-- Bio et Bien-être --

Se débarrasser des mauvaises habitudes françaises : le petit déjeuner

Le pire.
Se débarrasser des mauvaises habitudes françaises : le petit déjeuner
Petit déjeuner japonais (photo :blog bentoandco) . L'oeuf frais est cassé dans le bol de riz chaud et touillé. La cuisson est parfaite car le blanc est suffisamment cuit pour être digeste. Le cholesterol et les matières grasses du jaune ne seront pas oxydés car il est à peine cuit. Variante : omelette ou pochés. A noter les algues et parfois du tofu dans la soupe de miso et le tsukemono (légumes) en haut à droite, le poisson à gauche.
Se débarrasser des mauvaises habitudes françaises : le petit déjeuner
English-irish-scottish breakfast photo https://www.joe.ie . Le petit déjeuner de la révolution industrielle. N'est plus adapté car trop lourd. Trop de fritures et toast avec du pain de mauvaise qualité. Les beans sont issus de conserves douteuses. Le bacon comme les saucisses contiennent des nitrites.

A-t-on vraiment besoin d'un petit déjeuner ?

On peut se poser la question. Les hommes du paléolithique, et tous ceux qui les ont précédés, ne faisaient qu'un repas par jour. Au lever du soleil, certains partaient à la chasse, d'autres à la pêche et d'autres enfin, en saison, allez faire des cueillettes. De retour ils mangeaient ce qu'ils avaient ramené. Certains jours c'était bon, et ils faisaient la fête. Quand ils ne rapportaient rien, ils ne mangeaient pas et c'était aussi bon pour la santé des organes d'avoir un estomac vide, de ne pas casser le jeûne c'est à dire déjeuner... Notre métabolisme serait plus adapté à ce rythme car il a duré plus d'un million d'années. Un million d'années çà compte au niveau de l'évolution des espèces.

Aujourd'hui, les Occidentaux sont sur-alimentés. A-t-on besoin de trois repas par jour pour les adultes ? Certes nos parents et grands-parents, qui partaient travailler en usine, et avant eux ceux qui partaient aux champs, avaient besoin de carburant, mais le monde a bien changé : informatisé, il va être bientôt robotisé. Devons-nous revenir au rythme paléolithique ? Beaucoup de jeunes d'ailleurs ne prennent plus de petits déjeuners.

Explorations, colonisations et mondialisations

Les peuples colonisés adoptent les us et coutumes des colonisateurs, les bons comme les mauvais, mais pas que : les colonisateurs s'emparent aussi des recettes et des cultures des pays conquis comme pour le tabac, le thé ou le café découverts par les explorateurs et les colons occidentaux. Les conquistadors ont découvert en Amérique des plantes alors inconnues en Europe comme la tomate, le maïs et la pomme de terre .

Les Croisés de retour en Bretagne avaient dans leurs sacs, des graines de blé noir (d'où son nom de sarrasin) et des pains de sucre raffiné (sukkar en arabe), une substance déjà quasi industrielle au Moyen-Orient mais qui n'existait pas en Europe. Une substance addictive, qui ne présente aucune valeur nutritionnelle et ne sert qu'à booster votre énergie. Si cette énergie n'est pas dépensée, elle se transforme en graisse. Pire ! Les cellules cancéreuses absorbent le sucre de 10 à 12 fois plus vite que les cellules saines (6). (voir le site) .Merci les Templiers et bonjour les gros lards et les boudins ! On sait que l'industrie alimentaire s'est emparée de cette aubaine et nous impose du sucre partout jusque dans la moutarde !

Le petit déjeuner à la française est une tradition adoptée en Bretagne un peu comme le english breakfast a été adopté en Irlande avec quelques variantes. Similitudes de colonisés. C'est une tradition des plus dangereuses car le petit déjeuner français est considéré le pire de tous. Par comparaison le petit déjeuner britannique aurait été élu le meilleur petit déjeuner sur 36 (5) pays en 2010 mais il a aussi ses défauts. Il est bien sûr plus protéiné avec son oeuf et son bacon et ses beans qui vous donnent le tonus nécessaire pour la journée grâce aux sucres lents. C'est tout bon pour le travail physique. Le travail dans les usines ou aux champs étant moins répandu, est-il toujours adapté ? That is the question. Les chômeurs comme les retraités, et même les cols blancs, ont-ils besoin d'un petit déjeuner copieux ?

L'arrivée en Bretagne du petit déjeuner à la française est assez récente. Avant, dans les campagnes bretonnes, on se contentait d'une bouillie d'avoine, d'orge ou de blé noir ou d'une galette de sarrasin (plus épaisses que celles d'aujourd'hui) avec un bol de la soupe de légumes qui était toujours sur le feu dans la cheminée ou sur la cuisinière en fonte. Un bout de lard si on était chanceux.

Pourquoi le petit déjeuner français est-il mauvais pour votre santé ?

Les céréales contenues dans le pain (ou dans les céréales en flocons) sont pauvres en nutriments essentiels, comparées aux légumes. Elles sont riches en sucre lent, responsable de gonflements, du surpoids généralisé, appétit incontrôlé, obésité, diabète de type 2, maladies du cœur, et cancer. Rien que ça. Pour rappel, les hominidés sont là depuis plus d'un million d'années et l'agriculture n'existe que depuis 10 000 ans. Notre métabolisme n'est pas adapté à une surconsommation de céréales et encore moins aux produits issus de l'industrie alimentaire apparus seulement depuis une soixantaine d'années.

La céréale la plus répandue dans les pays occidentaux est, de loin, le blé. Autant le dire directement, la baguette française de farine blanche a l'indice glycémique le plus élevé de tous les aliments, 95 sur 100, presque à égalité avec le glucose pur ! Bonjour le surpoids pour ceux qui ont peu d'activité physique. Il y a plus grave, le pain et les produits à base de farines peuvent causer chez l’homme toutes sortes de problèmes de santé comme abîmer les parois intestinales, sans parler du gluten, une substance dangereuse, de plus en plus présente dans les farines de froment. C'est le résultat de la sélection de variétés de blé de plus en plus riches en gluten, car le gluten facilite le pétrissage dans la fabrication et aussi le levage de la pâte. Le sarrasin ou blé noir est de ce côté-là plus sain car sans gluten, mais son absence l'empêche de lever et donc d'en faire facilement du pain. Par contre, la levure, comme toute fermentation est bonne pour la santé. Qu'à cela ne tienne, mangeons des crêpes de sarrasin et trouvons d'autres sources d'aliments fermentés ! On peut aussi manger le sarrasin en grains au petit déjeuner comme le font les Russes avec leur dasha cuit un peu comme le riz. Si vous devez manger du pain, manger du pain au levain car fermenté et donc plus digeste.

Le pain aux algues de nos cousins gallois

Le petit déjeuner traditionnel gallois (mais aussi dans le Devon) comporte parfois du pain aux algues appelé bara-lawr en gallois et laverbread en anglais. C'est intéressant car cette tradition a pu exister aussi en Bretagne d'autant plus que l'algue rouge qui rentre dans sa composition se trouve aussi sur nos côtes, tout spécialement sur la côte atlantique. Il s'agit de la Porphyra umbilicalis, une des algues les plus riches en protéines, connue au Japon sous le nom de Nori. Comme par magie elle contient les dix acides aminés essentiels et dans les bonnes proportions ! en plus du potassium, de sels minéraux et de vitamines. Pour faire ce pain, on fait bouillir les algues puis on mélange la pâte obtenue avec de la farine d'avoine et on fait griller le tout avec le bacon. Une recette qui nous viendrait des Vikings.

Le petit déjeuner japonais

Sans doute le meilleur de tous avec son équilibre de protéines, de sucres lents (riz banc) et d'aliments fermentés (soupe de miso, nato, légumes saumurés). L'oeuf cru est mélangé au bol de riz blanc, mais cela peut être aussi un oeuf poché. On y ajoute parfois du nori (l'algue Porphyra umbilicalis en feuilles). A noter aussi que les Japonais lavent le riz pour y retirer une bonne partie de l'amidon (sucre pas forcement nécessaire). On sert aussi les tsukemono, des légumes conservés dans une saumure un peu comme nos cornichons, une tradition qui permettait d'avoir des légumes hors-saison. Pour une grande faim, et selon le temps disponible on peut y ajouter du poisson grillé. La boisson est du thé vert (propriétés anti-cancéreuses reconnues) ou une soupe de miso (un atout extraordinaire de bonne santé). Que les Japonais vivent plus longtemps que nous, et ont beaucoup moins de maladies cardiaques n'est pas une surprise.

Le lait et les laitages, pas si bons que ça !

Riches en leucine, acide aminé accélérateur du vieillissement, ils stimulent la sécrétion d’IGF-1, un autre accélérateur du vieillissement et promoteur de croissance tumorale. Ils augmentent la sécrétion d’insuline, un facteur toujours impliqué dans le surpoids. Le lait est un accélérateur du vieillissement et un facteur de croissance des cancers tout simplement parce que le lait est par nature fait pour accélérer la croissance des veaux. Il active la multiplication cellulaire y compris celle des cellules cancéreuses ! (3)

Un très grand nombre d’études ont montré une sévère augmentation des risques de cancer de la prostate et de cancer du sein liée à une consommation de produits laitiers, y compris les yaourts. Savoir aussi que quand vous mangez un yaourt, vous mangez l'équivalent de deux morceaux de sucre (10g) et augmentez dramatiquement votre indice glycémique.

Tous les mammifères pratiquent le sevrage et nous sommes des mammifères. C'est donc contre-nature de boire du lait en étant adulte car la nature a instauré le sevrage tout simplement pour assurer l'allaitement des nouveaux enfants dans la famille. Le lait cru tourne, devient impropre à la consommation seulement 24 heures après sa production. La nature protège ce liquide essentiel.

Les lactases, ces enzymes de digestion du lactose, ce sucre contenu dans le lait, disparaissent vers un an, modifiant notre système digestif, mais pas chez tous les individus apparemment. La plupart des Japonais sont d'ailleurs allergiques au lait comme d'autres peuples d'Asie. Les Philippins n'en boivent pas du tout. D'après une étude américaine, 75% des humains ont un déficit en lactase mais seulement 25% des occidentaux. (3).

J'essaie personnellement d'éviter la plupart des céréales car elles sont nuisibles pour l'appareil digestif par leurs composés antinutritionnels et leur gluten (qui affecte également le système immunitaire et bien plus encore). Chaque fois que vous fermentez quelque chose, les microbes impliqués dans la fermentation rendent beaucoup de toxines plus neutres et plus faciles à digérer, c'est pourquoi le pain au levain (car il a été fermenté) est moins dangereux pour vous que le pain ordinaire de blé entier, le gluten est en fait plus digeste dans le pain au levain fermenté. C'est aussi pourquoi les produits laitiers fermentés comme le kéfir et le yaourt sont les formes les plus digestes des produits laitiers, et beaucoup plus favorables par rapport au lait ordinaire.__Dr Mike Geary

Nos ancêtres les Celtes, un peuple d'éleveurs, semblent avoir transgressé allègrement cette loi de la nature et beaucoup d'entre eux ne semblent pas avoir eu de déficit en lactase si on en croit les études américaines. Les Bretons et les Français en général, parmi leur nombreux descendants, sont devenus accros à tous les laitages, un héritage qui a donc le pour et le contre. D'autant plus, que nous sommes un des premiers producteurs de lait sur le marché mondial. Même les Chinois viennent en Centre-Bretagne se procurer de la poudre de lait pour enfants (pas pour adulte justement). Si le beurre est devenu essentiel à la cuisine bretonne au point que sa consommation y est profondément inscrite dans notre culture, il serait peut-être sage de ne pas en abuser... Par chance, le beurre semble moins nocif que les huiles végétales pour la cuisson des aliments si on en croit les dernières études sur le sujet.(4)

L'adaptation aux laitages n'a pas eu le temps de se mettre en place même en 12 000 ans [...] Le péché originel est pour moi, l'effraction faite au protocole de la vie des mammifères en passant outre le sevrage__Le livre des évidences du Dr Pascal Jeanne, un dentiste à Vannes qui a découvert que les enfants allergiques au lait n'avaient ni caries, ni plaques.

Revenir à la tradition et prendre ce qu'il y a de mieux chez les autres ?

L'oeuf de l'english breakfast et des Japonais est un plus. Une des meilleures sources de protéines pour l'homme est l'oeuf d'après beaucoup de diététiciens. L'ex-doyenne de l'humanité, Emma Morano, décédée en avril dernier à l'âge de 117 ans, mangeait 3 oeufs par jour, dont deux crus, au petit déjeuner. Manger un oeuf le matin est une bonne chose parce que «le cholestérol alimentaire influe peu sur le cholestérol du sang… qui est majoritairement fabriqué par le foie», explique Michel de Lorgeril, cardiologue, nutritionniste et chercheur au CNRS.

S'il vous faut vraiment un petit déjeuner breton, pourquoi pas une galette de blé noir avec un oeuf dessus ? et/ou une tranche de jambon fumé ou pas, mais sans sel nitrité et accompagnée de quelques feuilles de laitue ou un bol de soupe de légume. Mais avec les galettes, les options sont infinies et ce n'est plus un petit-déjeuner mais un grand-déjeuner. Un tel petit déjeuner devient presque le déjeuner, en tous cas un brunch qui relègue le déjeuner à un repas léger.

A propos du jambon et de la charcuterie en général, l'Organisation mondiale de la santé ou OMS a bien dit en 2016 que les nitrites ajoutés comme conservateurs à la charcuterie étaient cancérigènes (1). EPIC l'avait affirmé dès 2001 (2). Ils ont dit 'probablement', mais venant de l'OMS après 30 ans de recherches, le 'probablement' est probablement atténué. La charcuterie a été inventée pour conserver les aliments à une époque où il n'y avait ni réfrigérateur ni congélateur. Elle n'a plus aucune raison d'être si ce n'est de vieilles habitudes...

Thé, café ou chocolat ?

Toutes ces boissons mondialisées ont le pour et le contre, le café étant le plus addictif. Le thé vert a des propriétés anti-cancer uniques. A vous de choisir. Mais surtout, ne pas y ajouter de sucre. Ne pas donner de chocolat aux enfants car 80% de sucre dans les poudres de cacao ! Le jus d'orange est aussi à exclure car aussi sucré qu'une canette de coca-cola classique sans parler des pesticides qu'ils contiennent, comme d'ailleurs les jus de pommes. Préférez un fruit bio au besoin car il vous apportera une dose de vitamines C et d'autres vitamines que le sucre ne vous apporte pas. À la limite, du miel pour adoucir ces boissons car le miel, même s'il a un indice glycémique très élevé est un aliment gage de bonne santé que nous consommons depuis deux millions d'années, avant même que nous soyons descendus des arbres.

Philippe Argouarch

Sources et références

(1) OMS : Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée. 2015 (voir le site)

Cancer. Les nitrites présents dans la charcuterie mis en cause (voir le site)

(2) Nutrition et Cancer : Premiers résultats de l'étude EPIC (voir le site)

(3) Insel P, Turner RE, Ross D. Nutrition. Second. American dietetic association, Jones and Bartlett, USA; 2004.

Confirmé dans un article de l'Express : L'intolérance au lactose : tout savoir sur ses symptômes et son traitement (voir le site)

Le lait, bon ou mauvais ? (voir le site)

(4) Is Butter Back? A Systematic Review and Meta-Analysis of Butter Consumption and Risk of Cardiovascular Disease, Diabetes, and Total Mortality Laura Pimpin, Jason H. Y. Wu, Hila Haskelberg, Liana Del Gobbo, Dariush Mozaffarian (voir le site)

L’étude santé du jour : le beurre n'est pas mauvais pour la santé (voir le site)

(5) Cette information issue de wikipedia et reprise par beaucoup de médias n'est référencée nulle part.

(6) Recherche du lauréat du prix Nobel de médecine en 1931, l’Allemand Otto Warburg

modifié le 9/01/25 7:07

Cet article a fait l'objet de 2344 lectures.
mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Emilie Le Berre
Vendredi 5 janvier 2018

Heureuse de constater que mon petit déjeuner n'est pas celui du colon :-)

Pour moi c'est crême de budwig avec farine de blé noir fraichement moulu, un bouillon de légume à la place du café.

Si l'Homme a perverti son régime alimentaire, ne serait-ce pas parce qu'il a perverti son occupation de la journée, ou vice et versa ?

Sommes-nous fait pour trimer à l'usine ou dans les champs ? Pas plus pour rester toute la journée devant un écran à pousser des pixels ? A qui cela profite-t-il ?

Le faux besoin de 3 repas par jour n'est pas du à la faim mais plutôt à un phénomène d'addiction aux sucres. Le blé par exemple est connu pour avoir des effets opioïdes. La mécanisation du pétrissage est à l'origine de l'augmentation du taux de gluten parce que la machine cassait la pate qui auparavant était pétrie à la main. Intéressant de voir que les nouvelles variétés de blé au taux de gluten plus élevé sont là pour la machine et non pour l'Homme.

Le système digestif est le deuxième endroit dans le corps où l'on trouve le plus de neuronnes. En liaison permanente avec le cerveau via le nerf vague, Il a une influence énorme sur l'état psychique.

Je me pose la question dans quelle proportion l'état dans lequel se trouve la Bretagne et les Bretons ne serait pas une conséquence du régime alimentaire.

Merci Philippe pour cet article, sujet plus profond qu'on ne pourrait le penser car une fois le régime alimentaire harmonisé d'autres mécanismes se déclenchent. Mais c'est une autre histoire.

marie boulanger
Vendredi 5 janvier 2018

Super article.. Je suis allergique au gluten et intolérante au lait et j ai passé plus de 40 ans de ma vie à me forcer à prendre un petit déjeuner qui me faisait me sentir mal jusqu au soir.. aujourd'hui je prends juste un thé ou sinon un galette de sarrasin avec un oeuf et du jambon maigre. Et ça va super bien !

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat