Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
Ronan Le Bars ou le renouveau de la musique bretonne avec le Uilleann pipes
Le Groupe de Ronan Le Bars sort un nouvel album intitulé An erc'h kentañ - The first snow. Une merveille à écouter. Les morceaux, exclusivement instrumentaux sont
Philippe Argouarch pour ABP le 13/06/16 10:59

Le Groupe de Ronan Le Bars sort un nouvel album intitulé An erc'h kentañ - The first snow . Une merveille à écouter. Les morceaux, exclusivement instrumentaux sont des airs bretons ou celtiques revus et corrigés avec l'incroyable performance de Ronan Le Bars et de son uilleann pipes. Le uilleann pipes est une cornemuse irlandaise que l'on joue assis, un instrument empreint d'une celtitude bourdonnante incontestée.

Instrumentation

La musique bretonne se renouvelle par l'incorporation de nouveaux instruments. Pour résumer, à la fin la fin du XIXe siècle on voit apparaître les couples biniou-bombarde, les fameux talabarder. Puis il y eut l'accordéon. La révolution suivante est l'apparition dans les années 60 des instruments électrifiés, de la guitare et des percussions modernes sous l'influence du musicien Alan Stivell, puis de Dan Ar Braz. En même temps Stivell faisait appel à des instruments venus d'Irlande comme le fiddle, le whistle (violon irlandais) ou même le bodhran.

Résonances ancestrales

Les thèmes ancestraux liés au subconscient collectif breton restent les mêmes. A vrai dire les airs sont quasi inscrits dans le patrimoine génétique comme la gamme dans celui des hominidés. Comme d'autres espèces comme les dauphins ou les baleines grises ont d'autres gammes, certains chercheurs pensent que la musique a précédé le langage et était en elle-même un langage différencié par des notes plutôt que par des sons. Les grognements des premier hominidés étaient modulés. De la signification pour eux, devenue musique pour nous. Ces notes seraient entrées dans le patrimoine des hominidés. De la même façon, il y a des airs avec lesquels, nous, Bretons, rentrons en résonance profonde avec nos racines et pour certains avec nos ancêtre ! Ces mélodies, dont les textes qui les accompagnent peuvent changer avec les générations, et les instruments avec les technologies et les diverses importations, sont un des biens les plus précieux de notre peuple.

Le précurseur Patrick Molard

Les Bretons ont été séduits par l' irish whistle, le violon dit fiddle et à un moindre degré le bodhran, la mandoline ou le bouzouki, lui-même venu de Grèce. Mais depuis quelques années c'est le Uilleann pipes qui redonne à la musique bretonne traditionnelle un nouveau souffle, même si, à la différence de la cornemuse, on a pas besoin d'y souffler.

Dans les années 60, le uillean pipe faisait son retour en Irlande, popularisé par des groupes irlandais comme Planxty et The Chieftains. Le uilleann pipe apparaît en Bretagne dans le mémorable Héritage des Celtes (1994) avec l'Irlandais Ronan Browne, très vite remplacé par Ronan Le Bars. Le grand précurseur du uilleann-pipe en Bretagne est sans aucun doute Patrick Molard. Il a fait partie de diverses formations comme Gwerz, Pennoù Skoulm, Gwendal, l'Héritage des Celtes mais aussi Satanazet ou Ogham.

Un rouage incontournable et très demandé

Les convertis sont nombreux. On compte Kevin Camus qui accompagne Nolwenn Leroy (voir le site) et le prodigieux Ronan Le Bars. Après l'Héritage des Celtes, Ronan Le Bars participe à "Celebration" de Dan Ar Braz et est sur scène avec Red Cardell ou en duo avec Nicolas Quemener. Il est aussi membre de la nouvelle aventure musicale du "Celtic Social Club". Il est partout.

Depuis 2012 il se produit sous le nom de Ronan Le Bars Group. Le premier album "Lammdour" est sorti en 2013. Le groupe comprend aussi Nicolas Quemener (guitare, bodhran), Pierre Stephan (violon) et Pierrick Tardivel (contrebasse, luth). Distribué par Coop Breizh et soutenu par LENN production qui va produire un clip très bientôt, Ronan Le Bars Group se produira en Bretagne au mois de juillet.

logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons