Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Solidarité avec le collectif de soutien aux personnes sans papiers
les amitiés kurdes de Bretagne appellent à manifester pour soutenir le collectif de soutien aux personnes sans papiers et pour défendre le droit d'expression et d'association.
André Métayer pour Amitiés kurdes de Bretagne le 9/09/08 16:22

Trois membres du collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes sont appelés à comparaître devant le Tribunal correctionnel de Rennes le vendredi 19 septembre 2008 à 14 heures. Cette comparution fait suite à la diffusion de 3 tracts et de 2 affiches lors de deux rassemblements contre la Police aux Frontières le 2 avril dernier.

De quoi les accuse-t-on? - d'avoir diffamé publiquement une administration publique ou un corps constitué, en l'espèce les fonctionnaires du Ministère de l'Intérieur!

Comment ?- au moyen de tracts "dont on n'est obligé de partager ni la forme ni le fond, "comme le dit Jean-Louis Tourenne, président du Conseil général d'Ille-et-Vilaine, "mais qui, ajoute-t-il, relèvent plus de l'humour potache que d'une explication circonstanciée à la barre des tribunaux!"

Alors ! Madame la ministre de l'Intérieur, on manque d'humour ?

Bien évidemment il s'agit d'autre chose, et M. Tourenne ne s'y est pas trompé, ni le maire de Rennes, ni les élus politiques et associatifs, ni tous les citoyens qui, tous ensemble, ont déjà élevé une vive protestation au cours d'une manifestation, à Rennes, place de la mairie, le 28 juin dernier : cette affaire sérieuse en dit long sur les dérives gouvernementales qui ont commencé par atteindre les plus faibles, les plus vulnérables, comme les personnes sans papiers, et qui ciblent maintenant les associations qui s'honorent d'avoir comme but la défense des droits humains.

Déjà La Maison Internationale de Rennes (MIR), une respectable institution rennaise regroupant près de 200 associations, avait, en Assemblée générale, le 18 juin, voté une motion pour soutenir la directrice convoquée par la police judiciaire et sommée de donner le planning des activités et le nom de responsables associatifs au motif qu'ils tiennent des réunions dans les locaux de la MIR.

On peut légitimement se demander où s'arrêteront les mesures d'intimidations et les sanctions.

Et, comme cerise sur un gâteau, arrive, par décret du J. O. du 1er juillet, le fichier Edvige(acronyme d'Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale), qui va rassembler des informations concernant tous "individus, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public".

Quand on sait maintenant "qu'on n'a pas le droit de dire qu'on n'est pas d'accord en maniant un peu d'humour" et qu'un simple tract peut vous conduire en correctionnelle, on a raison de se méfier des interprétations d'Edvige.

C'est pourquoi, pour soutenir le collectif de soutien aux personnes sans papiers et, plus généralement, pour défendre le droit d'expression et le droit d'association, les Amitiés kurdes de Bretagne "appellent tous les citoyens à se mobiliser en participant à la manifestation de solidarité, samedi 13 septembre à 15 heures, place de la mairie à Rennes".

André Métayer, Président des Amitiés kurdes de Bretagne

Voir aussi :
logo
Amitiés kurdes de Bretagne est une association loi 1901 chargée de faire connaitre les luttes du peuple kurde. Elle a été créée en 1994.
Voir tous les articles de Amitiés kurdes de Bretagne
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons