Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Stéphanie Stoll : journaliste, présidente de Diwan, solidaire des réfugiés de Trégastel
Invitée sur le plateau de Bali Breizh, la deuxième femme présidente de Diwan raconte le travail quotidien de cette école pas tout à fait comme les autres
Fanny Chauffin pour Kerne Multimédia le 12/03/17 12:54
:
Réalisation :

Invitée sur le plateau de Bali Breizh, la deuxième femme présidente de Diwan, raconte le travail quotidien de cette école pas tout à fait comme les autres.

Lucide et consciente des limites pour la revitalisation de la langue bretonne d'un enseignement en immersion qui concerne 4 000 élèves, elle parcourt les différents domaines sur lesquels la société bretonne doit travailler rapidement : la législation, le recrutement et la formation des enseignants, l'augmentation du nombre d'enfants scolarisés...

Elle raconte ici son parcours de journaliste passionnée par la navigation à voile, par l'accueil des réfugiés, et par l'apprentissage des langues. Quatre nouvelles écoles sont en projet à la rentrée.

Si la demande sociale explose concernant le bilinguisme précoce, il faut dès maintenant devancer les choses en formant les enseignants et en encourageant les enseignants brittophones à enseigner en breton, quand ils le font en français.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1779 lectures.
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Vos 11 commentaires
Emile le Berre Le Lundi 13 mars 2017 20:59
Grosse maladresse, mélanger Diwan et l'accueil de clandestins. Le "mouvement breton" en est coutumié. Lors de la dernière manifestation pour la réunification il s'est illustré en se joignant à une manifestation concernant le Gabon, faisant ainsi de l'ingérance. Tant de maladresse...
(0) 

Milena Krebs Le Lundi 13 mars 2017 21:10
Ret e vefe deoc'h adlenn karta Diwan, a zo sklaer war ar poent-se.
Il est important de relire les deux derniers points de la charte de Diwan qui sont très clairs :
Article 7
Conformément aux droits inaliénables des peuples à s'exprimer par leur propre culture, Diwan appelle toutes les personnes éprises de démocratie, les organisations culturelles bretonnes, les organisations syndicales notamment d'enseignants, à lutter avec elle pour plus de justice et contre toutes les formes de domination culturelle.
Article 8
Diwan se déclare solidaire de tous les peuples qui luttent pour leur identité culturelle, en y insérant les travailleurs immigrés, affirmant que leurs diversités concourent à enrichir le patrimoine humain.
(0) 

Luigi Barsagli Le Lundi 13 mars 2017 22:37
@ Emile Le Berre : Je ne sais pas si cela est propre au mouvement breton. Par contre, force est de constater que beaucoup de femmes sont très mobilisées sur cette question
(0) 

Emilie Le Berre Le Mardi 14 mars 2017 09:05
@ Luigi,
Il y a une tendance chez les bretons à être très performants quant il s'agit de défendre les intérêts des autres et d'être nuls quant il s'agit de leurs propres intérêts.
On pourrait aussi se pencher sur la catégorie sociologique mobilisée sur cette question. Que verrait-on ?
(0) 

Icaro Le Mardi 14 mars 2017 15:23
Objectivement, il n'y a pas rapport entre la défense des cultures du monde et la mise en place d'un sous-prolétariat (un lumpenprolétariat dirait Marx) pour les seuls intérêts du capitalisme. Parce que c'est bien de ça dont il s'agit derrière le discours humaniste de "l'accueil des réfugiés".
Pour aider les peuples à préserver leur culture et "vivre et travailler au pays", il serai plus efficace de dénoncer le pillage et l'exploitation de l'Afrique, les guerres faussement humanistes au Moyen-Orient, la colonisation de la Palestine, du Tibet, etc… mais surtout pas d'aider le capitalisme à exploiter les conséquences de ses propres exactions.
(0) 

Henri Le Mardi 14 mars 2017 21:31
Tellement évocateur de la pleurnicherie si étouffante qui a fait sombrer un projet dans le misérabilisme.
Diwan, simple annexe du PS français.
(0) 

Ar robot bihan Le Mardi 14 mars 2017 22:01
Demat Milena,
Kaer ho peus lavaret, ne stourm ket repuidi Tregastell evit o identelezh sevenadurel. Pennek eo ar fedoù.
(0) 

Ar galez Le Mercredi 15 mars 2017 11:30
@Henri : Ma klaskit lakaat an dud da grediñ ne vefe ket gwashoc'h a galz ar skolioù all e c'hellan lavaret deoc'h eo c'hwitet ho taolig divrudañ. Diouzh ar pezh a welan en-dro din eo niverusoc'h an dud a-enep an enbroidi e Diwan eget er skolioù all. A-drugarez d'ar ouel voged taolet gant un dornadig tud evel Stéphanie Stoll e c'hell Diwan kenderc'hel da vezañ un neizh klet ha klouar evito. Izel-kenañ eo ivez an niver a vugale a liv e Diwan, e-keñver ar skolioù all, ha kalz tud a lak o bugale e Diwan evit an abeg-se ivez. Trugarez deoc'h, Stéphanie, kendalc'hit da vogediñ hon enebourien. Me ivez a gar an enbroidi ;)
(0) 

Jacques Le Mercredi 15 mars 2017 14:14
@ Fanny,
Je vous remercie pour votre ème censure!
C'est typique des gens comme vous!
Ca croit avoir des valeurs, alors qu'il n'en est rien!
Votre dernière censure était quand je vous n'avez pas supporté que je vous rappelle l'argent qui se fait sur le dos des "migrants", démarche à laquelle vous participez... Eux pour de l'argent, vous pour flatter votre "bonne conscience"!
Ce qui est terrible, c'est que vous utilisez Diwan pour votre idéologie et peu importe les conséquences pour les enfants! Alors que de tous les enfants en Europe, les enfants de Bretagne sont ceux qui ont le moins accès à leur culture et leur identité, et cela dans une proportion sans équivalence!
Il est vraiment temps que les Bretons se libèrent des dictateurs de la pensée, ceux qui veulent "formater" le peuple! Et d'autant qu'ils sont au contact des enfants!
Stéphanie n'en est pas encore à votre stade, mais elle commence à prendre cette direction. Elle n'imagine pas la désapprobation que ses prises de positions sur les "migrants" et le "FN" succitent chez des gens qui soutiennent fortement Diwan mais qui n'apprécient pas le mélange des genres sur fond d'opportunisme...! Surtout que Diwan est un combat prioritaire en Bretagne qui méritent mieux que cela!
60 ans de gauchisme, on fait de la Bretagne le pays d'Europe le plus arriéré en matière de défense des droits de l'homme et en matière de Démocratie!
Espérons pour les enfants de Bretagne que votre attitude ne casse pas la dynamique de Diwan!
(0) 

Jacques Le Mercredi 15 mars 2017 15:29
@ Icaro,
Même si je ne partage pas votre utilisation du mot "capitalisme", je suis d'accord avec votre remarque.
Mais il a peu de gens, à commencer par nos "bonnes âmes" qui se soucient de la déstabilisation dans les pays concernés réalisée par nos gouvernements et en particulier celui de Hollande!
Comme hier le monde était pour eux une horreur où vivaient des sous hommes qu'il fallait "civiliser", aujourd'hui ce même monde est toujours une horreur dont on doit d'extirper les êtres qui y vivent pour les accueillir chez nous et ainsi les sauver! Et ceux qui s'opposent à leur vision du monde sont qualifiés de "racistes" quand ce n'est pas d' "ennemis"!
Et le réalisme n'a nullement sa place dans leur logique : La population de l'Afrique doit augmenter de 700 millions en 25 ans, pas grave on va les accueillir en Europe, territoire 5 fois plus petit!
On se doit d'analyser la démarche qui amène à ces visions du monde particulièrement questionnables!
Les forces navales européennes en Méditerranée viennent de protester officiellement contre les ONG qui refusent de signaler la position des "boats people" en les accusant d'être directement informé par les trafiquants eux-mêmes et en dénonçant l'argent du "business charity" (argent perdu, quand ce sont les navires militaires qui procèdent au sauvetage).
Trafiquants et humanitaire sont main dans la main (chacun défendant son intérêt, souvent financier), sans compter les gouvernements qui déstabilisent les pays pour obtenir les matières premières et se permettent de faire la morale aux citoyens pour ensuite accueillir les migrants.
Même la mafia vient de se vanter que le "migrant" est un produit commercial plus rentable et pratiquement sans risque comparé à la drogue!
Il suffit de voir le silence des écologistes Bretons (idem pour les Français) sur la question de l'opération militaire au Mali destinée à sécuriser les approvisionnement en Uranium, ce qui est un secret de polichinelle en dehors de nos frontières hexagonales...
Sans même évoquer la Libye, pays vivant tranquillement en paix, mais dont les "bonnes âmes" n'aimaient pas la "gueule du Dictateur" tout comme nos gouvernements qui aimaient encore moins sa politique s'opposant frontalement à la "France-Afrique" (qu'ils avaient cru un temps modérer lors de la vente de Rafales, refusé par le gars en question...)
A l'évidence, supprimer une "sale gueule" est préférable à des milliers de morts de personnes et d'enfants! Surtout quand le Black-out des médias nous épargne la vue des conséquences de nos prétentions!
En espérant que Fanny ne censure pas... encore une fois!
Mais je ne me fais pas d'illusion!
(0) 

spered dieub Le Jeudi 16 mars 2017 13:38
Bien que le problème ne soit pas simple ,vu qu'une partie de ces réfugiés fuient la guerre ,dans ce cas de figure on est dans l'urgence ,dans l'humanitaire du moins si ce dernier terme veut encore dire quelque chose dans ce monde déboussolé .Par contre pour le reste je rejoints le point de vue de Icaro ,auquel j'ajouterais le juteux commerce des armes qui entretient les conflits voir les provoque ,la France moralisatrice de l'univers est bien placée dans ce domaine ...
En dehors de ce sujet Emilie n'a pas tort de dire ceci
Il y a une tendance chez les bretons à être très performants quant il s'agit de défendre les intérêts des autres et d'être nuls quant il s'agit de leurs propres intérêts.
Non seulement çà ,beaucoup de nos compatriotes enfonçant leurs voisins se donnent bonne conscience pour aider des personnes déshéritées à travers le monde ,Il ne faut pas généraliser mais les Bretons sont parfois particulièrement mauvais entre eux .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons