Réunis le 4 juillet 2018 à Rennes, les enseignants et enseignants-chercheurs du département de breton et celtique de l’université Rennes 2 félicitent les lycéens et collégiens qui ont eu le courage de rédiger leurs épreuves en breton. Ils demandent instamment que toutes les copies de mathématiques au baccalauréat et de sciences de la vie et de la terre au brevet des collèges, rédigées en breton, soient intégralement corrigées par des professeurs compétents dans ces matières et brittophones. Ceci afin de respecter la diversité linguistique dont les autorités rectorales devraient être les garantes ». Voté à l’unanimité

Gourc'hemmennoù d'al liseidi ha d'ar skolajidi galonek o deus skrivet o amprouennoù e brezhoneg, eme ar gelennerien-klaskerien e kevrenn ar brezhoneg ha keltieg e skol-veur Roazhon 2, bodet e Roazhon, ar 4 a viz Gouere 2018. Goulenn a reont ma vo peurlennet ha peurnotennet kement kopienn skrivet ganto e brezhoneg, koulz e matematik er vachelouriezh hag e skiantoù ar vuhez hag an douar e breved ar skolajoù. Kement-mañ gant kelennerien barrek war an danvezioù-se, brezhonegerien anezho. Peadra da ziskouez e vez doujet da liested ar yezhoù gant ar rektorelezh, hag a dlefe bezañ gwarant d'an doujañs-se ». Votet a-unvouezh

Voir aussi :

mailbox imprimer