Ségolène Royal se prononce contre la réunification de la Bretagne
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 21/05/14 9:58 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En prônant avec Auxiette une fusion des Pays-de-la-Loire avec la Région Poitou hier, l'électron libre du gouvernement Valls, Ségolène Royal, s'est prononcé contre la réunification de la Bretagne.

Dans un communiqué émis par les PdL, ils annoncent "Jacques Auxiette, président de la région des Pays-de-la-Loire, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, et Jean-François Macaire, président de la région Poitou-Charentes (...) ont décidé de saisir les deux Conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (Ceser) de Poitou-Charentes et des Pays de Loire pour étudier la possibilité d'une fusion de leurs deux régions".

Certes, une fusion des Pays-de-la-Loire avec le Poitou n'empêche pas le rattachement de la Loire-Atlantique à la Région Bretagne mais cette possibilité n'a certainement pas été évoquée par Jacques Auxiette, tant celui-ci y est opposé et ceci au mépris de la volonté populaire, de l'Histoire, de l'identité, des intérêts économiques et de la logique.

Quant à Ségolène Royal, elle a affirmé ce matin à un journaliste de BFM qu'il n'était "pas question de dépecer des régions car les citoyens sont attachés à leur région". Il faut bien sûr lire "les élus des Pays de la Loire sont attachés à leur siège" car tous les sondages montrent que les habitants de la Loire-Atlantique sont pour un rattachement avec la Bretagne et que la région n'a aucune identité.

On peut se demander ce que pense Jean-Yves Le Drian de ce coup de poignard dans le dos alors qu'il avait soutenu Ségolène Royale dès les primaires socialistes de 2007. Déjà sous la pression des généraux à qui l'on demande d'intervenir de plus en plus en Afrique alors que le budget de l'armée va subir de nouvelles réductions, si en plus on lui refuse la réunification de la Bretagne, sa démission est dans l'ordre du possible. En tous cas, il en a parlé.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2669 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 63 commentaires
Billy zekick
2014-05-21 10:15:34
On pourrait penser que c'est encore une bourde de la "dame du Poitou". Mais même si je n'accorde aucune légitimité aux titres des médias franchouillards, la baseline d'Itélé et BFM de ce matin fiche un peu les jetons : "Nantes ne sera pas en Bretagne". Comme si c'était à Royal de décider du redécoupage.
(0) 
Fabien Renaud
2014-05-21 10:31:12
Voilà, nous y sommes : l'annonce d'une réunification est un plan d'enfumage pour endormir les Bretons. Le véritable plan de nos gouvernants est bien un grand ouest. Seul moyen d'expression à court terme : voter Troadec.
(0) 
Pierre Martin
2014-05-21 10:47:37
Winston Churchill avait dit : "
« Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable. »
et bien Auxiette, c'est pareil, il s'inscrit en fait dans la droite lignée du navigateur...
(0) 
Reun Allain
2014-05-21 11:34:38
On entend différentes versions des propositions de S Royal. Selon Europe 1 ce matin, son projet serait de fusionner PdL-Poitou Charentes et B4. Projet « cohérent » en égard à la façade Atlantique commune mais hélas contrecarrée par la volonté du CR de Bretagne de se contenter de ses cinq départements historiques. Je rapporte ça de mémoire sur l'esprit du commentaire radio.
Brefs, nous avons affaire à un véritable florilège de propositions toutes plus fantaisistes les une que les autres qui nous font penser que ces politiciens professionnels cherchent plutôt à noyer le poisson de la réduction du nombre des régions tout en se donnant l'air d'être constructifs.
Un autre élu en Bretagne, Pierre Maille pdt du CG 29 ne veut pas être en reste dans la provocation quand il propose une « région » résultant la fusion de B4, PdL et Basse Normandie (il a des intérêts chez OF ?).
Quand on sait que ces mêmes élus de l'ouest breton qui ne veulent pas de la réunification bretonne parce cela créerait un déséquilibre entre l'axe Rennes-Nantes à l'est et Brest isolée à l'ouest. De qui se moquent-ils ? L'axe Rennes-Nantes serait une menace pour Brest mais pas Caen-Rennes-Nantes ! Où est leur cohérence de raisonnement ? Que cache leur propositions démago ?
Tant qu'à faire faisons l'union des propositions De Ségolène et de Pierre Maille et en les améliorant un peu faisons une région littorale allant de Dunkerque à Hendaye et comme la proposition serait bretonne on l'appellerait au sens romain du terme « La Grande Armorique ».
(0) 
Yann LeBleiz
2014-05-21 11:50:29
Faut pas être naïf!
Il y a quelques jours, un journaliste sur RMC (de mémoire) expliquait que le découpage actuel des régions avait été réalisé afin d'éviter toutes possibilités de "puissances régionales"!
Et que suite à la "régionalisation" de 1981, l'Etat n'a eu de cesse de re-centraliser!
Donc, tout le monde est parfaitement informé sur la vision du pouvoir parisien!
Aujourd'hui, Paris doit faire des économies, mais il n'y a aucune raison de penser qu'elle a décidé de "partager" sa puissance!
Posons-nous la question de savoir quelle est la "région" qui historiquement pose le plus de soucis à Paris (réel ou fantasmé) en terme de "Puissance" et de "pouvoir".... Réponse : La Bretagne!
(Cette confrontation dure depuis 15 siècles, le "grand" n'accepte pas le "petit" qui lui résiste!)
1941 n'était que l'opportunité d'un projet déjà prévu de longue date, c'est pour cela qu'il y a eu 1956 et 1981.
Le Grand-Ouest et l'effacement du mot "Bretagne" des cartes sont eux aussi des projets bien préparés depuis de nombreuses années, que l'on vend aux bretons comme une lutte contre "l'archaïsme"...
Tant que l'Etat sera une religion, l'économie un gros mot, et la démocratie un mot! Pourquoi, Paris vaudrait réunifier la Bretagne?
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-21 11:51:57
Je doute que Ségolène Royal soit sortie de sa réserve ministérielle alors qu'elle n'est plus présidente du Poitou-Charentes sans l'accord en sous-main de François Hollande.
Bien sûr Hollande ne va pas s'exposer sur cette question car nombre de bretons ont voté pour lui. Cette sortie fait parler d'elle mais surtout sert clairement à sauver par une fuite en avant la région PdlL. Si Hollande veut sauver les PdlL, alors nous n'avons rien à espérer de cette mascarade territoriale.
Poitou-Charentes a naturellement plus d'intérêts communs avec le Limousin, d'affinités historiques avec l'Aquitaine. Tout ceci n'est que calcul politicien et anti-breton...d'ailleurs on parle autant de la Bretagne ce matin que de cette fusion en elle-même ce qui en dit long.
Si les poitevins-charentais acceptent sans broncher de satisfaire aux caprices de Nantes-Métrôpole pourquoi pas. La Ville de Nantes ne va pas être déplacée à Fontenay-le-Comte...il faut pas croire non plus que la réunification serait une synécure avec des régions aux pouvoirs aussi faibles.
Dans cette affaire il y a des règlements de compte. Je pense que Valls est visé. Une fusion PdlL-Poitou-Charentes empêcherait par exemple de parvenir à 11 régions en France Métropolitaine.
La région Centre ou la Région Bretagne deviendraient infusionables ou modifiables si on reste dans un minimum de rationalité.
On aboutirait à des régions bizaroides comme Aquitaine-Limousin et des régions de tailles extrêmement hétérogènes (Champagne-Lorraine-Alsace, Picardie-Normandie...) ne ressemblant plus à rien.
Il faut éventuellement insister là-dessus dans les jours à venir...c'est l'erreur de la méthode Valls, rien ne peut parvenir de positif des exécutifs régionaux sur cette réforme. Une carte équilibrée et globale ne peut parvenir que de Paris, avec des redécoupages dans de nombreux cas. Bien sûr il faudrait tenir compte de doléances locales, mais pas seulement celles de Présidents de Régions en partance.
Par ailleurs quand même, la Bretagne amputée est plus peuplée que des états comme la Slovénie, Chypre, Malte... ces histoires de taille critique sont bonnes pour les gogos.
(0) 
Jean Le Moal
2014-05-21 11:52:46
Après la "Diversivie", la "Ligéro-poititude".
Pour la campagne de pub, on utilise l'argent public ou on fait appel à un financement participatif ?
(0) 
eugène le tollec
2014-05-21 11:56:17
À tous
Ce que je dis depuis longtemps pour notre réunification.
1 obtenir le B5( condition de base)
2 voir après, quelles sont les opportunites si affinités(par majeurs limitrophes)
3 analyser les schémas ( fusion -syndicat de régions - alliance)
Il faut s'affranchir des projets du centralisme.
4 Dans ces analyses examiner un axe atlantique (Bretagne - Poitou Charente - Basse et haute Normandie,dans un espace économique de même prospective à terme maritime
SeUL le bon sens doit prévaloir.
NOUS DEVONS NOUS SORTIR DES PROJETS DE LA DATAR,piloté depuis son origine par une pensée socialiste.
QUE NOS "Bretons" voient tout ça de très près.
(0) 
Ar Vran
2014-05-21 12:27:43
Décidemment le sieur Auxiette plutôt que de voir sa région lui échapper par démenbrement écoute le champ des autres sirènes socialistes. Après la fusion ratée avec la région bretagne, celle du centre (où il ne semble pas avoir eu beaucoup de succès..) voilà maintenant la fusion avec le poitou-charente. Mais cela ne fera pas les affaires du plus grand quotidien de l'Ouest qui n'est pas présent dans cette région (qui en plus regarde vers l'Aquitaine). Quant à l'avis du citoyen, nos chers élus s'en moquent royalement (c'est le cas de le dire....)
Ensuite que lui reste-t-il ? La fusion avec la basse-Normandie!!! pour encercler la Bretagne...
Quand le grand guignolesque atteint des sommets...
(0) 
thierry madic
2014-05-21 12:54:41
Je pense que face à ce projet destructeur de la Bretagne il faudrait peut-être profiter des festivals vieilles charrues et intertceltique comme tribune politiques, médiatiques et populaires en faisant intervenir des personnalités internationales Ecosse, Irlande, FUEN, et favoriser à défaut la fusion PDL- BRETAGNE sinon le pire est à craindre et les dégâts pourraient être pour le coup irréversibles ! De toute façon le nouvel ensemble deviendrait la BRETAGNE en effet la majorité sont des Bretons les 2 plus grandes villes sont Bretonnes, 5 départements sur 8 sont Bretons, 2 l'ont été historiquement de manière courte mais quand même, la population Bretonne est de plus très présente dans les départements limitrophes, en se qui concerne la Vendée si on lui laisse le choix il n'est pas sur qu'elle reste, donc concrètement la Bretagne administrative deviendrait plus grande que l'historique cela compenserait l'histoire récente ? A l'opposé une fusion avec en plus Poitou-Charentes tendrait vers une disparition de la Bretagne !
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-21 14:12:15
Pour rappel quand même "Ouest-Atlantique dissoute en janvier" (27 décembre 2012): (voir le site)
Mais bien évidemment tout ceci est cohérent :-)
Cette proposition 4 jours avant les Européennes "Ouest" (B4,PdlL, Poitou-Charentes), serait-ce un ballon d'essai du gouvernement pour voir les réactions des bretons et des autres régions ??
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-21 14:19:26
Aujourd'hui "Fusion Poitou-Charentes/Pays-de-Loire: la proposition de Royal fait tempêter les élus charentais" : (voir le site)
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-21 14:48:32
François Bayrou défavorable à une fusion Aquitaine-Poitou-Charentes (et favorable à une fusion Pays-de-la-Loire/Midi-Pyrénées)
(voir le site)
Dominique Bussereau plaide pour l'Aquitaine : " (voir le site) "
Tout ceci sent le redécoupage.
(0) 
Marcel Texier
2014-05-21 16:07:27
Il serait temps de revenir aux fondamentaux, à savoir que la souveraineté française en Bretagne est une souveraineté usurpée, le fruit vénéneux d'une invasion perpétrée à la fin du quinzième siècle en violation du droit international. Charles VIII, l'auteur de l'invasion en question n'est qu'un Hitler qui aurait réussi.
En droit international strict, la Bretagne est indépendante. Nous sommes bien bons d'accepter d'être comptés comme une "région" parmi d'autres régions, de continuer à jouer un jeu où nous sommes toujours les perdants. Nous pouvons très bien reprendre nos billes.
L'Histoire n'est pas terminée. Si les Français refusent de nous accorder le droit de nous réunifier, nous pouvons leur dire "kenavo" ! Il s'est produit des choses bien plus surprenantes au cours des années qui viennent de s'écouler.
Que "la mère Royal" dise et fasse ce qu'elle veut, elle ne va pas arrêter la marche du monde. Mieux, en "contrant" les Bretons, elle ne peut qu'accélérer la prise de conscience bretonne et hâter le moment où notre pays retrouvera, dans le concert des nations, la place qu'elle n'aurait jamais dû perdre.
(0) 
philippe jolivet
2014-05-21 16:20:51
la démocratie participative de cette dame s'arrête au perron de la maison PS
(0) 
meinzao
2014-05-21 17:35:11
Un seul palliatif aux petits arrangements et coup-bas pitoyables entre socialistes :
UN REFEREDUM EN LOIRE-ATLANTIQUE !!!!!
(0) 
LHERITIER Jakez
2014-05-21 17:56:32
Bon,après des débats bouclés dans les bunkers des PD L voici les "gesticulitudes" des notables qui ne veulent pas politiquement de la réunification Bretonne.
Oui ,les votes doivent appuyer les revendications bretonnes,etc...Européennes et surtout locales.
A quoi sert le congrès interceltique ? Oui pour que dans les grandes fiestas bretonnes de l'Eté,les moments forts d'expressions soient organisés.
Je me souviens du Festival de Cornouailles (1961 -à vérifier)où après le triomphe des sonneurs,nous avions fait une contre manifestation de la gare vers la place du festival(Alan Cochevelou,les bagadous,la majorité des Cercles présents-nous de St Nazaire y avont participés).Nous demandions un plan de "Constantine" pour la Bretagne!
Courage les jeunes,voilà des objectifs à préparer pour cette année au moins.
De plus,les leaders bretons se présentant aux élections et qui sont dans les luttes sociales et culturelles etc.. devraient commencer à se positionner pour un plan d'action politique commun Breton,par dessus les clivages dépassés.
RV vers VALLS,HOLLANDE,le futur responsable de Bruxelles etc..l'ONU .Qu'attendons nous pour demander un poste d'observateur pour la libération de notre peuple?Un projet breton innovant ne passant pas pas par la lutte armée,mais pour les objectifs légitimes de notre peuple.?
(0) 
Yvon Bordiec
2014-05-21 18:01:17
Certains ministres prennent des positions certes contestables. D'autres comme nos ministres bretons ne bronchent pas. On les dirait comme anesthésiés ou alors c'est quils se contre fichent de l'avenir de la Bretagne. JY Le Drian voudrait revenir à la tête de la Bretagne après ça. Si il n'y a pas réunification de la Bretagne ce coup-ci je pense que le parti socialiste est complètement grillé dans notre pays.
(0) 
felix d
2014-05-21 18:14:48
Une région administrative (car il ne s'agit que de cela en fait) "BRETAGNE-LOIRE", capitale: NANTES, n'aurait-elle pas l'intérêt de réunifier la Bretagne historique et de ne pas briser des liens entre des voisins qui se connaissent et travaillent ensemble depuis des années ?
(0) 
Florence Le Moigne
2014-05-21 18:16:10
Marcel et Meinzeo : exact.
Une seule voie : celle du référendum organisé en LA afin que les habitants - qui sont tout de même les premiers intéressés (!) - déterminent comment ils envisagent leur avenir.... Car ensuite deux solutions : ils votent pour la réunification : très bien ! ils votent contre, on récupère le coeur d'Anne, on démonte le chateau que l'on remonte de ce côté de la frontière et ensuite, chacun mène sa vie !
Enfin, pour reprendre l'argumentation de Marcel, n'oublions pas que l'annexion de 1532 est parfaitement illégale sur le plan international, au lendemain des refontes territoriales en France, il sera alors temps de faire valoir notre bon droit auprès des instances internationales....
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-21 18:26:14
Les parlementaires charentais opposés à la fusion PdlL/Poitou-Charentes : (voir le site)
(0) 
Burban xavier
2014-05-21 18:49:06
Malaise Breizh!
Nantes capitale des Poitou - pays de Loire! Qui dit mieux! Maréchal(Pétain) Royal meme combat!
Pour gagner en Bretagne c'est compromis pour la Gauche Socialiste en 2015 ou 2016 selon ....
çà devient ubuesque ce débat !
Un référendum en Loire-Atlantique peine perdue , les "centralistes parisiens " vont découper selon l'intéret du moment !
Par contre il est certain que le PS breton ne retrouvera plus son niveau électoral en Bretagne , çà c'est acquis , nous en sommes aux valses (Valls) d'hésitations !
Si la Bretagne n'est pas réunifiée "les Bretons vont décider autrement ", c'est un autre chapitre qui va s'ouvrir ! La rupture sera consommée et il reste une histoire à construire face au discrédit politique ! Le vote du Dimanche 25 mai donnera une indication a estimer pour le futur !
Je crois qu'il faudra mesurer réellement la crise de confiance née depuis deux années désormais en Bretagne!
(0) 
eugène le tollec
2014-05-21 19:25:49
À TOUS
Il faut porter le problème breton devant les instances de l'ONU le plus vite possible en faisant l'historique
(0) 
eugène le tollec
2014-05-21 20:08:17
Mesdames et Messieurs des partis bretons
(PB - BRE- KAD - et BRETAGNE RÉUNIE), j'ai souvent dit,nous voilà au pied du mur de la réflexion finale.
Faut-il s'affranchir du concept " réunification" tout en voulant notre intégrité et commencer à réfléchir (dans un bon sens) à une suite logique bretonne afin de dépasser la taille du B5( la perpective d'un bloc atlantique à de nombreux avantages pour la Bretagne ,la France et l'Europe( au passage cette façade serait l'interface entre le bloc américain et le bloc européen)....toutes perspectives de bonne tenue sont à prendre en considération.
L'espace central Val de Loire/centre se collant à l'espace parisienne( regardons tous ,les vastes tentacules de cette région parisienne dans tous les axes ...
L'Ouest doit faire barrage à toutes ces tentatives ( de droite comme de gauche).
Je maintiens que la PROVINCE ne doit pas être le grenier de l'espace parisien.
La Bretagne doit construire autour d'elle son espace vital économique
NOUS SOMMES UN FER DE LANCE.
Dans cette analyse resurgit le concept NDlr.
Cette réflexion est un pas de liberté dans l'asservisement.
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-21 22:30:55
Quand même, quand vous lisez les réactions en Poitou-Charentes, vous vous rendez compte qu'en fait aucun élu local y compris socialiste, hormis le président fantoche en place, n'a été consulté ! En Charente, il y a une levée de boucliers d'élus socialistes... Souvenons-nous aussi que Royal avait été battu aux dernières Municipales par un socialiste.
C'est juste surréaliste !! On a à faire à une illuminée complète. Comment a t-elle pu arriver Ministre dernièrement ?? Moi je pense que notre Louis XVI "national" ne peut pas être complétement étranger à ce qui se passe concernant la Bretagne, ne soyons pas dupe.
Ce qui se passe d'ailleurs est particulièrement grave je trouve.
Je ne donne pas cher de cette mascarade territoriale vu l'allure que cela prend.
(0) 
Joël MARTIN
2014-05-21 22:42:18
Mobilisation général face à la folie d'Auxiette.
Auxiette veut la peau des Bretons.
1- La Normandie n'a ni besoin ni de raison d'une fusion avec les Pays de la Loire (PDL).
2- La région administrative « Centre » verrait bien une région Val de Loire mais sans la Loire-Atlantique qui a des problématiques autres (maritime et historiquement bretonne) : dixit son Président François Bonneau.
3- La Bretagne ne veut pas d'un grand ouest.
=> Il ne restait donc que le sud vers qui se tourner et là il trouve … Ségolène.
Aux bretons de dire non à cette nouvelle provocation, à cette folie !
Quel lien entre la Sarthe, La Mayenne et … les Charentes : aucune, NADA, rien de rien !!!
C'est son dernier mandat, et il GESTICULE dans tous les sens pour éviter la scission de ses PDL … et pourrait finir par y arriver !
NON, ce n'est pas à M. Auxiette d'imposer sa loi.
Le découpage qui sortira de la réforme territoriale ne doit pas être imposé aux citoyens par quelques barons locaux mal inspirés.
ARRETONS DE PRENDRE LES HABITANTS DE LOIRE-ATLANTIQUE EN OTAGE !
(0) 
meinzao
2014-05-21 23:13:49
REFERENDUM en L.A. !!!
(0) 
Ker itron al lann
2014-05-22 00:59:03
Merci Félix D et T Madic!
Votre bon sens exprime un avis qui il y a peu était diabolisé par les bien- pensants de la breizhonitude dont les effets de muscles celtiques frisent régulièrement l'implosion.
Il est temps aussi, chez nous, de faire le ménage et d'en finir avec les habituelles grandes gueules et petits chefs!
Les vilipendeurs de grand ouest, et d'aéroport, n'en peuvent plus de se contredire. Arrêtons de leur prêter un quelconque intérêt…
Oui, la fusion administrative de Bretagne et PDL n'est pas un crime. Bien au contraire, elle permettrait la réunification de la Bretagne historique et intégrerait une de ses réalités historiques, économiques, sociologiques et culturelles majeures: la Loire. Ne vous en déplaise!
(0) 
M.Prigent
2014-05-22 03:28:25
Ainsi donc, dans une sinistre coïncidence historique, la Bretagne disparaitrait, sans doute définitivement, l'année même du 500 è anniversaire de la mort d'Anne de Bretagne !
On attend à minima de la part du gouvernement socialiste, une réparation de l'erreur historique de l'amputation de la Bretagne en juin 1941.
A bas le rideau de fer de Pétain !
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-22 03:59:43
Eugene :Porter le debat a l'ONU ??????? c'est une affaire interieure francaise???? la plainte ne serait pas recue .
Je serai PRESIDENT , je nommerai AUXETTE , comme Sous Prefet Adjoint aux Iles St Pierre et Miquelon . Ce bonhomme hait la Bretagne .... sa haine etant telle qu'il ne peux plus agir avec sensibilite et moderation .Individu dangereux.
Je serai SULTAN , je mettrai de l'ordre dans mon Harem . SEGOLENE , retour en cuisine les specialites POITOU/CHARENTE cela elle connait .
J'aime la personnalite de TROADEC , un bonhomme massif , les pieds bien au sol. Pour lui 2 + 2 = 4. Mais fait il le poids vis a vis des AUXIETTE , des SEGOLENE , des AYRAULT et j'en passe . Leurs passerelles , leurs reseaux , leurs intrigues , leur excellence dans le jeu de la barbichette ( je te tiens , tu me tiens ).et... l'equation francaise.
L'apotheose qui marque la decadence francaise : La Bevue ( sic) SNCF +RFF alors la il faut le faire . Il n'y a donc pas eu un controle d'engineering avant de lancer la fabrication . C'est ce que je fais pour cette Societe Allemande de Munich : revoir pour la 2eme fois TOUS les calculs ( dans un autre domaine , que je connais mieux que les trains ) cela deja a ete fait une fois a MUNICH ... je renvoie mes conclusions /corrections qui sont une nouvelle fois controlees par une autre equipe ( ou un autre engineering independent ) a MUNICH , avant de lancer la fabrication .
Vraiment un pays de bras casses .
Quand au PDL fusionner avec eux NON , cooperer avec eux sur des projets OUI .
(0) 
S. Rio
2014-05-22 05:05:08
Une personne soucieuse des intérêts de la Bretagne, ne peut en aucun cas être favorable
à la fusion avec les Pays de la Loire.
La Bretagne historique n'a de sens que si le parlement régional lui ait acquis. Dans le
cas d'une fusion PDL ce ne serait plus le cas. Nantes est certes historiquement et
culturellement bretonne, mais politiquement c'est clairement hostile (la bande à
Ayrault) et ne parlons pas du reste des PDL.
Comment voulez-vous continuer à voter des budgets régionaux liés à la spécificité
bretonne, si la moitié du parlement et de la population régionale n'est absolument pas
concernée. Déjà qu'en Bretagne B4 c'est pas toujours simple.
Pour moi il n'y a qu'un seul redécoupage acceptable, celui de la réunification. Et si ce
n'était pas le cas, mieux vaut B4 que la fusion.
Néanmoins, nous avons des raisons d'être optimiste. Si Auxiette et Royal s'agitent médiatiquement, c'est parce qu'ils ne sont pas en position de force.
Ce redécoupage intervient au bon moment sous un gouvernement socialiste faible avec des politiques bretons bien placés et mobilisés, une élite économique qui pousse fort et une base populaire favorable à ce projet.
Nous aurions pu nous retrouvé dans un contexte nettement moins favorable; sous le mandat Sarkozy par exemple ou avec Ayrault comme chef du gouvernement.
(0) 
ex ,site bretagne.unie.free.fr
2014-05-22 09:17:11
S.Rio
"Et si ce
n'était pas le cas, mieux vaut B4 que la fusion.(B4+PDL)"

et bien moi je dis PAD D'ACCORD
mieux vaut B4+PDL que PDL+POITOU
parceque nous Bretons du 44 ON EST DEDANS CES FOUTUS PDL.
Il faudrait que les Bretons B4 cessent de se comporter en égoïstes.
Vous avez prouvé S .Rio que vous faites peu de cas de la bretonnité du 44 dans votre intervention.
Je suis de ceux qui ne mettent pas la langue bretonne au dessus de tout (elle m'est chère néanmoins), et jepense qu'au niveau économique et humain une fusion B4/PDL nous serait profitable à nous Bretons du 44 pour retrouver les autres Bretons.
Il y a clairement deux camps dans la mouvance bretonne :
la mouvance du pays nantais qui est prete à accueillir une Bretagne élargie et la mouvance B4 qui veut B5 stricto sensu .
normal ils ne sont pas en "détresse" comme nous.
Nous ici nous sommes des Bretons sans papiers et niés tous les jours.
(0) 
Reun Allain
2014-05-22 10:37:25
Cette proposition ne serait-elle pas une tactique pour effrayer certains élus influençable de B4 qui par peur de rester isolés dans un croupion B4 finissent par accepter une fusion avec les PdL. Ce serait dans cette hypothèse un jeu de rôle accepté par complicité par la Dame du Poitou sans réelle intention d'aller jusqu'au bout. Dans ce jeu de poker menteur plutôt que d'afficher son effroi comme ce cher Pierre Maille du CG 29 qui est prêt à fusionner avec la Basse Normandie et les PdL tout en ayant peur de l'axe Rennes-Nantes, le jeu des Bretons ne serait-il pas d'enfermer les protagonistes dans leurs contradictions et dans l'opposition des populations à un tel schéma.
Les forums sont assez éloquents sur ce sujet et il s'en dégage une nette tendance en faveur de l'éclatement de Poitou-Charente. Plutôt que fusionner avec les PdL les habitants de Charente et Charente Maritime préfèrent être mariés avec l'Aquitaine (la capitale Bordeaux leur apparaissant plus valorisante que Nantes considérée de rang inférieure et comme ville du « Nord »). Les habitants de la Vienne et des Deux-Sèvres y auraient une préférence pour un rapprochement avec la Vendée ce qui est normal puisque la Vendée fait partie du Poitou historique.
La proposition de la Dame du Poitou ou du Consul des PdL est en réalité l'union des cocus, c'est-à-dire le mariage entre deux entités dont les habitants n'ont aucun attachement à leurs régions administratives.
En réalité en voulant s'entraider les deux protagonistes sont en train de faire la démonstration que non seulement les habitants des PdL n'ont pas d'attachement à une région qu'ils ne connaissent pas mais que maintenant le même phénomène se trouve être mis en évidence en Poitou-Charentes.
Le vice Consul Auxiette se plaignait d'être le seul concerné par le démantèlement de sa baronnie, désormais on pourra ajouter celle de la Dame du Poitou ainsi il se sentira moins isolé.
Le sondage effectué par le journal Charente Libre est éloquent sur ce point (voir le site)
Avec quelle région souhaiteriez-vous voir le Poitou-Charentes fusionner?
49% Avec l'Aquitaine
6.7% Avec les Pays-de-Loire
5% Avec le Limousin et le Centre
39,3% Avec l'Aquitaine pour Charente et Charente-Maritime et avec les Pays-de-Loire ou le Centre pour Deux-Sèvres et Vienne.
Donc majorité favorable pour une fusion avec l'Aquitaine ou à défaut éclatement de la région une partie avec l'Aquitaine et l'autre avec les PdL ou le Centre.
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-22 11:34:31
En ce moment on vit le coup de théâtre permanent ,orchestré par les ennemis de la réunification de la Bretagne Ils ou elles rivalisent d' imaginations extraordinaires pour établir des plans de découpages dont l'incohérence et la stupidité va leur revenir en pleine figure ,car les populations indifférentes en général jusqu'ici vont commencer à se poser des questions Elles finiront peut être par appuyer la proposition B5, qui est dans le bon sens de l'histoire et de la géographie ,et qui permettrait l'émergence d'entités équilibrées dans les régions voisines de la Bretagne
Il faut garder la tête froide agir efficacement voir discrètement ne pas se diviser et éviter de déborder sur des sujets répulsifs du genre comparer Charles VIII et Hitler (du n'importe quoi),comme je l'ai lu sur un article traitant de ce sujet
(0) 
S. Rio
2014-05-22 11:36:42
ex ,site bretagne.unie.free.fr
Je fais beaucoup de cas de la bretonnité du pays nantais.
Mais sacrifier l'autonomie de décision politique et économique de la Bretagne pour une réunification SYMBOLIQUE sous la houlette des PDL est un marché de dupes.
Vous vous dites Breton sans papiers et le déplorez, mais c'est pourtant ce à quoi vous condamnez la Bretagne entière avec la fusion PDL.
Tout ce qui fait que vous vous sentez Breton aujourd'hui et demain ne peut être défendu que par un parlement majoritairement favorable à cette question.
Une Bretagne élargie aux PDL ce n'est plus la Bretagne, c'est le GRAND OUEST Français.
C'est la pire des solutions que l'on soit Breton B4 ou 44.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-22 11:38:40
Je répète...
Du bon sens
B5 et que les pays majeurs limitrophes rejoignent le B5
Si affinités.
Même procédure pour les autres pays majeurs du Poitou Charente( vers le centre ou vers le pôle principal de Bordeaux)
(0) 
meinzao
2014-05-22 11:51:56
Ce jeu de poker menteur PDL Poitou Charente est un piège destiné à diviser les élus bretons partisans de la B5. Je vois déjà certains commentateurs ici qui tombent magistralement dans ce piège et se disent mieux vaut une fusion PDL Bretagne qu' une Bretagne B4 isolée et affaiblie. Pourtant il y a une faille énorme dans ce jeu de dupe autocrate Auxiétto-Royal c'est le mépris anti-démocratique du peuple de Loire-Atlantique. Et en Loire-Atlantique une majorité de gens (absolument non militants) ont le sentiment une fois de plus d'être pris par les politiques pour des pions et des C.O.N.S.... Il est stratégiquement intéressant de rester unis autour de la B5 et de s'engouffrer dans cette faille énorme de la légitimité démocratique de la Loire Atlantique à renfort de communication et manifestation pour la tenue d'un référendum en Loire-Atlantique. Si la Bretagne reste ferme sur la B5 , Hollande et Valls ne pourront pas valider une B4 croupion qui ne correspond pas aux exigences de taille de la réforme territoriale et seront obligés de faire une consultation démocratique en Loire Atlantique sur le rattachement, pour autant que les bretons de B5 (surtout les politiques)jouent la démocratie contre l'autoritarisme. La MANIF DU SIECLE à venir à Nantes pour le REFERENDUM !?!
(0) 
Fulup Bonnet
2014-05-22 12:19:30
Dans OF de ce matin Auxiette s'emmele une fois de plus les pinceaux , mais je dirais que les 4 départements de la Bretagne administrative se retrouvant avec le Poitou et d'autres , celà leur fera comprendre le mépris dont nous sommes victimes depuis des décennies et que nous ressentons en Loire Atlantique depuis des années , je suis éffaré de voir des jeunes de 20 à 30 ans et plus me dire , ah bon vous comptez la loire atlantique en Bretagne..... Là vous allez comprendre quand vous allez être mélangés avec une dizaine ou une douzaine d'autres départements n'ayant rien à voir avec votre culture.Vous comprendrez peut être comment ici nous sommes humiliés et brimés.
En tout cas moi je vote Troadec et s'il faut redescendre dans la rue que Messieurs les français et leurs amis en Bretagne prennent bien garde.Bevet Breizh
Fulup Bonnet Sant Nazer Breizh
(0) 
Yves-Alain LE GOFF
2014-05-22 13:01:31
Suite à la scandaleuse et pathétique proposition d'une fusion Pays de la Loire / Poitou-Charentes, je me fais les 2 réflexions suivantes:
- les élus de Charente (16) et Charente-Maritime (17) n'ont pas le tabou des élus de Loire-Atlantique pour dire que si le nouveau découpage régional imposé ne leur plaît pas, leurs départements ne feront pas le même choix que les autres départements de leur région administrative d'origine (même si officiellement ce n'est actuellement pas possible dans la loi qu'un département puisse changer de région).
- que le pseudo-démocrate Auxiette pourrait sauver la face avec une nouvelle région Pays de la Loire - Loire-Atlantique (44) + Deux-Sèvres (79) + Vienne (86). C'est à dire qu'en plus il gagnerait un département. Que cette entité soit cohérente ou pas ce n'est pas notre problème à nous Bretons (même si je souhaite que les habitants de ces départements aient leur mot à dire) tant que la réunification de la Bretagne est obtenue.
(0) 
Christophe David
2014-05-22 13:08:16
Je partage tout à fait l'analyse de Reun Allain. Cette "annonce" est faite pour faire bouger les lignes en B4. "Si vous ne voulez pas de la fusion, on vous laisse dans votre petite Bretagne B4"
Maintenant, moi qui suis Nantais, je vais être clair, si les élus de B4 ne prennent pas position, je rends mon tablier de Breton. Parce que le B4 ce n'est pas la Bretagne et dans 50 ans ce qu'il restera de votre B4 ce sera la galette saucisse, les bals folkloriques et une Bretagne pour parisiens genre Bréhat
Donc il faut être clair, demander à tous les élus de B4 de se mettre en rang derrière la réunification. Pour ce faire, mettre en ligne un texte que Bretagne Reunie préparera.
Dans ce texte/pétition, les signataires (vous et moi) déclareront
1- qu'il ne voteront plus pour tout élu breton (B5) quelqu'il soit qui ne se sera pas prononcé dans les xx semaines en faveur de la réunification de la Bretagne
2- et que la consigne sera maintenue tant que la réunification de la Bretagne n'aura pas été faite.
3- Qu'enfin, qu'aucun des signataires ne votera pour le parti au poouvoir à Paris, et ce quelque soit l'élection (européenne, régionales, présidentielles, législative etc..) tant que cette réunification n'aura pas été faite
Bretagne réunie demandera ensuite à chacun des élus de se prononcer par courrier en faveur de la réunification en faisant référence à la dite pétition.
Combien de signataire. 10 000. Si on arrive pas à rassembler 10 000 signataires derrière un tel texte, c'est que la Bretagne est déja morte
(0) 
Ker itron al lann
2014-05-22 18:49:02
On attend une proposition tout autant tapageuse de la région b4.
Quant à son ancien président (Le Drian), se sent il encore concerné?
Mr S Rio, je vous le dis clairement, la Bretagne sans la Loire Atlantique n'est pas la Bretagne.
Votre b4 est une insulte à notre histoire, à notre culture, à notre peuple.
Refuser 44 pour ne pas s'ouvrir aux Pays de la Loire, c'est grave, sectaire et méprisant.
Moi, breton natif de 22, ayant passé ma vie en 29, 35, et maintenant 44 ne peut tolérer ce genre de propos.
Je n'ai pas vocation à polémiquer sur ce site mais j'aimerais que certains comprennent que la Bretagne n'a jamais existé sans le pays nantais et qu'il ne suffit pas de taper du sabot à Poullaouen pour avoir le monopole de l'identité bretonne.
Nos opinions diffèrent: vous préférez un semblant de bretagne barricadée, moi je souhaite ardemment une Bretagne réunie et ouverte à l'arc Atlantique et au Pays de la Loire.
Continuez à vilipender l'aéroport de NDDL et à exiger le TGV jusqu'à la pointe du raz, à préférer une région b4 et à diaboliser ceux qui ne pensent pas comme vous; Mais prenez garde que le disque ne se raye pas trop. Vous risquez l'isolement. Il ne faudra pas alors gémir…
Moi, descendant d'une longue lignée de guerriers bretons du pays de Monfort, me déclare hostile à toute b4 repliée sur elle-même et sans âme, et me déclare favorable à une Bretagne unie ouverte comme toujours à l'ensemble du monde pan celtique et à l'empire angevin, cher aux Plantagenêts et à notre bien aimé Arthur 1er.
Bevet Breizh unanet!!!
Et permettez moi de conclure par un mot d'un breton très célèbre, le nantais Cambronne!
(0) 
eugene le tollec
2014-05-22 19:22:08
Jean Yves
Où es-tu?
Que fais-tu?
Parles au bon peuple breton!
Dis quelque chose...
Peut-on vendre la Bretagne?
(0) 
Ar Vran
2014-05-22 19:36:33
Pour info
A part tancer nos politiciens locaux pour qu'ils prennent parti clairement et voter aux Européennes pour des listes qui mettent en avant la réunification de la Bretagne, il ne sert à rien de s'exciter car Pépère a dit qu'il ferait une déclaration dans une dizaine de jours...
Dormez, bons citoyens, la France décidera pour vous...
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-22 20:28:05
Ah!bon , enfin une bonne nouvelle FRancois 1er le Juste , va faire une declaration ???? après 25 notes de synthese ou tous les parametres ont disseques ..... les quels parametres :Bonne question : Ceux concernant le Parti Socialiste, les alliances a consolider a l'interieur du Parti ,les choses ,les approches a faire pour tranquiliser ses allies etc.....
La Bretagne ..... rien a cirer . C'est un probleme mineur , qui n'entre pas en ligne , dans sa strategie.
L'attitude de LEDRIAN me decoit , le minimum qu'il doit faire est demissioner , car comme diraient les asiatiques IL A PERDU LA FACE . Qu'il ait au moins la dignite de s'effacer .
(0) 
Christine Viard
2014-05-22 21:47:04
Restons ferme, Bretagne à 5 départements et basta, s'il faut monter au créneau alors il faudra monter au créneau et ne commençons pas à négocier, peut-être la Vendé, peut-être la Mayenne... Comme la Corse, obtenons le respect de l'intégrité de notre territoire et dans un 2ème temps le statut de la Corse !
(0) 
Katell D.
2014-05-23 14:59:34
Pourquoi c'est choquant le grand Ouest ? Imaginez l'Angleterre qui dit du jour au lendemain au pays de Galles de prendre Birmingham et d'appeler ça le Middle-West. Ou après échec de référendum, accoler Cumbria à l'Ecosse et appeler ça North Britain.
Vous allez me dire, non mais c'est pas pareil, c'est des Nations différentes, c'est archaïque de voir la Bretagne comme une nation (reconnue par le tribunal européen au passage - histoire des prénoms bretons - prouvant que oui, on peut saisir le tribunal européen pour notre petite affaire, n'en déplaise), mais nous on se bat justement pour ne pas laisser la Bretagne être noyée en France.
Oui, on ne veut pas perdre nos limites, parce que comment voulez vous qu'on puisse faire valoir nos droits européens si la Bretagne cesse d'exister (ne nous leurrons pas, la Bretagne n'aura plus de nom que dans l'histoire si elle est administrativement fusionnée à quoi que ce soit d'autre que la Loire-Atlantique). Ce combat est légitime aux yeux de l'Europe, et pourtant si sale aux yeux des français.
La Bretagne avec son c½ur ou la Bretagne amputée, mais pas la Bretagne noyée. Kentoc'h mervel eget bezañ saotret.
(0) 
Julien Castaneou
2014-05-23 17:59:06
Cette proposition n'est pas non plus à notre goût en Poitou-Charentes : spécialement dans le sud de la région (Charente et Charente-Maritime) où notre métropole naturelle est et à toujours été Bordeaux. La capitale aquitaine n'est qu'à environ 100 km des principales villes charentaises (Saintes, Royan, Angoulême, Cognac) alors que Nantes est parfois à plus de 250 km. La LGV mettra bientôt Angoulême à 35 mn de Bordeaux. L'autoroute nous conduit directement à Bordeaux. Nous n'avons aucune envie d'être rattachés aux Pays-de-la-Loire : Nantes c'est loin pour nous et nous ne partageons aucune convergences économiques avec cette ville, aucune histoire, aucune culture commune. Nous lisons le journal Sud-Ouest tous les matins, sommes passionnés de rugby, nous travaillons ou étudions souvent à Bordeaux !
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-05-24 15:28:23
J'ai peur quand j'entends certains Bretons de Loire Atlantique préconiser la fusion B4-PDL sous prétexte qu'ils rejoindraient les autres Bretons, et nous reprocher d'etre égoistes de ne pas accepter cette fusion.
Vous n'avez strictement rien compris : cette fusion éventuelle n'a pour but que d'éliminer le nom de Bretagne , et l'on a vu avec quel moyen les destructeurs de notre pays ont réussi a destabiliser si rapidement la population du Pays Nantais :
Non , je n'accepterai aucune fusion
(0) 
P. Argouarch
2014-05-24 17:29:36
@ Spered Dieub et Marcel Texier : Les commentaires HS ne seront pas confirmés, surtout ceux qui ramènent les débats à la seconde guerre mondiale.
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-24 17:54:17
Je suis tout à fait d'accord avec vous ,d'autant plus que dans votre article concernant la carte des minorités ,j'ai écrit que cela pouvait être néfaste d'aborder ce genre de sujet surtout en ce moment ,car l'avenir de la Bretagne (réunification assemblée bretonne ) peut se jouer à pas grand chose .Et ceux qui stigmatisent le communautarisme auraient de bons prétextes pour faire pencher l'histoire dans un très mauvais sens .Par ailleurs je suis libre d'employer mon pseudo, qui, je suis conscient peut pour certaines raisons paraitre provocateur !!! J'aurais bien aimé que Marcel reçoive (perso) la réponse que je lui avait faite .
(0) 
eugène le tollec
2014-05-24 18:36:20
IFFIG
Il ne peut pas y avoir fusion,ceci est un terme "à la socialiste"
Il n'y a que la Bretagne ,après on voit ce que l'on doit faire avec les amis d'à côté sur toute cette frange atlantique qui permettrait un vaste espace économique.
Il faut éviter de s'engager dans un schéma français.
Il faut combattre les aventures de la DATAR.
La Bretagne est et sera avec des alliances au Nord ,au Sud Ouest et voir les premières marches limitrophes
Si affinités originelles ou actuelles dans des prospectives économiques.
À ce niveau,il faudra regarder les meilleures solutions....européennes et non françaises (viciees par le centralisme ambiant).
Ce genre de réflexion permet les ouvertures de prospectives à d'autres niveaux que le simple local
CELA rejoint ce que je disais ,un jour,"que fait-on du bébé après".
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-05-24 18:58:51
Je rejoins IFFIG COCHEVELOU:
REGION BRETAGNE B5 : mais ouverte et prete a cooperer sur des projets d'interets communs avec les Regions Limitrophes et meme ultramarines. Period.
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-24 21:05:41
Je rejoins totalement Iffig Cochevelou.
De mon côté je ne sens plus du tout cette "réforme"...plus on avance dans le temps et plus le sentiment d'un jeu de dupe m'envahit. Carte publiée par Challenges et "divulguée" par on en sait qui (...), suppression des départements dont on découvre soudainement l'inconstitutionnalité, union sacrée tous bords confondus pour l'unité et l'indivisibilité de la région en carton à grands coups de pub sur France 3 Pays de la Loire et OF, initiative surprise de Royal telle Zorro qui est quand même Ministre...avec un très désagréable sentiment d'une manipulation grande échelle pour nous faire avaler une fusion B4-PdlL.
A travers les réactions et développements/débats de ces dernières semaines/ jours , je constate quand même le peu de coopérations qu'a entamé la Région Bretagne avec les normands. C'est sans doute lié au tropisme historique nantais et à la faiblesse de la Basse-Normandie (plus préoccupée du coup à des coopérations naturelles avec la Haute-Normandie) mais cela pourrait changer avec la réforme.
J'espère que ce se sera quelque chose de réparé à l'avenir notamment avec la réunification normande et si la Bretagne existe toujours institutionnellement. J'ai un peu l'impression que la Région Bretagne s'est enfermée avec la Région PdlL depuis un bon bout de temps...on en est arrivé au final indirectement à de curieuses coopérations avec Poitou-Charentes, région n'ayant strictement aucun lien avec la Bretagne, 1 seul département maritime, proche de Bordeaux et qui n'a que 1,8 millions d'habitants... franchement est-ce l'intérêt de la Bretagne de s'enfermer avec la Région PdlL ? En plus tout cette coopération B4-PdlL donne quand même l'impression d'une forme de syndrome de Stockholm
La Normandie et la Bretagne sont deux territoires ayant des similarités tant historiques (ancienneté) que géographiques, la Bretagne a deux longues côtes, il ne faut pas l'oublier. Si la Normandie se réunifie, elle comptera 3,2 millions d'habitants, soit autant que la Bretagne amputée...des coopérations seront à mon sens assez aisées (2 interlocuteurs, tailles similaires, pas d'antagonismes particuliers) car il y a complémentarité entre les deux.
Concernant Ouest-Atlantique de Ségolène Royal et J. Auxiette, le total des 2 régions ferait 5,4 millions d'habitants avec de nombreuses forces centrifuges (aires d'influences croisées de Paris (Sarthe, Vienne, Est 49), Rennes (Mayenne), Nantes, Bordeaux (2 Charentes, sud deux-sèvres)) et 3 départements maritimes sur 9. Ce serait clairement un agrandissement des Pays-de-la-Loire à mon sens, on resterait dans une configuration assez analogue à l'actuelle région PdlL, à l'exception notable d'une région qui serait moins susceptible de rebasculer à Droite. La seule inconnue en fait serait le nom de ce machin..."Ouest-Atlantique", cela situerait quelque part la Bretagne amputée hors de France. En tous les cas ce serait moins agressif je pense sur le plan identitaire breton pour le 44. Bien sûr pas le moindre intérêt politique et économique pour Rennes et la "Britonnie" de rejoindre ce bidule.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-25 09:28:20
Louis Le Bars
METTEZ UN PEU DE MACHIAVÉLISME dans votre façon d'analyser.....( machiavélisme breton autant que faire se peut).
Ceci pour arriver à la hauteur du machiavélisme d'État francais
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-26 21:59:53
La Région Centre va t-elle fusionner avec l'Auvergne et le Limousin ??
(voir le site)
La mascarade continue...
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-26 22:19:02
Le président de la Région Centre pencherait dorénavant vers une fusion avec l'Auvergne et le Limousin :
(voir le site)
Vous remarquerez que beaucoup de propositions ont eu lieu ces derniers jours, dans le contexte des élections européennes...et toutes ces propositions respectent bizarrement les circonscriptions européennes pourtant totalement artificielles.
(0) 
eugène le tollec
2014-05-27 10:15:44
Le BARS
Je viens de voir le site...et je réaffirme encore que les régions doivent partir de leur coeur historique...aux frontières les pays majeurs limitrophes doivent faire un choix selon les affinités des peuples ( voir le foisonnement de la région centre /Val de Loire).
L'étude structurelle du schéma français à partir dès pays majeurs permet ce resserrement général.
Cela est dans le bon sens.
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-27 10:48:41
@ Le Tollec : je ne comprends rien à vos messages !
(voir le site)
"D'abord si François Hollande maintient ses deux réformes (réduction par moitié du nombre de régions et suppression des conseils départementaux), il a indiqué à Manuel Valls qu'il ne souhaitait aucune modification de frontières régionales. Seulement des fusions. La Bretagne ne pourra donc pas avaler la seule Loire Atlantique car seules devraient être acceptées les fusions de régions en bloc. Mais, car il y a un mais, il semble que le Président a déjà promis à certaines régions qu'elles ne bougeraient pas quoiqu'il arrive. Ce serait le cas de la Corse (pas de fusion avec PACA), de la Bretagne (Jean Yves Le Drian y veille) et de l'Ile de France (12 millions d'habitants c'est déjà trop grand)."
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-27 14:27:52
Le Président de La Région PdlL reçu à l'Elysée vendredi dernier : (voir le site)
(0) 
SPERED DIEUB
2014-05-27 15:21:04
Quel cirque ,et que de comédies destinées à nier rien que le bon sens géographique économique et historique que représente la Bretagne réunifiée. J'espère que la mauvaise foi et l'incohérence ne vont pas triompher ,car vu toutes les voltes faces si ce n'était pas tragique, ce serait comique, voici la dernière ,mais il faut être abonné pour avoir accès à l'ensemble de l'article
(voir le site)
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-27 16:18:16
@Spered Dieub, il apparait très clairement que le Parti Socialiste fera tout pour empêcher la réunification ET faire croire qu'il y a eu un simulacre de débat / arbitrage difficile à faire.
Nous assistons à une véritable comedia del Arte.
L'objectif à terme est de transformer les circonscriptions européennes en Régions...des régions faibles, très faibles. Tous les projets de fusion du PS s'inscrivent dans cet objectif et ne débordent pas de ces circonscriptions européennes.
(0) 
Louis Le Bars
2014-05-27 16:51:59
Il y a 3 jours : "Fusion de régions : la Vienne a son mot à dire" : (voir le site)
(0) 
Alan PRYTGWENN
2014-07-13 19:36:40
Madame ROYAL est l'archétype de la politicienne française incompétente et azimutée prête à tous les délires pour se donner de l'importance et s'attribuer des postes où ses séjours se révèlent en général désastreux.
En résumé, la bobo pur produit de l'ENA, totalement décalée des réalités humaines, économiques et sociales. Comme son ex, elle n'a jamais travaillé de sa vie, vivant au crochet du contribuable.
Malheureusement, c'est cette caste, uniquement préoccupée des magouilles politiciennes et de ses délires idéologiques, qui dirige la République et qui va nous envoyer dans le mur.
Pour le retour de NANTES en Bretagne, il faut faire pression dans la rue.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.