Réunification : la prochaine démonstration de force, ce sera le 27 septembre

-- La réunification --

Reportage
Par Didier Lefebvre

Publié le 10/07/14 23:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le 27 septembre, à la veille de la seconde lecture à l'Assemblée nationale de ce projet de loi inique sur la réforme territoriale, il convient de frapper à nouveau un grand coup.

Bretagne Réunie décide de mobiliser plus encore que ce 28 juin où entre 15.000 et 17.000 personnes selon les sources (1) s'étaient rassemblées à Nantes dans le calme, sous un crachin qui s'apparentait à un grain permanent, (voir notre article), (voir notre article) et (voir notre article).

« Cette prochaine manifestation sera être la plus massive qui soit », insiste Jean-François le Bihan, Président de Bretagne Réunie (voir le site) . Auprès de lui une militante depuis plusieurs décennies note que « quand nous avions manifesté, en 1969, nous avions été heureux d'être 2.500. Presque 17.000, à Nantes, c'est une victoire ». Manifestement, plus encore est dans les ambitions de Bretagne Réunie. Toute la Bretagne, toute, devra être présente. Nous allons mobiliser au-delà des militants habituels. « Tous les bretons sont concernés. Nous ne voulons pas de la disparition de la Bretagne !!! ». Ceci ressemble déjà à un slogan.

Une date, une seule, à marquer dans vos agendas : le 27 septembre

Nous avons été dans la confidence pour l'annonce de la date de cette manifestation, le 27 septembre. En revanche, le lieu n'est pas encore décidé. Cependant, nous avons jugé utile de la communiquer au plus vite. La date précédemment imaginée (le samedi d'avant) ne pouvait réunir suffisamment de monde, car beaucoup de manifestations culturelles se déroulaient dans les cinq coins de la Bretagne.

Que va-t-il se passer en attendant ?

L'été n'est pas une période propice pour des grands rassemblements de masse. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'il ne va rien se passer. L'été est aussi la période ou nombre de touristes viennent en vacances dans notre beau pays. il convient donc de populariser le mouvement, et surtout, démontrer au grand public comment et combien la désinformation agit sur les cerveaux, le dernier exemple en date étant la confusion savamment entretenue entre fusion et réunification (voir notre article). Les sondages bidons aux questions truquées, oubliant l'item sur la réunification , en sont un autre exemple. Nous verrons si la presse officielle se fait l'écho des différentes actions ponctuelles à venir. Nous tâcherons, nous, de vous en informer au mieux.

Notes

(1) sauf celle de la police qui compte 8.450. Pourquoi-pas 8.451 ? Auraient-ils oublié votre serviteur ?

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3359 lectures.
mailbox imprimer