Scubaland, plus grande structure d'Europe dédiée aux activités sous-marines, s'allie à Nestadio Capital pour augmenter ses parts de marché à l'export

-- Economie --

Communiqué de presse de VinciCom
Porte-parole: Relations presse VinciCom

Publié le 9/02/16 11:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

BREST, le 9 février 2016. Véritable institution dans le monde de la plongée sous-marine, Scubaland à Brest aligne depuis plus de 30 ans les plus belles références clients, particuliers comme professionnels, des plongeurs loisirs à l'Ifremer en passant par les administrations ou les entreprises de travaux sous marins. Réalisant déjà 50% de son CA via ses sites de vente en ligne, la PME dirigée par Véronique et Dominique Soriot envisage de passer rapidement la part de son CA à l'export de 15 à 30 %. Engagé dans une stratégie de création de sites nationaux dans différents pays d'Europe, Scubaland ouvre en ce moment un site au Portugal et en prépare un autre en Espagne. Pour soutenir son développement à l'export, Scubaland vient de faire entrer le Fonds d'Investissement breton Nestadio Capital à son tour de table.

Revendeur spécialisé dans les matériels de plongée, de chasse sous marine, natation, nage avec palmes, triathlon, randonnée aquatique, photo et vidéo sous marine…, Scubaland est installée depuis près de 30 ans sur le port de commerce de Brest. Elle y dispose d'un bassin avec fosse où le matériel peut être testé, et héberge un club de plongée. La PME bretonne qui réalise 2 M€ pour 11 salariés est aujourd'hui l'un des leaders en France de la vente de matériel de plongée. « Avec nos 1600 m2, nous sommes même la plus grande surface consacrée à ces activités en Europe, s'amuse Dominique Soriot. Nous sommes un géant, mais dans un micromarché très spécialisé », précise-t-il.

La force de Scubaland ? Avoir développé un professionnalisme à toute épreuve pour sa clientèle, quelle soit en BtoC ou BtoB. « Quelle que soit la demande, nous nous débrouillons pour trouver une solution, quitte à expédier à l'autre bout du monde en urgence un produit ou une pièce essentielle pour poursuivre un chantier sous-marin ou ne pas gâcher un voyage plongée ».

A l'occasion de sa reprise en 2010, la PME brestoise a misé sur une notoriété déjà bien établie pour continuer à développer la vente en ligne sur la France comme à l'export. « Notre site anglais nous permet certes de prendre des commandes en Angleterre mais aussi en Asie, en Océanie... Mais pour l'Europe, nous avons pris le parti de développer différents sites nationaux pour respecter les clauses d'exclusivité des différentes marques », expliquent les dirigeants.

Une stratégie gagnante puisque l'entreprise réalise aujourd'hui déjà 15% de son CA à l'export grâce aux sites anglais, allemand et italien, tout en étant aujourd'hui l'un des leaders en France de la vente de matériel de plongée. Pour soutenir ce développement de sites de vente en ligne, Scubaland vient de faire entrer Nestadio Capital à son tour de table : une opération par augmentation de capital d'un premier montant de 300 000 € qui va permettre de lancer dans les prochaines semaines deux nouveaux sites de vente en ligne dédiés aux marchés portugais puis espagnol.

Sites internet :

www.scubaland.fr

www.scubaland.co.uk

www.scubaland-sub.it

www.scubaland-tauchen.de

Contact presse : Christelle Roignant : presse [at] vincicom.com

06 83 81 61 61

À propos de Nestadio Capital.

Nestadio Capital est une société de gestion indépendante agréée par l'AMF, fondée par Florent de Kersauson. Elle gère des FIP investissant dans les PME régionales de Bretagne, Pays de la Loire, Basse-Normandie et Poitou Charente et des FCPI investissant dans les startups européennes à potentiel mondial. Nestadio Capital a lancé dans la Silicon Valley le programme d'accélération Zgarage pour aider les startups à investir le marché américain.

www.nestadio-capital.com

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Agence de communication globale, relations presse/médias et production de contenus.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.