Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Seulement 6% des Bretons favorables à une fusion avec les Pays de la Loire
Un sondage BVA-LH2 pour l'association Bretagne Réunie, fait sur un échantillonnage de 807 personnes habitant la Bretagne administrative, monte que l'optionde la fusion avec la région voisine est très peu populaire.
Philippe Argouarch pour ABP le 12/07/14 3:09

Dans un sondage réalisé par LH2 pour l'association Bretagne Réunie fait sur un échantillonnage de 807 personnes habitant la Bretagne administrative, on a proposé de choisir une, et une seule, des trois options suivantes concernant l'organisation territoriale régionale : le statu-quo, la réunification, la fusion avec les PDL. La fusion a été catégoriquement rejetée avec seulement 6% des sondés qui y sont favorables contre 55% pour le retour de la Loire-Atlantique dans la région administrative Bretagne. 35% sont pour le statu-quo et 4% ne se prononcent pas.

Philippe Argouarch

Document PDF bva_pour_bretagne_runie__territoire_idal_de_bretagne.pdf Les résultats du sondage de juillet 2014: réunification,statu quo,fusion.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3789 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 20 commentaires
Muichka Le Samedi 12 juillet 2014 09:05
Enfin un sondage où la question est claire, et les items exhaustifs. Bref, un sondage honnête.
Attention toutefois : 6 % sont contre la fusion, mais 35 % pour le statut quo. Ceux-ci savent-ils que le statut quo, c'est l'antichambre de la fusion ? (c'tait le deal de Le Drian : pas de fusion TANT QUE JE SUIS LA.
Le statut quo pourrait passer dans la loi, mais pour pas longtemps. Et dans le statu quo, exit toujours la Loire-Atlantique.
Un autres sondage rigolo, celui qui est mentionné dans l'article Le Nouvel Obs à la rescousse de Jean-Marc Ayrault et de la fusion. Ils ne s'y attendaient pas les cocos. 67 % des sondés sont contre la fusion (10236 votants). Allez-y aussi.
Une pétition nous vient d'Angleterre, c'est son charme. Je vous livre son titre Give Brittany, a Celtic Nation, its freedom! et son site :
(0) 

Péri Loussouarn Le Samedi 12 juillet 2014 10:31
Voilà un sondage clair, précis, qui ne peut donner porte ouverte à interprétation scabreuse, commandée, intéressée... suivez mon regard.
Quand va-t-on redonner la parole au peuple dans ce pays !!!
Il y a le feu dans la maison et au lieu de se dire, "voilà ce que veut le peuple, on lui donne ce qu'il veut, vite, et on passe à autre chose", notre oligarchie préfère "Ne suivons pas la volonté populaire, dépensons l'énergie commune à créer un modèle dont personne ne veut - sauf nous - et tant pis pour le réalisme économique, culturel, social,...."
Pauvre France....
(0) 

Péri Loussouarn Le Samedi 12 juillet 2014 11:05
Encore une fois, la carte proposée est complètement absurde. Allez consulter celle - plus réfléchie - (car l'oeuvre de plusieurs mois de travail et de réflexion ) issue du comité Balladur. 15 régions cohérentes, à bonne taille, avec une Bretagne dans sa forme éblouissante.
Au lieu de suivre ces travaux, on a préféré élaborer une carte absurde, un lundi soir, sur un coin de bureau où se battaient déjà coupes de champagne et petits fours... Bref du bricolage...
Pauvre France ! (2)
(0) 

Alwenn Le Samedi 12 juillet 2014 11:54
Intéressant le décalage Hommes-Femmes :
Si on n'interogeait que les hommes, on obtiendrait :
Réunification : 62 % - Femmes : 48%
Statut quo : 30 % - Femmes : 40%
Total : 92 % - Femmes : 88%
Fusion : avec seulement 6% pour, le décalage est forcément très inférieur
Il y a un travail à faire en direction des femmes !!
Bravo à Bretagne-Réunie
Comment la presse va-t-elle répercuter ce sondage ? Mystère !
(0) 

Naon-e-dad Le Samedi 12 juillet 2014 14:27
@Muichka
Génial! Merci à nos amis britanniques, très bien placés par leur culture politique et leur histoire, pour comprendre ce qui se passe en Bretagne continentale. Pour le fun, voici quelques extraits du texte de cette pétition, en ligne.
Brittany, as a Celtic Nation as is Wales, Cornwall, Scotland, Ireland and the Isle of Man, has fought for its identity against France.
.../..
Bretons are protesting for reunification of Brittany but now France is talking about completely merging Brittany into France which will be devastating to the culture, social and tax.
[NDLA: attention aux “faux amis” : protesting for reprend l'ancien français, et signifie bien ici revendiquer la Réunification. Je dis cela pour Ayrault !  ]
…/…
The Red Caps, the "Bonnets Rouges", are a popular uprising against Parisian controllers helping the enterprising Breton people from the chains of a corrupted political elite.
…/…
The Bretons are, by nature, a highly enterprising, imaginative and hardworking people. Brittany is a naturally rich nation suppressed by France where Parisians turn their backs to the sea.
The Reunification of Brittany has become highly topical. To add insult to injury, the French Government will also make a new law forbidding any department, in the future, to change from one region to another.
…/…
The Bretons are statistically the most well educated and intelligent section of the population of geographical France, and as such, they have always chosen a peaceful path towards their aspirations.
…/…
Puissent les médias britanniques - les Gallois en tête - venir voir de plus près ce qui se passe, et appuyer la revendication bretonne!
Mat e vefe d'ar gazetennerion eus Breizh-Veur - pe bro Gembre da gentañ penn - dont da Vreizh evit rentañ kont d'an drubuilhoù a zo o sevel e Breizh er maread a-vremañ!
It would be a very good idea that British journalists – first of all, those from Wales –go to Brittany to investigate seriously about what is occurring at the moment in Brittany! They would certainly be welcomed!
(0) 

Louis Le Bars Le Samedi 12 juillet 2014 14:34
Le rapporteur sur la réforme territoriale Carlos Da Silva (voir à partir de 2 minutes dans la vidéo):
"Le gouvernement ne veut pas de démembrement des régions (...) avec le risque de reconstituer des identités".
Ils ne s'en cachent même pas, les bretons sont des ennemis de la France : la Normandie historique (Hollande est né à Rouen, Cazeneuve élu de Cherbourg) oui, la Corse oui, la Bretagne non !
Et la Démocratie dans tout cela ?? En voulant par pure idéologie ridicule créer des régions "nouvelles" "sans identité" (du coup il faut bien se creuse les méninges...) et "sans redécoupage" on aboutit à des régions de gland comme Aquitaine-Limousin sans les Charentes ou bien la Haute-Marne avec la Somme...
pourquoi pas une fusion Corse-Bretagne ??? ou Bretagne-Guyane ? ou Bretagne-Normandie ?...peur de diluer l'identité normande ?
(0) 

SPERED DIEUB Le Samedi 12 juillet 2014 17:44
Par le passé l'Angleterre s'est comportée par des méthodes brutales , bien pire que celles de la France ,vis à vis de ses colonies et minorités ,par contre cette politique agressive avait le mérite d'être franche et moins sournoise , paradoxalement sur le plan de sa démocratie intérieure ,elle était à l'avant garde des pays occidentaux
La Bretagne du temps de son indépendance et aussi ensuite a eu des relations économiques de premier plan avec l'Angleterre .A l'époque la notion d'inter celtisme n'existait pas officiellement ,et peut être que si ce néo concept n'avait jamais vu le jour , le destin de l'histoire aurait pu être différent ,car la solidarité généreuse et justifiée avec les pays celtes opprimés par Albion n'a pas été favorable à la Bretagne .Par exemple une alliance britto anglaise aurait par exemple permise de briser le blocus continental qui a couté très cher à l'économie bretonne sous le premier empire
Aujourd'hui elle est aussi en avance sur le plan de la dévolution ,elle autorise un référendum écossais ,contrairement à celui de la Catalogne que l'Espagne considère comme illégal
Les relations du royaume uni avec le Commonwealth vont s'atténuer progressivement ,ce royaume uni tel que c'est parti le sera de moins en moins laissant l'Angleterre surpeuplée avec un territoire réduit à moins de 200000 kilomètres carrés, ses relations avec la gouvernance européenne sont détestables ,elle va finir par être victime de son hégémonie linguistique en se trouvant tôt ou tard devant un problème identitaire
Compte tenu de ce constat ne faudrait t-il pas justement l'intégrer dans la Celtie ???,juste retour des choses !! Le monde change , nous sommes dans une situation quelque peu similaire à la période pré coloniale ,et les mêmes causes peuvent produire les mêmes effets ,ils sont des éléments favorables à la renaissance de la Bretagne
Un premier pas dans ce sens serait d'inviter des représentants de ce pays au festival de Lorient
(0) 

Alwenn Le Samedi 12 juillet 2014 17:55
Le gouvernement ne veut pas de "démembrement" de régions "avec le risque, disons les choses comme elles sont, que se recréer des identités ..."
Effectivement, c'est dit clairement !
Ce qui démontre une fois de plus que nous ne pourrons obtenir nos droits que par le recours à une démarche internationale. La france est irrémédiablement anti-bretonne, c'est dans ses gènes !
(0) 

Iffig Cochevelou Le Samedi 12 juillet 2014 17:58
La meilleure action , maintenant, est que chacun envoie un message a son député avant mardi début des débats. Ou bien essayer de le rencontrer
(0) 

Ed du Le Samedi 12 juillet 2014 19:21
Pourquoi pas Bretagne-Suisse!!! Ce serait le 27ème Canton ou ETAT!
Pas d'identité à diluer, surtout pas, c'est qui fait la richesse de la Confédération. Fiction!!!
(0) 

Ed du Le Dimanche 13 juillet 2014 12:01
Iffig Cochevelou,
C'est fait, ce matin-même à tous. Graet'zo bet d'an holl, hirio diouzh ar mintin.
(0) 

Caroline Le Douarin Le Dimanche 13 juillet 2014 12:39
Il me semble important de signaler, en complément à cette étude pour Bretagne Réunie, l'autre sondage (19 au 24 juin) de BVA-LH2
titré Les Français et le redécoupage de leurs régions publié le 3 juillet.
Il donne deux PDF : Les résultats nationaux (1,56 Mo) et Les résultats régionaux (12,38 Mo).
Dans le premier , au vu de la carte, p. 4, des nombres d'interviews par Région, on constate que la région Bretagne arrive en deuxième position en nombre d'habitants interrogés (601 - 807 pour Bretagne Réunie) après l'Île de France (751). L'institut de sondage précise Chaque région figure dans l'échantillon à son poids réel par rapport à la structure de la population française.
Dans le deuxième PDF , la région de la Bretagne administrative couvre les pages 121 à 145, avec nombre de graphiques très parlants en illustration des réponses aux 19 questions.
(0) 

Alwenn Le Dimanche 13 juillet 2014 12:42
Fusionnons avec la Catalogne !
"Deux régions à forte identité
Les choses n'en resteront pas là. Des collaborations pourraient se mettre en place entre Produit en Bretagne et Ben Fet. Tout simplement parce qu'à deux, on est un peu mieux armé pour partir à la conquête des marchés internationaux. Des chefs d'entreprises catalans seront ainsi présents à la prochaine assemblée de Produit en Bretagne à la Baule.
Pour Jacques Bernard, la Bretagne et la Catalogne ont aussi un point commun. Ce sont deux régions à forte identité."
(0) 

Joss Ar Gall Le Dimanche 13 juillet 2014 18:45
@Muichka et @Naon-e-dad
Pour clarifier, la pétition qui est en cours vient des États-Unis, d'une américaine qui s'est penchée sur la question de la Bretagne et de la Réunification et qui a décidé de faire connaitre la situation de la Bretagne de l'autre coté de l'Atlantique. Rien à voir avec l'Angleterre.
Et la page Facebook qui lui est associée vient d'Irlande.
Concernant les medias, il y a eu un reportage sur une chaine Galloise et des journaux locaux ont aussi fait état de la situation de la Bretagne.
Egalement, des membres de la Ligue Celtique de la branche Cornwall (Cornouaille) ont fait le déplacement à Nantes pour venir manifester leur soutient.
(0) 

Ewen Corriou Le Lundi 14 juillet 2014 00:55
Ils ont failli avoir droit au Devonwall, leur grand ouest a eux, Union entre Devon et Cornwall.
(0) 

PIERRE CAMARET Le Lundi 14 juillet 2014 11:25
. J'ai lu et il me semble que les anglais ont tenu compte du particularime et ont agi dans le sens logique , normal , humain , respectueux .
Allez demandez cela a nos C...... de deputes , senateurs . ILS N'ONT PAS ENCORE ATTEINT CE STADE DE CIVILISATION avancee . Ils en sont encore ces BARBARES , a la UNE ET INDIVISIBLE. Il faut donc, insister pour leur faire rentrer dans leurs cornes , que le Monde a change.
(0) 

Louis Le Bars Le Lundi 14 juillet 2014 15:23
Le Président du Conseil Général de la Charente, Michel Boutant (PS) fait un "sit-in" devant le Préfecture d'Angoulême. Les élus de ce département (idem en Charente-Maritime) veulent un rattachement du Poitou-Charentes ou tout du moins de leurs départements à la région Aquitaine : ,1904999.php
(0) 

Jean-Louis G. Le Mardi 15 juillet 2014 10:11
En fait, la question n'a été posé qu'aux habitants de la région Bretagne actuelle, pas ceux de LA.
(0) 

Alwenn Le Mardi 15 juillet 2014 11:27
@ Jean-Louis G
Le même institut de sondage avait posé la question aux habitants de Loire-Atlantique, en mars ou avril et début juillet. Résultats :
Mars-Avril : 63% en faveur de la réunification
Juillet : 70% , soit +7%
D'ailleurs personne ne propose d'autre choix aux habitants de la Loire-Atlantique que la "réunification". Soit la vraie réunification, B5, soit une fusion qui détruit la Bretagne tout en métant la Loire-Atlantique dans la même région que les 4 autres départements bretons.
L'avenir de la Loire-Atlantique est de retrouver la Bretagne. Mais pas le reste des Pays de Loire, qui feront partie du Val de Loire (ou du Poitou)
(0) 

Kristen Le Mardi 15 juillet 2014 14:14
Kristen à Alwenn
Passer de 63% à 70% suppose une augmentation de 7 POINTS ou de 11.11% (et non 7% seulement).
A galon ganeoc'h.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons