Réunification de la Bretagne : un franc succès qui appelle à poursuivre la mobilisation

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole:

Publié le 25/09/08 6:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'association Bretagne Réunie se félicite du franc succès de la Festimanif de Nantes et remercie l'ensemble des organisateurs qui ont relevé ce nouveau défi.

Vingt-six cars venus des quatre autres départements bretons sont venus grossir les rangs des manifestants de Nantes et des différents pays de Loire-Atlantique (Saint-Nazaire, Presqu'île guérandaise et Grande Brière, pays de Retz, Châteaubriant, vignoble, Ancenis, etc) pour réclamer :
- le retour du « 44 » dans sa région d'origine, la Bretagne ;
- de meilleures conditions d'enseignement de la langue bretonne ;
- le respect et la valorisation des pratiques associatives bénévoles ;
- le transfert, dans le domaine culturel, de compétences et de moyens de l'État vers la Région Bretagne.

Auprès notamment de Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne, et de Patrick Maréschal, Président du Conseil général de Loire-Atlantique accompagné par de nombreux élus au-delà des clivages politiques, plus de 10 000 personnes, dont de nombreux bagadoù (musiciens) représentant la diversité de la Bretagne et des élèves des écoles bilingues, ont répondu présents en manifestant devant un public nantais conquis.

Jusqu'à tard le soir, quelque 2 500 personnes ont suivi le concert organisé dans une ambiance (très) familiale et festive, place de l'île Gloriette.

Cette nouvelle manifestation pour la cause bretonne, l'une des plus mobilisatrices qu'ait connue Nantes depuis 15 ans, s'inscrit d'ores et déjà comme une étape importante dans le processus de réunification de la Bretagne.

En vue des prochains débats sur la réforme territoriale annoncée par le gouvernement, l'association Bretagne Réunie appelle ses adhérents et sympathisants à poursuivre la mobilisation. Elle poursuivra son travail et prendra de nouvelles initiatives.

Elle appelle aussi les villes bretonnes (Rennes et Nantes tout particulièrement et les autres grandes agglomérations Brest, Quimper, Lorient, Vannes, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Lannion, Morlaix et les quatre autres conseils généraux bretons) à mettre en place dès que possible, au-delà des étiquettes politiques, les dynamiques d'échange et de travail aptes à dessiner, à court terme, l'avenir d'une Bretagne enfin réunifiée et toujours plus dynamique et rayonnante.

Le président, Jean-Yves BOURRIAU

Le secrétaire général et porte-parole, Julian BONNET

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1485 lectures.
mailbox imprimer