Réunification : Le député Marc Le Fur veut créer le cadre législatif pour un référendum
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 19/03/09 10:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Concernant les récents commentaires du maire de Nantes Jean Marc Ayrault, Marc Le Fur a répondu " En déclarant qu'une Bretagne à cinq départements resterait étriquée, M. Ayrault prend une lourde responsabilité au regard de la chance historique qui se présente à la Bretagne aujourd'hui. En déclarant qu'il donne la priorité à ' L'union des forces des villes bretonnes ' sur la réunification de la Bretagne, il entraîne dans cette responsabilité les maires de Rennes, Brest et Quimper [...] Il est urgent que les maires des grandes villes bretonnes réagissent et redisent leur volonté de voir la Bretagne réunie afin de constituer une grande région européenne comparable à l'Écosse ou à la Catalogne. Le président du groupe socialiste à l'Assemblée devrait avoir d'autres choses à faire que de saboter une perspective aussi enthousiasmante "

De son côté Marc le Fur, comme il l'avait fait pour la reconnaissance des langues régionales dans la constitution, prépare des lois et des amendements, et surtout des compromis et des appuis, en faveur de la réunification. Ceux qui ont lu le rapport Balladur ont sans doute remarqué que le rapport, du moins la version qui a circulé dans les médias, ne propose pas de modifier l'article L. 4122-1 du code général des collectivités territoriales. Comme l'avait fait remarquer ABP ( voir l'article ) et d'autres comme Christian Guyonvarc'h, vice-président du Conseil-Régional, ce code est un verrou à toute modification des régions, sauf pour les fusions, puisque toutes les régions en question doivent être consultées au niveau des conseils régionaux et des conseils généraux.

Si l 'article 72-1 de la constitution stipule que "La modification des limites des collectivités territoriales peut également donner lieu à la consultation des électeurs dans les conditions prévues par la loi." , cette loi n'existe toujours pas. Marc Le Fur avait donc proposé dès le 8 décembre 2008, une loi, (voir le site) qui ne fut pas mise sur l'agenda pour débat, mais qui sera re-soumise comme amendement aux lois sur les modifications des collectivités territoriales qui seront proposées en septembre 2009. (source: cabinet Marc Le Fur). Le but étant de faciliter un référendum en Loire-Atlantique et en Loire-Atlantique uniquement. La région Bretagne, ayant déjà émis plusieurs voeux pour la réunification, ne serait consultée que sur demande. Le conseil régional des Pays de la Loire n'aurait pas de possibilité de veto.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2209 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
Yves-Alain LE GOFF
2010-08-31 23:27:40
Bravo au courage politique de Marc Le Fur et Patrick Mareschal !
Si la majorité des politiciens bretons avait leur trempe, cela ferait des années que la Bretagne serait réunifée.
Les paroles de Jean-Marc Ayrault, le maire de la plus grande ville de Bretagne, qui dit en parlant de la réunification de la Bretagne qu'un redécoupage uniquement motivé par une question identitaire c'est aller à la catastrophe sont scandaleuses.
Au travers de celles-ci, il insulte les Bretons car il laisse sous-entendre qu'il y a peut-être du racisme derrière ce légitime projet.
En plus de s'opposer de façon méprisante à une Bretagne à 5 départements, il décrédibilise son engagement pour la juste cause du Tibet car il faudra qu'il explique aux citoyens français pourquoi une région basée sur l'identité tibétaine c'est un droit de l'homme et pourquoi une région basée sur l'identité bretonne c'est dangereux.
(0) 
gael le rallic
2010-08-31 23:27:40
Une fois de plus Marc Le Fur est à la pointe du combat pour l'identité bretonne. M. JM Ayrault n'est préoccupé que par sa carrière et sa grandeur souhaite sans doute devenir Vice-ROi du Grand Ouest mais la concurrence est rude avec M. Delaveau. Toujours de mauvaises raisons pour s'opposer au peuple, à force de freinage, le sentiment breton en L-A risque de faiblir puisqu'un nombre croissant de non-breton s'installe en pays Nantais. Pourtant depuis longtemps, des gens sérieux travaillent sur la question et ont démontré tout l'intérêt d'une réunification au-delà d'un sentiment identitaire. On nous reproche ce sentiment, pourtant c'est un sentiment noble quand il se fait dans le respect des autres. Il ne me semble pas avoir en retour le même respect de la part de certains élus.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.