Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
SUPPRESSION DU 12/14 SUR FRANCE 3 OUEST : SON DIRECTEUR JIMMY JONQUARD S'EXPLIQUE

Au moment où il quitte la scène d'une chaîne où il a joué les premiers rôles, le directeur de France 3 Ouest voit la tranche d’informations de midi de la 3 réduite à la portion congrue. Plus de 5000 signataires pour la pétition lancée, mouvements de personnel et réactions d'élus suite à cette décision de la direction nationale. Devant cette grogne, que dit un Jimmy Jonquard sur le départ ?

Ronan Le Flécher pour Ronan Le Flecher le 16/02/06 22:07

Au moment où il quitte la scène d’une chaîne où il a joué les premiers rôles, le directeur de France 3 Ouest voit la tranche d’informations de midi de la 3 réduite à la portion congrue. À l’instar du plan 2008 jeté aux oubliettes alors qu'il devait faire passer de 12 000 à 20 000 heures le volume alloué aux programmes régionaux. Une décision de la nouvelle direction nationale qui déclenche l’ire de nombreux professionnels et le mécontentement des téléspectateurs déjà plus de 5 000 à avoir signé la pétition lancée sur (voir le site) Les élus aussi montent au créneau. Mais, qu’en dit un Jimmy Jonquard sur le départ ?

Ronan Le Flécher : Sous quelques jours, l’information va donc disparaître sur la tranche 12/14 de France 3 Ouest…

Jimmy Jonquard : Les résultats n’étaient pas concluants dans les autres régions. La chaîne a pris la sage décision de se replier sur des programmes où nous sommes efficaces. Pourtant, France 3 Ouest avait conçu un type de programme d’informations, très crédible et doté d’une véritable notoriété. C’est un recul pour la région Ouest. Maintenant, il faut rebondir. C’est en ce sens que je suis devenu un peu breton !

RLF : Cela pose la question de l’existence d’une télévision régionale de plein exercice en Bretagne.

JJ : Je n’y crois pas. D’abord, parce que le service public n’en a pas les moyens. Rappelez-vous les tentatives avortées du programme socialiste de 1982 de créer des sociétés régionales de télévision. Et puis, le privé s’y est essayé avec beaucoup d’opiniâtreté.

RLF : À cet égard, comment jugez-vous l’expérience TV Breizh ?

JJ : Deux ans avant le lancement de TV Breizh, les responsables de la chaîne nous avaient promis un eldorado de télévision bretonne. Tout ce qu’on a entendu dire sur leurs projets était intéressant, mais on n’en a jamais vu la couleur. Très vite, TV Breizh s’est englué. Pour finir, TF1 décide de lâcher complètement la ligne éditoriale du départ. Aujourd’hui, TV Breizh, ce n’est pas autre chose que Télé Monte-Carlo.

RLF : Le volume de programmes en breton reste faible sur France 3 Ouest.

JJ : Nous sommes les seuls à proposer une programmation originale. Contrairement à d’autres qui avaient promis monts et merveilles, nous n’avons jamais régressé. Si vous me demandez si j’en veux plus, je vous répondrai : bien sûr. Mais, je sais combien cela coûte. Une maison comme France 3 Ouest coûte aux contribuables 32 millions d’euros par an. 120 journalistes répartis sur 9 sites, les deux journaux télévisés, les quatre éditions locales, une unité de production et tout le reste.

RLF : Lors des régionales de 2004 en Bretagne, les principaux candidats s’étaient exprimés sur le sujet d’une télévision régionale de plein exercice. L’arrivée d’un nouvel exécutif régional a-t-il changé quelque chose ?

JJ : Rien. Nous avons fait des propositions très précises à Jean-Yves Le Drian, dès son arrivée au pouvoir. Je pense à la diffusion des sessions du Conseil régional ou au projet d’associer la région à la création de notre nouveau magazine culturel. Nous n’avons jamais reçu de réponse du Conseil régional.

RLF : Qu’en déduisez vous ?

JJ : L’équipe à la tête du Conseil régional de Bretagne a sans doute d’autres priorités...mais il lui reste encore un peu de temps.

PROPOS RECUEILLIS PAR RONAN LE FLÉCHER

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1970 lectures.
Ronan LE FLÉCHER est consultant en stratégie de communication et d'influence, fondateur des Dîners Celtiques, blogueur sur Twitter et Blog Breizh.
Voir tous les articles de Ronan Le Flecher
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 2 ?