Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Point de vue -
Sécurité en France : Cherchez l'erreur
[MAJ] Les services secrets algériens auraient prévenu de l'imminence d'une attaque terroriste 24 heures avant les faits, mais aucune alerte orange ou autre n'a été déclenchée. http://www.elwatan.com/ du journal El Watan.
Philippe Argouarch pour ABP le 9/01/15 12:10

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a passé plusieurs nuits au Sénat et à l'Assemblée nationale alors qu'il n'a aucun mandat électif. Il s'agissait de contrecarrer tous les amendements proposés par les élus du peuple, comme par exemple le droit d'option, au sujet de la loi sur le redécoupage territorial-- délaissant ses responsabilités de protéger les Français contre le terrorisme. Cherchez l'erreur....

Les services secrets algériens auraient prévenu de l'imminence d'une attaque terroriste 24 heures avant les faits, mais aucune alerte orange ou autre n'a été déclenchée selon itele. (voir le site) du journal El Watan. Cherchez l'erreur....

Les frères Kouachi, les auteurs de la tuerie à Charlie Hebdo, n'avaient pas le droit de se rendre aux États-Unis, ils étaient sur la liste des terroristes. Les services américains avaient signalé leur connection avec Al Qaeda au Yemen. Cherchez l'erreur....

Les frères Kaouchi étaient sur écoutes téléphoniques. Ces écoutes ont été terminées en juin 2014. Cherchez l'erreur....

Le jihadiste Amedy Coulibaly avait un bracelet électronique. On lui enleva le bracelet en mai 2014. Cherchez l'erreur....

En France, n'importe qui peut partir en Irak, en Syrie, au Yémen et se battre avec des pays ou avec des terroristes en guerre contre la France. C 'est un droit fondamental de pouvoir partir où l'on veut. Par contre, les Djihadistes peuvent revenir en France quand ils veulent, ils ne sont pas automatiquement déchus de leur citoyenneté française, du moins ceux qui ont double citoyenneté ou qui ont acquis la citoyenneté de l'État islamique. Cherchez l'erreur...

Alors qu'il y a avait une fatwa contre Stéphane Charbonnier, dit Charb, le directeur de Charlie Hebdo, il n'avait pas le droit de porter une arme de poing, pas plus que les autres de la rédaction visés par les islamistes. Charb devait cacher des couteaux de boucher dans son appartement a déclaré sa femme. Cherchez l'erreur...

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2077 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 24 commentaires
Mickaël COHUET Le Vendredi 9 janvier 2015 14:15
Lorsque les « français » auront compris que l'État n'est plus en mesure d'assurer la sécurité de la population, cette dernière s'organisera elle-même pour le faire. Ce sera le début d'une guerre civile à caractère ethnico-religieux. Celle que je pressens malheureusement (et je ne dois pas être le seul !) depuis quelques années. La semaine dernière encore, au téléphone, je disais à un ami que concernant les attaques et attentats djihadistes en France, nous n'avions encore rien vus. Ce n'est qu'un début. Je le pense particulièrement depuis les odieux crimes du djihadistes Mohammed Merah. Je crains que dans les mois (et les années) à venir nous ayons affaire à des attaques coordonnées en Europe avec le retour des djihadistes de Syrie et d'Irak...
(0) 

eugène le tollec Le Vendredi 9 janvier 2015 14:23
Nous avons un pays bouclé par la pensée socialiste...la libre pensée socialiste.
Faut-il sortir de cette mainmise par la force..car là est notre liberté d'expressions et d'agir.
Nous le peuple devons contrer la racaille d'élites qui a pris les commandes de ce pays
(0) 

PIERRE CAMARET Le Vendredi 9 janvier 2015 15:43
Jusqu'a maintenant , ce Gouvernement de la Republique Francaise, a tout faux
(0) 

Yann Seitek Le Vendredi 9 janvier 2015 21:41
Des bonnets rouges soupçonnés de vouloir détruire des portiques écotaxes (qui ne servent plus à rien) sont écroués sans preuve ni procès.
Des islamistes radicaux connus des services de police et interdits aux US peuvent se balader à Paris avec des kalachnikov et des lances roquettes et faire un carton sur des journalistes.
Cherchez l'erreur …
Les Bretons seraient-ils plus dangereux et mieux surveillés que les islamistes ?
(0) 

Écran David Le Samedi 10 janvier 2015 06:24
Un ex président qui " se fout des bretons" mais qui reçoit le terroriste Koulibaly a l'Elysee...
Chercher l'erreur
(0) 

SPERED DIEUB Le Samedi 10 janvier 2015 09:13
Les Bretons sont plus dangereux et mieux surveillés que les islamistes et subissent un délit d'opinion insidieux ,ce qui pousse certains militants à se réfugier dans l'extrémisme et la marginalité ,interdisant de fait l'émergence d'un mouvement de population massif ,en faveur de l'émancipation J'ai même eu écho de tentatives sournoises d'intimidations avant la dernière manifestation à Nantes pour la réunification ...
Le pouvoir parisien est très vigilant et met tout en oeuvre pour tuer dans l'oeuf toute idée de renaissance de la Bretagne ,y compris le régionalisme Par contre des idées diverses très extrémistes, ont droit de cité partir du moment ou elles restent bien à l'intérieur des frontières de l'une et indivisible ,alors que ceux qui les portent ont bel et bien l'intention de déclencher une nouvelle forme de guerre en France et plus généralement en Europe
(0) 

Konan Lasceau Le Samedi 10 janvier 2015 10:22
Beaucoup de zones d'ombres sur l'affaire de mohammed Merah (payé,infiltré et manipulé par les services français) celui-ci à servi (à son insu) la propagande de sarkozy juste avant les présidentielles ! Que devient le tueur au Tatouage, vu par des témoins lors de la tuerie ? - il faut savoir que peu de temps avant cela dans une caserne (de Toulouse ?) de l'armée un militaire avait dénoncé les actes ("néo-nazis") d'autres militaires et ceux-ci avaient été mutés (voir le canard enchainé de l'époque)- Hors c'est celui qui avait dénoncé ces actes qui a été tué ! (il semblerait aussi que les corps des enfants tués auraient été rapatriés directement en israel contrairement aux besoins de la justice - pas d'autopsie ? )-- on peut faire un rapprochement avec l'affaire de l'école maternelle de Neuilly avec le déséquilibré(beaucoup de zones d'ombres aussi), hors peu de temps auparavant sarkozy avait demandé à ses amis proches "comment faire pour se faire connaitre" il avait dans ses proches des membres des services d'intervention contre les prises d'otages , et là quelle belle occasion médiatique ! -- Attention aux Manipulations -- et Concernant la formation aux armes des djihadistes, des Légionnaires français s'en chargent notamment dans le sud de l'hexagone ! en complément du Yemen . l'Empire Romain s'est écroulé quand il a fait appel a des membres de ses colonies pour sa protection .
(0) 

Patrick Le Guern Le Samedi 10 janvier 2015 11:03
Le gouvernement porte une grande responsabilité dans les évènements qui se sont produits : Encore une fois il s'agit de personnes connues des services de renseignements qui sont passées à l'acte. Alors il faut peut-être prendre les choses en main, c'est bien de créer une DGSI, mais si l'on n'y met pas les effectifs suffisants, ça ne ressemble qu'à un effet d'annonce. Depuis plus de dix ans, des "économies" ont été réalisées sur les effectifs de la police et de la gendarmerie, dont les unités de bases ne sont plus en mesure de "faire du renseignement" : quant il faut reprendre les enquêtes réalisées par les services de la chasse, ceux de l'eau, ceux de l'ursaff, ceux des douanes, remplir les caisses de l'état avec les timbres-amendes, les service de contrôle vitesse et la vingtaine d'autre mission parasite, on ne peut pas être au contact de la population.
Prenez les effectifs de la police et de la gendarmerie et regardez au total qui reste sur le terrain : il y a de quoi avoir effectivement peur.
Autre effet d'annonce, cette marche "républicaine" dont le terme me gène après ce que la "République" à refusé aux peuples de france dans la réorganisation territoriale. J'aurai préféré le terme de marche "citoyenne". Et encore et toujours cette même "bouffonade" entre les grands partis UMP/PS/FN. Donc j'irai marcher pour faire un peu de sport, et je m'associerai au souvenir des victimes à ma manière.
(0) 

Lucien Le Mahre Le Samedi 10 janvier 2015 12:24
Des failles dans la sécurité ? Alors là, les bras m'en tombent.
Car nos services fonctionnent à fond !
Lors du passage de Valls aux franges de la Bretagne, on avait pourtant bien poussé la vigilance jusqu'à neutraliser préventivement cinq subversifs bretons, soupçonnés d'avoir pétardé je ne sais plus quelle gendarmerie. Avec une dangerosité tenant d'ailleurs plus des festivités du Nouvel An chinois que de l'attaque de Fort Alamo.
Ah mais : un graffiti inscrit sur un mur signait un acte bien plus grave que l'attentat avorté ! De leur main criminelle à coup sûr : épargnons-nous je vous prie les formalités de l'analyse graphologique. En tout cas s'il fallait une preuve, elle était là, en trois lettres belliqueuses, livrée à domicile comme une pizza : "ARB", Armée Révolutionnaire Bretonne !
Armée hypothétique ? Halte là ! C'est vite dit... Houla : question de flair ! On est des pros. Toujours dans la méfiance... La tagadactactique, quoi ! se défendaient nos protecteurs en embarquant vers Guantanamo les suspects solidement menottés, tandis que dans leurs yeux à peine relevés de l'ordre de mission, se profilaient nettement des colonnes blindées plus inquiétantes encore que les chars de Gudérian lors de la percée de Sedan.
Et ils avaient vu juste. Enfin, presque... Tout était bon, sauf une broutille. je ne me rappelle plus laquelle... Ah si : l'objectif de leurs efforts... Une broutille.
Quelques jours après en effet nos cinq terroristes étaient rendus à la liberté, ainsi qu'un personnel policier fort utile par ailleurs, puisqu'il devenait clair peu à peu à peu que sur les 3000 Djihadistes français partis couper des têtes en Syrie ou en Irak, (1200 selon la police) environ 1000 étaient déjà revenus, prêts pour certains à nous faire profiter de leur science toute fraîche, étroitement enlacée avec leur amour du pays...
(0) 

Louis Le Bars Le Samedi 10 janvier 2015 13:01
Je m'étonne un peu de l'article initial qui est une sorte d'appel à des lois sécuritaires et liberticides dont on sait pertinemment à quoi et vers qui elles serviront en France en priorité. Des Bonnets des rouges, des militantes basques et j'en passe.
Les terroristes étaient connus, y compris à l'étranger, on savait ce qu'ils avaient faits, faisaient, dans quels pays ils allaient. On savait que Charlie Hebdo était une cible prioritaire de ces terroristes. Les riverains de Charlie Hebdo ont rapporté que des homme se vantaient qu'ils allaient venir faire un carnage une semaine avant les exécutions de mercredi dernier. Pour moi ce qui est incompréhensible c'est que le jour de la réunion de rédaction de Charlie Hebdo ne soit pas mieux protégé ! Les deux terroristes en sont sortis indemnes...ils n'avaient pas visiblement prévus de suite. Peut-être pensaient-ils mourir ce jour là.
Le rédacteur de Charlie Hebdo n'était surement pas favorable au port d'arme pour lui-même.
(0) 

André Corlay Le Samedi 10 janvier 2015 14:07
Monsieur Ayrault doit angoisser, car on va devoir, pour lutter contre tous ces "fous de Dieu", recentrer toutes les forces de police !
- "Mais alors, m'a-t-il dit quand je l'ai interviewé, que va devenir l'escouade permanente, chouchoutée à l'hôtel, qui entoure ma propriété secondaire de Sarzeau, là où j'espère bien passer une retraite tranquille chez ces Bretons dont j'aurai tout fait pour briser la réunification ?"
- "Et le "Gang des crêpiers", toujours en liberté, qui menace jour et nuit, si j'en juge par la permanence policière, de projeter ½ufs et farine sur mon joli portail nantais fraîchement briqué (gratis) par les services municipaux : va-t-il retrouver les coudées franches pour renouveler ses méfaits dont le troisième procès n'est même pas encore confirmé ? Si ça continue, je vais émigrer de cette Bretagne qui ne me veut plus et laisser ces incapables de Bretons se débrouiller sans mon génie " Na, voilà !
(0) 

LHERITIER Jakez Le Samedi 10 janvier 2015 17:21
A quand une journée Hommage à René VAUTIER partout en Bretagne?
Je propose que les comités Bonnets Rouges organisent une tournée avec débats sur les censures,les destructions de documents,ses emprisonnements sous la 4 ème république(SFIO avec un certain F Mitterand au gouvernement,etc..) et la 5ème aussi.
Lui n'est pas mort sous les balles,heureusement,mais ses combats méritent que ses oeuvres soient présentées en 2015 et vendues en DVD aux bretons et autres peuples en lutte.
(0) 

M.Prigent Le Dimanche 11 janvier 2015 02:55
Je me risque à vous proposer une devinette iconoclaste:
-C'est qui...qui...qui (j'aime ce bégaiement accusatoire) a favorisé depuis 40 ans une immigration incontrolée "grâce" à la loi sur le regroupement familial ?
Vous n'avez pas trouvé ! Je vous donne un autre indice:
-C'est QUI...QUI...QUI (memestra) a fait courir depuis 40 ans la dette abyssale de la France ?
Réponse:
Les mêmes partis qui lors de la grande procession de ce dimanche vont tenter d'exorciser le triste futur du pays...
...Et qui seront quand même réélus cette année !
(0) 

Erwan David Le Dimanche 11 janvier 2015 10:35
Un ex président qui "se fout des bretons" mais qui reçoit a l'Elysee 500 banlieusards parisiens dont le futur terroriste Coulibaly.
Cherchez l.erreur.
@ Lucien le Mahre
C'est vrai que les renseignements français sont de fins limiers.
Je constate par ailleurs que ni le président, ni le premier ministre, ni les ministres de l'interieur et de La Défense n'ont apporté au cours de leurs nombreuses interventions le début du commencement d'une réponse politique : c'est consternant.
Par ailleurs la manifestation de ce dimanche est un véritable Vaudeville dans lequel l'UMP joue le cocu et augure d'un match Hollande-le Pen tant souhaite par le pouvoir actuel.
Comment conserver le pouvoir quand on est impopulaire : il faut semblé t il du cynisme, savoir jouer avec le feu, se foutre des citoyens.... Je prends des leçons
(0) 

iffig cochevelou Le Dimanche 11 janvier 2015 12:21
Il suffit de voir la diligence des services de la DRSI pour le moindre mouvement de militants bretons , pour se rendre compte que pour l'Etat français (je veux dire la religion républicaine) nous sommes plus dangereux que tous ces criminels en puissance
(0) 

Emilie Le Berre Le Dimanche 11 janvier 2015 17:29
Il est logique de constater un certain laisser faire pour une catégorie d'individu et une tolérance zéro pour d'autre.
L'oligarchie mondiale, dont nos politiques ne sont que les portes serviettes, pour garder la main, veut une société où l'individu est atomisé, c'est à dire sans liens, ni culture, ni histoire, ni traditions etc...
Un consommateur dont la vie docile se résumerait à consommer produits, services et divertissements fournient par l'industrie de l'oligarchie. C'est le "tittytainment".
Ensuite il faut casser l'homogénéité de la société (un société homogène est moins manipulable), sans jamais demander l'avis du peuple, en y incorporant des populations étrangères en masse, en y créant des communautés sexuelles, religieuses...
Chacunes défendant ses intérêts : le tous contre tous, diviser pour mieux régner.
Le peuple autochtone se voie étranger sur le territoire sanctuaire de ces ancêtres, descendu au statut d'une communauté comme les autres.
L'oligarchie a aussi besoin d'une "statégie de la tension". Créer une série de chocs et du stress au sein des peuples pour les faire accepter des lois liberticides, tuer son épanouissement culturel, artistique (l'art contemporain est là pour ça aussi). C'est l'un des rôles de la première catégorie d'individu, perdus eux aussi, et donc très manipulables.
Entretenue, par exemple, par le rap game, dont les valeurs correspondent bien aux souhaits du véritable pouvoir : argent, voitures luxieuses, femmes objets quasi nues, drogues, armes ...
La deuxième catégorie d'individu (celle à laquelle la tolérance zéro est appliquée)s'oppose à cette dilution. Les bonnets rouges en sont un exemple.
Vivre, décider et travailler au pays sont des revendications d'émancipations insupportable pour l'oligarchie qui veut des êtres consommateurs et déterritorialisés.
Prêts à préserver des traditions linguistiques, culinaires, d'entraides, artistiques... ils rentrent en conflit avec le programme décider de gens pour qui les nations ne sont que des hôtels.
(0) 

