Sondage controversé pour les élections régionales : qui manipule qui ?

-- Politique --

Chronique
Par Philippe Argouarch

Publié le 25/09/20 7:16 -- mis à jour le 25/09/20 22:34

La commission des sondages demande que la diffusion d’un sondage électoral doit s’accompagner, en vertu de l’article 2 de la loi du 19 juillet 1977, des indications suivantes : le nom de l’organisme ayant réalisé le sondage ; le nom du commanditaire du sondage ; le nombre de personnes interrogées ; la ou les dates auxquelles il a été procédé aux interrogations ; la ou les questions posées aux personnes interrogées. Le Télégramme, comme d’ailleurs son confrère Ouest-France font souvent fi de ces prérogatives qui sont pourtant la loi.

Ainsi Le Télégramme a publié le 18 septembre 2020 un article, retiré depuis justement à la demande de la commission des sondages, annonçant, venant de source du parti présidentiel La République en Marche (LREM) mais sans plus de précisions, que le Rassemblement National (RN) ferait 20% au premier tour des élections régionales de 2021.

Notre confrère Le peuple breton s’est empressé de crier à la manipulation. Se référant à des sources non dévoilées, il affirme que ce sondage est faux et a été fuité uniquement pour faire pression sur le président du Conseil régional (PS) Loïg Chesnais-Girard, afin que celui-ci rallie le camp de la majorité présidentielle (LREM).

Or, tout prouve que le sondage fait par LREM est tout à fait exact, basé tout simplement sur les chiffres des précédentes élections. On pourrait même prédire ces chiffres sans faire aucun sondage.

Si l’on reprend les scores de 2015, le RN totalisait déjà 18,87% au 1er tour des élections régionales en Bretagne administrative : les sources Donc c'est tout à fait probable, pour ne pas dire ‘normal’ qu'ils fassent 20% en 2021, puisqu'ils ont tendance à gagner des points à chaque élection, et basé sur leur bon score aux élections européennes de 2019. Aux élections régionales de 2015 en région Bretagne, ils ont gagné 12% par rapport à 2010. On ne voit pas pourquoi ils ne gagneraient pas 2% par rapport à 2015. Ils pourraient même faire plus de 20% ! Au second tour, par contre, ils ne feraient pas mieux qu’au premier tour comme ce fut le cas en 2015.

Les Anglais disent no need to bury your head in the sand, en français on dit rien ne sert de se voiler la face. En breton ? Stankañ e zaoulagad.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1126 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.