Samedi à Nantes : une manifestation festive et pacifique, les casseurs seront écartés
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 15/04/14 16:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Des rumeurs circulant selon lesquelles des sections de black blocs seraient présentes à la grande manifestation pour la réunification administrative de la Bretagne qui se déroulera à Nantes le samedi 19 avril, l'association Bretagne réunie, qui organise la manifestation avec 44=Breizh, a rappelé que la manifestation se veut festive et pacifique.

Des consignes particulières seront données aux manifestants avant le départ. Tout élément masqué, casqué, ou pire, armé, devra être signalé aux organisateurs.

Refusant de parler strictement de service d'ordre, Jean-Francois Le Bihan, président de Bretagne Réunie, a déclaré qu'il y aura sur place un fort contingent d'organisateurs aux aguets de toute provocation, le tout coordonné par l'ancien président de Bretagne Réunie : Paul Loret.

Attention, lors de la manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame des Landes le 22 février dernier, les black blocs s'étaient banalisés parmi les manifestants, transportant, dans un sac à dos, leur tenue de combat de rue qu'ils purent revêtir au moment voulu, à l'endroit voulu, à l'insu du reste de la manifestation.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1054 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 12 commentaires
Yann Vleiz
2014-04-15 18:19:13
Manipulations d'états: les "Blacks Blocs" s'en fichent pas mal de la "Réunification de la Bretagne", raisons de plus d'être vigilants face à ces agitateurs éventuellement mandatés par nos adversaires jacobins (Etat + Pays de Loire?)et payés par nos impôts! Un comble...
(0) 
Emilie Le Berre
2014-04-15 18:54:30
Blak blocs, idiots utiles au service du système qu'ils croivent dénnoncer.
Cependant, la réunification ne fait pas partie de leur domaine, donc pour moi tentative d'intimidation de l'état, même procédure que pour l'action des bonnets rouges de Plelan.
Comme cette journée sera un succès, la mission est de faire hésiter les gens à venir en famille. Mais attention, ici il y aura du breton et bien velu à la couenne épaisse, on est plus dans le défilé de bobos.
C'est bon signe.
(0) 
Ed du
2014-04-15 21:49:24
Le jour de la manifestation à Nantes contre le projet de l' aéroport de Notre Dame des Landes (quel beau nom), les casseurs ou Blak blocs, portaient des vêtements noirs tout neufs et de discrètes oreillettes!!! Quand ils foutaient le feu aux abris-bus ou autres matériel public, les CRS qui étaient à quelques mètres, laissaient faire….!!!! Je le sais de source directe par un sonneur de cornemuse sur place.
(0) 
Jean-Louis G.
2014-04-16 10:55:20
Il n'y a pas que les Black blocs mais aussi les ultra violents d'extrême droite. Le tristement célèbre par ses chroniques judiciaires Breiz Atao appelle ses sympathisant à venir pour créer un rapport de force à la manifestation.
(0) 
Caroline Le Douarin
2014-04-16 13:37:31
À l'heure où l'on apprend
(voir le site)
que la police à Nantes (et non nantaise) a fait le 22 février une troisième victime à l'oeil (son oeil, et gratuitement aussi...) il est de la plus haute importance que non seulement les casseurs soient écartés, mais aussi la police.
Pas touche à nos gamins, pas touche à nos yeux...
(0) 
Paul Evigneux
2014-04-16 19:30:26
Les "casseurs", encore un terme qui ne peut se dire neutre. Les gens ne sont pas armés en manifs, les cagoules et les casques sont là pour éviter le fichage et de se faire mutiler par la police, qui elle détient en plus de la "violence légitime", des armes.
(voir le site) (pour reprendre Caroline Le Douarin)
Yann Vleiz a raison sur ce qui est de l'absurdité de cette rumeur, il n'y aura à mon avis, que des agents provocateur de l'état semant la panique. Au pire, ce n'est peut-être même, qu'une tactique comme le dit si bien Emilie Le Berre, qui n'est destinée qu'a faire peur aux manifestants qui viennent en famille.
Responsabiliser les autre manifestants sur ce qui est des "casseurs", c'est élargir le pouvoir de la police et faire de chaques manifestants un flic au service de la paix sociale et le tout grâce à la peur.
Ayons peur de ceux qui sont violents, de ceux qui ont des armes (*de la police) non des encagoulés qui peuvent potentiellement continuer ce rapport de force que nous-nous refusons à voir par notre peur du noir et notre incompréhension face à leurs actions dus aux manque d'informations et aux mensonges que l'on ditribue alègrement à leur sujet.
(il n'y a pas d'insultes dans mon messages, merci de le respecter en tant que tel et de cesser la censure)
(0) 
Erwan
2014-04-17 15:28:20
Bonne initiative mais etrange que le collectif accepte qu'un des organisateurs, en l'occurence 44=bzh, menace les militants nationalistes présents de violence dans un communiqué sur leur site Internet.
Le ménage est à faire également au sein de l'organisation ...
(0) 
Ker itron al lann
2014-04-17 20:05:24
Je viens de prendre connaissance du parcours de la manifestation: rue du calvaire, place Graslin, rue Crébillon, place royale, place du pilori… tel qu'il apparait sur ce site.
Il est très risqué!!!
Il faut vraiment que tout le monde le sache et soit extrêmement vigilant. Si il n'y a pas un service d'ordre affiché et serré, ça craint.
Il ne faudrait pas que des débordements inopportuns viennent enrayer un processus qui semble inéluctable.
Une expression par trop identitaire et maladroite risque de rendre les choses difficiles. Cette manifestation, pour être réussie, doit être populaire, ouverte, solidaire et non-violente.
Que les esprits chagrins ne viennent pas me faire ici un faux procès, comme c'est leur habitude. Cette remarque est sincère et fraternelle. Il ne faut pas voir des "idiots utiles" de façon systématique.
Gardez votre charabia militant pour d'autres et vos effets de muscles pour servir un ordre qui sera bien nécessaire.
Avec mes meilleurs encouragements pour les organisateurs et tous les participants, que cette fête populaire et légitime soit une réussite pour le peuple breton, notre belle Bretagne, et Nantes.
Trugarez vras d'an holl ha kalon vat ivez!
(0) 
Jean-Louis G.
2014-04-18 13:41:52
Sur BA voilà ce qu'ils diffusent (désolé pour le lien mais leur affiche est explicite) : (voir le site)
"Bretagne Fasciste" est maintenant leur slogan...
ADSAV aussi sera de la partie.
(0) 
Paul Evigeux
2014-04-18 14:44:18
Il serait surement préférable d'avoir un service d'ordre antifasciste et "anti-rigolo-provocateurs". Mais il devra rester suffisament en recul pour permettre une manifestation réussie, populaire, ouverte et solidaire.
ps: les agents-provocateurs sont souvent ceux qui veulent maintenir un "ordre" qu'il disent "bien nécessaire", qu'ils soient proches de la masse, ou qu'ils "l'encadrent" avec une certaine froideur...
(0) 
eugène le tollec
2014-04-18 20:02:22
À tous
Que cette réunion de demain soit une démonstration de la dignité bretonne,nous sommes des gens debout et des chevaux d'orgueil.
DEMONTRONS CELA À LA FRANCE
(0) 
Julien
2014-04-18 20:26:41
J'espère que l'extrême-gauche ne va pas non plus causer des problèmes. C'est malheureusement habituel depuis des mois de voir ces éléments qui n'en ont rien à faire de la Bretagne venir pour casser.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.