-- Cultures --

Rozenn Talec : du kan ha diskan à la création

Elle chante depuis longtemps en kan ha diskan avec sa commère dans le duo Talec/Stervinou. Elles enflamment les planchers des festoù-noz dans toute la Bretagne, invitées partout.

Il y a un an, à cette même fête de la langue bretonne à Cavan, elle décide de former un duo chant/accordéon avec son compère Yannig Noguet. Aux gavottes et plinns s'ajoutent des airs composés par Yannig, des paroles vannetaises prises dans le livre de Larboulette, la reprise de Kleier Plogo du groupe Storlok ...

A bonne école avec son père, grand chanteur et organisateur du Printemps de Châteauneuf, le breton est pour Rozenn une langue parlée avec naturel et ancrée dans le Centre Bretagne. Elle réjouit les oreilles, et «fait fleurir l'herbe qu'elle touche» (paroles d'une chanson gallo) avec sa voix légèrement voilée et sa grande maîtrise du rythme et de la danse. Loin des artistes isolés sur leur scène avec le regard tourné vers leurs instruments ou pire, le programme à suivre, elle sourit tout le temps, et les danseurs et spectateurs n'ont qu'à bien se tenir, la chanteuse les suit du regard tout le temps !

Cet article a fait l'objet de 1123 lectures.
mailbox imprimer

Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.