SPERED DIEUB Le Lundi 12 janvier 2015 23:54
cherchez l'erreur ,article du 15 05 2012 ....
(0) 

PIERRE CAMARET Le Mardi 13 janvier 2015 01:26
Erwan DAVID ... moi aussit je prends des lecons . J'en ai pris toute ma vie . Il commence a etre temps 85 ans en Juin .
...... mais je passe l'information a mon fils , qui lui a 30 ans ...... avec l'imperatif , ne sois pas naïf comme ton Pere .
(0) 

M.Prigent Le Mardi 13 janvier 2015 03:28
Emilie a bien décrit le processus de désintégration de la population autochtone française et plus particulièrement de ses minorités historiques qu'elle attribue à "l'oligarchie mondiale", c'est à dire les tenants du libéralisme économique et financier qui se jouent des frontières, surtout actuellement.
Il y a plus d'un siècle, le banquier Rotchild affirmait déjà: "Donnez moi le pouvoir financier et je me moque des états.
Celà fait 200 ans que la France, malgré un capitalisme très étatisé (Colbertisme) fait partie de cette oligarchie car sa révolution de 1789 fût conduite par la bourgeoisie.
D'ailleurs, elle en applique depuis cette date les principes mondialistes en matière d'immigration avec le "droit du sol" en particulier renforcé depuis 40 ans par "le regroupement familial" qui constitue l'essentiel de son gain démographique: les 14% d'étrangers vivant en France génèrent 27% des naissances.
Vous aurez remarquez que depuis les évènements sanglants et "la marche républicaine" de dimanche, aucun des partis dits "républicains" ni même les médias n'a remis en cause la politique de l'émigration.
Pour au moins deux raisons:
-Elle est conforme aux principes universels d'égalité et d'assimilation prétendus par nos élites.
-Et surtout, elle bousculerait la conscience morale de nos bobos et notables bercés dans le confort d'un état toujours prodigue.
Dans les faits, la France est de plain pied dans la mondialisation depuis des dizaines d'années, hélas à ses dépens.
-Etranglée par ses dettes (3 900 Mds¤ dettes publiques et privées), elle se voit contrainte de brader son patrimoine industriel voire même historique et dans le même temps de recevoir une immigration quasi incontrolable dont seulement 12% de candidats au travail.
Pour nos "maîtres" d'Ile de France (qui produit plus de 50% du PIB), la nature de l'identité de ses habitants est un problème mineur, car le catéchisme républicain a prévu son uniformisation dans la marmite du melting pot assaisonnée des "valeurs de la République".
Et quand bien même la France serait intégralement la propriété des capitaux étrangers, "nos" élus négocieront sans état d'âme une place au conseil d'administration de la nouvelle SA nommée France.
Car en fait, ils n'ont ni pâtrie, ni identité, seulement des intérèts.
Ainsi donc s'engage à marches forcées le processus de dissolution définitive d'une Bretagne autrefois prospère et souveraine...AMEN.
(0) 

Ar Vran Le Mercredi 14 janvier 2015 11:07
Pour info, lire le Point d'aujourd'hui sur le pourquoi du loupé des Renseignements Généraux... Très instructif....
(0) 

lwenn Le Mercredi 14 janvier 2015 16:01
http://rt.com/news/222323-charlie-hebdo-shooting-video/
New online video shows Charlie Hebdo attackers shooting at police
Elle est performante, la police française !
(0) 

Brocèlbreizh Le Jeudi 15 janvier 2015 11:22
ah la sécurité!!la noble "réaction" qui fait suite a l'anticipation ,la "prévention"...Mais bon..c'est "pardonné" par Charlie lui-même et c'est un message magnifique,d'une noblesse d'esprit hors norme.L'essence originelle d'une Liberté d'opinion très ancienne dans l'histoire des "ces divers" républicains de la révolution.Enfin tout cela fut bien pénible et triste à souhait..Aujourd'hui Je suis Charlie!je ne suis pas caricaturiste mais comme eux j'aime rire et profiter de ma belle et douce liberté d'opinion..de Breton! La 1ere devinette du gallo:comme la france est une république et une démocratie,pourquoi "diable" ne dit on-pas "La France est une République Démocratique" ?La RDA était un beau pays? 2ème "blagounette" :(concernant l'umps-fn si j'ose dire dans le cadre de la democratia-δημοκρατία)"Le parti-socialiste national de France doit protéger la langue "exceptionnelle" du benêt Voltaire(mono-linguiste) pour que "le peuple de France?" ne confonde pas parti socialiste national français avec parti national socialiste Français!! Et que vivent le verlan et le vers(de terre) lent!Miam!! Vive la Liberté et la réciprocité(égalité fraternité c'est si long à écrire et je ne suis qu'un roi.. -"Piger" Ken emberr!
(0) 

Brocèlbreizh Le Jeudi 15 janvier 2015 21:16
(privé) piger =comprendre certes.il 'agissait ici d'un double sens reliant également roi(rex)et fainéant(piger).Un bref clin d'½il au "rois mérovingiens" .Merci bonne soirée.
(0) 

Beatrice Chanet Le Lundi 23 février 2015 17:59
Il y a des personnes malhonnêtes, comme des personnes simples d'esprit, comme des personnes autistes dans toutes les cultures. Le tout est de ne pas leur donner aux crapules du pouvoir et de ne pas les accepter quand ils viennent d'ailleurs: on a assez des cinglés de notre nation.
Nous nous posons beaucoup de questions sur la façons dont le pays a été mené ces trente dernières années. Une caste de privilégiés sans trop de scrupule a pris le pouvoir, elle a laissé tout faire pourvu que soit conservé ses privilèges. Elle a effectivement utilisé le : "diviser pour régner". Il nous faut à présent reprendre le contrôle, je ne crois pas que ce soit en nous divisant mais plutôt en dénonçant publiquement les personnes malhonnêtes.
Trop longtemps ce silence nous a nuit. Dénoncer en temps de paix c'est combattre les mafias ( ceux qui pratiquent l'omertà" ) ce n'est pas trahir son pays loin de là, contrairement à ce que les "mis en danger" voudraient nous faire croire. Nous ne provoquerons pas leur mort en les dénonçant mais leur destitution, rien à voir avec les délations.
Je m'étonne aussi du peu d'attention que portent les pouvoirs publics à l'égard des banques. L'argent n'est il pas ( aux dires même de tous les excités guerriers) le nerf de la guerre? C'est lui qui permet l'achat des armes, des protections, du matériel de connection, des véhicules. Cet argent transite par les banques avec très certainement des complicités parmi les réseaux mafieux mais aussi sans doute des industriels bien payés ou peut être même des politiques.
Il faut demander un droit de regard sur les avoirs et les revenus les plus importants de notre pays ( rançon pas trop dure à payer de la richesse ), nous éviterons très certainement de nombreux blanchiments car, toutes ces guerres ou provocations sont menées par des puissants ( avec l'aide de leur état major ) dans des buts géostratégiques. Ce qui veut dire que, si nous sommes entraînés dans une guerre, la seule chose intelligente à faire sera de viser les dirigeants, ennemis si possible ( puisque de l'autre côté, si ils sont intelligents, ils en feront autant! ) il y aura ainsi un renouvellement bénéfique de tous les dirigeants!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons