Rupture de stock du timbre Anne de Bretagne à Nantes et à Rennes à 15 h. Mises à jour

-- Histoire de Bretagne --

Communiqué de presse
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 11/01/14 22:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Mises à jour dimanche 12 à 17 h et lundi à 16 h. Ce samedi, alors que la queue des acheteurs s'étirait jusqu'au centre de la cour du château des ducs de Bretagne à Nantes, un responsable de La Poste est sorti à 15 h de la salle de vente pour annoncer qu'il n'y avait plus de timbres.

Il a ajouté que le bureau de ventes de Rennes, en rupture aussi, venait de lui demander s'il en restait à Nantes...

À 15 h La Poste n'était pas en mesure d'annoncer une nouvelle mise à disposition demain dimanche...

Nous n'avons pas d'informations concernant les autres points de vente.

À noter qu'à Nantes le nombre de timbres par acheteur était limité mais nous ne savons pas à combien...

Maryvonne Cadiou et Anthony Hamelin

Mise à jour 1 dimanche 12

D'après le monsieur responsable des bureaux de poste nantais des quartiers de Talensac et Decré, ce sont en général plutôt les philatélistes qui viennent aux ventes Premier Jour. Si le stock du château a été dévalisée si vite hier, c'est que beaucoup de personnes sont venues pour acheter au plus tôt le timbre, alors qu'elles n'étaient pas spécialement intéressées par l'oblitération Premier Jour, mais là, le côté affectif et historique lié à Anne de Bretagne a joué à plein. La Poste n'avait pas prévu cela.

Apparemment la pénurie a été générale dans les autres points de vente, Rennes ayant été en rupture dès midi.

5.000 timbres étaient prévus à Nantes. Peut-être le même nombre dans les autres points de vente, mais ce responsable local n'a pas pu nous le dire. À ces 5.000 ont été ajoutés ceux des deux bureaux de poste des quartiers de Talensac et Decré, soit 1.000 chacun.

Donc à Nantes ont été écoulés 7.000 timbres en 5 heures...

À Quimper les 400 timbres (oui, quatre cents) ont été vendus dès le samedi. Oblitération Premier jour ou pas, La Poste n'a jamais été claire sur ce point, mais pénurie aussi pour le deuxième jour de vente prévu.

Mise à jour 2 dimanche 12. Comment obtenir quand même une oblitération Premier Jour ?

À Nantes ce sera possible dès demain.

Il faut se rendre dans un des bureaux de poste nantais, sauf ceux de Talensac et Decré, mis à sec hier, acheter ses timbres, les coller et demander au guichet de faire parvenir ses enveloppes à la Direction commerciale de La Poste, sise dans la Tour de Bretagne, qui les oblitérera et les postera.

Tous les bureaux de poste nantais concernés seront mis au courant de cette modalité dès lundi matin.

Mise à jour 3 lundi 13. Un goût amer

Pour chaque bureau de poste était prévue une petite dotation. Chaque bureau est libre d'en commander d'autres. La direction de La Poste dans la tour Bretagne ne peut assurer que l'oblitération Premier Jour sera à nouveau possible une fois les bureaux réapprovisionnés.

Une enquête en fin de matinée dans trois bureaux nantais révèle qu'un petit nombre de timbres était disponible à la vente et qu'ils se sont vendus très vite :

- 180 à la Poste centrale, écoulés vers 11 h. Pas de nombre limité par acheteur.

- 60 à Copernic en centre-ville aussi, écoulés en fin de matinée. Réapprovisionnement vendredi 17.

- 90 à Beauséjour (3 planches de 30), écoulés à 10 h., vente limitée à 10 par personne.

Si la Poste centrale a confirmé avoir été mise au courant des modalités de l'Oblitération Premier jour (voir Mise à jour 2), le bureau de Copernic l'ignorait. Encore aurait-il fallu, pour que ça marche, que les clients aient été mis au courant, ce qui n'était manifestement pas le cas : aucun affichage en ce sens.

Le bureau de Beauséjour a dit que c'est le bureau de Decré qui a le tampon Premier Jour. Mais s'il n'a plus de timbres (vendus au château samedi) à quoi bon ?

Par ailleurs nous recevons les informations suivantes :

À Saint-Nazaire, 60 timbres à la poste centrale, vente limitée à 2 par personne.

Proche de Saint-Nazaire le bureau de poste de Saint-Marc n'en a eu aucun en première dotation.

À Guérande, les derniers ont été vendus à 11 h 50.

À Quimper les 400 timbres ont été vendus le samedi 11.

Mise à jour jeudi 16 janvier

À La Baule, 80 timbres reçus nous dit, ce 16 janvier, un lecteur sur (voir notre article)

À Paris, ce matin 16 janvier, dans un bureau de poste du XVe (rue Desnouettes) : « il n’y en a plus, on en a eu 400 et on n’en aura pas avant février, sans doute.... Vous devriez aller au Musée de La Poste ».

Bien noter les 400 timbres, plus qu'à La Baule et à Saint-Nazaire...

Maryvonne Cadiou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1217 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

mevel michel
Samedi 11 janvier 2014

A 14H00 à Rennes il n'y avait pas de problème apparent. J'en ai acheté 10 qui se sont transformés en 10 enveloppes "1er Jour" confectionnées par moi même... avis aux amateurs.

Michel Prigent
Dimanche 12 janvier 2014

Mon épouse à réussi à se faire livrer (à raffler) 7 1er timbres vers 14h30 sur les lieux au Château des Ducs de Bretagne...qu'elle va offrir gracieusement à ses copines intéressées.

On peut s'étonner que pour une livraison prévue sur 2 jours, le stock soit déjà épuisé dès le samedi à 15h au lieu de 18 h programmé.

Succès inespéré ou pénurie volontaire ?

Caroline Le Douarin
Dimanche 12 janvier 2014

La Poste n'a jamais été au top avec cette histoire de timbre Anne de Bretagne demandé depuis... 1975, et ça continue...

Herve Morvan
Dimanche 12 janvier 2014

Pénurie orchestrée ou incompétence ?

D'après le standart tél du chateau des ducs de Bretagne à Nantes (0811 46 46 44 payant), à 11h50, stock de timbres épuisés non renouvelé au bureau de poste temporaire.

Caroline Le Douarin
Dimanche 12 janvier 2014

Merci de ces mises à jour. Je recommande de bien insister auprès des employés pour l'oblitération. Ils n'auront pas forcément tous été mis au courant de la décision de la Poste...

Renée Mazé
Dimanche 12 janvier 2014

S'il n'y a que 1.000 timbres dans chaque bureau de poste de Nantes (sauf les deux mentionnés), autant se préparer à un marathon matinal à travers la ville !

VILLEGER Bernard
Lundi 13 janvier 2014

ANGERS une anticipation bien mal gérée...c'était à prévoir vu les parutions dans les médias: journaux télé...incompétence flagrante.

JMC
Lundi 13 janvier 2014

Le plus... amusant, dirons-nous, c'est de voir les slogans de La Poste depuis une quinzaine d'années... essentiellement à base de “confiance”, tu parles ! :

- La Poste avance, la confiance se développe (septembre 2012) ;

- La confiance donne de l'avance (octobre 2008) ;

- Et la confiance grandit… (décembre 2005-2008) ;

- La confiance a de l'avenir (2005) ;

- Ce que l'avenir vous promet, La Poste vous l'apporte (2000) ;

- On a tous à y gagner (sans date).

Tirés de wikipédia : La Poste (entreprise française).

Caroline Le Douarin
Jeudi 16 janvier 2014

Mise à jour du 16 : 400 timbres dans un bureau de Paris et la Loire-Atlantique est aux rations, à part Nantes et encore. La Baule 80, Saint-Nazaire 60.

La répartition n'est peut-être pas due qu'à La Poste elle-même ? Aurait-elle subi des directives politiques d'en haut ?

JMC
Lundi 27 janvier 2014

Timbre Anne de Bretagne toujours introuvable à Paris :

Au bureau de poste boulevard Lefèbvre (XVe), jeudi dernier.

Au guichet “philatélie” du bureau de la Poste principale de Paris, rue du Louvre où je suis spécialement allé vendredi dernier, après un échec au musée de La Poste rapporté en fin d'article. Face à mon étonnement, j'ai eu cette réponse : " on en a eu très peu, mais on devrait en recevoir prochainement ".

Il y a vraiment un mystère sur cette pénurie.

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.