Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Agenda -
Réunion publique à Nantes mardi 12 novembre avec Jacques Bankir sur les Plans d'Expositions au Bruit prévisionnels de Nantes-Atlantique
Le CéDpa et le Collectif de pilotes invitent à la réunion publique le mardi 12 novembre à 20 h dans la grande salle de la Manufacture à Nantes
Maryvonne Cadiou pour ABP le 11/11/13 18:32
31976_1.jpg

Mises à jour : reportage vidéo et note 3. Le CéDpa (1) et le Collectif de pilotes (2) invitent à la réunion publique qui se tiendra le mardi 12 novembre à 20 h dans la grande salle de la Manufacture anciennement des Tabacs à Nantes, tram ligne 1, arrêt Manufacture.

Elle portera sur les Plans d'Expositions au Bruit (PEB) prévisionnels de l'aéroport de Nantes Atlantique ; une présentation des travaux du cabinet d'étude sollicité sera faite et la contradiction des travaux de la DGAC sera apportée.

Avec la participation de Jacques Bankir qui s'est engagé publiquement contre le projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes : " Le projet de nouvel aéroport près de Nantes est un exemple de non-sens politique en France ". 

Qui est Jacques Bankir ?

Jacques Bankir a débuté sa carrière chez Air France où il a occupé plusieurs fonctions : directeur du projet Charles-de-Gaulle, directeur de planification des routes, vice-président adjoint cargo, vice-président Amérique du Nord, vice-président des aéroports et services à bord et vice-président de la planification.

Il a ensuite été vice-président exécutif de la compagnie aérienne française AOM. Puis il a lancé et dirigé Air Tahiti Nui.

Suivront six ans dans le transport aérien régional : tout d'abord en tant que directeur général de CityJet afin de redresser avec succès la compagnie au bord de la faillite ; puis président-directeur général en charge de la fusion de trois compagnies aériennes qui ont donné naissance au groupe Régional (compagnie aérienne), qui figure aujourd'hui parmi les leaders européens. Il a été président-directeur général de Cohor, association pour la Coordination des Horaires ou slots (voir le site)

Désormais, il intervient en tant que consultant stratégique dans le secteur de l'aérien et des aéroports. Il a été nommé administrateur de Vueling Airlines en juin 2007, avec Barbara Cassani (ex P-dg de Go Airlines).

Extrait du document grand public réalisé par les membres du groupe de travail sur les PEB prévisionnels de Nantes-Atlantique :

Voir note (3). " Le bruit est souvent mis en avant pour justifier le transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame des Landes, alors que les vraies questions, notamment celle de la comparaison avec Toulouse, ne sont pas posées. La commission du dialogue a demandé des analyses contradictoires sur l'impact futur du bruit aérien. Les nouveaux Plans d'Exposition au Bruit (PEB) calculés par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) “explosent” le bruit sur Nantes, justifiant ainsi le transfert.

Ceux calculés par le cabinet mandaté par le CéDpa donnent au contraire des résultats beaucoup plus limités, démontrant ainsi que ni le bruit ni la limitation de l'urbanisation ne sont des justifications pertinentes. Fermement engagée en faveur d'un nouvel aéroport à Notre-Dame des Landes, la DGAC a fait le choix d'hypothèses plus que discutables pour faire croire à une aggravation future des nuisances sonores. Elle a notamment refusé de prendre en compte la réduction du bruit liée à la modernisation des appareils. Sur le dossier de Notre-Dame des Landes, ce n'est pas la première fois que la DGAC tord les chiffres ".

(voir le site) pour la suite du document “grand public” rédigé par le CéDpa, disponible aussi sur support papier.

(voir le site) pour l'ensemble de la contre étude commanditée par le CéDpa.

Contacts presse :

Geneviève Lebouteux 06 75 40 32 79

Françoise Verchère 06 73 37 67 76 

Thierry Masson, pilote de ligne 06 78 90 71 49

et Agnès Belaud, secrétariat ACIPA 06 05 61 38 02

Reportage vidéo de 26' par Julien Merlaud sur YouTube

(voir le site)

À la tribune Hervé Thébaud et Thierry Masson pilotes, Jean-Marie Ravier chef d'entreprise, Jacques Bankir, Geneviève Lebouteux conseillère régionale, Françoise Verchère, conseillère générale.

Notes

(1) CéDpa : (voir le site) du CéDpa ou Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame des Landes.

(2) (voir le site) pour une video YouTube de 15' avec Thierry Masson " Pilotes Air France contre l'aéroport de NDDL ".

( voir l'article ) du 5 mai 2012 pour un communiqué du Collectif des Pilotes doutant de la pertinence du projet Notre-Dame des Landes ainsi que ( voir l'article ) et ( voir l'article ). De plus

(voir le site) de l'Acipa avec un communiqué de novembre dernier titré Réaction du collectif de pilotes à l'article [de Ouest France (lien interdit sur ABP)] : Réduction du bruit : le casse-tête des aéroports où l'on lit ceci : Voilà des données objectives accompagnées de chiffres précis. Que les porteurs du projet de NDL orientent maintenant les débats sur la gêne sonore après avoir argumenté sur une pseudo-saturation puis sur le prétendu danger de l'aéroport de Nantes Atlantique nous semble relever à la fois d'amateurisme, de raccourcis aussi maladroits que malvenus dans le seul but de tenter de trouver une justification à un projet qui fait de plus en plus douter tant le grand public que nos acteurs sociaux économiques, enfin...

(3) Plans d'Expositions au Bruit. On consultera

(voir le site) du PDF des Cartes de bruit Nantes Atlantique. Une note très technique du Service Technique de l'Aviation Civile (STAC), document de 27 pages de septembre 2013 dans les pages développement durable du gouvernement.

On lira aussi Évaluation du réaménagement de Nantes Atlantique dans le scénario d’un maintien de l’activité en PDF sur (voir le site)

Ainsi que les positions du gouvernement sur NDDL :

(voir le site)

Ainsi que, en décembre 2013, contre NDDL (voir le site) sur le blog du magazine bimestriel Piloter (avion, ulm, hélicoptère) par François Besse, instructeur avion, planeur, ULM, journaliste avec plus de 30 ans de presse aéronautique au sein de divers magazines spécialisés, auteur plusieurs livres chez différents éditeurs.

Voir aussi :
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 8 commentaires
jean pierre Le Bihan Le Lundi 11 novembre 2013 19:04
Oui a l'aeroport ND Landes,pour un equipement structurant moderne au service de l'economie et des echanges :ouverture directe pour la Bretagne et tout l'Ouest,on est dejà assez penalisés de ce coté!
Non au tout PARIS,avec la gabegie de ROISSY qui concentre pres de 70 % du potentiel aeroportuaire en France,ça ne vous gene pas trop messieurs les opposants ???
(0) 

Yann LeBleiz Le Lundi 11 novembre 2013 21:20
@ Jean-Pierre le Bihan
Nantes-Atlantique dispose de toute l'infrastructure à cette mission. Une légère modernisation suffirait à en faire un aéroport parfaitement adapté à l'avenir (comme le pivotement de la piste de quelques degrés pour éviter Nantes. Très simple à réaliser et peu coûteux!).
Malgré cela, voyez-vous des pourcentages des 70% du trafic parisien venir en Bretagne? Ben non!
Pourquoi? Tout simplement, parce la Bretagne comme l'Ouest Français n'ont pas leur mot à dire sur la gestion des flux aériens! (Vous connaissez ADP? Aéroports de Paris)
Du fait, un aéroport neuf mais vide, n'ayant servi qu'à donner du travail à Vinci... l'intérêt mérite discussion!
Pour en revenir à vos 2 souhaits :
Vous voulez un aéroport moderne? Vous l'avez déjà.
Vous êtes contre le "tout Paris"? Très bonne idée! Il ne vous reste plus qu'à réfléchir sur le comment et à partager vos axes de réflexion! (Je vous rassure, il y a des solutions...!)
(0) 

NotreDame des Landes Le Mardi 12 novembre 2013 17:11
Une réunion salle de la Manufacture, dans un quartier dont les habitants sont, comme des dizaines de milliers de Nantais, réveillés par les avions qui passent juste au-dessus de leurs têtes, c'est limite indécent...
(0) 

Caroline Le Douarin Le Mardi 12 novembre 2013 17:46
@NDDL
Amusant ! Au contraire, c'est très judicieux je trouve. Il y aura les "travaux pratiques" en même temps.
Il faut aussi signaler que cette salle est très pratique.
(0) 

THEBAUD Annie Le Mercredi 13 novembre 2013 17:55
Mon mari et moi avons assité à la réunion contre l'aéroport de NDL, nous remercions de tout coeur, Mme Françoise Verchère, Mr jacques Bankir et Mr Thierry Masson. En vous écoutant hier, on a envie de reprendre espoir. il y a tellement de choses stupides de dites, d'écrites pour la construction de cet aéroport. Nous participons aux manifs du centre ville, un peu âgés pour faire les manifs sur place. Bon courage a tous ces agriculteurs, vous allez gagner.
(0) 

Juliette Coanet Le Jeudi 14 novembre 2013 15:55
Réponse à Monsieur Le Bihan: Il y a des HUB et il y a des aéroports de province... En sa qualité de HUB, Roissy Charles de Gaulle concentre la majeure partie des activités aéroportuaires internationales; Ce que n'a jamais fait Nantes Atlantique et ce que ne fera JAMAIS le futur Aéroport du Grand Ouest. Pas plus que l’aéroport de Lyon n'a de vols direct avec New York ou Abu Dhabi et n'en aura JAMAIS. Cela ne vous gène pas,Monsieur le pro, de continuer d'aller dans le mur en vociférant? Je peux entendre votre envie de voir Nantes et sa région devenir le nouveau HUB français; Mais, sans volonté des compagnies à se positionner sur des vols internationaux longs courriers à NDDL, ce qui se comprend alors qu'il n'y a dans le projet qu'un service de "navette bus" pour se rendre à Nantes! (Non, pas de Tramway, encore moins de ligne TGV!)et alors que AGO n'a pas de piste assez longue pour accueillir les gros porteurs... ça vous laisse encore rêveur??
Il est quand même temps d'être réaliste et de consacrer les fonds publics aux investissements dont la région a réellement besoin!
(0) 

Juliette Coanet Le Jeudi 14 novembre 2013 22:37
http://www.youtube.com/watch?v=KWmzdDUaMtI
La parole d'un professionnel reconnu ça casse les rêves de "grandeur" et les énormes égos des responsables politiques d'un département et d'une région!
(0) 

Adrien Jachère Le Jeudi 21 novembre 2013 01:38
Un "professionnel reconnu " qui avec les pilotes d'AIr France, comme Thierry Masson, sont les avocats du lobbying d'Air France, dont le seul objectif est de nourrir le hub parisien d'Air France à Roissy-CDG. Et tant pis si les voyageurs du grand ouest doivent se rendre à Roissy pour prendre leur avion, en aggravant le bilan écologique et en ayant des frais supplémentaires. Si les lignes régionales de rabattage sur Paris ont moins de clients le job des pilotes comme M. Masson sera réduit . Alors ne vous laissez pas intoxiquer par des intérêts particuliers.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons