Samhain ou le nouvel an celtique
Chronique de Philippe Argouarch

Publié le 1/11/13 18:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ce soir, c'est l'ancienne fête de Samhain qui commence. Un des quatre grands festivals (Samhain, Imbolc, Beltan, Lugnassad) qui divisaient l'’année celtique en 4 saisons que célébraient nos ancêtres les Celtes. Samhain marquait le début de l'année celtique.

Des choix judicieux de gens proches de la nature

Ce qu'il y avait de judicieux à choisir le 1er novembre pour début de l'année solaire, c'est que ce moment suivait exactement le cycle végétal. Samhain marquait la fin des travaux agricoles mais plus signifiant, la fin d'un cycle végétal. Nos ancêtres celtes et ceux qui les ont précédés en Europe étaient de fins observateurs de la nature et de ses cycles. En novembre, la graine se sépare de la plante-mère qui meurt. Le fruit tombe de la branche. La mort et la re-naissance donc. Plus que le printemps, la naissance du nouveau cycle végétal se trouve en novembre car c'est la naissance d'une nouvelle vie indépendante-- même si tout en potentiel dans la graine.

Les anciens Celtes avaient donc ritualisé ce moment dans la symbolique du feu représentant le soleil, si important dans la vie quotidienne et lié à la survie. Le soir du dernier jour de l'année, tous les feux devaient être éteints sauf pour des veilleuses que l'on mettait le plus souvent dans des betteraves et autres rutabagas pour les protéger de la pluie, car en extérieur pour indiquer aux morts le chemin des maisons. Il est dit que les morts revenaient donner le bonjour ou souhaiter une bonne année le jour de Samhain. L'Ankou n'avait pas sa charrette cette nuit-là.

La date exacte de Samhain c’est quand ?

Le calendrier grégorien n'existait pas encore mais le jour exact de Samhain était facilement calculé par les druides. C'était simplement la 40e nuit après l’'équinoxe * (les journées commençaient à la tombée de la nuit). Facile, car les deux équinoxes étaient prévisibles exactement grâce à des marqueurs ou des menhirs positionnés plein ouest ou plein est pour un lever du soleil exactement plein Est à l'équinoxe. Pareil pour les solstices qui étaient facilement observables aux couchers et levers du soleil lors des positions les plus au nord ou au plus au sud à l’horizon. Donc l'équinoxe qui a eu lieu cette année le 22 septembre à 22 h 45 donne, pour 2013, une fête de la samhain qui tombe le 1er novembre 2013 aussi, à 22 heures (8 jours de septembre + 31 jours d'octobre + 1 jour de novembre = 40 jours).

Donc la nouvelle année celtique commence ce soir à 22 heures 45mn. Les festivités pouvaient durer plusieurs toujours.

Halloween

Paradoxalement, la persécution des Celtes et de leurs traditions en Europe a fait que la tradition a été mieux conservée en Amérique grâce à l'arrivée massive de colons irlandais et écossais et même gallois, corniques et bretons au XVIIe siècle et suivants. Aux États-Unis, la fête est connue sous le nom d'Halloween et comprend toujours le rituel des citrouilles même si sa signification a été perdue par les Américains qui sculptent des têtes de mort dans des citrouilles sans vraiment comprendre le sens du geste. En Bretagne, la tradition aurait perduré jusqu'au XXe siècle, du moins c'est ce que rapportent Nadine Crétin et Anatole Le Braz. Des Bretons laissaient à manger sur la table pour les morts. D'autres ont rapporté que des chandelles étaient allumées dans des rutabagas, des betteraves ou des navets.

La Toussaint et la fête des morts

Des fêtes chrétiennes ont été substituées aux fêtes païennes au IXe siècle. La Toussaint a remplacé la fête des héros celtes qui précédait Samhain ; la fête des morts a remplacé la fête de tous les morts que les Celtes célébraient aussi la veille de Samhain en parallèle avec la mort de l’'année en cours. D'où Halloween All Hallows Even qui signifie the eve, the evening, le soir de la fête, All (de tous), Hallows (holly, heilig : Saints).

Nous Bretons avons 2500 saints et héros à célébrer ! À quand un grand feu en haut de la Vallée des Saints le soir du 1er novembre monsieur Philippe Abjean, histoire de réconcilier tous les cultes ?

(1) de même Imbolc commençait la 40e nuit après le solstice d'hiver, Beltan la 40e nuit après l'équinoxe de printemps et lugnassad, le 40e soir après le solstice d’été.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 4 commentaires
patrick Yves GIRARD
2013-11-01 21:34:55
Merci Philippe pour cette explication concise et plus explicite que ce que j'ai pu glaner dans de nombreux ouvrages sur les traditions celtiques.
A Galon ganeoc'h.
(0) 
SPERED DIEUB
2013-11-01 22:34:27
Les chandelles allumées dans les betteraves et navets environ jusqu'au années 1950
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-11-02 00:48:59
Halloween est egalement celebre en Nouvelle Zelande et en Australie
(0) 
Ed Du
2013-11-03 21:23:47
Merci Philippe Argouarc'h pour cette très belle information. Cette tradition est vivante en Suisse Alémanique mais je ne savais pas qu'elle avait existé en Bretagne. Quand je reviendrai, je la rapporterai avec moi, je vous le promets.
A galon
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.