Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Signature de l'enquête publique LGV-Ouest au Mans
En venant symboliquement signer au Mans le registre d'enquête d'utilité publique sur le prolongement de Ligne à Grande Vitesse, les Conseillers régionaux UMP représentant les quatre départements bretons tiennent en premier lieu à affirmer leur solidarité avec les Sarthois.
Dominique De Legge pour UMP Region Bretagne le 17/07/06 10:24

En venant symboliquement signer au Mans le registre d'enquête d'utilité publique sur le prolongement de Ligne à Grande Vitesse, les Conseillers régionaux UMP représentant les quatre départements bretons tiennent en premier lieu à affirmer leur solidarité avec les Sarthois. "Nous comprenons les inquiétudes exprimées par les habitants de la Sarthe au sujet de la création de la nouvelle ligne TGV ouest. La nouvelle ligne ne doit pas avoir pour effet de priver les Sarthois des dessertes dont ils bénéficient actuellement. Personne ne comprendrait qu'une amélioration des infrastructures se traduise par une dégradation des services rendus", affirme Dominique de Legge, président du groupe UMP, au Conseil régional de Bretagne.

Les élus bretons de l'UMP souhaitent une même attitude de solidarité des Sarthois sur ce projet pour lequel ils se battent depuis des années. Ils rappellent que le prolongement de la LGV est capital pour le développement économique de la Bretagne en la désenclavant et en la raccordant aux grands ferroviaires européens. "Sur ce dossier il y a une réelle attente de toute la population bretonne et un consensus politique sans faille au sein du Conseil régional" insiste Dominique de Legge. "Notre détermination a porté ses fruits. Comme l'exécution du volet ferroviaire de l'actuel Contrat de Plan, l'Etat respecte ses engagements et en conjuguant nos forces nous serons au rendez-vous en 2012", se réjouit l'élu.

Sur ce dossier l'objectif des Bretons est triple. Rapprocher Rennes de la capitale, mais "peut être plus encore, assure Dominique de Legge, mettre Brest et Quimper à trois heures de Paris. Et enfin raccorder la Bretagne aux grands réseaux ferroviaires européens. Ces objectifs vitaux pour notre région ne peuvent être atteints que si les Sarthois acceptent le contournement nord du Mans et pour l'accepter ils ont besoin de garanties sur le maintien des dessertes existantes".

"Pour défendre ce dossier il y a deux manières d'agir. Ou chacun se bat de son côté en défendant ses intérêts locaux en multipliant les procédures et nous prenons le risque de ne pas être au rendez-vous de 2012. Ou nous considérons qu'il y a là un intérêt général et commun pour le grand ouest Bretagne et Pays-de-Loire: telle est notre conviction profonde. Dans ce cas nous n'avons pas le choix et Bretagne et Sarthe doivent jouer gagnant/gagnant comme nous le faisons déjà pour la création de l'aéroport international de Notre-Dame-des-Landes avec la Loire-Atlantique. La solidarité des Bretons envers les Sarthois est ferme et sans arrière-pensée, nous attendons une solidarité réciproque des Sarthois envers les Bretons", conclut Dominique de Legge.

Cet article a fait l'objet de 2009 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons