Salon d'antiquités et brocantes "Antiques Fair" à La Gacilly
Dépêche de Prey

Publié le 20/11/12 17:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les 3 et 4 novembre se déroulait pour son dixième anniversaire ce salon de La Gacilly.

De nombreux exposants venus de Cancale, Dol de Bretagne, La Turballe, Mordelles, Fougères, Cossé Le Vivien... On a pu y trouver du linge de maison, de l'argenterie, des tableaux, des livres, des bijoux...

Un exposant d'Anjou spécialisé dans les livres anciens, oeuvres sur papier : lithographies numérotées, gravures... pouvait combler les passionnés de bibliophilie. on pouvait y découvrir un livre orné d'un riche décor néo-gothique, des livres de la littérature italienne de Luigi Motha avec des illustrations de Amato, des manuscrits du catéchisme de la persévérance, un livre sur Jeanne Jugan du chanoine A. Helleu. On pouvait voir sur son stand des dessins de Ken Maryanski, artiste qui a produit des oeuvres pour l'hôtel Méridien de New York et de Boston. Quand on lui demande la raison de sa venue à La Gacilly de la Vallée d'Anjou qu'il considère comme un grenier à livres, il vous répond à La Gacilly on a l'impression que souffle l'esprit de Barrès.

Jean Laick avait son stand d'art religieux, militaire et d'art africain.

Le salon était organisé par un marchand de tapis importateur qui présentait ses tapis d'Orient et ses tapisseries d'Aubusson- Sté EBO-Evénement Bretagne Organisation.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1102 lectures.
logo
Courtier d'art à Paimpont (35). 02 99 07 81 96
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.