Tébeo réunit trois pionniers de la musique bretonne contemporaine

-- Musique --

Chronique de Philippe Argouarch

Publié le 31/01/20 12:40 -- mis à jour le 31/01/20 19:38

Dans une émission historique hier soir, Tébéo et ses partenaires ont diffusé un documentaire dans la série Bretagne Prime Time rassemblant autour d'une table à café les trois anciens Breizh Brothersde la musique bretonne : Alan Stivell, Dan Ar Braz et Gilles Servat. C'est vrai que les trois Jean de Nantes auraient pu faire partie de la réunion car ils ont aussi joué leur rôle dans cette résurrection dans les années 70.

L'immense majorité des gens en Bretagne en était à ce moment-là à Dalida, au Chachacha etc..._Alan Stivell

Des jalons ont été posés avec à l'Olympia Stivell en 1972 et Dan ar Braz au coeur de l'Héritage des Celtes en 1994. Quant à Servat, il osa chanter l'impensable avec La blanche hermine en 1971, un chant insurrectionnel tel qu'on se demande encore aujourd'hui comment il a pu passer sur les ondes. Des artistes innovants et intrépides qui méritaient un tel hommage et méritent tout notre respect.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1318 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
J. Christ. Siou
Samedi 1 février 2020

On doit beaucoup à ces trois-là, beaucoup de tendresse pour eux.

Laer-noz
Dimanche 2 février 2020

Cela n'a pas été suffisant depuis les années 60, pour déclencher chez les Bretons, globalement, les réactions nécessaires, les révoltes politiques et sociales adaptées pour empêcher a minima la déliquescence du patrimoine identitaire breton!
Pas plus que les dégradations générales de nos secteurs et assises industrielles et économiques traditionnelles de notre pays!
Assez, de glorifier les défaites et de préférer les émotions préfabriquée qui sont quasiment considérées comme des "révolutions" toutes faites, en marche. Même pas amorcées!
Le désertification française organisée a rempli son office, au son des notes de musiques envolée; et je n'ai pas trouvé ce matin au coin de la rue de mon champ "...de troupes marins, d'ouvriers et de paysans! (?)
"
Ayant chanté tout l'été la Bretagne fut encore plus dépourvue lorsque la bise fut venue"...et installée durablement!
L'hiver est là, bien là!

TY JEAN
Dimanche 2 février 2020

Merci à eux pour cette renaissance de notre identité culturelle et musicale,,et d'avoir enlevé aux bretons la honte de parler et de se dire bretons.Ne pas oublier le père spirituel: Glenmor .

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.