Saint-Nazaire à l'heure de l'indépendance écossaise

-- Europe --

Dépêche de Hubert Chémereau

Publié le 23/09/13 14:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Samedi 21 septembre, alors que des milliers de manifestants défilaient à Édimbourg pour l'indépendance de l'Écosse, Saint-Nazaire prenait le relais de Quimper à l'initiative de Yes Breizh.

Pétition de Yes Breizh

(voir le site)

Après un rassemblement symbolique devant le manoir du Sable qui vu le passage du dernier des Stuart, Bonnie Prince Charlie (Charles Edouard Stuart), en 1745 avant son départ pour l'Écosse sur un navire nantais, les manifestants se sont ensuite rendus sur le front de mer. Quatre sonneurs de cornemuse du pipe band de Saint-Herblain Askol ha Brug (voir le site) assuraient l'accompagnement musical. Devant le Monument Américain, symbole de la Liberté, a été déployé le plus grand Gwenn ha Du du monde au grand plaisir des nombreux badauds présents sous un soleil resplendissant. À la fin du rassemblement a été lue une déclaration de soutien à l'indépendance écossaise en rappelant que la République d'Irlande est née il y a près d'un siècle. À 19 h, à 500 m plus loin sur le remblai, le Bagad Sant-Nazer (voir le site) prenait le relais musical avec une prestation liée aux célébrations de son 60e anniversaire.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Hubert Chémereau est correspondant de l'ABP à Saint-Nazaire. Il est historien et auteur d'articles dans ArMen, Chasse Marée, Place Publique (édition de Nantes).
Vos 1 commentaires
PIERRE CAMARET
2013-09-29 01:48:49
Mettre la charrue avant les boeufs ?Ce n'est pas encore fait .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.