Salon du livre de Carhaix 2017 : Jean-Guy Talamoni sera le président d’honneur !

-- Cultures --

Communiqué de presse de JYLT
Porte-parole: Jacques-Yves Le Touze

Publié le 18/07/17 17:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le président de l’assemblée territoriale corse, Jean-Guy Talamoni, assurera cette année la présidence du festival du livre en Bretagne de Carhaix et coupera donc le ruban inaugural de cette 28e édition consacrée à la Corse. Membre du Conseil de la langue et de la culture corse, militant du mouvement national bien connu, il est l’auteur de plusieurs ouvrages tant sur la vie politique de l’île que sur la langue à laquelle il est particulièrement attaché. Il a obtenu de nombreux prix littéraires.

Dans son dernier livre, J.G. Talamoni explique que depuis un quart de siècle qu’il négocie avec Paris il a appris une chose essentielle qu’il ne soupçonnait pas au départ : «De droite ou de gauche, un sujet accorde tous les gouvernements français dans une forme d’hypersensibilité chronique, suscitant les mêmes réactions épidermiques : la langue. Oser mettre en avant les vertus d’une autre langue que le français reviendrait à attaquer celle-ci. Un crime de lèse-majesté. Pour Paris, la question de la langue ne ressortit pas à la politique mais relève quasiment de la théologie… ». Sur ce point, les promoteurs de la langue bretonne seront certainement en accord avec Jean-Guy Talamoni.

Dans ce même ouvrage publié chez Flammarion, «Avanza ! La Corse que nous voulons», Jean-Guy Talamoni défend les revendications de son peuple et la légitimité historique des Corses à être indépendants. Il appelle les élites à réviser leur position sur le statut de l'île et enjoint les Corses à prendre en main leur avenir.

Lors de la cérémonie officielle de son installation à la présidence de l’assemblée territoriale Jean-Guy Talamoni a prononcé son premier discours en langue corse et prêté serment de la même manière sur la Giustificazione della rivoluzione di Corsica, un texte de 1 758. Cette démarche volontariste a provoqué le buzz dans les médias parisiens suscitant des commentaires pas toujours très respectueux.

Le président de l’assemblée, avocat de formation et enseignant de droit et de littérature corse à l’université de Corte, a un long passé militant derrière lui. En 1999, il était de la délégation corse qui négociera les « Accords de Matignon » (statut fiscal particulier, enseignement du corse, processus de pacification…) avec Lionel Jospin.

Quelques mois après l’élection de trois députés nationalistes à l’assemblée nationale (sur les quatre que compte l’île), le festival du livre de Carhaix ne pouvait rêver meilleur porte-parole et plus ardent défenseur de la langue et de la culture corses.

Pour en savoir plus :

Carrière littéraire :

Jean-Guy Talamoni est également auteur de Ce que nous sommes, Ramsay (2001) ; Dictionnaire commenté des expressions corses, DCL éditions (2004) prix du livre corse ; Libertà, entretien avec le journaliste politique Jacques Renucci (2004) ; Dictionnaire commenté des proverbes corses, DCL éditions (2006) ; Anthologie bilingue de la littérature corse, DCL éditions (2008) ; Littérature et politique en Corse. Imaginaire national, société et action publique, Albiana (2013) Prix du livre de la Collectivité Territoriale de Corse ; Avanzà, la Corse que nous voulons, Flammarion (2016)

Prix et distinctions :

2005 : Prix du livre corse pour l’ouvrage Dictionnaire commenté des expressions corses

2012 : Prix du texte court en langue corse de l’association Musanostra pour la nouvelle « A Surgente »

2013 : Prix de thèse (« Roccu Multedo ») de l’Accademia Corsa de Nice pour la thèse soutenue à l’Université de Corse en décembre 2012

2013 : Prix du livre de la Collectivité Territoriale de Corse pour l’ouvrage Littérature et politique en Corse

2013 : Prix au concours de poésie (corse et gallurese) organisé par la commune de Santa Teresa di Gallura (Sardaigne), pour le poème « Anniversariu »

2013 : Prix du texte court en langue corse de l’association Musanostra pour la nouvelle « Daretu à u muru »

2016 : Prix au concours de poésie (corse et gallurese) organisé par la commune de Santa Teresa di Gallura (Sardaigne), pour l’adaptation en langue corse du poème « Invictus » de William Ernest Henley.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)

Vos commentaires :

Naon-e-dad
Vendredi 21 juillet 2017

"Oser mettre en avant les vertus d'une autre langue que le français reviendrait à attaquer celle-ci. .../... Pour Paris, la question de la langue ne ressortit pas à la politique mais relève quasiment de la théologie… " écrivez-vous, citant un propos de J-G Talamoni.

Les Bretons (et d'autres, avec eux) ne seront pas étonnés de lire un tel avis, autorisé. Il est très bien que cet avis soit émis par un Corse, connu sur la place du village médiatique.

La France est un pays "démocratique", bien placé sur l'échelle de l'idéologie, toujours prête à être brandie à la moindre occasion. Qui n'aurait pas remarqué le vocable "progressiste", tout récemment extirpé de la poussière des placards à souvenirs soixante-huitard et communiste, dans tel ou tel discours du vainqueur de l'élection présidentielle, qui aime parfois à se gargariser de mots creux utilisés comme fumigènes?

Hé bien, s'il s'agit de progrès (social, culturel,...),s'il s'agit d'être dans l'air du temps et de la planète ouverte, donnons sa chance à la langue bretonne. Elle y a sa place. Définitivement.

Brezhoneg, yezh vev er bed a-vremañ hag o tont! Le breton, langue vivante dans le monde contemporain et à venir!

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.