Six ouvrages en breton pour le prix Sten Kidna

-- Cultures --

Communiqué de presse de UDB Bro An Alre
Porte-parole: Jean-Jacques Page

Publié le 25/11/08 8:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le prix littéraire «Le long cours du Bono», premier du nom, couronnera deux romans, un en langue bretonne, l'autre en langue française. La remise au jury des six ouvrages en langue bretonne s'est déroulée vendredi 21 novembre en mairie en présence du maire Bernard Le Scoarnec et de Fernand Mahéo, conseiller municipal.

«C'est le seul prix en langue bretonne», a déclaré Michel Demion, écrivain-voyageur et conseiller municipal, à l'initiative du projet avec Jean Lutrot. Trois des jurés, Patrick Dréan, Olivier Berson et Yann Tatibouët étaient présents ; les autres membres sont David Le Porzh, Daniel Carré, Rolland Gallois, Christian Le Meut, Annette Belleface et Yvonne Arzur.

Les ouvrages en compétition sont : Tonkad kriz Tom Bruise de Yann Gerven, Seks ha fars de Jean Christophe Bozec, Etrezek an enez de Mich Beyer, Avel gornog de Yann Bijer, Koulz ar c'hastrillez d'Hervé Ar Gall, Aada ha Narki de Goulc'han Kervella.

- Les critères de choix seront «un bon scénario et une bonne langue». Lors des causeries «Lennomp assambl» (lisons ensemble), la prochaine aura lieu le 6 décembre 2008 à la médiathèque de Brech, le jury débattra une première fois avant une dernière réunion fin février pour décider du lauréat du prix «Sten Kidna», a indiqué Olivier Berson pour le Cercle Sten Kidna.

Les résultats seront proclamés le 28 mars 2009 lors d'un café littéraire en breton qui sera télévisé sur WebNoz. «Nous avons choisi le bar le P'tit mousse pour deux raisons, d'abord il y a de la place et en plus la patronne est une excellente bretonnante», a précisé Michel Demion avant de conclure : «le prix Sten Kidna est doté de 700 €.» Après le concours , les ouvrages rejoindront la bibliothèque municipale.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1150 lectures.
mailbox imprimer
logo
Nos objectifs : La reconnaissance du peuple Breton par la France et l'Union Européenne ;
Une large autonomie, respectant les frontières historiques de la Bretagne ;
Un Parlement breton, élu au suffrage universel direct et disposant d'un pouvoir exécutif ;
La mise en place d'un plan pour la Bretagne, fixant des objectifs de développement durable, de justice sociale et de protection de l'environnement ;
La représentation directe du peuple breton dans les instances Européennes, dans le cadre d'une Europe fédérale des peuples et des régions.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.