Ryanair, la compagnie irlandaise à bas prix, a encore une idée d’économie
Enquete

Publié le 13/10/11 18:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ryanair (mise à jour wikipédia le 2 octobre 2011), la compagnie aérienne irlandaise à bas prix (low cost) (voir le site) , envisage de faire faire encore plus d'économies à ses passagers en supprimant deux toilettes sur trois dans ses avions, ce qui permettrait d'ajouter des sièges. Au moins six.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Le prix des billets pourrait alors baisser de 2,5 euros sur 45 euros par exemple (1), dit le directeur général Michael Ó Leary (fall by about £2 from a typical £40 ticket (voir le site) de The Telegraph).

Les billets des destinations proposées au départ de la Bretagne coûtent de 15 à 30 euros, hors charges diverses. L'économie par billet de 30 euros serait donc de 2,5/3 et x 2, soit 0,833333 euro de diminution maximale. Et de la moitié (0,416666) pour les destinations les moins chères. Difficile à arrondir !

Michael Ó Leary défendit son idée, disant que toutes les toilettes sont rarement occupées. Curieusement cette idée – il n'en manque pas – vient après une proposition de rendre payant l'accès aux toilettes, ce qui avait été vivement critiqué par les passagers.

Rappel des vols Ryanair depuis la Bretagne


– De Nantes Aéroport Nantes Atlantique vers (voir le site)

– l'Irlande :

Aéroport international de Dublin, 15 euros ;

Aéroport de Shannon (2), 30 euros ;

– l'Angleterre :

Aéroport d'East Midlands (3), 30 euros ;

Aéroport international de Leeds-Bradford (4), 30 euros ;

– La Provence :

Aéroport Marseille Provence (5), 19 euros.


– De Brest, Aéroport Brest Bretagne à Guipavas, vers (voir le site) :

Marseille 19 euros.

Il y a aussi des liaisons saisonnières Brest-Dublin.


– De Dinard, Aéroport de Dinard Pleurtuit Saint-Malo vers (voir le site) :

East Midlands (3), 9 euros ;

et Aéroport de Londres Stansted (6), 30 euros.


Maryvonne Cadiou


Notes

(1) si l'on excepte un tarif occasionnel semble-t-il, à 9 euros, de Dinard pour East Midlands en Angleterre.

(2) L'aéroport de Shannon est à l'ouest de l'île, près de l'embouchure du Shannon (fleuve) située à Limerick, dans le Comté de Clare.

(3) L'aéroport de East Midlands (est des Midlands), est au centre de l'Angleterre, près de Castle Donington dans le Leicestershire.

(4) L'aéroport de Leeds-Bradford est entre les villes de Leeds et de Bradford, dans le Yorkshire, nord de l'Angleterre.

(5) Marseille : Ryanair avait annoncé la fermeture de sa base de Marseille, en janvier 2011, en raison de problèmes judiciaires liés à des taxes sur le site. Mais (voir le site) cela semble réglé.

(6) L'aéroport de Londres Stansted est à une soixantaine de kilomètres au nord du centre de Londres.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1374 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Vos 5 commentaires
mac.Kinle
2011-10-13 22:12:30
Ryanair; quand j'ai le choix, la seule compagnie que j'utilise car c'est la seule qui marque sur ses billets "Nantes-Brittany" et en plus l'ambiance est souvent festive! surtout à l'atterissage.
(0) 
Maryvonne Cadiou
2011-10-13 23:45:40
Grand merci de cette précision. C'est en effet un plus important !
(0) 
Gilbert Josse
2011-10-15 08:04:22
La mention "Nantes-Brittany" doit-elle faire oublier le climat social déplorable de cette compagnie et le fait, qu'avec les multiples suppléments, le coût réel du voyage est aussi, voire plus, élevé qu'avec une compagnie classique ?
Habitant Dinan, j'ai essayé, avant que cette destination ne disparaisse de leur catalogue, de me rendre à Lyon avec cette compagnie.
Tarifs annoncés :
Pleurtuit/"Londres" - 9€
"Londres"/"Lyon" - 23€
Belle affaire ! Sauf que. "Lyon" est St Etienne-de-Grenoble (80kms de taxis). Les horaires font qu'une nuit d'hôtel est obligatoire à l'aller ET au retour (200€/nuit).
Cherchez l'erreur !
Juste en passant ; sur BritAir on salue les passager en breton.
(0) 
mac-kinle
2011-10-30 21:28:45
Oui, sur BritAir, filiale d'Air France ont salue les passagers en breton, mais pas toujours! car mon copain "Pascal" n'est pas de tout les vols! Il a demandé la permission à la direction d'accueillir les passagers en breton. C'est donc le fait d'une personne et non de la compagnie entière. Je rajouterai que moi, qui voyage quatre fois par ans en avion, je n'ai pas trouvé meilleur marché que Rayanair. Même la SNCF fait plus cher... mais ça n'est pas une surprise, il faut bien payer les grêves et les retraites aux jeunes retraités.
(0) 
Jak le Dreuzic
2011-10-31 06:05:12
Bonjour Monsieur,
Je ne peux vous laisser dire cela au sujet de la SNCF. Vous n'êtes pas sans ignorer que la SNCF paye des droits d'utilisation du RFN (réseau ferroviaire national) à RFF (Réseau Ferré de France), plombé par une dette terrible (encore une idée lumineuse de Jospin et DSK) et que RFF justement asphyxié par cette dette terrible et non moins chargé d'entretenir ledit RFN qui tombe littéralement en quenouille (rails remplacés au mieux en 1946, signaux datant de l'éléctrification et caténaires idem, c'est à dire 1970-80, ça fait un peu loin, quand c'est éléctrifié, sinon le carré - signal d'arrêt en damier blanc et rouge, il peut bien avoir un siècle), traverses de toutes les compagnies d'avant 1938, tassement des voies et tout le toutim, venez voir à Orléans ou Chateauroux comme c'est beau la France ferroviaire profonde, Montauban aussi ce n'est pas mal, ou feu Cahors-Capdenac) , le RFN qui tombe en ruines, donc, et ainsi les tarifs de RFF augmentent très vite, sous prétexte qu'à l'ouverture à la concurrence, Veolia etc. payeront bien, eux.
Oui, mais la SNCF se coltine des tas de tarifs subventionnés, TER Régions (c'est elles qui paient) oui-da, mais aussi cartes famille nombreuse, 12-25 bientôt 12-30, Seniors, militaire, Sncf évidemment (une très petite minorité du chiffre), etc. Bref, à force de casser la SNCF, quand elle finira par s'écrouler, les 3/4 des clients n'auront que leurs yeux pour pleurer. Ce ne sont pas les régions, avec leur péréquation et leur dotation globale de fonctionnement gelées (voir ABP 23671) qui rattraperont le coup.
Veolia et Trenitalia paieront cher les frais et vendront cher, du genre 600 € l'aller-retour Paris-Milan. Pas de grande diffèrence avec l'avion. Evidemment, les deux premiers mois ils commenceront à cinquante ou cent euros, mais cela ne durera pas. Cela coûte cher à entretenir, un train, des voies, des pros pour les faire rouler, etc.
Sinon, l'on peut faire comme en Albion, ou comme Deutsch Bahn le fait en France avec Euro Cargo Rail : mettre des types inexpérimentés et sous payés au manche des Class 66 (diesel) et BR 181 (éléctriques) et laisser la SNCF payer les pots cassés en permanence : ils sont peu payés, donc ils s'en fichent. La réglementation, les signaux? de la perte de temps ! résultat, dans la seule région de Metz, l'ouverture à la concurrence est une catastrophe, accidents, collisions et retards en permanence. C'est l'efficacité à l'allemande.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.