Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Secret, mensonges et hypocrisie - le scandale des OGM en France
Une information gardée secrète par le ministère de l’Agriculture a été révélée le 6 septembre 2005 par le journal « Le Figaro » : Au moins un millier d’hectares de culture de maïs transgénique sont cultivés en France dans le plus grand secret ! L’Union démocratique bretonne (UDB) dénonce une
Hervé Le Gall pour UDB le 6/09/05 21:00

Une information gardée secrète par le ministère de l’Agriculture a été révélée le 6 septembre 2005 par le journal « Le Figaro » : Au moins un millier d’hectares de culture de maïs transgénique sont cultivés en France dans le plus grand secret !

L’Union démocratique bretonne (UDB) dénonce une fois de plus l’attitude hypocrite de l’Etat français.

- Aucune disposition réglementaire respectant le principe de précaution n’est publiée : Alors que le corpus réglementaire français est un des plus lourds de l’Union européenne, la France n’a toujours pas retranscrit la directive européenne de 2001 qui réglemente les cultures OGM et protège les consommateurs.

- La démocratie est bafouée par la culture du « secret » : Actuellement personne ne sait où se trouvent les cultures OGM (les agriculteurs n’ont aucune obligation de déclaration), et quelles quantités de maïs transgénique sont réellement cultivées !

- L’objectif mercantile est clairement identifié (40% des « surfaces déclarées » ont un strict objet commercial), alors que le discours officiel a toujours justifié l’existence de parcelles OGM par les besoins de la recherche fondamentale !

L’UDB tient à rappeler que la Bretagne est une « région non OGM » depuis le 4 février 2005 (la charte revendiquant le droit de se protéger de la contamination transgénique a été adoptée à Florence le 4 février 2005 par 20 régions européennes dont la Bretagne et le Pays de Galles).

Les recours judiciaires des préfets contre les arrêtés municipaux (Saint Nolff, Morbihan), démontrent la logique de l’Etat français qui dénie aux populations le droit de protéger leur environnement.

Face au défi de la coexistence des filières OGM, conventionnelle et biologique, la France a choisi la politique du pire, le secret et la fuite en avant, au mépris du principe de précaution.

L’UDB continuera de s’opposer à la logique « d’apprenti sorcier » initiée par le lobbying des industries agroalimentaires et encouragée en sous-main par l’Etat.

Jean-Jacques Page Porte-parole délégué à l’environnement/ Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh evit an endro (contacts : udbvannes [at] wanadoo.fr , 06 07 13 42 44).

Ronan Divard Porte-parole de l’Union démocratique bretonne / Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh (contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr; 02 98 07 01 32 ; 06 32 29 30 84)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons