Ségolène Royal propose un référendum sur Notre-Dame-des-Landes
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 9/03/15 9:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Interviewée ce matin sur RMC, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a suggéré l'organisation d'un référendum local sur le projet contesté d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Finalement, réalisant que ce que fait la Californie depuis 50 ans et notre voisin allemand depuis plus récemment, a du bon sens et évite bien des confrontations, elle envisage de laisser les populations, concernées par un ouvrage majeur, décider elles-mêmes. La ministre projette d'inscrire le référendum local dans la réforme des procédures à suivre pour lancer une nouvelle construction d'utilité publique : "Dans le cadre de la réforme des procédures que je suis en train de réaliser, il y aura la possibilité d'ouverture pour les maîtres d'ouvrage de recourir à un référendum" a-t-elle déclaré.

Enfin, on commence à comprendre à Paris, que si un référendum avait été organisé à Sievens, il n'y aurait pas eu mort d'homme. De même qu'à Plogoff, il y a 35 ans, on aurait pu éviter une manifestation de 100 000 personnes avec échanges de grenades offensives et cocktails molotov.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 41 commentaires
Yann Vari
2015-03-09 10:24:11
Quid de la consultation des citoyens de la région Bretagne qui participeraient au moins à hauteur de 28 milions d'euros au projet?
(0) 
Paul Chérel
2015-03-09 11:00:46
Il n'empêche que le Français, et malheureusement le Breton avec, est incapable de répondre à un référendum surtout sur une question économique et technique. On voit d'ici la meute des "anti" se précipiter sur la case "NON" et les "pros" taxés aussitôt de lobbyistes, capitalistes et tutti quanti. Avoir une idée quelconque sur le trafic aérien actuel et futur, ce n'est pas leur problème. C'est d'ailleurs, je pense, ce que Ségolène veut démontrer. Paul Chérel
(0) 
michel danv
2015-03-09 11:21:18
Et référendum en Loire Atlantique sur la réunification ?
(0) 
Ker itron al lann
2015-03-09 11:27:54
Allez, chiche!
Ajoutons de l'action aux paroles...
(0) 
Lucien Le Mahre
2015-03-09 11:53:54
Ségolène propose et son ex dispose...
(0) 
LHERITIER Jakez
2015-03-09 11:57:33
Quelle perte de temps autour de ce projet vital pour la Bretagne.
Pour la Loire Atlantique en Bretagne/UN DECRET SUFFIT.
Un référendum?peut être mais que sur les 5 départements de la Bretagne.
Un référendum:oui, pour diviser par deux le Mille feuilles territoriale.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-09 12:15:33
Biensur que c'est une(la) solution . Mais il faut que les dirigeants francais "äpprennent"les basics de la Democratie .
Cela risque de prendre du temps . ILs n'ont pas ete formes a cela .
(0) 
Louis Le Bars
2015-03-09 13:42:59
Joli "projet" de référendum dans une année à élections locales et à 2 semaines des élections départementales...un joli "projet de référendum" qui restera bien sûr dans les cartons une fois les élections passées.
Par ailleurs sur le fond : quel périmètre pour ce type de consultation ?
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-09 14:03:07
1 point positif de sa part pour ce sujet.
1 point pour l'écotaxe sur nos routes sans taxe.
Et peut être... 1 point le jour béni ou le chateau d'Anne de Bretagne sera définitivement en BZH, et cela en adéquation parfaite avec notre histoire commune..
Comme de bien entendu.
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-09 15:33:34
Donc: un referendum b5/
l'abrogation du décret pétainiste.
+ une réactualisation et /ou variante du projet vieux de 50 ans je crois afin d'être sur qu'il correspond toujours a l'intérêt économique de la BZH version 2015.Personnellement j'en doute.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-09 16:19:26
PAUL CHEREL , a parfaitement raison .
Les gens ne repondront pas Techniquement / commercialement mais au gre de leurs idees ( qui ne sont pas obligatoirement les bonnes ).
Beau coup de Pub. pour Segolene .
Elle veut refaire surface .
(0) 
Philippe Guilloux
2015-03-09 16:24:39
les ailes de l'Ouest se déclarent déjà opposées au référendum. Comme quoi, c'est pas si évident d'affirmer avoir raison.
le référendum est une bonne chose et en effet, s'il est approuvé, il sera difficile ensuite de nous répondre qu'il est impossible à faire pour la réunification.
Bref, c'est tout bon
(0) 
Louis Le Bars
2015-03-09 17:04:11
Aéroport Inutile, région en carton = même combat.
Leurs partisans ne veulent pas entendre parler de référendum :
(voir le site)
(voir le site)
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-09 17:16:32
Très bonne idée!
Pour la Démocratie...? Non faut pas rêver...!
Pour permettre aux Bretons de voir en ½uvre la puissance de l'appareil étatique et le travail des médias aux ordres...!
Déjà :
"Qui aura le droit de voter? "
1) l'ensemble des citoyens français,
2) les habitants du Grand-Ouest Républicain,
3) les Bretons (ceux qui payent... pour mémoire).
"Qui représentera les opposants?"
1) Des experts économiques bretons proches des milieux souverainistes,
2) des spécialistes de l'aéronautiques indépendants,
3) des hurluberlus venant d'où on ne sait et criant à mort le capitalisme...
"Qui seront les sympathisants?:"
Ca, on le sait déjà... Ce sera tous les ténors médiatiques du PS et de l'UMP, tous les ayants droits des régions administratives PdLs et Bretagne. En gros, tous ceux qui ont quelques choses à gagner en servant la soupe étatique... N'oublions pas qu'en République, la fonction d'un Elu est de convaincre le peuple du bien fondé de la politique de l'ETAT...! (pas l'inverse...)
"Quel sera la position des Médias? "
1) Neutre et impartiale,
2) Présentant l'information dans le sens du souhait des pourvoyeurs de subventions...
S'il y a référendum, je vous Paris que ce sera "OUI", "et que 10 ans après l'ouverture de NDDL les Bretons crieront au scandale financier", avec moult livres pour nous révéler le déni de Démocratie, la manipulation des médias et les bénéficiaires véritables...!
Les Ecossais sont en train d'apprendre de l'Echec de leur référendum... Avec un peu de chance, les Bretons apprendront de celui-ci...!
(0) 
Ker itron al lann
2015-03-09 17:27:57
Merci pour le droit de réponse refusé systématiquement par l'acipa qui rejette tout commentaire sur vos colonnes.
Des ailes pour l'Ouest: communiqué de presse.
Nantes, le 9 mars 2015
Un référendum sur Notre-Dame-des-Landes : le débat a déjà eu lieu maintes fois, passons à l'action !
Un référendum sur Notre-Dame-des-Landes : le débat a déjà eu lieu maintes fois, passons à l'action !
Suite à la déclaration de Ségolène Royal ce matin sur RMC proposant un référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes,
L'association des Ailes pour l'Ouest tient à réagir :
L'aéroport de Notre Dame des Landes s'est construit dans le cadre de procédures réglementaires nombreuses et précises :
Débat public en 2003, enquête publique et Déclaration d'Utilité Publique
Vote des majorités successives des Régions Bretagne et Pays de la Loire, des agglomérations de Nantes, Rennes, Saint-Nazaire, La Baule, des départements de Loire-Atlantique et d'Ille-et-Vilaine.
34 votes du Conseil Economique, Social et Environnementale représentant toutes les composants de la société civile, dont le dernier à plus de 80%,
C'est un projet relancé par Dominique VOYNET qui a été soutenu par 3 Présidents de la République, 6 Premiers Ministres successifs quelles que soient leurs sensibilités.
C'est un projet qui a été déclaré conforme par la commission européenne à Bruxelles le 20 mars 2013 parce qu'il est situé en dehors de toute zone Natura 2000, contrairement à l'aéroport actuel situé proche d'une zone Natura2000 et que l'ensemble des espèces protégées n'est pas menacé et se retrouve dans d'autres endroits du département.
Une commission du dialogue a mené plus de 100 entretiens de décembre 2012 à juin 2013 et confirmé la nécessité du transfert.
Plus de 100 recours des opposants ont été déboutés par les juridictions Françaises et Européennes.
Après nous avoir adressé un courrier réaffirmant l'engagement de l'État, le premier ministre a confirmé dans Ouest-France le 18 décembre dernier que « l'aéroport serait lancé dès les recours du tribunal administratif au Premier semestre »
Le Président de la République a confirmé sur France Inter le 5 janvier que l'aéroport se ferait dès que les recours seraient jugés.
Alain MUSTIERE, Président des Ailes pour l'Ouest demande désormais au vu de ces éléments que « l'État tienne ses engagements. Les palabres n'ont que trop duré. Il est temps de siffler la fin de la récréation, d'évacuer la ZAD, et de lancer ce projet si structurant pour le Grand Ouest ! »
(0) 
Damien Kern
2015-03-10 01:26:47
Il y a 2 aspects. L'aspect technique. C'est à dire le nombre de passagers par an. Angers est déjà en sous capacité.
Et puis il y a l'aspect politique. L'aéroport de l'ouest se situe au hasard au centre de l'ancien projet de fusion Bretagne/Pays de Loire.
On ne crée pas une région uniquement avec un machin administratif, au contraire on la crée par du concret et en premier lieu par les infrastrutures.
Si vous voulez créer et désenclaver la Bretagne vers l'international, proposez un aéroport international pour la Bretagne et mettez au centre. Il y a moins de monde, ça gênera moins. Vers Pontivy par exemple ? Ou au centre d'une voie express ? Avec un nom du genre Brittany Airport ( en référence à Brittany Ferries ). B5 dans les faits.
Il faudrait rénover quelques routes et 1 ou 2 liaisons ferroviaires pour rejoindre le TGV nord et sud. Profitons-en, la France peut encore emprunter (via ses banques) à la BCE pour financer un tel projet. En plus ils cherchent des projets d'investissement au niveau EU.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-03-10 02:55:58
Referendum : attention a la difference culturelle :
Les Francais et les Bretons ne sont pas des Suisses et pas du tout familiarises avec cette sorte de Consultations.
(0) 
Philippe Guilloux
2015-03-10 03:05:33
Ker Itron : il est un peu facile de nous ressasser les communiqués des Ailes de l'Ouest.
Si eux et vous ne comprennent pas que la situation est bloquée et qu'il faut arrêter de nous faire croire que les procédures actuelles pour ce type de projets sont acceptables alors, un jeune garçon est mort pour rien.
Plogoff aussi, en son temps, avait eu une enquête favorable, des élus qui s'étaient prononcés pour. Et pourtant...
Je crois plutôt que les Ailes de l'Ouest ont peur de la voix populaire car il est assez évident que ce projet est foireux, du moins dans son argumentaire pour le développement de l'ouest et notamment de la Bretagne.
De plus en plus de voix s'élèvent pour dire que ce projet est trop excentré par rapport à la pointe bretonne, qu'il y a d'autres investissements plus importants à faire (ferroviaire notamment);;
Et il est tout de même assez cocasse, pour ne pas dire malhonnête, que certains utilisent la Bretagne pour argumenter sur leurs projets quand ils ont tout fait pour qu'elle ne soit pas réunifiée.
(0) 
Ker itron al lann
2015-03-10 09:12:50
Pouvez vous imaginer deux secondes que cet aéroport ne concerne pas que le royaume de Létavie!!!
Je crains que pour beaucoup d'entre nous, au-delà de la Loire, il s'agit d'une "Terra incognita" voire d'une "Terra désertica".
D'où peut provenir une telle cristallisation? La crainte?
Je vous rassure, on peut très bien vivre son identité bretonne avec fierté sans avoir besoin de dresser des murailles ou d'ignorer les bonnes gens aux alentours.
Peoc'h!!!
(0) 
Patrick Le Guern
2015-03-10 09:27:22
Une ministre de l'Etat colonial qui "propose" ? Elle a du terminer la lecture du discours de l'abbé MAURY du 9 janvier 1790 ....."" Tous les engagements des contrats sont réciproques. Il est donc démontré, et je ne crains pas de le publier en présence des représentants de la nation française, que LA BRETAGNE EST LIBRE, ET QUE NOUS N'AVONS PLUS AUCUN DROIT SUR CETTE PROVINCE, SI NOUS VOULONS REMPLIR FIDELEMENT LES CONDITIONS DU TRAITE QUI LA REUNIE A LA COURONNE."""
On connait la suite, la Bretagne est annexée de force.
Mme Royal craindrait-elle les bretons ?
(0) 
Paul Chérel
2015-03-10 10:10:05
@Yann Le Bleiz. Bonne liste de réflexion sur l'ART du référendum SAUF sur « Sui seront les sympathisants ". Erreur de jugement ! Même au sein de l'UMP et du PS il y aura des opposants. Voir par exemple loi Macron. En ce qui ME concerne, je ne suis NI PPS, NI UMPP, ni tout ce que voulez et énumérez mais je voterai(s) avec un s - pour dire que le projet de référendum appartient au conditionnel - en faveur d'un projet qui verra ie début d'indépendance économique de la Bretagne si les Bretons voulaient un peu réfléchir sur l'utilité d'un aéroport de dimension vraiment internationale. Le référendum, on peut l'assurer à l'avance sera truqué : voulez-vous à votre porte une affreuse construction inutile et coûteuse, productrice de C0 2 et de nuisances de toutes sortes ou préférez-vous être reliés à Paris par TGV et autoroutes payantes pour aller une fois tous les trois ou quatre ans prendre un low-xost pou Bali ou Rio de Janeiro ? Réponse évidente : pas De NNDL ! et on remet vite dans les placards ce projet qui date d'un demi-siècle. Paul Chérel
(0) 
Ker itron al lann
2015-03-10 10:59:37
Ne vous inquitez pas, si ce projet est torpillé à Nantes, il se fera à ......... Poitiers!!!
(0) 
Naon-e-dad
2015-03-10 14:27:04
@Ker itron al lann
Vous voilà bien énervé!
Combien de fois avez-vous pris l'avion au départ de Nantes?
Et surtout vous mélangez, avec mépris , les notions de territoire géographique et de système de communication.
Ra chomo ar peoc'h ganeoc'h-c'hwi ivez...
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-10 15:43:48
je partage votre avis sur ce point MR Chérel: un projet vieux de 50 ans(nddl) est -il toujours conforme et en adéquation avec notre intérêt économique de la BZH 2015?
Faudrait déjà commencer par supprimer le décret du régime de collaboration Nazi:Abrogation du décret pétainiste par le 49/3 par exemple.C'est après que l'on peut organiser notre économie BZH...Un peu de pragmatisme que diable!
(0) 
jorj tg
2015-03-10 17:14:53
Baliverne royal préélectoral le ps fait du hameçonnage pour les prochaines élections, ils auront tellement besoins de vos voix bientôt, les promesses n'engage que ceux qui y croient.
Oui Jakez le referendum pour la réunification est inutile, qu'on rende aux bretons ce qui est aux bretons puisque tout les sondages sont en notre faveur pour le moment, le referendum ont l'aura dans 20 30 ans quant nous serons minoritaire dans le 44, reunification immediate.
Et que l'on arrête de nous sortir l'argument Petain car ces régions ont été supprimées à la libération et les régions dans lequel nous vivons aujourd'hui sont issue de la loi programme de 1955 et des réactualisations qui suivirent.
(0) 
Philippe Guilloux
2015-03-10 18:51:00
Ker itron a lann : pourriez vous svp arrêtez d'invectiver ceux qui ne sont pas d'accord avec votre discours et votre vision et les accuser d'enfermement, de manque de vision, de passéisme.
Ca n'est pas parce que quelques technocrates à la solde d'une multinationale décrètent que le projet est nécessaire pour le développement de la Bretagne ou de cet ouest insipide que vous appelez de vos voeux que nous devons fatalement nous y conformer.
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-10 18:57:45
@ Paul Chérel
Je n'ai pas bien compris votre texte.
De mémoire, je crois vous savoir favorable à NDDL, car vous croyez en son apport économique.
Moi, j'y suis opposé, pour l'absence de réalisme de ce projet purement politico-affairiste dans la pure tradition Républicaine.
"Tant que la Bretagne ne disposera pas d'une autorité sur son territoire il est illusoire d'imaginer que Paris nous transférera 1/4 de son chiffre d'affaire du transport aérien" (où alors, c'est que les jacobins sont touchés par la grâce divine, mais au vu de la Réforme territoriale je crois qu'il n'en est rien).
D'ailleurs, si cela était vrai, Nantes-Atlantique aurait déjà fait l'affaire... Car une simple modernisation est plus que largement suffisant (ainsi on procédé nombre d'aéroports de part le monde)
Ce n'est pas avoir un aéroport à NDDL qui fera que l'on pourra partir pour l'autre bout du monde.
"D'ailleurs, à une époque où je travaillais en France, il m'est bien plus souvent arrivé de Prendre l'avion à Londres pour partir à l'autre bout du monde...!"
Et en Bretagne pour aller à Londres, pas besoin de 2 pistes construites sur une terre protégée et payées ou garantie par l'argent des contribuables bretons...! (dont d'ailleurs l'une des pistes est une simple provision pour l'avenir car il n'est pas prévu de la mettre en service)
"Mais bon,.... le dire, le répéter, n'empêche pas nombre de personnes de croire que l'avenir de la Bretagne passe par un aéroport jacobin...!"
Je n'arrive pas à comprendre cela, mais bon...!
PS :
Le jour ou la Bretagne aura l'autorité sur son territoire, elle aura les moyens de faire autant d'aéroports qu'elle le souhaite et où elle le veut!
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-10 18:59:11
Damien Kern,
Excellente vue de l'esprit.
(0) 
Paul Chérel
2015-03-11 10:49:29
@Yann LeBleiz. Je pense qu'avec vous on peut engager un dialogue efficace. Vous êtes contre, je suis pour. La différence entre le Projet NDdL et tous les autres petits aérodromes secondaires c'est qu'ici, nous avons un projet financé par le constructeur et futur exploitant. Comme c'est un privé, on peut penser, espérer, qu'il saura "défendre son bout de gras" et crier son indépendance face aux lobbys aéroports de Paris, Air France et même l'Etat français qui n'est RIEN dans l'opération. Tous les autres aéroports sont dans les mains des CCI qui refilent le bébé à des sociétés souvent fantoches et restant sous contrôle étroit de trafic ausi bien voyageurs que marchandises (Nantes-Atlantique compris). Vous êtes entièrement libre de penser que j'ai tort.Quant à attendre que la Bretagne soit libre de ses mouvements !!! il faudra un certain temps. Paul Chérel.
(0) 
Naon-e-dad
2015-03-11 13:18:28
Le journal Ouest-France du mardi 6 mars 2014 consacre sa une, son éditorial et une page intérieure (édition papier Nantes)à la question de NDDL.
Le coût d'un raccordement ferroviaire est évoqué.
J'ai pris ma calculette: selon les chiffres O-F (page 3), l'accès ferroviaire atteindrait trois (hypothèse basse) à six fois (hypothèse haute) le budget de l'aéroport lui-même.
Et je laisse de côté la querelle sur la saturation. Il arrive que l'on observe un flux d'avion rapprochés. Ce qui est bien normal, surtout lors de certains WE. On reste loin de l'activité des grands aéroports, au quotidien.
De là à citer un chiffre extravagant de nombre de jours de "gêne", on aimerait des explications précises et vérifiables sur ce qui ressemble à de la communication de lobbyistes...
Jusqu'à présent, NDDL ressemble plus à une affaire politique qu'à autre chose. Où est le projet de société qui va avec?
Pelec'h emañ raktres ar gevredigezh a ya gantañ?
(0) 
Paul Chérel
2015-03-11 15:18:34
@Naon-e-dad. Je vois que vous parlez de "projet de société", c'est l'expression à la mode des élus qui n'ont aucune formation économique. c'est leur planche de salut et l'on en parle maintenant pour le projet canal Seine-Nord. En fait, ce qui manque à tout projet d"infrastructure étatique c'est une bonne étude de "faisabilité" à base de connaissance du marché, connaissance de la clientèle, projection du présent sur le futur. AUCUN élu n'en est capable ! D'où la prolifération de conseillers, de machins, d"observatoires qu'ils ne savent pas choisir et dont ils sont incapables de lire et mettre en ½uvre les conclusions. Tout cela provient d'un système éducatif inadapté et inefficient. Quant à prendre ses source d'information de Ouest-France, c''est du plus haut comique. Paul Chérel
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-11 19:22:43
@ Paul Chérel
Sauf erreur (j'ai étudié le dossier mais, il y a quelques temps et j'ai plus le temps de m'y remettre), donc de mémoire, le fameux privée ne met pas son argent (ses fonds propres), il fait un prêts dont le remboursement est garantie par les collectivités bretonnes.
Donc, il emprunte et si ça marche c'est tout bon... Mais, s'il ne peut rembourser, c'est nous qui remboursons pour lui...!
Et de mémoire, le prêt était à un taux (je me souviens d'un 12%) très loin des taux actuels... (donc le banquier se sert largement au passage...)
Pas besoin de faire un dessin, pour savoir le lien existant entre les banques et le pouvoir...!
Donc faire des investissements privés, quand on vous assure le succès et que d'autres payeront d'échec, je veux bien faire ça tous les jours...
De mémoire également, il y a un hôpital très connu de M.VALLS qui en région parisienne ne fonctionne pas, mais qui rapporte bien à son investisseur privé...
Attention, je ne critique pas l'investissement privée, je critique le "faux investissement privée" qui se fait de manière mafieuse par des accords avec les politiques et aux dépens des citoyens... un principe très Républicain!
Quand à une Bretagne qui soit libre de ses mouvements, si les Bretons n'avaient échanger de religion, passant du Christianisme au Républicanisme, nous aurions cette liberté...!
Voir l'exemple bien trop connu de nos chers paysans bretons, attendant religieusement le salut de bonhommes nés à Paris intra-muros et n'ayant connu l'agriculture que lors de leurs cours à l'ENA!
C'est dire, si on peut aller loin dans la dépendance à cette religion...
Pour revenir à NDDL, je vous assure que je connais bien le domaine de l'aviation, et sans commune mesure avec un ancien prof d'Allemand qui s'exprimait en faisant des bourdes de grammaire avec la Chancelière mais qui, j'en conviens, connait certainement mieux que mois les ficelles du politico-affairisme!
PS :
Personnellement, ça ne me gène pas de prendre un avion Commuter à Brest pour prendre ensuite un Liner à Londres...
Par contre et pour l'instant, j'aimerai que ce soit les routes nord-sud inexistantes et le réseau ferroviaire sous-développé de la Bretagne qui correspondent à notre ambition économique (également nos ports de commerces... enfin, s'il en reste, car bouffés par les syndicats et la concurrence Républicainement correcte entre Brest et Nantes)...!
Car pour l'instant, lorsqu'un chef d'entreprise étranger vient en Bretagne nord puis doit se rendre à Nantes, s'il ne veut pas virer la bouée à Rennes, il lui faut un 4x4 pour traverser le pays (idem pour les autochtones)!
Je pense que vous êtes d'accord avec moi!
(0) 
Alain MUZELLEC
2015-03-12 09:04:12
Va t'on poser la question aux passagers aériens du monde entier ou aux propriétaires des terrains concernés?
C'est la question fondamentale de l'utilité publique.
Une route intéresse t'elle ses riverains ou ceux qui l'empruntent?
(0) 
Paul Chérel
2015-03-12 10:06:57
@Yann Le Bleiz. Vraiment dommage que vous n'ayez pas le temps de RE consulter vos dossiers ! En tout cas, si Vinci s'est engagé à emprunter à un taux de 12 %, c'est un parfait imbécile. Heureusement pour lui, le projet ne verra jamais le jour et, donc, il n'aura aucun besoin d'emprunter. Je ne sais pas si vous totalisez comme moi, un bon million de kilométres en avion, mais connaissez-vous une entreprise dont le fonds de roulement est suffisamment replet pour ne pas avoir à emprunter pour exécuter un contrat de cette importance ? Et, dans votre dossier, avez-vous le moyen de calculer les indemnités tout à fait justifiées auxquelles Vinci aura droit pour dénonciation par l'Etat du contrat et, pour retard dans l'accomplissement de ses obligations de fournir un terrain libre de toute entrave ? Le référendum "à la Ségolène" risque de coputer fort cher. Bonne kournée. Paul Chérel
(0) 
Naon-e-dad
2015-03-12 14:17:41
@Paul Chérel
Cela va peut-être vous étonnez, mais je souscris assez largement à ce que vous dites.
Avec deux précisions :
Pour moi, et s'agissant de la Bretagne, le projet de société , d'avenir, de tout ce que vous voudrez, c'est une Bretagne qui tienne la route, c'est-à-dire un Bretagne péninsulaire (la géographie est là, on ne la changera pas. Dans le cas de la Bretagne la géographie a été validée par l'Histoire) : donc cinq départements.
J'ajoute que ne pas s'intéresser à la Bretagne, sous l'angle péninsulaire, cela veut dire la laisser péricliter. C'est le choix fait, notamment depuis la dernière guerre, par les édiles et politiques hexagonaux.
Ce choix a eu des conséquences organisationnelles désastreuses. Par exemple :
. manque de lignes ferroviaires adaptées (Rennes-Nantes ( ou l'inverse)? Zéro. Vannes-Nantes (ou l'inverse) ? Zéro.
. manque de liaisons routières trans-péninsulaires (à l'exception notable de Brest-Quimper et Rennes-Nantes), dignes de ce nom. Il suffit d'essayer d'atteindre la côte nord depuis le sud, ou l'inverse, pour s'en rendre compte.
La Bretagne a été pensée et voulue comme, une excroissance ou un terminus, ce qu'elle ‘est pas. Elle est un terre à vivre, en liaison avec ses voisins, terriens ou maritimes. Mais chut ! Il ne faut pas le dire. A Paris, - chez certains élus locaux aussi, hélas - on ne veut pas entendre cette aspiration, ni voir cette réalité, ni envisager ce projet.
Nos élus et politiciens rêvent de croissance et ils le disent, mais sous condition de maintenir l'étouffoir (au profit de leur pouvoir), sous condition de continuer à mépriser (voire à détruire) les territoires existants de longue date
Et NDDL ? Il vient comme un cheveu sur cette soupe, sur ce mauvais rata républicain.
Puisque vous nous dites êtes un grand utilisateur de l'avion, vous avez dû remarquer que :
. le seul hub international d'importance, en France, est Paris (CDG, et Orly). Et permettez-moi de penser que cela n'est pas prêt de changer.
. outre un petit panel de liaisons à l'international, il y a aussi un aéroport d'affaires actif à Nantes-Atlantique, l'aéroport actuel. A ce propos, j'aimerais entendre les hommes d'affaires prendre la parole et expliquer, montre et porte-monnaie en main, leur point de vue à ce sujet, plutôt que d'entendre quelques lobbyistes qui parlent (ou prétendent parler) pour eux.
. Nantes, n'est pas seul dans le secteur. L'aéroport de Rennes Saint-Jacques est lui aussi international. Regardez son offre commerciale, directe ou indirecte. Pourquoi n'en parle-ton pas, ici à Nantes ?
Donc, il faudrait arrêter de faire croire – certains nantais en sont là – que Nantes attend enfin (au début du XXI° siècle !) l'arrivée… de l'avion et que cela va désenclaver la ville et tout changer dans l'économie locale !
A contrario, oui, bousiller aujourd'hui tout le nord de la métropole nantaise ne sera pas sans conséquence. Installer une plateforme à quelques kilomètres au nord, c'est décider aujourd'hui des problèmes de demain.
Car ces terrains, nous pourrons en avoir besoin demain pour plus nécessaire que d'aller se faire dorer la pilule (les charters touristiques) au soleil pendant une semaine de temps en temps. C'est là , sur une vision locale, en plus de celle de la Bretagne péninsulaire, que je situe le « projet de société » qui vous fait apparemment rigoler. Au-delà de l'expression sémantique, certes un peu usée (la faute à qui ? aux politiques, comme vous l'avez remarqué) , reconnaissez donc que ce point est sous-jacent au conflit. Et trouvez-moi une meilleure expression au passage. Rigolez si vous voulez, moi je maintiens que ce dossier est pétri de mensonge et d'intérêts (à peine) inavoués.
Et je pose la question : les nantais sont-ils prêts à payer les compléments d'addition, pour ce joujou inutile? Sachant l'état des caisses et la pente ascendante des impôts locaux qui nous attend dans les années à venir. Naturellement.
Dernier point : Ouest-France. Si ce quotidien, très lié au pouvoir politique (par mentalité héritée de l'immédiat après-guerre et par subventions économiques), s'autorise à publier des chiffres, j'en prends volontiers acte.
L'information principale est que Ouest-Franc e se décide à parler (un peu) d'un dossier largement verrouillé. Je pensais que vous l'aviez compris.
Quant aux chiffres, naturellement la bagarre va se poursuivre. A défaut des chiffres de la presse grand-public, peut-être accepterez-vous ceux des professionnels du secteur, les pilotes de ligne ?
Et pourtant, je trouve formidable de pouvoir se déplacer au loin, occasionnellement, voire pour raison professionnelle, comme vous apparemment. Est-ce une raison pour agir en dépit du bon sens ?
L'avion est bien utile dans le monde d'aujourd'hui, chacun en convient ! Mais à nos politiciens de ne pas faire n'importe quoi !
Pep hini a oar pegen brav ha talvoudus eo ar c'hirri-nij , er bed a hirio! Mes, n'eo ket dav da Yann ar politikour ober forzh petra !
(0) 
Yann LeBleiz
2015-03-12 15:35:07
@ Paul Chérel
Nous sommes d'accord, sur ces généralités contractuelles.
Je ne vais pas vous refaire mon argumentaire, vous devez déjà bien le connaître...
Mais vous qui semblez avoir voyager, vous avez certainement quelques notions d'argent!
NDDL (aéroport international neuf) : "500 millions d'Euro."
"C'est le prix de 3 avions Rafale (équipés)"
"C'est le prix de 2 Airbus A-380"
"Connaissez-vous beaucoup de vrais aéroports internationaux neufs qui coûtent le prix de 3 avions de chasse...???"
Je crois que JM AYRAULT a déjà dit que si ce projet coûte si peu cher, c'est qu'il est fait grâce au savoir faire français...! Super!
Si on devait choisi un seul argument pour dire que ce projet n'est pas sérieux, je pense que celui-ci de son prix n'est pas mal...!
Et je pense que Vinci à blindé cet aspect sur son contrat...! (Je doute fortement qu'ils ignorent le prix d'un vrai aéroport... international!)
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-12 19:08:23
Le terme"Projet de société" n'a qu'une finalité:faire vivre au quotidien notre démocratie pour le bien être de son acteur principal:Le citoyen et non pas l'élu.
L'élu lui,en dehors des jacobins,est au service de la bien nommée "Démocratie" "δημοκρατία".
Peuple souverain grâce à une bonne représentativité. Les citoyens ont donc de facto un devoir essentiel:Le vote(abstention ou pas)car ils sont bien les acteurs de leur liberté.
exemple:les départementales sont inutiles pour la BZH,il convient donc de voter pour ceux qui proposent véritablement de réduire le fameux millefeuille afin de supprimer a terme cet organe nuisible au contribuable...dans l'intérêt supérieur de la "démocratie"...
(0) 
Paul Chérel
2015-03-13 10:12:06
@Naon-dad. Bien sûr que je n'oublie pas la géographie que je place même AVANT l'histoire. Etant probablement plus âgé que vous, je me permets de rectifier votre opinion à propos du délaissement de la Bretagne par les autorités parisiennes? Cela ne date pas de l'après-guere et la SNCF, qui venait juste de naître quelques années avant, avait déjà négligé une liaison Nantes-Bretagne Sud. Et que dire de l'Eglise catholique organisant un jamboree scout à Nantes où les scouts bretons ne sont pas invités. Tout cela n'a rien à voir avec NDdL, qui n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe mais pourrait enfin être un outil de REliaison de la Bretagne et de la L.A. Et j'insiste à nouveau sur la formidable vitrine commerciale qu'offre une galerie marchande d'aéroport. Les Bretons B4 sont-ils capables de saisir l'opportunité ?
@Brocèlbreiz. Je crois que vous ne savez pas bien comment l'expression "projet de société" est employée à propos du projet fluvial Seine-Nord. Il s'agit tout simplement d'un 'machin" financier destiné au montage financier du dossier avec, comme principal objectif, d'obtenir l'aide maximum de l'Europe, la France n'ayant pas un sou vaillant. Paul Chérel
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-15 02:02:53
Paul Chérel,à travers votre considération relative au montage financier des centralisateurs franciliens,je ne peut vous donnez tort...maintenant ,si des élus bretons fédéralistes et démocrates ne pouvaient être autorisés à mettre en place des "projets de société" dans l'intérêt du citoyen qui est aussi un contribuable..Autant rester couché! Dans la mesure ou ce terme ne vous convient absolument pas il est facilement transformable mais c'est beaucoup plus long:"Nouvel agencement politique,économique et sociétal pour l'avenir du citoyen BZH dans le cadre d'une autonomie républicaine fédérale qui préserve notre démocratie commune au sein d'une Europe en devenir... "moi j'adore mais c'est imbuvable...Du coup,"projet de société"..je vais m'en contenter du haut de ma paresse!Terme clair et concis.
Davantage pragmatique.Le Breton n'est pas responsable de son interprétation jacobine.
Allez,on coupe la poire en 2:
"Nouvel agencement économique et sociétal d'ordre pragmatique spontané"/"Anticipation républicaine et démocrate pour le développement de la BZH en Europe peu uni..." Orchestration du quotidien pour agencer nos lendemains (qui chantent ou pas)"...Diversité sémantik/linguistik,petit jeu à choix multiples*.
Cordialement.
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-15 03:29:53
Concernant le Pays Gallo de Nantes..le 44 est un département Breton.Penser B4,c'est faire le jeu des jacobins.La Bretagne à besoin de la puissance économique Nantaise et le Gallo-nantais a besoin de la Bretagne armoricaine pour son essor..Dans un intérêt culturel et "ÉCONOMIQUE" commun,il nous faut une administration commune efficiente.Aimons notre altérité.D'ailleurs la ré-unification est réclamée par près de 70% des citoyens de notre petite Bretagne armoricaine bien aimée!Nous avons tous à y "GAGNER" c'est le cas de le dire...
Je ne maitrise pas le sujet NDDL c'est clair...mais bon, un projet économique de 1967 qui débuterait en 2016..Question business ça fait quand même sourire...
j'en pleure déjà!!!
Un mélange entre "tintin au Congo" et "on a marcher sur la Lune" :)
Les projets de type "idefix" sont rarement porteurs pour l'avenir.Normalement l'économie privilégie la spontanéité et l'adaptabilité...là c'est pour le moins loupé.Je reste persuadé qu'il peut y avoir des projets "d'aéroport international" bien plus efficaces pour notre région dans le cadre de la mondialisation...
Ces franciliens,on les voit venir de loin...
Les Penn-ar-ben et l'occident prendront leur billets... en Angleterre! Moi aussi d'ailleurs.
Je suis têtu,même en vacances.
Je suis "breizhou" question de principe.
Au final cela ne me coutera pas plus cher et y a plein de magasin sympa à Londres pour dépenser le pognon familial avant de décoller!
Vive le centralisme d'état!
Un avant gout de la démocratie...à-venir donc.
Ne nous inquiétons pas: pour compenser les pertes ils nous pondrons un beau projet:augmenter nos impôts.
Pour ça ,c'est de loin les meilleurs en Europe.
Avec un peu de chance ,ils construiront même un métro sous l'aéroport,financé par les entreprises Nantaises et expliqueront à celles-ci que cela va être utile pour créer des emplois "d'avenir"pérennes!
6 millions de chômeurs c'est insuffisant.Il font donc continuer comme on fait depuis 40 ans.
A marche forcée si possible...
Pour la politique ,Vals qui est moyennement socialiste historik(c'est pas plus mal d'ailleurs)a déjà 10 ans de retard sur Tony-"Blair-witch l'humaniste qui n'a jamais été de droite au passage..
La France a donc 20 ans de retard sauf pour les beaux discours..et encore c'est discutable quant-on écoute l'ancien président et bien d'autres de droite ou de gauche confondus.
On est à des "
miles" de De Gaulle.
La qualité de nos politiciens a bien régressé et ce n'est pas un mythe.En attendant le déluge, on va manger un gros "
mille-feuille" et engraisser nos oies.
salut/kenavo.
(0) 
Brocèlbreizh
2015-03-15 03:40:41
Pour moi,NDDL c'est la volonté de ne pas faire d'ombrage aux aéroports parisiens.Dans une Bretagne réunie,un véritable aéroport international ce serait une vraie bombe en terme d'essor économique.Le vieux projet ,c'est de la bouillabaisse un peu "rance" et sans envergure.
Ni plus ni moins.Pas utile de dépenser du pognon dans un référendum finalement.C'est leur bébé mal-foutu,qu'ils s'en débrouille donc!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.