Je me rappelle de voir une carte des euro régions, de Gérad Onesta il me semble, un élu écolo, qui présentait un redécoupage plus cohérent des régions pour ensuite les associer aux territoires frontaliers. Il aurait en effet fallu aussi se donner le temps de consulter, de "casser" des régions voire des départements pour en former de nouvelles plus logiques. Dans cette veine, pourquoi ne pas laisser apparaître la Gascogne au lieu de créer une nouvelle aquitaine gigantesque, les hauts de France forme un ensemble cohérent mais pourquoi ne pas laisser les territoires le plus au sud rejoindre l'Ile de France vers qui ils sont tournés naturellement, bref, les vrais bonnes réformes se jouent aussi sur les détails, mais bon là même la ligne général est catastrophique alors peu importe.
(1) 
  Kerbarh
  le Mardi 1 novembre 2022 09:57
Les médias parisiens parlent de moins en moins de Bretagne, d’Alsace, d’Auvergne,….
Il n’y a plus que le Nord Est, le Sud Est, le Centre,…
A quand la disparition définitive des noms des régions remplacées par Région 1 , Région 2,etcétéra …?
La France s’enfonce dans le néant en oubliant son histoire et ses peuples qui l’ont constituée.
(3) 
De Emilie Le Berre à Kerbarh
 le Mardi 1 novembre 2022 15:40
Ils ont bien remplacé père et mère par parent 1 & 2, il est logique que l'on aille vers région 1, 2, 3 … Une question la fête des pères ou mères logiquement devrait devenir la fête parent 1 ou 2 + , dans ce cas fête parent 1 ou 2 + qui fête t-on ? Personnellement j'ai la réponse.
(1) 
  Rafig 44
  le Mardi 1 novembre 2022 17:22
@ Mat-kaer : Les découpages de régions avec de faut nom et des territoires non historique, ça na rien avoir avec le Père-Mère qui sont issus d'une construction sociale archaïque. L'on peut élever un enfant sans être son père biologique et maintenant la loi le reconnait et lui donne des droits.
-----------------------------------------------------------------------------------------
Vue le désastre engendrer par le dernier découpage régional de la France, le PS et son idéologie nationaliste est aussi dangereux que le RN. Une destruction méthodique et silencieuse de la part des socialistes français.
(0) 
De boned ruz à Rafig 44
 le Vendredi 4 novembre 2022 08:10
Rafig 44 vous n'êtes pas conservateur Soit! Mais là vous confondez... Avoir le sentiment de l'animalité de l'être humain est tout à fait souhaitable dans son appartenance à la nature et même salutaire; c'est un élément propre à la nature potentiellement éphémère qui lui donne des règles de vie logiquement inséparables de sa "survie". La mère et le père sont indéfectiblement liés pour élever un enfant. Le monde d'aujourd'hui tend à détruire deux choses essentielles: un la liaison homme - nature et son corollaire évident les cultures qui viennent de la nuit des temps. Cette destruction est l'intérêt systématisé du" progrès". Le problème est que l'on ne s'interroge jamais sur ce dit "progrès". Est-il une vrai raison ou est-il déviant permettant de jouer sur la faiblesse humaine pour l'enrichissement de certains au niveau mondiale? Le "faire ce que je veux" est un leurre stupide et ne correspond en rien à une vraie liberté tout simplement parce qu'après nous-même viennent d'autres générations qui ont le droit d'être élevés par une mère et un homme. Ce même phénomène de droits bafoué est arrivé à la troisième génération de personnes ( 55 à 75 ans aujourd'hui = ou -) qui n'ont pas été élevés en breton avec le même problème de droit: ils étaient bien trop jeunes pour s'élever contre la décision de leurs parents... N'est-ce pas... Et que l'on ne vienne pas me dire que les parents n'avaient pas le choix puisque certains , eux ont transmis le breton sans être plus riches que les autres... L'état coupable , on le sait mais il y a aussi des bretons qui ont fait un choix idélogique...malheureux que l'on paye aujourd'hui.. On ne "prélève" plus dans la nature comme étaient amenés à le faire nos ancêtres dont l'apétit de jouissance était de fait limité par leurs croyances et connaissances de la nature, aujourd'hui on "prend et on détruit"; pour ce faire on doit d'abord mater les hommes ou détruire leur relations à la nature. Je constate que ici il y a bien peu de personne capable d'envisager l'être humain dans son ensemble et surtout dans un ensemble qui nous dépasse... L'être humain d'aujourd'hui formaté au bien être matériel est devenu son propre énemi.
(1) 
  pierre daniel
  le Mardi 1 novembre 2022 18:53
demat deoc'h
vous imaginez le président de la confédération suisse prendre d'autorité des bouts de cantons pour en fabriquer un artificielle ou , le président des états-unis prendre un bout du texas de la californie etc pour créer un état artificiel . impossible car ce sont des démocraties, la france est le dernier état totalitaire d'europe ?
seul un pays fasciste manipule les régions et interdit aux peuples l'usage de leurs langues . Le jacobinisme est sur le déclin,en phase terminale . Il est temps pour nous Bretons de reprendre notre indépendance nous avons toutes ls cartes pour redevenir une nation libre .
Pas d'autres issues que la séparation
a galon bevet Breizh
(1) 
De Jean Jacques Quillien à pierre daniel
 le Mercredi 2 novembre 2022 22:31
Entièrement d'accord avec vous.
(0) 
  Dominig Guillerm
  le Mardi 1 novembre 2022 19:34
Benozh doué.
(0) 
  Anne Merrien
  le Mercredi 2 novembre 2022 10:18
En 2014, les maires d'Angers, de Brest, du Mans, de Nantes, de Rennes et de Saint-Nazaire avaient posé pour la photo afin de promouvoir la fusion B4+PDL.
(0) 
  Fabien Renaud
  le Mercredi 2 novembre 2022 15:01
Excellent ouvrage. Le découpage proposé est frappé du bon sens et d'intelligence.
On notera au passage que la région Val de Loire gagnerait de facto en notoriété à l'international. Une bien belle région, cohérente, historiquement mais aussi économiquement et socialement. La région Centre actuelle est d'ailleurs en train de décrocher dans de nombreux domaines (PIB/habitant, R&D, croissance démographique) parce que trop isolée et petite face à l'ogre francilien. Angers, Le Mans, Tours et Orléans dans une même région peut apporter des synergies et des complémentarités, à condition de bien les articuler.
Je maintiendrais personnellement le découpage de l'Occitanie actuelle, assez cohérent. On aurait pu donc aisément descendre à 15 régions au lieu de 22 sans déséquilibrer les territoires ni nier les identités régionales.
(0) 
De Jean-Louis Pressensé à Fabien Renaud
 le Mardi 29 novembre 2022 11:59
Est-ce vraiment à nous Bretons d'émettre un "avis personnel" sur le découpage ou le redécoupage de la région Occitanie ? On a tant à faire chez nous, ne soyons pas donneurs de leçons envers autrui !
(0) 
  Rafig du 44
  le Dimanche 20 novembre 2022 15:04
M. Lescoat : J'ai bien lu votre livre PDF sur les découpages régionaux aberrants de la république française. Pages 39 à 41
En tant que breton, vous gagneriez en clarté à décrire les territoires tels qu'ils sont :
Il ne s'agit pas de dire que "la Loire-Atlantique même espace maritime pour s’unir à Bretagne (B4)" (la Manche 50 aussi)
Mais la Loire-Atlantique EST un département issu de la Bretagne (historique) c'est pour cela qu'elle doit y être rattachée.
La région bretagne ne doit être écrite comme si c'était la Bretagne. Appellation réservée au territoire historique.
Il faut que tous les bretons soient clairs et précis pour informer les citoyens.
Un bon livre à lire
(1)