Savéol et la 3è voie de l'agriculture
Reportage de Biet

Publié le 4/03/19 18:04 -- mis à jour le 04/03/19 18:04

Savéol et la 3è voie agricole

Dans le cadre du Salon de l'Agriculture, Pierre-Yves Jestin, président, et Hélène Guido-Halphen, directrice générale on présenté les perspectives de la coopérative finistérienne, née en 1962, dont la marque a vu le jour en 1981. Elle rassemble aujourd'hui 120 maraîchers pour un CA de 198 M€ et une production 100 % française, 81 000 tonnes de tomates, 2 200 de fraises. Notre ambition est de consommer 100% d'énergie renouvelable d'ici 2050, 18 % à ce jour, l'Ademe Bretagne accompagne cette démarche.Plus de 8 000 visiteurs sont déjà venus dans notre ferme aux insectes, un intérêt pour cette 3è voie de l'agriculture qui s'accroit chaque année. Prince de Bretagne et Solarenn nous accompagnent pour lancer ce nouveau label : cultivées sans pesticides, alliance nature et saveurs "

Cette année, 176 maraîchers des 3 entités bretonnes apposent cette estampille sur les tomates issues sans aucune utilisation de pesticides de synthèse de la fleur à l'assiette. Un cahier des charges commun a été établi avec pour objectif d'harmoniser les pratiques et d'apporter de la clarté aux consommateurs, en travers d'un message unique. Certis, un organisme de contrôle indépendant a été sélectionné afin de vérifier la conformité des engagements en production.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Philippe Biet est un journaliste indépendant basé à Rennes
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.